Double dip ou croissance molle ?

Par Jean Christophe Bataille

http://dshort.com/charts/CMI/Consumer-Metrics-GI-GDP-SPX.gif

Une étude du site Dshort reprise par le site Daily Bourse retient particulièrement l’attention. Cette étude montre que selon les données du Consumer Metric Institute, l’index cotoie dangereusement les points bas enregistrés en plein coeur de la crise financière de 2008. Elle peut signifier une augmentation du taux d’épargne privée aux USA, indicateur que nous suivons tout particulièrement chez Futures. En 2008, la courbe de l’index a anticipé de quelques mois la chute du PIB US et celle des marchés actions. Elle pourrait donc préfigurer une nouvelle baisse importante des marchés. Après la récente remontée des cours, l’élastique baissier pourrait être à nouveau tendu et rendrait possible une chute importante des indices. Sans prendre véritablement position sur le point bas à venir dans la chute qui a débuté vendredi et en l’absence d’élements pouvant conduire à plus d’optimisme, nous conservons précieusement nos produits dérivés baissiers et restons peu investis en actions.

3 réflexions au sujet de « Double dip ou croissance molle ? »

  1. Très intéressant comme indicateur. Si on rajoute à cela l’ECRI ou les indicateurs avancés OCDE (même si ces derniers est
    pas encore « en récesion » au niveau des grandes économies), il y a vraiment un faisseau d’éléments qui pointent vers le double dip.

    Personnelement, je pensais au début de l’été qu’on y échaperrais grâce justement à une meilleure tenue de la confiance des ménages, donc de la conso. Maintenant, on voit bien que tout ça est très
    vraiment trop fragile. si en plus on rajoute à ça l’immobilie US qui se dégrade à nouveau (effet richesse qui repasse en négatif)…

  2. Bonjour Aze,

     

    Merci pour ces deux indicateurs supplémentaires étayent un peu plus la baisse d’activité US.

    Le Consumer Metric Institute Growth Index est récent et donne en temps réel le niveau de la conso internet US. Il est donc assez représentatif de la conso discrétionnaire. Les américains rognent
    sur ce type de dépenses car ils ont du mal à consommer et à se désendetter en meme temps.

    L’amérique a clairement ralenti mais va-ton assister à un soft landing ou une récession ? C’est pas encore évident car après une récession, les gens qui se sont privés de conso pendant deux ans
    ont des besoins et des envies. Si leur situation financière n’est pas trop catastrophique, ils se remettent à acheter avec pour priorité leurs besoins. Une conso qui ne passe pas nécessairement
    par Internet …

  3. c’est vrai qu’un consommateur, c’est un peu comme un boulimique à qui l’on interdit le sucre et le gras pendant 2 ans. Arrive un moment ou même si c’est mauvais pour lui, il rechute et dépense à
    nouveau (pour se mettre encore un peu plus dans le caniveau). Perso je crois vraiment au double dip.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *