Vers une stagflation à long terme ?

Dollar

Il va falloir surveiller attentivement l’attitude de la FED. A 0.25 points, les taux courts sont très en dessous de la norme pour la situation actuelle de plein emploi aux USA. Malgré cela, la banque centrale américaine tarde encore resserrer sa politique monétaire. L’explication est triple :

  1. La FED se méfie de l’évolution de l’économie mondiale en général et craint la fin du cycle économique américain en cours. Les mauvais résultats des entreprises publiés récemment préfigurent-t-ils la prochaine récession américaine après 8 ans de croissance ?
  2. Monter les taux sans inflation significative des salaires mettrait rapidement en difficulté les emprunteurs qu’ils soient publiques ou privés.
  3. Dans ce contexte et pour diluer les dettes, la FED ne souhaite-t-elle pas créer beaucoup plus d’inflation qu’elle ne le laisse entendre ?

Le résultat à long terme de cette politique serait une stagflation durable qui reste mon scénario central de sortie de crise.

162 réflexions au sujet de « Vers une stagflation à long terme ? »

  1. Bonjour à tous,
    AUD USD doit marquer un nouveau plus haut cette semaine sinon nous devrions voir un pull back important en W1 avec une ETE en D1. CB Consumer Confidence va donner le ton cet aprem.
    Le Yen est dans la tourmente mais toujours US data dépendant. 116 et 114 sont de fortes résistances pour USD JPY.
    GBP JPY est en limite de tendance journalière. Il deviendrait haussier au dessus de 162 et l’ETE en H4 serait invalidée.

    • Bonjour,
      Je reste sur AUDUSD. J’ai aussi toujours du long CHFJPY qui se porte beaucoup mieux et qui vient de franchir la ligne de cou d’une tasse en Daily.

  2. Bonjour à tous,
    Swissquote : Brèves marché
    La publication de statistiques économiques moroses a mis le dollar à mal au début de la séance américaine d’hier. Le billet vert a ainsi perdu 0.50% face à l’euro dans des conditions de maigre liquidité, la plupart des marchés étant fermés pour le week-end de Pâques. L’EUR/USD a atteint 1.1220, tandis que l’indice dollar a reculé à 95.84, pénalisé par des chiffres de l’inflation décevants. Le baromètre préféré de la Fed, l’indice core des dépenses de consommation des ménages, a progressé de 0.1%m/m en février, contre 0.3% au mois précédent et 0.2% de consensus. En glissement annuel, il est resté stable à 1.7%, après 1.8% en janvier. Ces données montrent que les Américains restent prudents et privilégient l’épargne, alors que les revenus ont continué d’augmenter à un rythme régulier. Toutefois, les dépenses personnelles du mois de janvier ont été révisées en nette baisse, ce qui laisse penser que la reprise pilotée par la demande intérieure prendra du temps. Le dollar a perdu du terrain face à la plupart des devises lundi. Le marché devrait toutefois réévaluer les statistiques avec le retour des traders au terme de la pause pascale. L’EUR/USD est retombé sous le seuil des 1.12. Techniquement, le biais reste baissier, le niveau des 1.1144 étant le support le plus proche (Fibonacci à 38.2% du rebond de mars).

    L’USD/JPY a poursuivi sa progression pour gagner 2.75% sur son point bas de mi-mars, sur fond de statistiques japonaises toujours déprimées. Le taux de chômage a augmenté à 3.3% en janvier, contre 3.2% au mois précédent. Les chiffres du commerce de détail sont ressortis à +0.5% a/a, contre des estimations de 1.6% et -0.2% (après révision à la baisse) en janvier. Enfin, les ventes de détail se sont contractées de 2.3%m/m, très en dessous de la projection médiane de -0.9%. La lecture de janvier a cependant été revue à la hausse de -1.1% à -0.4%. Nous nous attendons à voir le yen rester sous pression, car la BoJ devrait intervenir pour en empêcher l’appréciation potentielle.

    Le dollar néo-zélandais a été la devise la plus performante des échanges nocturnes. Le NZD/USD a testé les 0.6761 avant de se tasser légèrement à 0.6745, les traders ne trouvant pas de raison de le pousser encore à la hausse dans un contexte de réductions des taux imminentes de la RBNZ et d’un possible resserrementde la Fed. Le kiwi a buté sur la zone de résistance des 0.6750-75 (haut du range de février). En cas de persistance des pressions sur prix des matières premières, il devrait effacer ses gains pour revenir sur les 0.66.

    En Europe, les futures sur actions pointent vers une ouverture en hausse malgré la tendance négative de l’Asie boursière. Au Japon, le Nikkei et le Topix ont laissé0.18% et 0.31% respectivement. Les places de Chine continentale ont également évolué en territoire négatif, le CSI 300 cédant 1.22%. A Hong Kong, le Hang Seng a lâché 0.31%, tandis qu’en Australie, le S&P/ASX a fléchi 1.57% sur fond de poursuite de la baisse des prix du minerai de fer. Le contrat de septembre a reculé de 4.30% à 375 yuans/tonne métrique sur la Bourse de Dalian.

    Le menu du jour comprend les ventes de détail suédoises ; la confiance des milieux d’affaires et des consommateurs italiens ; les discours de John Williams et Robert Kaplan (tous deux membres non votants de la Fed), ainsi que de Janet Yellen, et la confiance des consommateurs aux Etats-Unis ; le communiqué de la BoE sur sa réunion du 23 mars

  3. La stagflation c’est une faible croissance economique est une forte inflation.
    Mais comment pourait-il y avoir une forte inflation si les salaires n’augmentent pas.Ajouté à cela qu’on se trouve plutôt en déflation à cause de l’endettement important, la démographie et la concurrence liée à la mondialisation qui tend à baisser les prix et les salaires.
    D’ailleurs même au Japon qui pratique depuis plus de 10 ans des QE il n’y a pas d’inflation.C’est la même chose en Europe ou aux US beaucoup d’argent injecté mais pas d’inflation car il n’y a pas de circulation monnaie dans l’économie réelle (salaires, ménages, entreprise).Pour le moment ça tourne en rond entre les banques et les rachats sur les marchés BCE-> Banques commerciales ->Achat d’obligation s d’Etat->BCE.
    Comment l’inflation apparaitra-t-elle dans votre scénario ?

    • La stagflation va apparaitre lentement au fil des ans à force de monétisation L’idée est que les banques centrales ont des objectifs d’inflation supérieurs à ceux qu’elles avancent.

  4. Étonnant que le USD ne paye pas avec ce bon consumer confidence…
    J’ai commencé une petite poz longue EURUSD @ 1.1180 environ. Il semblerait que la conso soit finie (espérons) et target potentielle 1.13-1.1350 dans un premier temps. Levier 1 risque 1% des fonds.

    • Bonjour
      je me suis fait la meme reflexion « Étonnant que le USD ne paye pas avec ce bon consumer confidence… ».
      Peut etre que le discours de Yellen ne va pas pousser le dollar non plus ( dovish ?)

    • ça fait monter le vix un peu quand même :-)
      La hausse de l’oil des dernières semaines est artificielle; l’offre est toujours supérieure à la demande mais beaucoup de Oil spéculatif stocké dans les tankers.

  5. commentaire saxo:
    Discours Yellen : Discours très prudent de la Présidente de la FED qui laisse la porte ouverte à une nouvelle politique accommodante évoquant un QE par exemple. La FED se montre très prudente sur la hausse des taux. Des propos donc très dovish de la part de Yellen.

    • elle veut faire remonter le OIL donc baisser le dollar.
      c’est peut-etre la hausse du Oil qui pousse le GBP?

  6. Yellen = dovish = risk on = baisse du yen et hausse du GBP. Il faut attendre une nouvelle poussée de Brexit dans l’opinion anglaise.

    • lumineux comme formule mais une zone d ombre pour moi
      yellen =dovish = baisse du dollar c est c est clair (ouf heureusement)
      mais pourquoi dovish = risk on ?
      la derniere partie est claire aussi ;)

      Hypothese : dovish dans le sens de de nouveau QE et non pas uniquement baisse du dollar?
      j ai juste ?
      Là je comprendrais …..

    • oui tu as raison pris mes pertes sur GBPJPY. C’est largement compensé par les autres positions short USD.

    • Antoine
      Desserrement monétaire = liquidité + crédit + relance inflation + croissance = risk on = prise de risque des investisseurs et des acteurs économiques

    • payback,

      Ca pouvait attendre. Les anglais pourraient bien se faire à nouveau peur un de ces quatre

  7. hello
    pour l’euro retour sur la méga poutre daily à 1.13800 comme le dit JCB
    je viens de solder à l’instant mes longs euro (merci surfeuse ;) )… suis 100% flat pour l’instant mais garde un biais baissier dans le coin de ma tête pour l’instant.

    concernant l’inflation, hyper-inflation ou déflation je pense que ce n’est pas la bonne question car on aura… les deux
    – hyper inflation pour l’indispensable : énergie, loyer, médecine, école, bouffe, etc…
    – déflation pour le reste : tout ce qui deviens banal mais pas forcement indispensable : smartphone dernière génération, frigo américain, implant mammaire, Tariquet à la place de vin jaune, Kadjar à la place de X5, etc…

    en gros, on a du fric ou pas, mais déterminer un sens de l’inflation… perso je bug !!!
    surtout que l’on vie une période transitoire pour moi en Europe, on va commencer à devenir Américain, on va voir les classes sociales se séparer complètement :
    – pour les pauvres c’est déjà réglé, ils seront encore plus pauvre et aucun moyen d’en sortir
    – les plus riches seront plus riches
    – pour les classes moyennes, on est à un tournant majeur, soit on a de la chance (les classes moyennes n’ont aucune gestion de l’argent en France donc ce n’est que de la chance et surtout en fonction de leur héritage) et cela ira bien pour eux, sinon ils basculeront dans la paupérisation (ce que veux nos élite veulent vu que le pays est ruiné)

    bref, pour revenir sur l’inflation dans ce qui arrive, mystère ????
    par contre, d’un point de vue purement acteur de marché financier : indices, banques, dérivés, obligations, etc… les gros requins se calent encore aujourd’hui sur les chiffres d’inflation donnés par la BCE et autre… mais ont il le choix ? et combien de temps cela va durer ? bref, pas facile pour les gros requins… mais cela c’est la bonne nouvelle… faut pas déconner non plus LOL

    sinon en trading pour l’euro, pluto haussier MT, mais on va rester dans un large range pendant un moment je pense… mais au final l’euro ira à 0.85… oui oui, 0.85 minimum :) mais quand ???

    voili voilou mon petit avis de kéké du forex :)
    et vive l’intraday pour l’instant :)

    • dit autrement : comment vont se rémunérer les acteurs financiers pour continuer à faire vivre le système : assureurs, fond de retraite, etc…
      – si ça passe on survivra… mais il nous le feront payer
      – si ça passe pas… ben quelques uns survivront… mais ils nous le feront payer bien profond.

      je n’ai pas la solution pour ceux qui veulent sauver leur patrimoine honnetement gagné… l’impôt confiscatoire nous ruinera tous…

      ‘tain, suis glauque moi ce soir… :(
      désolé ;)

    • mais pour trader en ce moment, chercher des swings CT sur 2 ou 3 jours reste la bonne méthode pour l’instant à mon avis, le 15mn reste une très bonne UT pour entrer en position avec un BE à 20 pips pour gérer le risque.
      pour jouer plus longtemps on verra bien en temps venu

    • @ netjoker

      avis inchangé depuis 2008
      puisque tout c’est aggravé entre temps

      état des banques
      masse de dettes

      métal jaune
      (le blanc attire mon regard )
      le chemin n’a pas d’importance pour moi
      étant âgé je ne verrais pas la fin de la crise
      mon décès effacera mes achats

      désolé pour le coup de blues

  8. Netjoker ce lien devrait t’interesser (ca concerne le UK mais je pense que ca s’applique partout dans le monde occidental)
    http://www.independent.co.uk/voices/comment/inflation-the-fraud-at-the-heart-of-our-economy-that-is-destroying-the-middle-class-9171059.html
    L’idee de l’article c’est que les indices officiels (ici le CPI) ne « track » que 23% de la masse monetaire, ignorant l’immobilier et les produits financiers. Entre 1971 et maintenant la masse monetaire au UK a ete mutliplie par 67 alors que le salaire moyen est passe de £2K a £25K.
    Ce passage est aussi interessant: « Positive Money’s research shows that 13 per cent of newly-created money has gone into real businesses that create jobs and boost economic growth; 37 per cent into financial markets and 40 per cent into residential and commercial property »
    JC ca serait interessant d’avoir ton avis la dessus.

    • merci :)
      mais le problème c’est que cela ne s’applique pas à la France, à cause de l’immo justement.
      La France à été dégradé à cause des banques françaises qui considères l’immo comme no risque, avec les allocations chômages, apl, remboursement impayé des loyers par les villes, etc… les banques française ont supprimé de leur bilan TOUTES les couvertures sur l’immo… et personne n’en parle, on est dans un système à la grec puissance 10… cela à fait péter un cable au FMI quand il l’on découvert, d’ou la déradation
      c’est de la fumisterie la plus total… c’est immonde comme fraude.

      mais là je rejoins les marchés… tant que cela tien et que personne n’en parle… effectivement ça peut durer très longtemps, voir ne jamais craquer… et enrichir les banques.
      bref, nos banques tiennent nos politiques par les couilles… jusqu’à quand ???

      c’est surement la french touch comme on dit LOL
      beurk :(

      il est là le truc dont personne ne parle… comme d’hab ;)

    • mais pour rester sur le trading… ben je fais comme tout le monde, pas le choix
      par contre régulièrement je débancarise une partie de mes plus-values et les mets hors zone euro…

      je ne sais pas si j’ai raison… mais je fais comme je peux au cas ou !
      suis comme tout le monde, dans le même bateau… alors je rame au mieux LOL

    • Quelles sont tes sources concernant les couvertures immo et le FMI qui pete un cable?

    • ceci dit pour savoir si cela va péter ou pas en France… il n’y a qu’une chose à regarder…. l’immo
      le reste… pffff… quasi sans intérêt sur du très long terme….
      enfin pour moi !

  9. pour les sources suis un peu embêté, car je n’ai plus les liens et ils faut que je les retrouve (cela date de plus de 2 an de mémoire) et ne sais par ou commencé pour les retrouver.
    mais tu as raison de me poser la question, j’aurai fais la même chose.
    heu… laisse moi quelques jours, je vais essayé de me rappeler, cela venais d’un article sur le fmi, un truc comme cela de mémoire.
    ce que je sais c’est que j’avais 2 liens là dessus, mais les liens n’existe plus, même plus le début de la source sur le lien… font chier LOL

  10. Rollover sur long eurusd pour demain chez fxcm -1,08 et pour les short gbpjpy -2,04. Ça commence à faire un peu arnaque ces rollover qui évoluent on ne sait comment. Les commissions broker dans les rollovers sont incontrôlables. Je vais retourner chez saxo où on connaît des le départ le coût pour chaque durée de trade.

    • oui, le suivi des rollover c’est le meilleur indicateur de la qualité du broker, depuis des années je n’ai pas trouvé mieux… bien vu Payback

    • Payback, je te donne mon avis. Les rollovers ont toujours été variables, c’est pas nouveau. Les brokers fournissent un service et le font payer, c’est normal.
      Tu joues le Forex sur des CFD chez Saxo au lieu de jouer du réel. Leur plateforme est une catastrophe. Pour moi Saxo n’est pas un broker mais un big bazar.
      Chez FXCM, on joue les taux de change en direct no dealing desk et les plateformes, le service sont impeccables.
      Je ne comprends toujours pas ce que tu fais chez Saxo. Tu leur as laissé des centaines de milliers d’euros de com et ils t’enfument en t’invitant au tour de France ! Si tu veux continuer à te faire entuber …

    • Netjoker,
      « le suivi des rollover c’est le meilleur indicateur de la qualité du broker ». J’en aurais entendu des conneries ce soir.

    • pour info, quand un broker élargie les couvertures… c’est qu’il manipule les rollovers discrètement en même temps… un grand classique du milieu
      mais comme on n’a pas le droit de le dire… j’ai rien dis ;)
      mais il est vrai aussi que c’est super difficile de le déceler quand il font cela et que l’on n’est pas au courant :( faut avoir travaillé chez les brokers pour le savoir !

      aller, bon trade à toutes et tous….
      vivement les CPI pour savoir ou on va aller
      A plouche :)

  11. AUD USD a réintégré le canal haussier dayli, il bute sur le weekly actuellement.
    Apres le retour aux 2 hausses pour 2016 contre 4 attendues, plus le discours de la FED ce soir qui parle de QE… il y a de quoi franchir il me semble, sinon le scénario de JC ce matin pourrait se réaliser : « AUD USD doit marquer un nouveau plus haut cette semaine sinon nous devrions voir un pull back important en W1 avec une ETE en D1 »

    Pour le GBP, la crainte du brexit fait baisser la Livre mais une fois le brexit voté je pense que La livre ne s’en portera que mieux passé les premiers mois. Et s’il n est pas voté, la Livre ne s’en portera que mieux dès les premiers jours ;). Surtout si le $ faiblit !

  12. Une idée de trade ( c ‘est la soirée connerie apparemment, j y vais peut etre de la mienne lol)
    usd faiblit, via la fed ce soir et les propos de sa présidente
    euro forcit, Draghi a envoyé déjà toute la sauce
    jpy faiblit, risk on
    donc long eur jpy. De plus, il y a une tasse avec anse en daily et on est sur la ligne de cou.
    La connerie arrive : j’ai pris un long EURJPY sans attendre le franchissement ;)

  13. Bonjour,
    L’eurusd grimpe fort.
    J’ai été à l’achat toute la nuit @ 1.1280 pour renforcer ma position avec un autre soldat, et RIEN ! On est resté perché dans la conso. Toujours long levier 1.
    Bonne journée

  14. bonjour à tous,
    swissquote : Après les propos haussiers du président de la Fed de Saint Louis James Bullard (auxquels le marché commence à s’habituer), les traders n’attendaient pas grand-chose du discours prononcé mardi par Janet Yellen à New York. Toutefois, compte tenu du calendrier peu chargé d’hier, les commentaires accommodants de la patronne de la Fed ont durement impacté le dollar. L’EUR/USD s’est envolé de près de 1% à New York à environ 1.13, le GBP/USD a grimpé de 0.85% à 1.4975, etl’USD/JPY s’est affaissé de 0.90% à 112.60. L’indice dollar,qui mesure la performance de la devise américaine face à un panier pondéré de ses homologues, a plié de 0.85% pour tester le niveau des 95.

    Les appels répétés à une approche plus prudente et dépendante des données ont déclenché un rebond des obligations souveraines US, poussant les taux courts à un plus bas d’un mois. Les rendements des 2 ans, très sensibles à la politique monétaires, ont chuté de plus de 6 pb à 0.7880%, alors qu’ils testaient le seuil des 1% à la mi-mars. Les 5 ans ont touché 1.2650%, avant de remonter rapidement à environ 1.29%. L’EUR/USD s’apprête à tester la résistance la plus proche à 1.1342 (plu haut du 17 mars) ; la suivante se trouve à 1.1376 (plus haut du 11 février). Le cross devrait continuer à progresser, car selon nous, le marché a été induit en erreur par les « faucons » de la réserve fédérale. La Fed maintient en effet une position accommodante depuis décembre dernier. Il convient toutefois de surveiller la Banque centrale européenne, qui ne voit pas l’appréciation de l’euro d’un bon œil en ce qu’elle empêcherait un retour de l’inflation. L’assouplissement monétaire reste au menu de la BCE.

    La perspective de taux d’intérêt bas aux Etats-Unis a profité aux métaux précieux. L’or a progressé de 1.35% à $1,243.10 avant de revenir sur $1,238 pendant les échanges asiatiques. L’argent a bondi de 1.60% à $15.37 pour se stabiliser autour des $15.34. Sur les marchés actions, à l’exception de Tokyo qui a marqué un recul, les Bourses asiatiques ont toutes évolué en territoire positif, à commencer par les places de Chine continentale. Les Shanghai et Shenzhen Composites se sont ainsi adjugé 2.55% et 3.21% respectivement. A Hong Kong, le Hang Seng a gagné 1.69%. A Taïwan, le Taiex a pris 1.39%. En Australie, les actions ont effacé les gains engrangés en début de séance pour clôturer en légère hausse de 0.11%.

    Les devises matières premières figurent parmi les vedettes de la séance asiatique sur fond de reprise des prix du brut et d’affaiblissement du dollar. L’USD/NOK a accentué son repli pour atteindre 8.35 dans les premiers échanges européens. L’aussie a également trouvé acheteur et il s’achemine vers la résistance des $0.7680. Enfin, le NZD/USD se prépare à casser la résistance solide des 0.6897 (plus haut du 15 octobre). Nous estimons toujours que le kiwi est suracheté et qu’une correction se profile.

    Aujourd’hui, les traders suivront le taux de chômage norvégien ; la confiance des consommateurs en zone euro ; les demandes d’hypothèques MBA, l’enquête ADP sur l’emploi, les stocks de brut et le discours de Charles Evans (Fed) aux Etats-Unis ; l’IPC allemand ; l’inflation de milieu de mois et la balance budgétaire primaire au Brésil.

    • Salut Payback
      J ai du mal à saisir les moteurs de ton trade. Comme a dit JC hier on passe en « risk » on donc désaffection du JPY non ?. Le GBP a toujours son épee de Damocles sur la tete jusqu’en juin certes mais ca fait un moment déjà …….
      Le GBP JPY est baissier essentiellement pour le brexit et l aversion au risq du debut d année. Il y a avec Yellen hier un changement sur le 2eme moteur non ?

      Je suis rentré long hier sur eur jpy (qui est aussi baissier, JC tape pas sur les doigts stp) sur le raisonnement que j ai donné plus haut en commentaire.

      Vos avis ?

  15. long xauusd et short gbpaud pour le moment, tous les deux levier 0.5. Très prudent pour le moment. Je continue à surveiller le gbpjpy.

    • incroyable! si les libéraux font du dirigisme économique, cela prouve deux choses: un, que l’économie n’est pas une affaire de politique, c.a.d. doit être plus une question de pragmatisme que d’idéologie, et deux, que les politiciens D et G font toujours la même soupe pour coller aux désirs du peuple ou des marchés, on l’a bien vu en 1983-1985 avec Delors. le point intéressant actuellement, c’est que les intérêts du peuple semble rejoindre ceux du marché… haha

    • j’ai gardé mes EURUSD pour l’instant. Quand on voit le niveau d’activité élevé en Allemagne on se dit que l’Euro a encore un énorme potentiel.

  16. Un article très intéressant du FT.
    Pas de lien car c payant, donc désolé si c long.
    « Hedge funds bet on higher oil prices »

    —————————————————————————————
    Financial Times

    Last updated: March 29, 2016 5:10 pm
    Hedge funds bet on higher oil prices

    Anjli Raval and David Sheppard

    Hedge funds have established a record bet on rising oil prices, just as many market participants think a two-month rally could be running out of steam.
    The record position, spread between international benchmark Brent and its US counterpart, has built up as oil has bounced more than 40 per cent since hitting a 13-year low of $30 a barrel in January, with funds prepared to bet the worst of the price rout is over.

    But traders say one-sided positioning — equivalent to more than half a billion barrels of crude — risks exacerbating any pullback in prices if funds move to take profits en masse, or should a provisional deal to restrict output between large producers unravel.

    “Considerable correction potential has built up,” said Carsten Fritsch at Commerzbank. “This could drive prices down as soon as speculative investors start taking profits.”
    Saudi Arabia and Russia are set to lead a meeting of big producers in Doha next month that will aim to freeze output at January levels, in the first big concerted action to end a near two-year oil glut that has hammered the budgets of many commodity-dependent economies.
    But doubts about the effectiveness of the plan have grown, with global production still running well above demand. Any deal is seen to require a number of caveats to persuade enough countries to endorse such an agreement.

    Saudi Arabia will consent to the deal even if regional rival Iran continues to raise output following the end of years of sanctions against Tehran’s oil industry. Kuwait and Saudi Arabia could also soon raise production from a 300,000 barrel a day field in the countries’ jointly operated neutral zone.
    Brent fell 3 per cent or $1.27 on Tuesday to $39 a barrel, having lost almost a tenth of its value since touching a year-high of $42.54 on March 18. US marker West Texas Intermediate dipped $1.24 to $38.15 a barrel on Tuesday.

    Ballooning global inventories and the possible limited effect of any deal in Doha is helping to keep prices under pressure. Some US shale producers have also been aggressively hedging, locking in any price high enough to service debt built up during the industry’s rapid growth between 2010 and 2015.
    “There is a rebalancing on the way but we are still running a surplus and stocks are building up as far as we can see,” said Bjarne Schieldrop, chief commodities analyst at SEB. “There is a clear risk for a pullback in Brent crude oil.”

    The record hedge fund position is made up of a net long — the difference between bets on rising and falling prices — totalling 364,000 futures and options contracts in Brent and 215,000 in WTI across exchanges in London and New York.With each contract equal to 1,000 barrels of oil, the total speculator paper position is equivalent to almost six days of global oil demand or 579m barrels of crude. Supply outages in Nigeria and Iraq have provided some price support, while US shale oil output is finally slowing, potentially avoiding a collapse back to below $30 a barrel again.

  17. bonjour à tous,

    @Eric
    cf mon blabla du 23 mars:
    _____________________________________________________
     »
    surfeuse

    23 mars 2016 at 19:38

    bonsoir,
    ama c’est une consolidation ,en utJ
    qui risque de ne pas s’eterniser, ..et si j’etais short , je prendrais mes + values

    surfeuse

    23 mars 2016 at 19:41

    1,1362 devrait etre atteint , …ds les jours à venir , dès que cette conso sera terminee

    ce qui n’engage que moi :-)

    _____________________________________
    et j’avais ajoute 1,1362 serait un minima , pas forcement le terminus :-)

    • @surfeuse…tout a fait d’ailleurs tu retrouveras un de mes posts ou jai coupé EURUSD vers 1.1160 pour basculer sur AUDUSD @0.75 disais je ;)

    • Surfeuse, à l’instar de JC, tu proposerais pas une formation sur tes « indicateurs » par hasard ? ;-)

    • il y a les rollovers + une commission sur chaq trade a l entree et a la sortie.
      ils auraient baissé les rollovers (sur les principales devises uniquement il me semble) pour compenser cette commission.
      Ca a été mis en place il y plus d un mois il me semble

  18. Qui est en train de vendre l’or? Tous les gains d’il y a 2 jours sont pour l’instant effaces. On va voir si on rebondit sur l’oblique H4

  19. Fed Evans: Doesn’t fear pushing inflation to 2.5% for brief period
    Qu’est ce que je disais …

    • Bonjour rf. Oui. Ça devrait sortir dans les dix jours. Encore quelques mises au point. Ce sera le live payé par FXCM pour un déposit de 10000 euros pour une durée de un an voire plus si c’est reconduit

    • Salut à Tous
      JCB : on a bcp ici un compte deja sur fxcm je pense.
      On doit ouvrir un nouveau compte ?
      Le mien a plus de 10k€. On peut faire une reaffectation vers un nouveau compte qui sera rattaché au Live ?
      On doit augmenter ce nouveau/ancien compte obligatoirement de 10k ? – ca on peut les sortir le lundi et les remettre le vendredi ;) –

    • Je ne crois pas que ca marche comme ça. Ca ne devrait marcher que pour un nouveau déposit. Il faudra voir avec FXCM. C’est leur décision.

  20. Bonjour à tous,
    Swissquote : Le dollar a mis fin à son reflux de trois jours, les investisseurs ayant digéré les propos accommodants de Janet Yellen. L’indice dollar, qui mesure la performance du billet vert face à un panier de devises, a buté sur le solide support des 94.57 (plus bas du 18 mars) pour se stabiliser autour des 94.92. L’EUR/USD a inscrit un plus haut d’un mois à 1.1365 après la parution de l’enquête ADP qui a fait apparaître la création de 200k postes en mars dans le secteur privé, contre une projection médiane de 195k. Les chiffres précédents ont toutefois été revus en baisse de 214kà 205k. Les NFP (créations d’emplois non agricoles) attendues demain sont anticipées à 205k. D’une façon générale, le marché semble s’intéresser de moins en moins aux données du marché du travail, à l’exemple de la Réserve fédérale, pour se concentrer sur l’inflation et l’évolution des marchés financiers. Le GBP/USD s’est également essoufflé et a entamé un rapide retournement. Il a glissé de 0.80% sur le plus haut d’hier à 1.4340. Côté hausse, une résistance se tient à 1.4459 (plus haut du 30 mars). A la baisse, un support s’établit à 1.4057 (plus bas du 24 mars).

    Le brut a subi un regain de pression vendeuse hier à New York, sur fond d’inquiétudes autour de la surproduction. Les stocks américains ne cessent de s’accroître depuis le début de l’année. Ils ont augmenté de 2299k la semaine dernière, contre une projection médiane de 3100k et 9357k précédemment. Depuis hier après-midi, le WTI a chuté de 5.20% à $37.74 le baril, tandis que le Brent, son homologue de la mer du Nord, a perdu $1.80 à $38.80 le baril.

    Les devises matières premières en ont fait les frais en Asie. Incapable de casser la résistance des 0.7680, le dollar australien a cédé0.30% face au billet vert à $0.7670. Un retournement baissier paraît être le scénario le plus probable, surtout si l’on considère que le rebond des matières premières est à bout de course. Le dollar néo-zélandais teste toujours la résistance clé des 0.6897 (plus haut du 15 octobre). Une cassure franche sera nécessaire pour relancer la progression. Nous restons prudents sur le cross, compte tenu notamment de la position accommodante de la RBNZ et de la perte de vitesse des matières premières.

    L’Asie boursière a vécu une séance difficile. La plupart des indices ont marqué un recul, à l’exception de ceux de Chine continentale qui ont réussi à se maintenir en territoire positif. Les Shanghai et Shenzhen Composites ont ainsi gagné 0.11% et 0.29% respectivement. Au Japon, le Nikkei a lâché 0.71% et le Topix plus large 0.67%. A Hong Kong, le Hang Seng a laissé 0.43%. Le tableau n’est guère plus brillant en Europe, où tous les futures sur actions évoluent dans le rouge.

    Le programme du jour nous réserve le PIB canadien ; les approbations d’hypothèques et le PIB britanniques ; l’estimation de l’IPC de l’Italie, de l’Espagne, de la France et de la zone euro ; la balance commerciale sud-africaine ; les inscriptions au chômage, l’ISM de Milwaukee et le PMI de Chicago aux Etats-Unis.

  21. Swissquote : Le Dollar australien est exposé à un risque baissier sous l’effet de l’essoufflement des matières premières (par Arnaud Masset)

    Au premier trimestre 2016, la conjoncture mondiale a favorisé le dollar australien. Ce dernier a profité du rebond des cours des matières premières et du report de nouvelles hausses de taux de la banque centrale américaine. En outre, le prix du principal produit de base exporté par l’Australie, le minerai de fer, s’est envolé ces derniers mois. Le prix d’une tonne métrique pour livraison au port de Qingdao a augmenté de 66% par rapport au plus bas de décembre à $63.70 sur l’amélioration des perspectives économiques de la Chine. Il a fini par se stabiliser autour des $55. L’or a également été l’un des actifs les plus performants de l’année. Il a grimpé de $1,051 l’once à $1284 depuis début 2016, porté par la montée des incertitudes sur l’économie mondiale. Enfin, le brut a enregistré un rebond prononcé : le WTI a notamment gagné plus de 50% pour atteindre environ $40 le baril. Par conséquent, les cambistes se sont rués sur le côté long des devises matières premières, poussant l’aussie à des plus hauts plurimensuels face au billet vert.

    Nous craignons que l’euphorie arrive à son terme, car les fondamentaux ne justifient pas une nouvelle appréciation des cours des matières premières, notamment du minerai de fer. Le rebond commence déjà à s’essouffler : les investisseurs ont réalisé que la demande chinoise avait été surévaluée – l’économie continuant à s’ajuster à la baisse – et qu’une correction, ou tout au moins une stabilisation, était inévitable. La stabilisation des cours des matières premières se traduirait globalement par une consolidation du dollar australien. Même si nous anticipons un retournement de l’AUD/USD, nous n’écartons pas la possibilité que la dynamique positive persiste à court terme sous la poussée des spéculateurs.

    Le loonie poursuit sa progression (par Yann Quelenn)

    La stabilisation des cours du brut permet au dollar canadien de respirer, la plus grande partie des revenus du pays dépendant de l’or noir. Pourtant, le loonie évolue toujours à un niveau bas. Le PIB de janvier attendu dans l’après-midi est anticipé à 0.3% m/m, après 0.2% m/m en décembre. Depuis janvier, le contexte économique a toutefois évolué et les chiffres d’aujourd’hui ne reflèteront pas le redressement des matières premières. Les prix du brut ont vivement rebondi et l’or a grimpé en flèche. Les données de ce jour ne devraient donc pas avoir un impact majeur sur la devise canadienne. Nousnous attendons néanmoins à des pressions sont baissières sur l’USD/CAD à moyen terme. Le cross est essentiellement piloté par les prix des matières premières et la politique monétaire américaine. Comme nous ne cessons de le répéter, la trajectoire des taux de la Fed a été largement surestimée. Les marchés n’intègrent désormais qu’une ou deux hausses de taux au lieu de quatre, mais ils ne nous paraissent pas avoir pleinement pris en compte la faiblesse de l’économie US. Selon nous, il n’y aura aucun relèvement en 2016. Les pressions sont donc appelées à persister et nous visons un taux de change de 1.2900 pour l’USD/CAD dans les jours à venir.

     

     

    • C’est une vision intéressante. CAD et AUD sont aujourd’hui les contre monnaies du dollar. C’est la santé de la Chine et les prix du pétrole qui vont conditionner leur progression.

    • Quelqu’un a une target? J’ai une floppée de résistance vers 1.1470-1.1490
      Que fait la BCE ?
      :)

  22. Bonjour JC

    Un article sur une conférence de l’AMF ce jeudi 31/03 qui risque de ne pas rassurer les traders particuliers.

    http://www.challenges.fr/challenges-soir/20160331.CHA7084/alerte-aux-escroqueries-sur-les-sites-internet-de-trading.html

    Pour info la liste noire des sites proposant du forex ou des options binaires dont les intermédiaires financiers ne sont pas habilités.
    http://www.amf-france.org/Epargne-Info-Service/Placements-a-haut-risque-ou-arnaques-les-conseils-de-l-AMF/Listes-noires-des-sites-non-autorises.html#title_paragraph_1

    • Tu as raison. Il faut que les gens qui veulent faire du trading ne sortent pas des grand brokers du secteur et qu’ils se forment au trading. C’est absolument essentiel et c’est le sens de mon engagement depuis des années.

  23. Bonsoir,
    Je suis sorti de mes trades longs aud et nzd ce soir avant les pmi chinois de cette nuit pour deux raisons:
    1) production de Oil à encore augmenté au mois de mars (l’Iran a produit beaucoup plus que prévu), et la remontée des cours semblent être purement spéculative (le nombre de tankers pleins en attente à aussi augmenté), ce qui pourrait conduire une nouvelle baisse,
    2) D’après mes informations de terrain, les entreprises européennes implantées en Chine ont aujourd’hui comme principal soucis de diminuer leur exposition au risques d’impayés (les lettres de crédit ne valent rien en Chine et les assurances crédit ne couvrent presque plus), ça ne laisse rien augurer de bon pour les PMI.
    Plus que quelques positions gold, du long chfjpy et du short gbpjpy

  24. EUR GBP, les 0.795 sont en train d’etre franchis a la hausse. Ensuite les 0.80 sont une autre grosse resistance.

    • je regardais cela JCB – merci on finit par apprendre avec toi quoi regarder selon le contexte –
      malgre ce bon chiffre pour une inflation, le taux de chomage revient aux 5%
      peut etre pour cela la baisse ne semble pas durer…. ?

  25. Le risque à la vente sur EURUSD deviens de plus en plus intéressant….. (plus on est près des 1.15, mieux c’est !) …j’attends les chiffres….

  26. Pas bon pour les swings tout ca … Yellen dovish puis un NFP très bon. Hors marché car pas directionnel.

  27. J’ai cloture toutes mes positions dont des long Gold en dessous de $1100. Un peu degoute mais je comptais a tout prix preserver mes gains de l’annee. J’attendrai un break out de l’oblique D1 sur le gold.

  28. EURCAD :-)
    Suis rentré long USDCAD aussi.
    Beaucoup de longs Oil risquent de se faire squeezer.
    Perdu mes XAUUSD.
    la direction du XAUUSD avant les chiffres était trompeuse! Je me suis fait avoir en reprenant un soldat long AUDUSD….
    Short GER30 aussi.

  29. l’AS ne veut pas de freeze si l’iran ne freeze pas…aucune chance que Iran et AS s’entendent. Les fonds sont chargés en long Oil. ça peut aller vite.

  30. short AUDNZD. Le gold et Oil baissent, la NZD a déjà baissé ses taux alors que l’immobilier explose, elle ne peut plus bouger. La RBA peut elle encore surprendre en baissant ses taux.

  31. et hop on repart dans l’autre sens….en perte pour la journée maintenant…JC a raison de rester hors marché, c’est intradable, il n’y a que les brokers qui gagnent de l’argent.

  32. short gbpaud et long xauusd. Sans surprise, l’un en gain, l’autre en perte…Petites positions, juste histoire d’être un peu mieux en contact avec le marché… Tenté aussi par un short eurusd, histoire de jouer le haut du range et le bon NFP…

    • bonjour,
      ama , pas termine , le up de l’eurus en utJ
      conso en ut30…ensuite re up

    • en effet…Remontée incroyable…qu’as tu avec tes indicateurs comme point haut Surfeuse?

    • mes indicateurs etant parametres et lies
      vu que:
      en utJ , les cours ont casse up , en cloture utJ, 1,1316
      que (2/9/9) est >0 et en acceleration haussiere
      que (12/26/9) est >0 et en acceleration haussiere
      que (48/104/9) est >0 et en acceleration haussiere

      ….
      il est necessaire pour moi de faire croiser >0 (120/260/9)

      et dans ces conditions , l’objectif possible , voire probable est la mme572 qui est baissiere et actuellement à 1,1754
      le temps que (120/260/9) croise >0…la mme572 aura baisser , c’est donc un objectif dynamique

      et comme rien ne se fait en ligne droite …il est possible voire probable que bulls et bears en intraday (ut30 et ut5) se fassent plaisir

      mais , à titre personnel , si je devais shorter l’eurus , j’attendrais que l’indicateur (120/260/9) croise >0….puis recroise <0 …c'est à dire que les cours touchent la mme572 (qui est baissiere)

      …..
      c'est de la projective qui n'engage que moi et mon interpretation des indicateurs

    • 1,1404 est un fibo 50%
      1,14320est la mogalef sup en utJ
      ce sont les objectifs CT que j’avais donne + haut : »normal » que ces niveaux fassent R
      cependant , tant que (2/9/9) sera en acceleration haussiere , les suivants sont:
      1,1464
      1,1508
      1,1541
      1,1603
      1,1627
      1,1664..
      mme572 , objectif suppose

      chaque niveau casse up ,libere le suivant ….tant que les conditions sont reunies , soit tant que (2/9/9) accelere up
      :-)

      bon Wend et bonne continuation à tous

    • …et pas forcement ce jour
      c’est de l’utJ
      il faut laisser du temps au temps

    • Merci surfeuse. EN tout cas le up de l’eurusd était bien vu !
      Bon week end.

  33. Aujourd’hui +1% à -1%
    Hier +4% à -1%
    Les swings sont impossibles à tenir en mettant les positions en stop BE, et comme le day trading n’est pas gagnant sur le long terme va falloir réduire les leviers en attendant de meilleurs vents.
    Toujours -15% de drawback malgré une petite semaine positive.
    A Lundi

  34. bonjour ,

     »
    Guillaume

    30 mars 2016 at 21:36

    Surfeuse, à l’instar de JC, tu proposerais pas une formation sur tes « indicateurs » par hasard ? ;-)  »

    Reponse:

    je n’achete rien , je ne vends rien …je partage et ce depuis XX annees,
    mon choix actuel etant de passer peu de temps derriere mes graphes ,tjrs difficile d’abandonner ce qui a ete pour moi une passion , …dc en periode de « sevrage »

    quant à mon approche , elle a ete decrite sur le net (forums ,formations …ouverts à tous et entree libre) par son fondateur
    bonne continuation et bon WEnd

    • Surfeuse,

      Merci pour ta réponse.
      Le nom de l’approche théorique ou des indicateur techniques qui te permettent de définir des objectif de cours c’est les vagues d’Eliott, les bandes bandes de mogalef, les moyennes mobiles ? Quel est le nom de ce fondateur dont tu parles ?

      Bon courage pour le sevrage ! :-)

    • bonjour,
      fondateur ilan
      nom de l’approche : le Basic- Elliott (et ce n’est pas une approche elliottiste du type de celle elaboree par elliott où les structures sont visualisees « au gre du vent »…)

      approche developpee depuis une vingtaine d’annees et qui a evolue de la version1 (presentee sur le net en 2005) , à la version7 qu’ilan presente actuellement sur le net
      http://basic-elliott.monsite-orange.fr/page-56e5c0346edb8.html

      j’utilise cette approche depuis debut 2005
      ilan a cree plusieurs forums , dont un forum ecole (http://forums.univers-bourse.com/files-perso/9537-%5B-ilan-%5D-basic-elliott-5.html version5)
      il existe d’autres forums toujours actifs

      cependant , avant de pouvoir utiliser cette approche en trading , il faut la tester pour bien comprendre l’utilisation des indicateurs parametres spécifiques aux unites de temps (utJ ,ut30, ut5)

    • :-)j’utilise aussi les bandes de mogalef pour visualiser la volatilite sur une unite de temps donnee
      et
      je ne suis pas indifferente au market profil et vwap
      cependant , je trade via le Basic-Elliott et le gradient des macd’ilan

    • et pour precision:
      le Basic-elliott , c’est la lecture de la position relative de mme , et la position des cours par rapport à ces mme

      les mme courtes des indicateurs formant un gradient des accelerations
      les mme longues formant un gradient des vitesses

      bon WEnd

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *