Les forces qui mobilisent les indices américains deviennent complexes.

Larry Kudlow, le conseiller économique de la maison blanche s’est exprimé sur CNBC hier, en plaidant pour une baisse des taux et un arrêt immédiat de la réduction du bilan de la FED. Le gouvernement de Trump a habitué les milieux économiques à une certaine forme de FED bashing. Mais derrière ces injonctions répétées pour une politique monétaire plus souple, il existe une réelle inquiétude. Donald Trump veut finir son mandat dans un contexte de situation économique florissante et il est prêt a tout pour que la croissance se poursuive au delà de la durée habituelle du cycle économique. La conséquence de cette politique est un endettement grandissant de tous les acteurs souverains ou privés et un déficit budgétaire historiquement élevé.

La FED sous la pression de Trump est devenu dovish en justifiant sa position par une situation internationale beaucoup moins séduisante que celle des Etats-unis et il n’y aura probablement aucune nouvelle hausse des taux cette année.

Il est important d’étudier à ce stade le jeu des différents acteurs du marché actions.

Les grands fonds d’investissement à long terme ont vendu beaucoup d’actions l’an dernier. Ils l’ont fait en janvier 2018 en anticipant la hausse des taux de la FED en réponse à la surchauffe de l’activité. Ils ont ensuite vendu les indices en novembre et décembre 2018 dans l’attente d’une récession US pour début 2020. Leur niveau de liquidité est élevé et je ne crois pas qu’ils reviendront sur les actions tant que le cycle économique ne sera pas achevé. C’est ce qui explique la faiblesse des volumes du mouvement acheteur actuel.

Les achats en cours sont le fait des gérants « global macro » qui surfent sur la baisse attendue des taux d’intérêt, avec un horizon d’investissement à quelques mois. La prime de risque s’est en effet reconstituée avec la chute des rendement long terme sur tous les titres de créances. Il en résulte une inversion de la courbe des taux entre le 3 mois et le 10 ans qui précède historiquement une récession.

Les acheteurs du marchés sont donc des mains faibles qui investissent à court terme en arbitrant les produits de taux pour les actions et en attendant les coupons du mois d’avril.

Les vendeurs du marchés sont peu nombreux puisque les grands institutionnels ne bougent plus après la distribution de 2018. Ce sont surtout des particuliers qui vendent le marché haussier par esprit contrarien.

Ces éléments d’analyse sont confirmés par la faible pondération des allocations actions relevée chez les gérants long terme, les volumes de transaction et le positionnement des différents acteurs sur le CFTC.

Ma conclusion est double :

  • Donald Trump va tout faire pour que les marchés restent en lévitation mais il n’échappera pas à la logique des cycles économiques qui veut qu’il n’y aura pas d’atterrissage en douceur et que les USA subiront une récession.
  • La prochaine crise sera profonde économiquement car la dette globale va redevenir une préoccupation majeure. Elle sera également importante boursièrement parlant car les mouvements de ces deux dernières années ont transféré les actions des mains fortes vers les mains faibles. La prochaine évolution baissière sera donc puissante, rapide et motivée par des inquiétudes légitimes. Le mois de mai après la distribution des dividendes est une échéance possible pour la chute des marchés, mais celle-ci pourrait être retardée à l’automne si Trump parvient à prolonger artificiellement la croissance.

Chez Krechendo nous avons plutôt hedgé des positions courtes. Nous ne sommes pas acheteurs dans le mouvement actuel et restons short pour le moyen terme.

213 réflexions au sujet de « Les forces qui mobilisent les indices américains deviennent complexes. »

    • Bonjour eric,
      Le site Krechendo est en travaux. Nous y reviendrons bientôt mais sa fréquentation devrait être gratuite. Seuls les formations seront payantes.

  1. La gestion de la FED est très réactive depuis 2008. mais les banques centrales ne peuvent pas tout. Ce qui est inquiétant aujourd’hui pour les marchés, c’est que le papier est dans les mains faibles, les court-termistes qui n’hésiterons pas a vendre massivement les actions à la moindre étincelle. L’esprit grégaire prolongera le mouvement chez les particuliers de façon puissante lorsque le pessimisme va s’emparer des marchés.

  2. Salut Jean Christophe, merci pour l’article il est très bien. Tu penses quoi du Forex pour l’instant Eurusd par exemple ? Si tu as le temps de me répondre merci.

    • Pas de lisibilité sur le forex. Tous les pays dessèrent leur politique monétaire. Il n’y a donc pas de divergence.

    • bjr dominique
      j ai pris mes gains sur eur usd la semaine derniere
      j attends de voir la direction mais ce n est plus 2018, la fed a stoppé, voir va baisser les taux
      pas de divergence comme dit JC mais le carry trade est puissant encore

  3. merci JC pour cette analyse que je partage complètement.

    Je viens de lire Mastering the Market Cycle: Getting the Odds on Your Side d’Howard Marks qui expliquent très bien le fonctionnement des cycles et la psychologie des foules en bourse. Et effectivement quand cela va se retourner, cela va faire mal !

    Moi ce qui m’interpelle, c’est la mémoire extrêmement courte qu’il y a dans le monde de la finance. Les crises sont oubliées très rapidement et retombent perpétuellement dans les mêmes travers…et les particuliers non avertis finissent toujours rincés (ils achètent haut et vendent bas). Une histoire sans fin..

  4. juste une idée comme cela (et meme si il y a eu prise de stp des banques en pétant 0.70 rapidement)….la RBA avait parlait d’un taux à 0.70 pour AUDUSD)…comme étant sa target il y a 1 ou 2 ans…Du coup acheter l’AUD face à USD proche des 0.70 et peut etre ce qu’il y a de mieux à faire sur le forex…

  5. Le marché price un bon nfp….quand il sera paru (moyen/bon)…. la nouvelle sera revendu je pense…. je vais scaler AUDUSD à la hausse entre 0.70 et 0.7050 ! )….nous sommes le 02/04/2019

  6. J’ai rehedgé ce matin pour mettre mes comptes en sécurité mais la situation est très délicate sur les indices. Je suis persuadé qu’un mouvement de chute peut survenir dans les mois qui viennent et etre violent.

  7. Je ferai un live vendredi à 14 h 15 avant les NFP. En revanche je ne pourrai pas l’enregistrer car je ne serai pas sur ma station habituelle

  8. Le SP poursuit sa hausse aprés de mauvaises stats aujourd’hui et hier. Il joue clarement les taux en pensant qu’il n’y aura pas de récession. C’est un air connu. Je reste hedgé complètement neutre car il est possible que les anciens plus hauts soient de nouveau atteints.

    • Je ne sais pas C’est possible. Mais je reste hedgé à zéro. Ca pousse vraiment à la hausse.

  9. L’ADP est mauvais mais ca grimpe quand meme. Seule la baisse des taux intéresse les traders court terme. Il y a un moment ou le marché va voir le verre a moitié vide.

  10. Plus c’est mauvais, plus ça monte…et quand stats bonnes, ça monte aussi…marché bullish et excessif. C’était identique mais à l’inverse en 2008/2009. Quand la musique s’arrêtera…

    • Oui il faut rester hedgé stop zéro. On ne sait pas jusqu’ou ca peut aller.

  11. Pour ceux qui tradent le forex en ce moment : Citi vise EUR / USD à 1,18 et GBP / USD à 1,39 d’ici la fin de l’année

    • ok..il fut un temps on avait ça sur Prof forex.. un autre endroit maintenant pour voir les avis LT de qqs banques ?

  12. Trump say Fed should cut rates and stop balance sheet runoff
    C’est tout le problème. Trump ne pense qu’a sa réélection. Je reste hedgé.

  13. Une question, si les taux etaient a 5% je veux bien qu’une baisse des taux aident les entreprises et l’economie US, mais a 2,5% franchement qu’est ce que une baisse peut tant apporter? D’un cote depuis 2008 il y a beaucoup d’entreprises zombies qui survivent grace aux taux bas

    • La réduction du bilan de la Fed de 50 milliards par mois qui va être prochainement arrêtée,
      correspondaient en taux selon certains calculs à 2%, 3%.
      Donc on peut considérer que les taux courts de 2.5% + réduction du bilan = 5% ce qui n’est pas rien.

  14. Le président Donald Trump a intensifié sa guerre avec la Réserve fédérale américaine, mais à un moment où les marchés poussent les décideurs en matière de politique monétaire dans la direction de Trump. Trump a jusqu’ici abandonné sa politique consistant à nommer des candidats ordinaires au conseil des gouverneurs de la Fed, siège du pouvoir à la banque centrale américaine, en menaçant de nominations controversées aux deux postes à pourvoir au sein du conseil d’administration composé de sept membres.

    Auparavant, il avait confié la vice-présidence à l’économiste de la Colombie, Richard Clarida, et à Michelle Bowman de pourvoir au poste de banque de proximité. Deux autres nominations l’année dernière, Marvin Goodfriend, économiste chez Carnegie Mellon, et Nellie Liang, de longue date à la Fed, étaient peut-être un peu trop classiques, avec Goodfriend trop farouche sur l’inflation et Liang trop insistant sur la réglementation. Les deux ont échoué dans le processus de confirmation du Sénat et leurs nominations n’ont pas été renouvelées par le nouveau Congrès.

    Alors maintenant, Trump devient de plus en plus perturbateur, nommant des partisans de confiance qui, selon beaucoup, ne répondent pas aux normes minimales du conseil. Fin mars, il a annoncé la nomination de Stephen Moore , l’un de ses conseillers économiques lors de la campagne de 2016 et commentateur de premier plan à la télévision. Puis la semaine dernière, il a annoncé qu’il nommerait Herman Cain, un magnat de la pizza qui avait été candidat à la présidence en 2012 et qui avait collecté des fonds pour Trump en 2016.

    Leur mission, a clairement expliqué Trump, consisterait à faire pression sur le président de la Fed, Jay Powell, non seulement pour s’abstenir de relever les taux d’intérêt , mais également pour les réduire et permettre à l’économie de retrouver une croissance rapide. Le fait est que la Fed va déjà dans cette direction. Les marchés à terme nous disent qu’il y a une probabilité de 50% de réduction des taux d’un quart à un demi-point d’ici la fin de l’année.

    Que le fameux pivot de la Fed en janvier, éloigné d’une trajectoire de hausse progressive des taux et d’un bilan de bilan du pilote automatique, soit dû ou non à la pression présidentielle, devient sans objet. De toute façon, il semblerait que Trump ait eu raison. La hausse des taux de décembre et peut-être celle de septembre ont été une erreur.

    Ni Moore ni Cain ne voudraient être confirmés par le Sénat, et Cain pourrait même ne pas survivre à la vérification dont il disposera pour être officiellement nommé. Sa nomination n’est pas aussi farfelue que cela puisse paraître, puisqu’il a siégé au conseil d’administration de la succursale de Omaha de la Fed de Kansas City et qu’il a finalement présidé la banque de Kansas City elle-même. Les banques régionales sont généralement représentées par des personnalités du monde des affaires locales et comptent sur celles-ci pour apporter une contribution concrète à l’économie.

    Le conseil d’administration de Washington, cependant, est un animal différent, doté de doctorats en économie ou au moins de professionnels possédant une expérience approfondie de la banque et des marchés. A la lumière de ces critères, Moore et Cain pourraient ne pas réussir.

    Mais cela n’est peut-être pas le cas, car Moore a un privilège fiscal de 75 000 $ sur sa propriété et une citation pour outrage à la cour pour son défaut de payer une pension alimentaire et la pension alimentaire que de nombreux législateurs considèrent comme inéligibles. Cain a été chassé de la course à la présidence de 2012 par des rumeurs d’infidélité sexuelle.

    Cela n’a guère d’importance, cependant, car Trump a bien expliqué son point de vue. L’utilisation même du processus de nomination en tant que chef de file pour convaincre les décideurs politiques a été suffisamment perturbatrice.

    Si Moore ou Caine tiennent le gant pour se faire élire au conseil d’administration, ils feront sans doute beaucoup de bruit et utiliseront leur position de membres votants permanents au Comité fédéral du marché ouvert (FOMC) pour se dissocier des décisions contestées par le président. Mais l’impact réel se ferait sentir dans les débats à huis clos, où un effort concerté de ces personnes nommées à Trump pourrait faire pencher la balance en faveur ou à l’encontre de certaines initiatives d’un comité motivé par consensus.

    Le FOMC a horreur de voir une dissidence parmi les 12 membres votants, tandis que deux dissidentes marquent l’histoire. Mais il faudrait beaucoup plus qu’un débat animé ou un vote dissident pour surmonter l’enracinement institutionnel de la Fed. En fin de compte, il y a peu de risques, en dépit de commentaires alarmants, que Moore ou Cain aient un effet permanent sur le fonctionnement de la banque centrale.

    Src investing.com

  15. Je me suis mis en long +0.10 aujourd’hui pour le fun. Je crois qu’on va vers les plus hauts de septembre.

  16. Les marchés actions sont aveugles le spread entre le 3 mois et le 10 ans est à 5 points de base. les actions montent car les taux baissent et une récession parait impossible. Ce n’est pas ce que dit le marché obligataire.

  17. Mike Pence vient d’affirmer qu’il n’y a aucun risque de récession. Ce genre de commentaire fleurissent depuis qq mois. Pourquoi essayer de rassurer les marchés si tout va bien ?

    • la récession ne vient en moyenne que plus d’un an et demi après l’inversion de la courbe des taux, donc je pense que l’on est en mode « on a le temps ça va encore monter »

  18. Une fois n’est pas coutume, je citerai KEYNES: « The Market Can Remain Irrational Longer Than You Can Remain Solvent »

    C’est pour ça que je suis toujours hyper (bcp trop même !!) prudent avec le levier…je vais attendre patiemment que ça se retourne et entrer dans la danse en cours de route. De toute façon, je n’ai pas la psycho nécessaire pour être « chargé » donc je serais incapable de faire ce que tu as fais l’EUR/USD il y a quelques années JC. Ce n’est pas donné à tout le monde d’avoir le mental pour tenir de grosses positions aussi longtemps. Je fais avec les moyens du bord donc ;)

    Pour les stats, on remarque un regain d’inflation tout de même. A surveiller car si inflation repart vraiment à la hausse, la FED ne pourra pas baisser ses taux, non ?

  19. en route vers les plus haut…ça pousse toujours !

    En gros +25% en 4 mois en quasi ligne droite…c’est incroyable quand même !

  20. le sp500 fait quand même plus de X4 en 10 ans. Je veux bien qu’il y ait un potentiel de hausse encore…mais en terme de probabilité quand on se situe en fin de cycle comme maintenant, je parierais quand même plus sur une baisse assez forte que l’inverse à échéance 5 ans…mais bon les marchés étant ce qu’ils sont ;)

    • Bien sur ! C’est toujours le meme refrain. En attendant il ne faudra pas rater la chute. Je pense que je vais programmer des sells stop en scaling pour retrouver les positions que j’ai vendues durant la montée des prix.

    • Le rebond du debut de l’annee correspond presque a la valeur du SP500 en mars 2009 (plus bas 666, rebond autour de 570 pts)

  21. Bonjour à tous, on campe sous la résistance toujours hedgé a plus de 100 % stop zéro. Le prix des actions US ne flambe que parce que la FED a perdu son indépendance. Trump va au delà de tout ce qui est tolérable en termes de politique monétaire et de pression sur la FED. La prochaine crise économique sera à la hauteur des excès commis.
    https://www.cnbc.com/2019/04/15/fed-chair-jerome-powell-could-resign-if-browbeaten-enough-sri-kumar.html

  22. Je vais probablement prendre mes bénéfices su mon surplus de long dans le hedging si on touche les anciens plus hauts

  23. Ca chauffe. J’ai pris de gains sur mes 0.1 + et j’ai pris un short de 0.10 pour envisager un scaling. Le stop sera financé par mes gains pris.

  24. Etape importante car le marché est cher et l’économie en fin de cycle mais les stats sont encore bonnes.

  25. Les markit sont décevants. Je continue à jouer la résistance mais avec de faible volumes pour l’instant.

  26. Buffet :
    « Dans les années à venir, nous espérons transférer une grande partie de nos excès de liquidités vers des activités que Berkshire détiendra en permanence. Toutefois, les perspectives immédiates pour cela ne sont pas bonnes: les prix sont exorbitants pour les entreprises offrant des perspectives décentes à long terme.

  27. Bonjour à tous,
    Je suis à nouveau neutre hedgé à 100 %. En position d’attente. Avec des mini sells stops sur tout le graphe en cas de krach. Mais les prix peuvent continuer à grimper, tant que les chiffres US ne décevront pas.

  28. bjr à tous

    je suis de nouveau rentré short aujourd hui sur eur usd
    j etais sorti il y a 15J / 3semaines

    je suis long sur le sp500 , j ai hedgé X2 mes shorts, les 2942 passés cela va accelerer tres fort je pense
    l euro qui plonge …. presage de tres mauvais moments pour l europe et donc des capitaux qui vont s investir aux usa et donc poursuite de la hausse des actions americaines

  29. Je préférerais qu’on ait une figure en double top mais tu as raison, ce marché va bien finir par tomber surtout que le prix du pétrole flambe et que les iraniens commencent a s’énerver sur le détroit d’ormouz.

  30. Bonjour à tous et Jean Christophe, j’ai pris un short hier sur Gbpusd à 1,2950 en stop 0, mais le mouvement c’est vachement ralentit aujourd’hui , surement les stats de demain. Le pétrole se met en conso on dirait Jean Christophe.

  31. bonjour,
    heureux de voir ce site rouvert temporairement. Je voudrais poser une question concernant les impôts. j’ai réalisé une plus-value en 2018 pour la première fois avec divers compte forex situés tous à l’étranger. On est sensé fournir au fisc l’imprimé 2561 IFU mais les brokesr étranger ne le fournissent pas contrairement aux établissements français. Comment procéder alors ? je pense que beaucoup ici ont l’habitude de ces paperasseries.
    Merci

  32. Je suis à l’étranger jusqu’à la fin de la semaine. Mais je suis les marchés de temps en temps. Toujours un premier short de scaling sur la résistance majeure. Stop au dessus des plus hauts du sp500.

  33. Bon NFP mais salaire horaire qui augmente moins que prévu. L’inflation semble sous contrôle ce qui ne milite pas une hausse des taux non ?
    On est peut-être parti pour du statut quo…en tout cas, le marché apprécie ! On devrait retester les plus hauts…

    • Oui la seule chose qui me fait garder ma mini position short au dela de l’équilibre est la résistance graphique majeure.

  34. Bonjour à tous, j’ai une question: est-il possible de truquée certains indicateurs comme le chômage,le PIB et l’inflation? Parce qu’on a vraiment l’impression que c’est le cas.

    • Ca dépend des pays. La chine est connue pour ca. L’inflation est souvent sous évaluée du fait de la pondération des items. PIB US et chômage a mon avis assez fiable. Trump a stimulé l’economie US au dela de tout.

  35. J’ai du mal à croire que « tout » soit truqués quand même…qu’il y ait un biais dans l’analyse, cela est fort probable, c’est le lot de toute statistique.

    Mais si fondalement on avait une inflation à 10% et qu’on annonçait 2%, je crois que la grogne sociale monterait ! Idem pour le chômage. A l’heure actuelle, l’activité économique semble réellement robuste aux US et l’inflation sous contrôle.

    Concernant l’inflation, il y a tout de même un environnement favorable à la déflation ou tout du moins à l’absence d’inflation: Mondialisation, robotisation, avancées techno,..qui exercent une pression vers le bas sur les prix et salaires.

    • ah JC a répondu entre temps. Je parlais pour les US off course. Pour la Chine, les chiffres ont TOUJOURS été truqués ;))

  36. https://twitter.com/realdonaldtrump/status/1125069835044573186?s=12

    « For 10 months, China has been paying Tariffs to the USA of 25% on 50 Billion Dollars of High Tech, and 10% on 200 Billion Dollars of other goods. These payments are partially responsible for our great economic results. The 10% will go up to 25% on Friday. 325 Billions Dollars of additional goods sent to us by China remain untaxed, but will be shortly, at a rate of 25%. The Tariffs paid to the USA have had little impact on product cost, mostly borne by China. The Trade Deal with China continues, but too slowly, as they attempt to renegotiate. No! »

    Comment les marchés vont réagir à cela ? Intéressant à suivre

  37. Bonsoir,
    Je ne crois pas que le marché va continuer à monter longtemps mais ce n’est qu’une intuition.

  38. Bonjour à tous,
    Pour le SP500, la divergence baissière du RSI en mensuel et hebdomadaire est réactivée, celle commençant au plus bas le 10 Décembre 2018 et le pic du 27/04/19; le support du biseau ascendant en D1 est franchit.
    ça fleure bon !
    J’ai continué à scaler au fil de la montée, pas de hedge mais au détriment du volume expansif du compte, dernière position à 2040.26 mais si ça baisse …
    Si ça monte, je continue à scaler, en espérant qu’une descente aux enfers surviendra bien un jour, patience !
    Bonne journée

    • Mais le SP500 chute et le VIX est à plus de 30 !
      Le biseau ascendant SP en jour va donner son effet peut être jusqu’à sa base vers 2750 et la divergence baissière en W ET M va faire de même.
      Courage !

  39. L’or est sur le fil; s’il n’obéit pas à l’ETE provoquante en journalier, qui le referait descendre vers 1220, et s’il franchit l’oblique baissière des sommets en jour vers 1290, alors il peut y avoir de l’espoir.
    J’ai commencé à scaler vers 1178 pour finir vers 1278, les dernières positions sont fragiles …
    Mais je pense que l’altitude du dollar peut donner de l’espoir !

  40. C’est la question. Mon impresssion est qu’on a fait un plus haut et qu’il fut essayer de scaler les rebonds. Pour l’instant j’ai deux unité short et je shorterai encore a la baisse lors des rebonds.

  41. Je viens de renforcer une petite ligne à la baisse sur SP500.
    Etes vous en vacances ou occupés, vous êtes bien silencieux alors que survient un début de réalisation de nos vœux !
    Bien à vous

  42. J’ai peur que si une récession se pointe en 2020, l’or se prennent une claque dans un premier temps.

  43. On est plutôt pas mal. J’ai plusieurs short en flottant positif Ma stratégie avec DWX dont les unités sont trop grosses est de les prendre quand les prix remontent en consolidation et pas au franchissement à la baisse. C’est moins stressant et il y a peu de flottant négatif.

  44. Bonjour à tous, j’aimerais votre avis, est-ce que vous pensez qu’une augmentation des droits de douane ralentirait l’économie des USA?
    Ou l’impact serait marginal?

  45. Ca ralentirait la croissance mondiale car les échanges commerciaux sont intriqués partout mais difficile de dire de combien.

  46. Trump a rassuré les marchés par un tweet et la chine joue l’apaisement.Les marchés devraient se stabiliser. Il faut rester hedgé en partie mais je suis désormais plutot short sur l’ensemble des positions et j’ai pris des bénéfices sur 0.3 hedges NDX sur DWX

  47. Bonjour à tous,
    Toujours a la merci d’une trumperie mais le marché reste baissier. Je suis pour renforcer short les hauts mais encore avec prudence tant que le flottant est négatif. Trump a créé de nouveau tariff et les chinois ont maintenant un peu de temps. Ils vont a mon avis prendre des mesures de rétorsion ciblées pour aire mal au USA.

  48. Bonjour à tous,
    SP500 baisse encore, il vient d’approcher le prix moyen de mes positions à 2826.01, remonté par des renforts incessants et quelquefois hasardeux. Le flottant négatif a donc diminué drastiquement.
    Espérons que les prix respectent la figure de biseau ascendant qui donnerait une descente à 2726 et même à 2612, points de contact avec l’oblique support !
    L’or s’envole mais pour combien de temps. IL vient de passer franchement l’oblique haute du canal descendant journalier. Objectif 1346 avec un peu de chance… dernier plus haut de Janvier. S’il est franchi, c’est 1365.
    Lourdement engagé, j’attends un peu de marge disponible pour renforcer.
    Bonne soirée

  49. FX pro progresse beaucoup grace au scaling short mais je ne prends pas de nouvelles positions que DWX trop risqué avec la taille unitaire. Je préfère attendre une conso. C’est bien baissier en tout cas.En tout cas je profite a fond de la sortie de mes hedges.

  50. Dire que j’ai du lacher toutes mes positions short Sp500 une par une jusqu’à 2958! Enfin c’est le jeu. J’ai quand meme repris quelques positions short autour des 2890

  51. Trump nous a tous foutu dedans. Si la FED suit sa politique ca ne remonte jamais a ce niveau.v En tout cas c’est la curée !

  52. Ca retrace. J’ai hedgé ce matin mais partiellement. Je souhaite garder un biais short. Trump rassure les marchés car il a l’oeil rivé sur les cours de bourse mais le problème de la guerre commerciale reste entier et Trump ne pourra pas entretenir la croissance à l’infini. Maintenant méfiance car il ne laissera pas tomber les marchés tant qu’il n’est pas réélu. Il va invectiver la FED etc …

  53. Mnuchin says in ‘serious’ talks with China to improve trade ties
    Dès que les actions baissent Le gvt Trump rassure …

  54. Trump vient de tweeter qu’il reportait les tariff sur l’europe a 6 mois. Dès que ca baisse il prend peur tweete ue concession et ca fait remonter les prix. On pas fini avec la volatilité mais je reste short fondamentalement.

  55. Obligé de hedger a nouveau. Je commence a être persuadé que les grande banques sont aux ordres de Trump et font monter les marchés quand il baisse. Toutes les stats sont mauvaises et ca monte sur un tweet. C’est bon la …

  56. Bonjour
    j’ai l’impression qu’on est reparti pour un mouvement haussier. J’ai l’intention de relacher partiellement mes hedges sur les anciens plus haut. sinon je garde.en stop zéro. Il st possible que l’on fasse un nouveau double top

  57. Bonjour à tous,
    Si ça vous intéresse, l’article suivant résume bien la situation.
    Normalement, les investisseurs étant en dehors, ces mouvements erratiques devraient évolués dans de faibles volumes. N’ayant pas le temps de le rechercher, et si vous avez des indications, le confirmez vous ?

    Donald Trump donne le signal de la consolidation des marchés
    Par Jean-Jacques Friedman,
    Chief Investment Officer
    Natixis Wealth Management
    La récente correction des marchés n’est ni surprenante, ni excessive, dans un contexte de relance du conflit commercial entre les États-Unis et la Chine, selon Jean-Jacques Friedman, Chief Investment Officer (CIO) de Natixis Wealth Management. Toutefois, la consolidation ne devrait pas annuler toute la hausse du début d’année, compte tenu de l’autre facteur déterminant, à savoir le revirement des banques centrales sur la conduite de leur politique monétaire, et, dans une moindre mesure, des statistiques macro-économiques résilientes. Étant donné notre sous exposition tactique depuis plusieurs semaines, cette baisse sera une opportunité pour revenir prochainement à notre allocation stratégique neutre sur les actions.
    La forte hausse des marchés depuis le début de l’année avait été alimentée par deux puissants moteurs : la capitulation des banques centrales, avec le statu quo de la Fed et de la BCE sur le front monétaire et l’espoir d’un compromis sino-américain sur le commerce. En revanche, le contexte économique n’a guère changé ces six, voire douze derniers mois.
    LE RALENTISSEMENT SE CONFIRME AU NIVEAU MONDIAL, MAIS DES DYNAMIQUES DE CROISSANCE PERSISTENT AUX ÉTATS-UNIS, EN CHINE ET MÊME DANS CERTAINS PAYS DE LA ZONE EURO.
    • Un chômage en zone euro au plus bas depuis dix ans et des politiques de relance budgétaire (en Italie et en France) ou salariale (Espagne) soutiennent la croissance, même si l’Allemagne reste à la traîne, compte tenu de la stagnation de l’investissement en biens d’équipement.
    • Le PIB américain est ressorti supérieur aux attentes au premier trimestre, tiré par une consommation certes en retrait mais toujours soutenue par la force du marché du travail, et des prix de l’immobilier et des investissements en hausse. Les créations d’emplois progressent toujours et la productivité, un indicateur généralement peu suivi compte tenu de son inertie, se redresse. Autant d’éléments qui sont des facteurs de soutien de la croissance future.
    • En Chine enfin, plusieurs statistiques témoignent d’un soutien de l’économie, par rapport aux craintes excessives de la fin de l’année dernière.
    Parallèlement, les publications des résultats au premier trimestre des sociétés ressortent globalement en ligne avec les attentes en zone euro et, en chiffre agrégé, près de 5 % au-dessus du consensus aux États-Unis. Ces résultats s’avèrent rassurants mais toutefois insuffisants pour constituer un nouveau catalyseur à la hausse, tout comme d’ailleurs les indicateurs macroéconomiques.
    Sur le plan des politiques monétaires, peu de changements sont à noter après le revirement de ce début d’année et malgré plusieurs interventions des banques centrales. La plus attendue, celle de la Fed, sous pression des investisseurs et du président Donald Trump, a confirmé malgré tout le statu quo sur les taux directeurs excluant, pour l’instant, de nouvelles baisses, espérées par les marchés. Même attitude du côté de la BCE qui maintient sa politique monétaire et ses taux inchangés, du moins jusqu’à la fin de l’année. Conclusion, le soutien des politiques monétaires est acquis mais déjà intégré dans les cours. En revanche, le risque géopolitique s’est singulièrement accru ces derniers jours.
    LES MARCHÉS ONT ÉTÉ PRIS AU DÉPOURVU PAR LES DÉCLARATIONS DU PRÉSIDENT AMÉRICAIN QUI ONT SOUDAINEMENT RELANCÉ LES HOSTILITÉS COMMERCIALES AVEC LA CHINE, A L’ISSUE DE LA TRÊVE ANNONCÉE EN DÉCEMBRE DERNIER.
    En représailles des mesures décidées par Donal Trump de passer de 10% à 25 % les droits de douane sur 200 milliards de produits chinois importés, Pékin a annoncé une augmentation de ses taxes à l’importation sur 60 milliards de produits américains. Et les nouvelles négociations se sont achevées sans résultat même si les discussions ne sont pas rompues. Derrière des effets d’annonce souvent trompeurs, les négociations butent en fait sur trois points-clés : les subventions publiques chinoises, les transferts de technologie et, surtout, la propriété intellectuelle.
    L’escalade était pourtant prévisible. Toujours habile à transformer un échec en succès, Donald Trump aurait pu se contenter d’un accord de façade. Mais avec une croissance au rendez-vous, un taux de chômage au plus bas et une popularité au plus haut, le président se sent désormais en position de force pour négocier et montrer à ses rivaux démocrates, dans une campagne pour sa réélection qui se profile, une stature inflexible pour protéger les intérêts américains face aux ambitions de la Chine. Il sera toujours temps de conclure un compromis, avec l’espoir d’obtenir quelques concessions supplémentaires. Avec un risque tout de même : que l’antagonisme frontal entre la Chine et les États-Unis continue à se durcir, selon une logique de confrontation entre la puissance dominante et la puissance montante.
    Ce risque d’une impasse est désormais pris en compte par les marchés, comme une alerte à un ralentissement économique prolongé, voire aggravé, alors que les indicateurs économiques laissaient espérer un deuxième trimestre plus favorable. Dans ce contexte, la récente correction des marchés, d’environ 5 %, n’est ni surprenante, ni excessive. Des querelles commerciales interminables ne peuvent que peser sur les profits des entreprises.
    L’ALLOCATION DE NATIXIS WEALTH MANAGEMENT
    Comme beaucoup d’investisseurs, notamment les gérants de fonds long only qui affichent des niveaux de liquidité records, nous avions le mois dernier ajusté notre allocation à « sous pondérée » sur les actions, en écrêtant les valeurs européennes et les valeurs moyennes émergentes. Les mouvements de marché sont actuellement unilatéraux et la correction pourrait se poursuivre jusqu’aux prochaines réunions internationales, sans toutefois annuler toute la progression des indices depuis le trou d’air de la fin de l’année dernière. Compte tenu des faibles niveaux de volatilité, les investisseurs sont en outre en capacité de se couvrir rapidement en achetant des options de vente, ce qui peut accélérer le mouvement. Enfin, le soutien des banques centrales reste acquis, au moins pendant plusieurs trimestres.
    En termes d’allocation, dans une approche patrimoniale prudente, nous maintenons encore notre sous-exposition aux actions, notamment sur les valeurs européennes (en particulier sur les secteurs et les pays les plus exposés au commerce international) et américaines (avec une exposition plus forte sur les valeurs technologiques que nous venons de renforcer en allégeant les valeurs émergentes sur le compartiment des valeurs moyennes). Nous étions passés d’une allocation tactique surexposée à une sous-exposition au terme du premier trimestre de cette année et notre objectif est de revenir à la neutralité sur les actions au cours de la consolidation qui se met en place actuellement.
    Achevé de rédiger le 15/05/2019

  58. Mes hedges ont sauté. Je suis a nouveau full short mais c’est pas très confortable. Je surveille de près.

  59. J’ai rehedgé heureusement mais la situation devient intenable. Je vais essayé de faire un live prochainement;

  60. Bonjour à tous,
    Toujours hedgé avec un biais un peu négatif.
    Est ce que vous êtes dispo pour un live cette semaine ? Préférez vous mardi ou jeudi ?

    • Bonjour Jean-Christophe,
      Pas trop disponible cette semaine mais je m’adapterai à vous pour le live.

  61. Je crois qu’il faut rester baissier en limitant son risque. Il y a des nuages sur l’Europe sur la Chine et les US sont en haut de cycle.

    • Je vais voir pour jeudi car j’ai déjà pris d’autres engagement pour aujourd’hui. On est pas mal pour l’instant. Je m’attends a un retracement de 50 % sur le dernier mouvement en H4.

    • bjr et desolé JC, je me suis paumé avec le decalage horaire !
      Sorry vraiment

    • Bonjour Jean-Christophe,
      J’étais en mer depuis quelques jours et je viens de voir la réunion . Existe-t-il un enregistrement?
      L’évolution des cours semble actuellement favorable; il se posera la question du moment de sortie toujours très difficile à déterminer mais pourtant primordial.
      Penses-tu que les cours puissent descendre rapidement très bas en dessous de 2000 pour le SP 500. En tout cas je pense que les accès de faiblesse vont être de très courte durée et que pour pouvoir en profiter il faut mettre en place des ordres de liquidation des positions en cours de manière très précoce.
      Bonne journée

    • Bonsoir,
      J’ai pas pu être présent avec vous, bloqué dans un train.
      Si le live a été enregistré je suis preneur.
      J’ai juste 50K short SP500 vers 2880.

      Les stats US étaient pas bonnes aujourd’hui.
      Rendement obligataire : Le 10 ans US passe sous les 1 an.
      https://fr.investing.com/markets/united-states

  62. Malheureusement je n’ai pas enregistré le live.mais en résumé beaucoup de signes en faveur de la baisse : divergence mensuelle baissière sur RSI, engulfing baissier en cours, divergence taux obligataire / valorisation action et inversion de la courbe des taux..Mais comme le dit le titre de l’article sur lequel nous écrivons, Trump ne supporte pas de voir les cours baisser. Je ne sais pas ce qu’il va inventer ce coup ci pour les faire remonter … Le scaling a de loin été la méthode la plus efficace pour absorber les imprévus. Mon compte Fx pro est imperturbable. Pour le trading avec des positions plus importantes et plus tranchées c’est plus compliqué mais mon compte Darwinex n’est pas si mal étant donné la hausse que nous avons subie après les pressions de Trump sur la FED. Le hedging a plutot bien fonctionné. J’essaierai de faire un live dans une quinzaine et je vous préviendrais plus longtemps à l’avance.

  63. J’ai mis un nouveau short sur le haut du range H4. J’ai tapé fort mais je revendrai une partie en bas de range pour faire du cash.

  64. Bonjour à tous
    On a clairement une inversion de la courbe des taux. Je ne sais pas ce que va faire Trump pour faire remonter les prix. Pas simple car s’il lache du lest contre les chinois il perds la face. On est de vant un combat d’egos qui pourrait bien déclencher la prochaine crise. J’ai gardé 2 short NDX sur les 5 dernières positions prises et pris mes gains sur le reste. Ca fait que j’ai 3 positions au dessus des prix. Ca va me donner un peu de confort pour scaler sur DWX. Fx pro c’est l’autoroute.

  65. Bonjour à tous, la question du jour est de savoir jusqu’où la baisse va continuer. Je ne renforce plus pour l’instant.

  66. Bonjour Jean Christophe,
    Si le haut du canal descendant H4 de SP500 est bien identifié, le bas l’est beaucoup moins, ou tout au moins, très bas aux alentours de 2700.
    Comme dans toute inversion de tendance, apparaissent une multitude d’ETE potentielles, la plus récente avec une ligne du cou à 2800, entraînerait les cours vers 2650, sans compter que d’autres figures du même genre se déclencheraient.
    Pour l’instant, je laisse s’accumuler les gains pour faire redescendre le levier et rechargerait au prochain retour des prix en haut du canal.
    Il me reste encore qlqs positions anciennes en dessous des prix.
    Quand à l’or, il prend bonne tournure avec des bas toujours un peu plus haut. Mes positions les plus anciennes remontent au 17/08/2018 à 1178. Il me semble que l’avenir sans être sur une rampe régulière ascendante, évolue vers le beau temps. Je recharge régulièrement qlqs fois à contre temps, mais enfin, le trade évolue dans le bon sens.
    Bien à vous tous.

  67. Avec l’indication de ta marge limite, tu me fais prendre conscience que si avec DWX, je suis à 139% de marge limite pour l’or, je suis à 365% pour le SP500 avec FXCM, ce qui correspond chez eux à 28% de marge utilisée, mais le compte est devenu volumineux avec ma technique actuelle ! Les variations du SP500 sont tellement importantes et brutales, qu’il faut faire attention.
    Pour renforcer, j’attends un nouveau tweet ravageur de… Trump qui essaiera sans aucun doute de faire remonter l’indice, ne serait-ce que pour un instant !

  68. On approche de l’objectif du biseau ascendant h4 de Mars et Avril, qui se situe vers 2720.
    Mais, L’indice pourrait faire son retour sur ligne du cou de l’ETE en cours, franchie vers 2800.
    Conjectures, me direz vous ! mais enfin, il en faut, sinon pas d’espoir ni de gains…

  69. Si on pousse un peu, on pourrait presque faire remonter le biseau ascendant avec un premier contact de l’oblique inférieure au plus bas du 03/01/2019 à 2437, la figure est moins pure mais pas invraisemblable, avec le premier contact supérieur au 21/02/2019 à 2800. Il y aurait donc de la marge pour la descente, associée à la divergence baissière du RSI et l’inversion des taux !

  70. La descente finira très bas. Trump envenime vraiment les choses et les taux pointent vers la récession. Mais comme tu dis ca va bouger dans tous les sens au gré des tweet.

  71. Les marchés vont anticiper une baisse des taux, ce qui pourrait redonner un peu de couleurs aux actions. Méfiance stop zéro.

  72. Je reste en stop zéro mais je suis très chargé sur tous mes comptes. Pour l’instant, l’inquiétude reste importante sur les marchés.

  73. Je dis stop zéro car sur le SP on est sur la ligne de cou d’un gros ETE en D1. Ca passe ou ca casse. Si ca passe objectif sous 2600

  74. Bonsoir à tous,
    J’ai aussi renforcé à 2758 en jetant un petit œil vers 15H.
    Comme tu le dis, mais il y en a de partout des ETE….
    Si on pouvait s’en faire une complètement !
    Mes lignes sont très positives, le compte est bientôt multiplié par deux depuis le début de l’année mais rassurez vous, ça ne suffit pas encore à compenser les pertes abyssales des années précédentes, mais j’approche !
    C’est pour cela, que ton aide et expérience sont précieuses, Jean Chritophe.
    Tu as la régularité, et ça c’est difficile !

    L’or fonctionne bien actuellement.
    Personne n’y touche, avec la baisse probable des taux US ?

  75. Bonjour à tous

    Il y a plein de fois ds les semaines/ mois precedants ou on a cru au debut du marché baissier et je ne suis pas convaincu qu’on y soit.
    Je reste dans l idee qu on va voir un transfert vers les marchés actions americaines et qu on va revoir les plus hauts et peut etre les 3000 sur le SP500

    Les elections europeennes ont marqué une confirmation (sans etre le raz de marée qui etait annoncé dans les medias, mais pas par les marchés) des partis nationalistes.
    L Italie et la BCE vont continuer à s expliquer ses prochains mois

    Le bras de fer sino americaine tourne à l avantage des USA actuellement, les semi conducteurs sont cruciaux pour l’industrie chinoise. Je ne ne serai pas surpris que la chine lache du lest (tout en sauvant la face) et le marché va apprécier

    Comme le dit JC « Les marchés vont anticiper une baisse des taux, ce qui pourrait redonner un peu de couleurs aux actions »

    La FED n’a pu terminer sa politique de tightening, une baisse pour cette année est sans doute à venir, peut etre deux. Mais je penche plutot pour une cette année, la deuxieme l an prochain. Gagner du temps pour garder les actions au plus haut en vue des elections presidentielles en 2020 (novembre).

    Ce qui ne m arrange pas pour mon short eur usd ;) – Possible qu ‘il permette de shorter plus haut ( soyons optimistes)

    J ai pris mes gains sur mes shorts sp500 et est rajouté sur mes longs SP500 aujourd hui

    Une chose est sure : je ne suis sur de rien et on va vers des temps agités sur ces marchés

    Vos avis contradictoires sont plus que bienvenus !

    • Salut Jean-Christophe,
      C’est demain mercredi l’ISM manufacturing.
      A la question que tu posais : qu’est ce que Trump va pouvoir faire pour faire remonter les marchés : on a un début de réponse avec Powell : baisse de taux et QE.
      La semaine dernière 2 membres importants de la FED ont décommissionnés, ils étaient peut être pas d’accord.

  76. Belle remontée. Elle est normale étant donnée la chute de ces derniers jours. J’ai pu porendre du cash sur les positions basses. J’attends pour les reprendre le moment opportuns. Les bougies vertes sont puissantes ca pourrait durer encore.

    • On approche du kumo en H4 avec retour classique sur ligne du cou de l’ETE, et approche d’un seuil symbolique des 2800.
      C’est vrai que les bougies haussières sont puissantes, mais Les indices, comme le SP500, à mon sens,sont manipulés brutalement et violemment par les grandes banques et autres intervenants de façon à faire lâcher prises les petites mains.
      Souhaitons que ça s’arrête là, en procédant à quelques renforts shorts SP500.

  77. Powell a ouvert la porte a des baisses de taux. Ca fit monte les actions mais pour ca il faudrait un atterrissage en douceur …

  78. Qui plus est, on approche aussi du haut du canal descendant en H4/D1.
    Je scale la remontée en ce qui me concerne mais à petites doses …

  79. Il ne faudrait pas que ca franchisse. On sait ce que ca donne quand la fed pousse les marchés en étant dovish. Meme si n’a qu’un temps il faut tenir et ne pas se faire sortir.

  80. J’ai même hedgé FXpro ce matin car ca sent la poudre comme en décembre dernier. Je ne crois pas que ca ira très haut mais je préfère hedger tot pour etre tranquille.

  81. Franchissement mais pas drastique. L’effet haussier sur le SP500 de l’annonce d’une possible baisse des taux me semble déjà intégré. Bien sûr, sauf si je me trompe … et que l’ISM favorable emballe la machine.
    Je ne bouge plus, ni renforcement, ni hedge et fait le dos rond en espérant que ça se calme.
    Les cours sont pile sur mon coût net de vente.

  82. (USD) ISM Non-Manufacturing/Services Composite (MAY),
    Actual: 56.9
    Expected: 55.5
    Previous: 55.5

    Pas de réaction explosive pour l’instant à ce pas mauvais résultat

    • les marchés dorgues se disent peut etre qu avec un bon ism la fed ne va pas baisser les taux si vite

  83. Mes hedges ont sauté en stop zéro … Lem arché ne sait pas ou aller entre baisse des taux et récession. Il a réintégré l’oblique. On va voir

  84. si je peux me permettre BP
    attention à un biais psychologique qui minimise ce qui ne va pas ds le sens de ton sentiment/croyance
    « à ce pas mauvais résultat » ….
    c est un BON resultat l ISM de ce soir

    • Tu as raison Antoine, il faut que je me méfie: se rendre compte du changement de paradigme pour corriger avant de sombrer !
      Mais pour autant, il ne faut pas non plus changer d’opinion sur une contrariété, si les raisons qui ont forgé ton opinion persistent. Il est difficile de distinguer le bruit du mouvement de fond.
      C’est une des difficultés du trading qui se retrouve souvent dans les différents aspects de la vie …
      Pour en revenir au SP500, il me semble qu’il existe un canal descendant en D1/H4 dont l’oblique supérieure part du plus haut du 1er Mai, parallèlement à son oblique inférieure touchée 3 fois le 18/04, le 13/05 et le plus bas du 03/06.
      Les prix vont atteindre pour la 3 ème fois aussi la limite supérieure de ce canal vers 2833. Si les prix vont au delà, il faudra que je révise effectivement ma croyance à court terme ! Sinon, ce peut être une zone de renforcement de positions courtes.

  85. Cette analyse me parait censée et reposée sur des idées solides difficilement contestables.
    Je n’ai pas regardé la vidéo mais le texte qui suit, malheureusement en anglais.
    https://www.dailyfx.com/forex/video/daily_news_report/2019/06/05/SP-500-Dow-Return-to-Technical-Tipping-Point-on-Fed-Support.html

    En gros, les intervenants agiront plus en fonction des fondamentaux économiques qu’en fonction des décisions de la FED sur les taux qui finalement ne fait que rendre moins onéreux la liquidité. Mais la liquidité pourquoi faire si l’économie est à la veille d’un ralentissement, pas forcément pour acheter des actions d’entreprises en phase d’incertitude et vraisemblablement de difficultés.

    Par contre, attention, avoir raison en avance peut coûter très cher … c’est je pense, le sens de la mise en garde d’Antoine et c’est bien vrai !

    Sur l’or, que pensez vous de ce vaste triangle ascendant en mensuel, depuis 2013 ?

    Bonne nuit.

  86. stats pourries…alors ça va continuer à alimenter une possible baisse des taux, mais je vois pas comment ça pourra tenir éternellement les marchés en lévitation ! Ce n’est pas parce que le coût de l’argent est faible que les investisseurs doivent acheter tout et n’importe quoi ! A un moment donné, si récession il y a, taux bas ou non, les marchés corrigeront…

    Je ne comprends pas que « taux bas » signifie forcément marché action qui monte dans les analystes des « journalistes »…c’est un non sens à un moment donné ! Si les taux baissent, c’est bien qu’il y a des raisons sous-jacentes. Ils ont vraiment la mémoire courte…c’est affligeant !

    • l’Homme n’apprend rien de l’Histoire…. argent peu cher = actif risqué = actions qui montent, mais l’équation ne marche pas à tous les coups suivant l’avancée du cycle économique. Les derniers arrivés vont se faire plumer, comme lorsque le bitcoin a atteint des sommets. mais on pourrait encore monter et revenir vers la résistance descendante sur le RSI avec quelques grosses dizaines de points supplémentaires sur le s&p. on verra bien, mais l’avalante haussière en D1 est costaude

    • Complètement d’accord avec toi. On a raison sur le fond mais Trump maintient tout en lévitation en dealant avec les banquier d’affaire et en faisant pression sur la fed. La dernière fois que les US ont voulu maintenir a tout prix la croissance ca s’est mal terminé. SItmulud monétaire, fiscal et budgétaire. Il n’y aura plus que le QE ou l’hélicoptère money. D’ou la montée de l’or. Je m’interoge sur l’or car s’il y a une vraie recession, il dervait rechuter a moins que que la fed envoie l’helicoptère en préventif …

  87. Pas pu etre la a14h 30. Le marché joue clairement la baisse des taux. Nfp très en dessous. Je suis hedge en positif le marché reste haussier. J’essaie de gagner dans la hausse.

  88. j ai pris les gains sur le sp500 sur les 2880 , peu car j etais scotché avec des longs vers les plus hauts
    500€ ( peu mais comparé a la correctionnelle à laquelle j ai echappé (- 4000) je suis satisfait
    j avais aussi un etf long pris il y a 7 jours que j ai cloturé avec 1400 de gains cette fois

    je suis long nasqdaq uniquement pour deux contrats fxpro, en gain mais j ai gardé pour profiter de l euphorie

    tjs short eur usd 230K environ

    • Oui elle est parfaite et c’est la direction que finiront par prendre les prix. En attendant ce grand mouvement mensuel il faut subir les mouvements erratiques du marché.

  89. Boris Johnson affirme que s’il est élu il ne payera pas la dette du royaume uni si l’Europe ne fait pas une proposition plus favorable au Royaume-Uni….. On a pas fini d’avoir une ambiance Rock n’Roll sur les marchés !!
    Le gars ne manque pas d’air quand même, il milite pour le Brexit sur des mensonges, le Brexit passe, il rentre au gouvernement, ça devient chaud parce qu’il se rend compte de la réalité, démissionne car il lui manque des attributs dans le pantalon, et puisque celle qui a récolté toute la merde ( et qui elle en avait dans le pantalon car elle ne s’est pas barré dès que ça a mal tourné) a été la seule à faire le boulot jusqu’au bout (May) échoue et démissionne, le gars revient en racontant encore des conneries pour se faire élire …. Populisme et manque de couilles quand tu nous tiens….

  90. Bonjour à tous
    Toujours hedgé positif. on est encore dans le meme processus de maintien en lévitation artificielle. J’attends le bon moment pour vendre mes hedges

  91. On a clairement une divergence baissière en mensuel sur le SP sur les trois dernières années. La difficulté est de savoir quand la plaisanterie va s’arreter : après l’electin de Trump ? pour l’instant je vais ou va l’argent et le solde de mes positions est long a 40 k. Si ca continue je vais mettre ma balance en positif dans la hausse. :)

  92. Bonjour,
    Pour le SP500, la divergence en mensuel et surtout hebdo, est flagrante, en deux temps , la première entre les 2 premiers pics, assez pentue pour les prix et le RSI, suivie par une chute immédiate des prix à 2330, et la seconde entre les 2 derniers plus hauts mais d’intensité diminuée, avec une pente prix et rsi moindre, suivie par une chute tout aussi immédiate mais d’amplitude beaucoup plus limitée à 2730. Est ce que l’effet de cette divergence peut s’arrêter à cette mini descente, ou est ce un début d’effet ?
    La violence et l’amplitude des mouvements actuels du SP500 laissent penser que la période est incertaine, troublée, rendant la prédiction vraiment aléatoire au moins à court terme; d’où l’intérêt des positions long terme; encore faut il ne pas se faire sortir !
    On ne pourra apprécier sa technique de trading qu’une fois le swing clôturé et ce n’est peut être pas pour demain avec Trump et les grandes banques américaines. Encore que les événements peuvent précipiter le programme !

    • Je reste long pour l’instant. La petite conso d’aujourd’hui ne me convainc pas. Il faut suivre la fed. on s’est fait avoir en décembre pour avoir hedgé trop tard. Dès que la fed a annoncé sa baisse des taux, j’ai hedgé en force.Les taux sont de loin le driver le plus puissant des indices. On fera un live la semaine prochaine pour expliquer quels acteurs font monter le marché. je vous préviendrai

  93. La journée d’aujourd’hui est importante. Si le marché marché ne se redressait pas, il pourrait etre interessant de prendre ses gains sur les hedges. Mais les solder dans un marché qui remonterait serait très mauvais donc prudence absolue.

  94. L’aspect en daily parait être celui d’un retournement sur les indice US. J’ai laché mes hedges. mais je reste attentif

  95. je viens de rajouter 3000 euros de gains a mon compte avec mes hedges mais du coup ma balance prendre 3000 euros de flottant négatif. Il vaudrait mieux que le marché redescende …

  96. on rebondit sur la kijun sen en H4 avec franchissement en cours de l’oblique descendante qui faisait résistance ces derniers jours

  97. j’ai hedgé en étant plus long que short pour l’instant ca marche mais je ne sais pas combien de temps les prix vont monter sur cette baisse des taux a venir. A mon avis les précedents plus hauts vont arreter les prix.

  98. Salut Jean-Christophe,
    A t’on un précédent historique où le marché obligataire se trompait et le marché action avait raison ?

  99. Mes hedges ont été stoppé à zéro. C’est vraiment pas évident.
    Le marché obligataire a toujours raisons mais il peut mettre du temps …

  100. Le gestionnaire de fonds, Jeffrey Gundlach, un des fondateurs de DoubleLine Capital, a déclaré que les chances de récession aux États-Unis étaient de 40 à 50% à 6 mois, de 65% à 12 mois.

  101. Retail pas terrible. Le marché oscille entre baisse des taux favorable aux actions et risque de récession défavorable aux actions.

  102. Bonjour à tous
    j ai gardé mon long nasdaq , j ai une MM200 en H4 qui a été passé à la hausse ( alors qu elle avait bloqué la hausse precedemment) et qui bloque la baisse maintenant depuis qqs jours

    toujours short eur usd

  103. j’ai repris mon hedge long sur le S&P quasiment où je l’avais lâché ; on latéralise dans un triangle de compression en H1 et le kumo en H4 est vraiment épais. j’ai du mal à le voir être traversé tout de suite dans l’immédiat

    • désolé pour la répétition ;) j’ai changé la fin de la phrase de la phrase mais sans effacé l’ancienne.. bon week end à tous

  104. Pas hedgé actuellement. Grosse incertitude je revois lundi. La couleur de la bougie hebdo ce soir reste rouge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *