Les prévisions de Futures sur les actions, les obligations, le pétrole, l’or et les devises pour 2015

Andre Kostolany

André KOSTOLANY

 

ACTIONS

Si vous connaissez Futures depuis longtemps, vous savez que je n’ai conseillé l’achat massif d’actions que lorsqu’il n’y avait plus assez de vendeurs pour faire encore baisser les cours. Je l’ai fait en 2009 sur le blog de la déflation et en 2011 sur l’ancien blog de Futures. A chaque fois, le CAC était sous 3000 points.

J’ai appris avec le temps que ces moments de panique après un long marché baissier étaient les plus propices à l’achat d’actions. Un vieil investisseur allemand du nom de Kostolany (photo jointe), qui avait connu le krach de 1929, décrivait dans les années 80, la théorie des flux acheteurs-vendeurs. Il affirmait que lorsque les cours montaient dans de forts volumes, le papier passait des mains fortes aux mains faibles et qu’inversement les uniques investisseurs qui achetaient des actions lorsque les cours avaient sombré étaient des mains fortes. Pour ces dernières, seule la valeur intrinsèque des entreprises avait de l’importance. Warren Buffet, comme tous les investisseurs « value », est typiquement une main forte. Les particuliers qui investissent en bourse en suivant les fins de tendances par esprit grégaire ou même les traders court terme qui sortent ou rentrent sur un sous-jacent à tout bout de champ sont des mains faibles. Je suis certain que Kostolany avait raison et que depuis que les marchés existent, il y a des mains faibles et des mains fortes.

C’est pourquoi, pour analyser les marchés actions, mon premier réflexe, au delà des fondamentaux économiques, est de me demander qui détient le papier.

Les fonds d’investissements ? Les particuliers en direct ? Les traders sur equities ? Les banques centrales après les rachats dans le cadre de politiques non conventionnelles ?

Les particuliers n’ont pas actuellement une appétence forte pour le risque et ne sont pas très chargés, sauf aux USA. Les fonds d’investissements sont en général des mains fortes mais ils dépendent le plus souvent des achats et des retraits de leurs clients. Les banques centrales maitrisent leur jeu. Les traders ont été ces dernières années plutôt longs sur les actions. Il n’y a ni panique ni euphorie particulière … Il se développe au contraire une méfiance vis à vis des actions qui me parait plutôt saine.

La neutralité assortie d’une certaine méfiance vis à vis du compartiment actions me semble donc être la bonne attitude patrimoniale.

Sur le plan fondamental, l’introduction de méthodes non conventionnelles et l’inflation monétaire massive mise en place par les américains a permis de faire baisser les taux à un niveau très bas sur l’ensemble de la courbe et a évité une déflation majeure aux Etats-Unis. L’économie américaine a pu repartir avec des niveaux de croissance inespérés jusqu’à présent. Le retard pris par les européens et les japonais dans la normalisation de la masse monétaire est, selon moi, coupable. Les prédécesseurs d’Abe n’ont jamais mis en œuvre les moyens nécessaires pour lutter contre la déflation initiée dans les années 80 et les européens tardent à agir à cause du frein des pays du nord. Le risque que nous courons est une japanisation de l’Europe. La prise de conscience est longue …

Pour bien comprendre la situation actuelle, quelques mots suffisent :

Dans un monde surendetté et en défaut sur une partie de la dette, les pressions déflationnistes sont la règle. Or lorsque l’inflation baisse ou devient négative, les encours d’endettement augmentent en monnaie constante et sont de plus en plus difficiles à rembourser. Cela freine mécaniquement la croissance.

Je crois donc que tant que l’inflation ne sera pas plus forte dans les pays développés, la croissance mondiale restera atone. On observe actuellement aux États-Unis une stagnation des revenus réels et un ratio des prêts à la consommation sur revenus disponibles à son plus haut historique. Les entreprises, quant à elles, seront obligées de limiter leurs investissements du fait de la fonte de leurs marges secondaires à l’appréciation du dollar contre les autres monnaies.

En tant qu’investisseur, je ne suis donc pas acheteur sur les marchés actions, mais je crois qu’on peut conserver une allocation d’actions aux USA du fait de la force du dollar, avec une préférence pour le stock picking sur des petites capitalisations moins sensibles à la montée des taux. On peut également garder une proportion d’actions européennes car les assouplissements monétaires de la BCE devraient soutenir les cours de l’EUSTX 50. On peut enfin détenir un pourcentage spéculatif d’actions chinoises du compartiment A en Yuan pour le long terme. Dans les faits, le patrimoine type de Futures, après de nombreuses prises de bénéfices, ne comporte aujourd’hui que 13 % de véhicules actions et cette proportion plutôt basse ne devrait pas être modifiée en ce début d’année. L’immobilier de qualité reste le contingent principal du patrimoine.

OBLIGATIONS

Les taux obligataires peuvent difficilement aller plus bas, que ce soit en Europe ou aux États-Unis. A ce stade des cycles économiques et dans les suites de l’expansion monétaire, ils devraient rester sous contrôle. Toute hausse rapide de la rémunération de l’argent créerait un danger de krach obligataire. Cette montée brutale des taux est l’épée de Damoclès du marché depuis de nombreuses années et fait courir un vrai risque aux porteurs de supports en euros dans le cadre des contrats d’assurance vie en France. Les taux devraient toutefois remonter très lentement aux USA en 2015 et rester stable en Europe du fait de la monétisation.

Je ne crois donc pas que 2015 verra un krach obligataire. Les taux devraient rester bas encore longtemps. Je reste toutefois négatif sur les compartiments obligataires souverains du monde occidental, aujourd’hui peu rentables .

DEVISES

Les Etats-Unis ont affiché des chiffres flatteurs : GDP à 5 %, chômage en forte baisse. Mais les données de l’inflation US sont moins encourageantes car, nous l’avons vu, les américains importent de la désinflation du fait d’une stagnation des prix à la consommation en Europe et d’un dollar qui se renforce de façon très rapide dans toutes les parités. La baisse du pétrole devrait favoriser la croissance aux USA mais limiter les créations des emplois qui sont pour une bonne partie liées à l’avènement des shales énergies à coûts d’exploitation élevés. Or, celles ci risquent de vivre une période difficile en 2015. Les risques géopolitiques, les intransigeances et l’abondance actuelle de l’offre empêcheront une hausse significative des prix du pétrole.

Après une poursuite de la hausse du dollar en début d’année, la montée des taux aux USA pourrait être beaucoup plus lente que ne le prévoit le marché, et nous pourrions observer une consolidation du Dollar Index au printemps.

La Banque Centrale Européenne va agir avec retard mais elle sera obligée d’élargir de façon plus importante son bilan car les forces déflationnistes resteront majeures et la baisse des prix de l’énergie ne fera qu’amplifier le phénomène.

La baisse de la paire EUR USD pourrait alors repartir de plus belle et le dollar devrait reprendre son cours haussier en anticipation d’un nouveau desserrement monétaire européen et de la poursuite avec retard de la hausse des taux américains.

Il faudra donc observer un timing particulièrement précis sur les paires en dollar pour en profiter pleinement en trading.

PÉTROLE

Le pétrole devrait rester sous 80 dollars au premier semestre 2015 et l’évolution des prix du Crude pourrait devenir capricieuse pendant de longs mois.

L’importance des encours en produits dérivés baissiers devrait occasionner un mouvement brutal sur les marchés lorsque le pétrole remontera. L’échéance de cette remontée est imprévisible car essentiellement liée à des décisions politiques aux USA, en Russie et au sein de l’OPEP.

MÉTAUX PRÉCIEUX.

Je ne peux pas terminer cet article sans parler des métaux précieux. Les cours de l’or en dollars sont naturellement inversement corrélés au Dollar Index.

L’or ne ne devrait pas briller en 2015 et les prix devraient stagner. Les facteurs haussiers et baissiers ont été détaillés dans un article précédent : http://futures-trading.fr/prix-de-lor-etat-des-lieux/

Le métal jaune sous forme de pièces ou de lingots reste une assurance.

Détenir de l’or physique est indispensable à tout patrimoine.  Une allocation de 5% me parait être un minimum.

Bonne semaine !

 

 

 

123 réflexions au sujet de « Les prévisions de Futures sur les actions, les obligations, le pétrole, l’or et les devises pour 2015 »

  1. Bonsoir Jean-Christophe,
    Il y a une chose dont on n’entend plus parler c’est la signature du futur Traité Transatlantique qui devait se faire en 2015.
    Est-ce que cette perspective ne milite pas vers une parité euro-dollar ?

    • La parité EUR USD est surtout une affaire de taux, de masses monétaires, de flux de capitaux et d’inflation

  2. Bonsoir Jean-Christophe,

    Le CIO de Saxo Bank (Jacobsen) prévoit une baisse des taux longs américains en 2015, de déjà très bas à encore plus bas pour ainsi dire. Est-ce que tu partages cet avis?

    Cordialement

    Lionel

    • Ça n’est pas impossible car les perspectives d »inflation à moyen terme restent basses mais ce n’est pas mon scénario central. En tout cas, je crois que la hausse des taux sera retardée. La responsabilité en incombe à l’Europe et la BCE qui ont réagi beaucoup trop tard à la crise.

  3. Bonsoir Jean-Christophe,

    Je vous remercie beaucoup pour votre avis et votre franchise sur IG.

    J’aimerais savoir si il y a un espace membre où il faut s’inscrire pour être abonné ou membre de votre blog ??
    Car je n’ai rien trouvé de ce genre. Il y a la case login mais j’ai pas trouvé où s’inscrire.

    Merci d’avance.

    • Bonsoir DGreg9,
      Futures est ouvert à tous, sans login ni password. Tu peux en revanche t’abonner à la news letter en laissant ton mail sur le lien Flux RSS des articles dans la colonne de droite.

  4. Ok merci.
    Mais je pense qu’il y a un problème car en cliquant sur Flux RSS c’est une page style HTML qui s’affiche.

  5. Bizarre. Tu devrais avoir une liste des articles et en haut de page : s’abonner à ce flux en utilisant … et tu cites ton browser de mail. As tu essayé avec un autre navigateur internet ?

  6. Effectivement, gros gap à l’ouverture, ça confirme la stratégie de break out. C’est très baissier.

    • On est jamais sur de rien mais pas tout de suite. On comblera peut être celui qui vient de se produire : – )

  7. Bonsoir, ca a commnce a baisser avant l’ouverture fxcm et apres celle saxo. Pas de gap chez saxo.,ces gaps sont vraiment a relativiser avec ces horaires d’ouverture variables suivant les plateformes.

    • Bonsoir Payback,
      Désolé mais l’ouverture du Forex, c’est 11 h, heure de Paris. Saxo lisse les cours, c’est pas possible.

  8. @ JC : c’est ce que j’allais dire, c’est pas un gap, c’est un ravin. On a quand même été sous 1.19…..
    J’ai une question : dans le cas d’une hausse du baril, la paire EUR/cad ne serait elle pas un très bonne paire à jouer short : l’économie canadienne profite de celle des USA, la hausse du baril est un facteur de renforcement du CAD, le QE en Europe est un facteur de baisse de l’EUR, en gros tout serait en faveur d’un short de la paire non ?

    • Le problème c’est qu’on a pas du tout le calendrier pour le pétrole et que c’est un sous-jacent très politique. Je cherche toujours à trader des tendances sures. J’avoue que cette paire ne m’attire plus depuis que le pétrole à chuté.

    • merci Jc, oui je suis d’accord avec le fait que l’on n’a pas le calendrier, mais c’est plus sur l’analyse macro des choses, sur une projection à moyen terme peut être, car je vois par exemple que la paire EUR/NOK et la paire EUR/CAD sont en décalage !! alors que la CAD et le NOK sont fortement liés au pétrole, et du coup je me dis que j’ai peut être raté quelque chose.

    • Il a pas tord, tu as vu le marteau en chandelier H4. Mais à mon avis on va tout de même y retourner.
      Le gap, la chute et la réaction sont des effets du trading automatique pour moi. La tendance va poursuivre sa route. Le cross peut effectivement consolider à partir de 118 mais pour aller ou ?

  9. Bonsoir,
    A ce que je vois, tout le monde est sur le pont pour un quart de nuit.
    Le temps est vraiment clément.
    Heureusement que, conformément aux conseils de JC, Vendredi, j’ai pu recharger (15% de marge, actuellement). Avec pas mal d’ordres en attente.
    Ton article fixe bien les idées. Merci bcp.
    Sur l’immobilier, les statistiques globales sur mon propre patrimoine montrent toujours une augmentation des loyers, supérieure aux indices en vigueur et ce depuis de nombreuses années. Par contre, j’évite les gros investissements dans le commercial. Trop dangereux, ama, par l’importance relative des loyers, les risques d’insolvabilité du locataire et la vacance toujours supérieure pour la relocation.
    Bien sûr, Duflot a fait du mal. Mais la loi est tellement difficile à appliquer et contrôler que, pour l’instant, c’est plus une déclaration qu’un véritable contrainte mais, là aussi, ça peut changer.
    Le rendement locatif brut de l’habitation est inférieur aux commerces ou l’industrie, mais il faut voir que la rentabilité de l’investisseur n’est pas celle-là, mais obéit à la formule suivante, facile à résoudre sur un tableur, et qui tient compte de l’emprunt indispensable dopant :
    Rendement = [(Investissement Final/investissement Initial)puissance (1/durée )]- 1
    Ce qui veut dire que la rendement est infini si ton apport initial est nul par un bon achat, des travaux bien négociés et un bon loyer qui permet de rembourser l’emprunt en totalité.
    C’est la raison pour laquelle l’investissement immobilier est pour moi à 80% d’habitation : pas de risques, pas de vacances, et travaux déductibles fiscalement.

    • Assez d’accord avec sur belles affaires avec gros rendement et beaucoup de travaux. Il n’y a pas de mystère, taux à 2% et rendement à 8 % sans fiscalité pendant un certain nombre d’années, c’est gagnant même avec une inflation à 0%. En revanche, il faut bien choisir son investissement et trouver la bonne affaire. Tu atteints ces rendement sur de petits immeubles entiers en province.
      Pour Paris les rendements sont bien plus bas à part dans le meublé et je te rappelle simplement que dans le meublé touristique, tu amortis en plus des travaux 1/33e du bien chaque année et1/10 des frais + droits.
      Dans le professionnel, les rendements sont plus forts et tu as très peu d’imprévus.Tu vires très vite un locataire qui ne paie pas alors que la permissivité des tribunaux vis à vis des particuliers en RP est devenue considérable.

  10. Bonjour à tous,

    Pour reprendre la discussion sur les cotations du week-end, je n’ai pas l’impression qu’elles soient suspendues pour tout le monde (banques en otc).
    Sur la plateforme Fortunéo, le premier gap d’importance se situe entre 1,19939 et 1.1987 (reprise des cotations à 22h). Après une chute sur 1.19/1920 ( à 7h53, moins évidente), les cours devraient remonter sur 1.20. Il y a un autre gap à 1.20958/1.20966. Il pourrait être comblé en extension. Pour le moment, les cours n’ont pas encore donné d’objectifs.

  11. Le gap peut etre comblé mais il y a surement pas mal de vendeurs sur le coup et ils shortent dans le gap … Les particuliers sont en train de jouer le retracement mais seront-ils suffisamment nombreux pour épuiser les professionnels en shorts ?

    • Bonjour monsieur Bataille,
      Je ne crois pas que les professionnels craignent un retracement d’une centaine de pips. Cela permet juste de sortir les mains faibles. Personnellement, les points que je me permets de donner ne servent qu’à optimiser les entrées.

    • Bonjour Bertrand,
      C’est bien ce qui m’ennuie. Le gap aura ama du mal se combler. Il y a une floppée de shorts en attente et pour atteindre 1.20 il va falloir leur passer sur le corps ! : – )

  12. Bonjour,

    Merci JC pour ces perspectives.
    Tu ne parles pas de la Grèce? Tant mieux, espérons que ça ne sera que clapotis.

    Pourtant, il me semble que c’est un gros nuage.
    Ceci dit, il est tellement gros qu’en théorie, ils ont déjà réfléchi à la parade… du moins j’espère.
    Défaut ordonner : Qui recapitalisera les banque grec (blindées en emprunt national) ? La BCE prendra une perte (recapitalisation) ?
    Siriza pourrait-il appliquer son programme en restant dans l’euro et sans faire tâche d’huile ?

    Tout cela peut sacrément secouer au premier trimestre.

    Un cygne noir ne s’annonçant pas par avance, la Grèce devrait être peanuts ?

    Pour l’or, tu parles en $.
    En euro, 2014 a été plutôt correcte : +12% avec une inflation presque nul. En 2015 on devrait continuer. C’est mieux qu’une assurance :)

    • Détenir de l’or physique reste une bonne affaire. avec la dévalorisation de l’euro, l’or joue son rôle protecteur.
      La Grèce me parait beaucoup moins dangereuse aujourd’hui. Le système bancaire européen est stabilisé et je ne crois pas à un risque de contagion. En revanche, ça peut alimenter la baisse de l’euro.

  13. Je vous rappelle que si vous prenez de nouvelles positions dans le gap votre money management doit vous permettre d’encaisser une consolidation en base journalière de 200 ou 300 pips. Soignez votre money management. Variation d’un pip pour un lot = 8.36 euros actuellement.

  14. Bonjour,
    pi et suite discussion avec Saxo de ce jour (ou j’essaye toujours de négocier les intérêts et rollover), le Forex ouvre à 5h du matin heure de Sydney. la baisse de la nuit est surtout due au lâchage des stops. les algorithmes ont sans doute détecté une belle opportunité avant l’ouverture. Il ne doit plus rester beaucoup d’acheteurs maintenant.
    Pour les gaps, je m’interroge de plus en plus en plus sur leur pertinence. Si certains peuvent trader pendant que d’autres ne peuvent pas, il faudrait connaitre les volumes de chaque côté pour avoir des stats de comblement fiables.

    • Bonjour payback,
      D’après ce que j’ai pu voir lors de la précédente baisse de l’euro/usd, le comblement des gaps (>0.3 pip) fonctionne très bien lorsque la tendance est établie. Ils permettaient de prévoir de manière assez fiable les retracement lors des ruptures de seuil. Par contre, lors de phases d’incertitude, depuis début octobre, ce n’est plus valable.

    • Le cross retrace mal car la tendance baissière s’est renforcée et le régime de consolidation a changé. C’est pourquoi nous avons pris des positions sur break out et non pas dans une conso. Je crois que cela n’aura qu’un temps et que quoi qu’il advienne, il faut se méfier des reversals puissants. Le forex est un marché très volatil et le money management est essentiel à la survie.

  15. Berlin (awp/afp) – L’inflation en Allemagne, déjà au plus bas depuis presque cinq ans en novembre, semble avoir encore fortement ralenti en décembre, au vu des chiffres de plusieurs Etats régionaux du pays publiés lundi

    En Saxe (est), la hausse des prix sur un an s’est établie à seulement 0,5% en décembre, essentiellement sous l’effet de prix de l’énergie et de l’alimentation moindres, a indiqué l’Office régional des statistiques

    En Bavière (sud), l’inflation a pointé à seulement 0,3% sur un an, avec une stabilité des prix par rapport à novembre.

    En Hesse (ouest), les prix sont restés parfaitement stables par rapport à il y a un an, une évolution au plus bas depuis octobre 2009, tandis qu’en Rhénanie-du-Nord-Westphalie (ouest), ils ont grignoté 0,1%, tout comme dans le Bade-Wurtemberg (ouest).

    Sur la base de ces premières données régionales, une estimation provisoire de l’inflation au niveau national sera dévoilée en début d’après-midi par l’Office fédéral des statistiques.

  16. En tous cas les actions minières sont plus à la cave qu’au grenier. C’est plus le moment d’en prendre quelques-unes que du temps où tout le monde pressait d’en acheter au double et au triple des prix actuels.

  17. Bonjour à tous,
    Commentaire PFX sur USD JPY : (ProfesseurForex.com) – USD/JPY se retourne à la baisse alors que le Dollar avait entamé la semaine de manière solide.

    Après avoir rebondit deux fois récemment sur la MM100 (1h), nous casson ce seuil et retournons sous les 120. Un triple top sur 120.70 est peut être en train de se former auquel cas il faut commencer à envisager un rapide retour sur 119.

    Nous n’entendons plus trop parler des Abenomics (Laboratoire de lutte anti-déflation par la hausse de la TVA et la dévaluation…) en dépit de la victoire du parti historique fin Décembre. L’incertitude politique ne pèse donc plus sur le Yen.

    Et il est clair qu’il faudra attendre au moins encore 6 mois pour observer la BoJ remettre une couche de QQE.

    Notons aussi que USD/JPY n’est pas parvenu à marquer de nouveaux plus hauts ces dernières semaine quand le Dollar arrivait à gagner encore quelques pour-cents face aux autres grandes monnaies.

    Méfiance donc, une nouvelle correction à la baisse marquée est peut être en route.

    USD/JPY évolue actuellement autour de 119.65 sur le forex.

    • Et Hollande qui prépare 2017 … franchement il est complètement déconnecté des réalités …

    • Et moi qui parlais d’acheter petit à petit des valeurs pétrole … Total perd plus de 6% rien qu’aujourd’hui à 39,87 … je passe pour un con LOL !

    • Non (passer pour un c…). Par contre il y a une leçon à en retirer. On ne fight pas un trend hebdo. Le trade baissier sur le pétrole est gavé de suiveurs de tendance qui ne prendront la totalité de leurs profits que sur un retracement conséquent. Cela peut prendre du temps.

      Perso, pour que je rentre sur des valeurs Energie, il faudra que la théorie de DOW soit validée haussière sur le secteur correspondant (http://finviz.com/quote.ashx?t=XLE), ce qui n’est pas le cas.

    • Enfin ! Voilà une bonne parole. Ça fait des mois que je vous dis de ne pas trader ou investir contre une tendance.

    • Valparaiso et Jean-Christophe, je vous rassure je suis entièrement d’accord avec vous, il ne me viendrait pas à l’idée de trader à contre tendance !

      J’avais émis l’hypothèse pour avoir des réponses, car il y a bien un moment où les valeurs pétrole seront à acheter : c’est ce que j’ai voulu dire !

      Pour l’instant tout est hors de contrôle …

  18. bonsoir, sortie en BE de mes positions USDJPY et EURUSD prises ce jour. Marge toujours en dessous de 10%, trop faible à mon gout. Attendons demain. peut-être comblement du gap Fxcm et possibilité de recharger?

  19. 22:25 CHF Discours de Thomas Jordan, président de la Banque nationale suisse (BNS)
    ….
    ce qui pourrait expliquer le retracement actuel de l’eurus
    vu que le taux plancher defendu est 1,20 eurchf

  20. Attention ! Comme souvent, certains s’agitent trop : la peur de manquer est aussi néfaste que la peur de perdre. Le trading, c’est avant tout une une histoire de psychologie

  21. que penses-tu de la situation sur USD/JPY JC ?
    une correction de 100 pips pour se retrouver en bas du canal hebdo, ça ne te semble pas une occasion de renforcer un peu ?
    tu as toujours tes positions entre 118.8 et 119,5 j’imagine ?

    • Je laisse les traders prendre leurs propres positions. Deux impératifs : la tendance et le money management.
      Payback, je parle pour les traders en général : – )

  22. Je viens de finir et vous recommande vivement « le bal des aveugles » de michel turin, qui reprend les grandes erreurs de nos grands economistes, previsionnistes et specialistes economiques.
    Sur le petrole ils se trompent tous depuis toujours ce qui doit nous inciter a beaucoup de prudence….seule prevision juste du check yamani: « l’age de pierre ne s’est pas achevé par manque de pierre et l’age de petrole s’achevera bien avant que le monde manque de petrole ».

    • @payback : je note sur ma liste (pas encore lu). Sur ce thème, le Hasard Sauvage de Taleb est un de mes préférés.

      1. On a d’une part les Dr Doom qui exploitent un biais cognitif de l’être humain à leur avantage (le même qu’exploitent les JT avec un ratio sang / bisoux supérieur à 1). Ils décrédibilisent l’importance de la prise en compte du risque de ruine.

      2. et à l’opposé (et ça aide pas), une majorité d’économistes qui n’ont pas vraiment fait de math, mais utilisent des stats toute la journée[1]. Cela mène souvent à deux erreurs lourdes : la confusion corrélation / causation, et l’incapacité à prendre en compte le risque de ruine qui sommeille dans les queues épaisses des distributions non normales.

      Si on rajoute dans le mix, le gout inné de l’humain pour les histoires / narrations, on a via les canaux médiatique (vendent des histoires) et politique (utilisent des histoires à des fins stratégiques) un joli bouclage de la boucle [prévision de « spécialiste » | relai médiatique | exploitation politique ]. Complexe.

      [1] : Je précise — pour avoir bossé dans les annés 90 dans un service de gestion des crues à l’époque de « Vaison la Romaine », la fameuse crue de 8 déviations standard, « pas sensée se produire » — que ce n’est pas l’apanage des filières littéraires ; les X, ponts, centraliens sont souvent au même niveau, avec encore moins d’excuses

      NB : suis aussi sorti breakeven hier de mes positions basses, il m’en reste une sur le haut de la conso d’hier.

    • Bonjour,
      @valparaiso
      j’ai lu les black swan et antifragile de Taleb. Pas lu le hasard sauvage. commandé à l’instant.

  23. Une autre formule que j’aime bien dans le chapitre sur les dr.doom: « les economistes anonciateurs de catastrophes triomphent, tout comme les montres arretees qui finissent par donner l’heure juste …deux fois par jour ». Pour les intervenants reguliers incompetents sur bfm et autres sites catastrophistes.

  24. bonjour,
    je vais retenter des entrées sur USDJPY aujourd’hui sur l’oblique hebdo en espérant que le yen valeur refuge est une notion dépassée…

    • je vais faire la même chose, ça devrait t’inquiéter payback, en général quand je me place ça retrace un coup juste derrière :)

    • je ne suis pas un exemple à suivre Franck. mets bien des SL serrés. la volatilité est grande.

    • je ne suis pas ton exemple, j’avais vraiment prévu (et ai déjà commencé) de prendre des positions sur l’oblique hebdo. C’est pour ça que je te dis de t’inquiéter ;) ça risque de repartir en baisse

    • chaque fois que les marchés actions chutent, le yen reprend des couleurs, c’est pour ça que je suis inquiet…l’oblique va t elle tenir ? mystère…

      pourtant d’un point de vue fondamentale, aucune raison pour l’instant que la tendance s’inverse….

      on va voir ce que JC en pense

  25. j’ai aussi repris un peu de EURUSD en cassure biseau/oblique H1. toujours sur stop loss serrés et car ma marge très faible permet quelques risques.

  26. Bonjour, à tous,
    EUR USD consolide à plat. Le Yen profite de l’aversion au risque mais les tendances sont pour l’instant inchangées. Très occupé ce matin. Attention à la volatilité !

  27. le dollar a vraiment du mal face au yen alors que l’euro poursuit sa descente. J’ai encore misé sur le mauvais cheval ;)

  28. Bonjour à tous,

    La proj de fibbo de la cassure et de son pullback donne 1.1903, 1.1872 et 1.1822. ce dernier correspondant à la proj de 685.4 du pullback avorté de l’intervention de yellen mi-décembre. Invalidation à 1.1953.Ce ne sont que des potentialités.

  29. On est pas parti pour combler les Gaps… On verra bien.

    Si on ne comble pas, je suis à 7% de marge, si on comble, à 16% (à cause des sell limit) et je peux absorber une remontée jusqu’ à 1.25, mais je pense que ce n’est plus d’actualité, même pour 1.2350.

  30. la baisse de USDJPY jusqu’où maintenant ? il va falloir trouver des points d’entrée. Le kumo en daily ?

    en tout cas, l’oblique hebdo est bien franchie…

    • J’espère que Mario ne va pas faire d’annonce trop timorée après le comblement du Gap, si ça remonte trop, j’aurai quand même de sacré pertes à cause des stops. J’en suis presque à me demander si je ne vais pas enlever la moitié de mes sell limit…

  31. De retour.

    J’ai lu un peu les posts. J’ai déjà dit que chacun prenait ou sortait de ses positions et que je ne donnais pas les miennes en temps réel de façon à ce que chacun trade à sa manière.
    Je vais simplement répéter mon post de ce matin :
    EUR USD consolide à plat. Le Yen profite de l’aversion au risque mais les tendances sont pour l’instant inchangées. Attention à la volatilité !

    Un 2e conseil important dans ces situations de consolidation et de volatilité. Regardez prioritairement vos graphes en daily et en hebdo. Vous verrez que le monde vous paraitra plus calme et vous vous agiterez 10 fois moins : – )

    • le problème, pour USD/JPY, c’est que quand je regardais en weekly, je voyais des achats à faire sur le bas de l’oblique, ce que j’ai fait. Mais ensuite l’oblique a été franchie à la baisse, donc positions coupées en BE.

      trouver des points d’entrée est pas évident car on ne sait pas jusqu’où ça peut descendre. Je me souviens que tu avais dit de surveiller le kumo en daily, et là on s’en approche, donc ma tête c’est un potentiel d’entrée sur la paire.

    • pour ceux qui connaissent
      mogalef inf en utM est à 1,1563

      en utJ , elle a cede
      et en utW , elle est à 1,1829

      donc et perso ….
      je verrais bien les cours toucher la mogalef inf en utM

      (bandes mogalef sont des bandes de volatilite )

  32. En H1, H4, D1, en chandeliers, très baissier. On pourrait bien se réveiller demain matin sous 1.18612 (pointe du doji).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *