Achat de CAD JPY, jeudi dernier : explications

Canada pétrole

 

GBP JPY

Dans l’article du 26 décembre dernier, nous avions décrit les moteurs de la tendance GBP JPY et avions shorté cette paire sur près d’un milliers de pips. Comme prévu, la livre a fini par se reprendre et nous sommes sortis de ce trend following plutôt lucratif jeudi dernier sur des signes tangibles de renversement de tendance.

Si cette tendance n’est pas nécessairement morte, sa poursuite va dépendre maintenant de décisions éminemment politiques et des sondages sur le Brexit. La paire a besoin de respirer à la hausse comme l’ont montré, dès jeudi, le double bottom, le franchissement de l’oblique supérieure et l’inversion des prix en théorie de Dow.

CAD JPY

Le pétrole est arrivé à un niveau de survente technique maximum et fondamentalement, les protagonistes de ce marché ont commencé à se parler à Davos, les stratégies mises en œuvre par certains producteurs comme l’Arabie Saoudite se sont révélées suicidaires pour tout le monde.

Une situation comme celle-ci ne peut pas se pérenniser et le pétrole doit marquer un point bas, définitif ou pas. Le discours de la BCE qui a levé une partie de l’aversion au risque et les pourparlers en cours, absolument indispensables à la régulation du marché du brut m’ont conduit à redevenir haussier au moins temporairement sur le brut et surtout sur le taux de change CAD JPY qui matérialise parfaitement un retour du risk-on, un éventuel nouveau desserrement monétaire de la BOJ et une remontée des prix du crude.

Techniquement en H4, cette paire a dessiné un épaule tête épaule inversé, a franchi l’oblique supérieure de tendance, puis la ligne de cou et enfin le Kumo :

CAD JPY 23 01 2016 H4

CAD JPY H4 23 01 2016 H4

J’ai donc pris un certain nombre de positions au fil de la tendance dès le franchissement de la ligne de cou pour accompagner ce mouvement. Les premières entrées sont actuellement toutes en stop zéro et les plus hautes en stop éloigné.

En base hebdomadaire, les prix ont construit une Bullish Engulfing Pattern qui augure une poursuite de la tendance dans cette unité de temps :

CAD JPY 23 01 2016 W1

 

EUR CAD et USD CAD sont des alternatives de diversification pour s’affranchir des aléas USD JPY et EUR USD.

EUR CAD 23 01 2016 H4

EUR CAD 23 01 2016 H4

 

USD CAD 23 01 2016 H4

USD CAD 23 01 2016 H4

 

J’ai donc pris également quelques positions sur EUR CAD et USD CAD en sachant que cette dernière est plus difficile à gérer pour le moment car la baisse de l’aversion au risque devrait renforcer le dollar. Le yen japonais est, quant à lui, graphiquement à la baisse et nous tentons d’en profiter.

Je n’encourage toutefois pas les lecteurs de ce blog à suivre ce swing extrêmement spéculatif qui peut avorter à tout moment. Les fondamentaux du pétrole restent baissiers et l’action de la BOJ reste hypothétique. Je n’ai fait qu’aller où allait l’argent et en sors actuellement gagnant. Mais il est très difficile de dire si le trend va durer, même si les graphes sont pour l’instant en faveur de sa continuation. De nombreux institutionnels restent bearish sur CAD et bullish sur JPY. Gardez à l’esprit que le pétrole est un sous-jacent éminemment politique et qu’une simple phrase d’un dirigeant des pays du golfe peut le faire rechuter brutalement. La taille des positions et la gestion du risque sur stop sont essentielles. Ce swing pourrait devenir très productif si le brut avait atteint son point bas. Il ne nous resterait alors plus qu’à attendre une hausse des prix du baril qui surgira lorsque les capacités de production auront suffisamment diminué dans le monde. Ce n’est cependant pas ce qui s’est produit en 2008. Le brut a bottomé plusieurs fois sur le même niveau …

Prudence et bonne semaine !

306 réflexions au sujet de « Achat de CAD JPY, jeudi dernier : explications »

  1. Bonsoir à tous, j’ai été assez pris ce week end mais j’ai tout de même pu rédiger un article.

    Je réitère mon avertissement sur le caractère spéculatif du trade long CAD JPY en cours sur le compte Futures. Le Forex est très instable et il faut adapter les volumes pour parer au pire et profiter du meilleur.

    Je voudrais également remercier Charles pour son article et son interview sur Objectif éco que je mets en lien ici :
    http://www.objectifeco.com/bourse/forex/se-former/on-s-effrondre-ou-on-ne-s-effondre-pas-je-vais-interroger-pendant-30-minutes-le-maitre-de-la-comprehension-des-banques-centrales.html?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter.
    Un peu de pub pour son site qui reproduit régulièrement mes articles.

  2. Bonsoir et merci pour ton article JC,
    Effectivement super spéculatif ce trade mais cohérent avec l’actualité de vendredi. Ça va contre les fondamentaux récents, mais il suffirait d’une annonce Opec ou Boj pour lancer une tendance plus longue. J’ai plus de mal à croire à une hausse du Oil avec l’Iran sur le marché et l’impossibilité d’un accord Arabie saoudite – iran.

  3. Bonjour à tous,

    Une précision : cette interview a été faite en novembre et fait intéressant, la Chine a depuis intégré le panier de devises des droits de tirage spéciaux, l’euro est resté en range et la BCE a bien élargi son QE, mais de façon modérée, rencontrant, une fois de plus, une forte opposition de l’Allemagne. Les choses ne vont pas si mal et il n’y a pas eu de fin du monde depuis.

    Pour le trading, attentisme ce matin. BOJ Outlook Report vendredi prochain et Mario Draghi parle ce soir.

  4. Le brut chute un peu ce matin. Sorti de USD CAD et EUR CAD. Toutes les entrées CAD JPY sont en stop zéro. Pas de petit profit mais aucun risque.

  5. Bonjour,
    Vendu mes usdjpy ce matin pour suivre JC. Je rentre sur cadjpy en risquant les gains du short usdjpy. C’est un trade à contre tendance mais potentiel important. Je sortirai si cassure de l’oblique h1/h4 sur cadjpy.
    Simple pullback sur oblique Daily ou continuation de la tendance weekly?

    • Après la BCE, la Fed tentera à son tour d’apaiser les marchés 25/01/2016 11:02

      PARIS (Dow Jones)–En pleine tourmente sur les marchés boursiers depuis le début de l’année, les banquiers centraux reprennent la main pour tenter de ramener le calme. Après la Banque centrale européenne (BCE) la semaine dernière, ce sera au tour de la Réserve fédérale (Fed) de rendre sa décision de politique monétaire mercredi et de s’exprimer sur les inquiétudes actuelles autour de la croissance chinoise et de la chute des cours du pétrole.
      Après le premier relèvement des taux en décembre, la banque centrale américaine, et sa présidente Janet Yellen, seront très attendues pour commenter les risques menaçant l’économie mondiale et les conséquences que cela pourrait avoir sur la politique monétaire américaine. La Fed a jusqu’ici annoncé qu’elle allait relever progressivement ses taux au cours de 2016.
      « Il existe désormais une possibilité bien réelle pour que la Fed s’inquiète d’avoir agi un peu trop tôt et de ne pas avoir perçu la faiblesse de l’économie chinoise », estime James Hugues, analyste marché chez GKFX. « Le marché commence visiblement à intégrer un risque grave de récession et se demande peut-être, comme nous le faisons, ce qu’il faudrait pour que la Fed reconnaisse qu’elle a peut-être fait une erreur en relevant ses taux le mois dernier », ont relevé de leur côté les analystes de Morgan Stanley.
      L’inflation en zone euro concentre toujours l’attention
      La semaine dernière, le Fonds monétaire international a lui-même reconnu avoir sous-estimé les risques menaçant l’économie mondiale. De son côté, Mario Draghi a souligné jeudi que la chute des prix du pétrole pesait plus fortement que prévu sur les tendances d’inflation. Les prévisionnistes de la banque centrale ont abaissé vendredi leur prévision d’inflation de 1% à 0,7% en 2016, et de 1,5% à 1,4% en 2017.
      « La situation dans les marchés émergents pèse sur la reprise dans la zone euro », a aussi averti Mario Draghi. Dans ce contexte, le président de la BCE a donné le signal attendu par les marchés : la banque centrale pourrait renforcer son dispositif de relance monétaire lors de sa prochaine réunion au mois de mars.
      Selon les analystes d’UBS, la BCE pourrait abaisser son taux de dépôt de 10 points de base, à -0,4% et faire de nouveaux ajustements à son programme d’assouplissement monétaire (QE) en augmentant le volume mensuel des rachats d’actifs et/ou en étendant l’échéance du QE au-delà de mars 2017.
      Dans la perspective de nouvelles mesures en mars, les investisseurs surveilleront avec encore plus d’attention dans les prochaines semaines les indicateurs en zone euro. Vendredi, sera notamment publié la première estimation de l’inflation au mois de janvier. Les premières estimations des chiffres du produit intérieur brut (PIB) au quatrième trimestre sont également attendues vendredi pour la France, l’Allemagne, l’Espagne et les Etats-Unis.
      Début de saison favorable pour les résultats US mais …
      Sur le front des entreprises, le bal des publications de résultats se poursuivra cette semaine aux Etats-Unis. Pour l’heure, 14,5% des sociétés du S&P 500 ont publié leurs résultats du quatrième trimestre, parmi lesquelles bon nombre d’établissements financiers.
      En moyenne, selon les données compilées par FactSet, les entreprises américaines ont affiché une quasi-stabilité de leur bénéfice par action (-0,1%) au quatrième trimestre. Parmi ces sociétés, 8,2% ont publié des performances en ligne, 72,6% ont fait état de résultats meilleurs que prévu et 19,2% ont fait moins bien qu’attendu.
      Pour l’ensemble du S&P 500, le consensus des analystes établi par FactSet prévoit un recul de 6,2% en moyenne sur un an des bénéfices par action. La tendance actuelle est donc plutôt positive mais pourrait ne pas durer. Les géants de l’énergie, dont les résultats sont attendus en forte baisse, n’ont pas encore publié.
      Les résultats de Chevron sont d’ailleurs attendus vendredi. Les performances des grands noms de la technologie, à l’instar d’Apple, Yahoo, Facebook, Amazon et Microsoft, seront aussi au programme de cette semaine.

  6. « Sur la croissance de 1,5% attendue en zone euro en 2015, vous avez 0,4% qui provient de la baisse du prix du brut et 0,3% de la dépréciation de l’euro », révèle un sondage réalisé par Coe-Rexecode en novembre auprès des conjoncturistes européens.

  7. bonjour a tous
    merci pour l article JC et l interview egalement.
    je suis rentre sur le cad jpy sur la petite baisse de ce matin vers les 83.30, avec la meme barriere desactivante que payback
    je suis rentre short vendredi sur usd mxn
    le peso maxicain est la devise qui a le plus souffert ces 2 derniers mois et la banque centrale mexicaine a meme emboite le pas a la hausse des taux de la fed pour bloquer cette descente. Il y a un potentiel important je pense en cas de rebond du oil. L economie mexicaine est la mieux notee parmi les emergentes d amerique du sud et la plus mise en avant pour 2016
    le rollover est positif en short, en tout cas avec un compte en dollar
    Le cad jpy m a lair plus solide tt de meme comme trade

    • Intéressant. L’idéal serait de jouer la hausse de MXN contre ZAR par le truchement du dollar en hedgeant les deux positions mais le rollover USD ZAR est très négatif. Je ne crois pas qu’il soit compensé par USD MXN.

      Concernant CAD JPY, on risque de se mettre en range car le brut a du mal baisser mais il a aussi du mal à monter. Le jeu est d’optimiser la construction des positions.

  8. Reuters
    L’Opep invite les non-Opep à aider à réduire les stocks

    Abdullah al Badri

    REUTERS

    Les pays producteurs de pétrole, qu’ils appartiennent ou pas à l’Opep, doivent coopérer pour régler le problème des stocks excédentaires afin de favoriser un rebond des cours du pétrole et les investissements dans de nouveaux gisements, a déclaré lundi le secrétaire général de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole.

    «Il est vital que le marché s’attaque au problème de l’excès de stocks. Comme on a pu le constater lors des cycles précédents, une fois que ces excédents commencent à diminuer, alors les prix commencent à monter», a dit Abdullah al Badri lors d’une conférence à Londres.

    «Vu la façon dont cela s’est produit, il faut considérer cela comme une question dont l’Opep et les non-Opep doivent se charger ensemble. Oui, l’Opep a contribué à l’offre excédentaire l’année dernière mais la majorité de celle-ci est venue des pays non-Opep.»

    Il a ajouté qu’il était crucial que tous les grands pays producteurs se réunissent pour trouver une solution afin de ramener les stocks à un niveau propice à une remontée des cours du brut et à une relance de l’investissement.

    «L’environnement actuel crée un risque pour l’avenir. Aux niveaux de cours actuels, il est clair que tous les futurs investissements nécessaires ne sont pas viables», a-t-il dit.

    De son côté, le vice-président du numéro deux du secteur en Russie, Loukoil, Leonid Fedoune, a déclaré lundi que la Russie devait commencer à travailler avec les pays de l’Opep pour réduire l’offre de pétrole afin de soutenir les cours.

    «Mieux vaut vendre un baril à 50 dollars que deux barils à 30 dollars», a-t-il dit selon des propos rapportés par l’agence de presse Tass.

    • usd cad a tape le haut du triangle en h4 …. mais bon incertain aussi…… le king oil drive .

  9. pour une position short usd mxn a 0.05 lot j ai recu 23 cents usd, soit pour un lot plein 4.60$ si je ne me trompe pas.
    ca fait 6 fois que je lis ta phrase …. (jouer la hausse de MXN contre ZAR par le truchement du dollar en hedgeant les deux positions ) sans comprendre ce que tu as pense hahaha

    • usd cad a tape le haut du triangle en h4 …. mais bon incertain aussi…… le king oil drive .

  10. Chine : selon Carmignac, la croissance de l’économie chinoise se situe entre +2,5% et +3% 25/01/2016 16:17

    © Reuters
    Carmignac organisait ce lundi une conférence de presse au sujet des perspectives 2016. La grande maison de gestion s’est montrée particulièrement prudente concernant la Chine.
    L’impact de la baisse des réserves de change.
    Alors que la Chine souhaite contrôler la baisse de sa devise, elle vend des Dollars et elle achète des Yuans. De ce fait, les réserves de change du pays ont tendance à diminuer. Ce phénomène entraîne une baisse de la liquidité mondiale à l’heure où la Fed a engagé un resserrement monétaire. Selon Carmignac, on observe une grande corrélation entre l’évolution des places financières et celle des réserves de change. Les marchés boursiers auraient donc perdu un de leurs principaux moteurs…
    Une croissance chinoise entre +2,5% et +3%.
    Edouard Carmignac considère que les chiffres officiels de la croissance économique en Chine sont loin de refléter la réalité. Dans le grand pays asiatique, l’industrie et les investissements afficheraient aujourd’hui une croissance nulle. De leur côté, les services connaîtraient une expansion de l’ordre de +4% à +5%. Au final, Carmignac considère que la croissance réelle de la Chine se situe entre +2,5% et +3%. Rappelons qu’officiellement la croissance de la Chine s’est établie à +6,9% sur 2015.

  11. Bonsoir,
    Journées hors trading un peu chargées en ce moment.
    @Antoine, je suivais aussi le USDMXN suite à quelques articles sur la situation du pays. J’attendais un point d’entrée graphique pour un short. Tu es rentré uniquement sur les fondamentaux?

    • oui sinon je n y serais pas alle
      mais qqs petites m ont aide a entrer ( sans doute pas assez pour toi )
      en d1 presque un avalement baissier au niveau des chandeliers et on etait proche de l obliq support d1
      les bougies en h4 indiquaient un possible sommet et retournement.
      plus une oblique baissiere h4 ou je me suis appuye
      et vendredi il y a eu un beau decrochage sur lequel j ai pris 3/4 soldats.
      depuis j attends…. lol

    • c’est un peu léger graphiquement pour moi. il y avait bien une divergence baissière Jeudi soir en H4 mais comme la tendance est encore super haussière dans toutes les unités j’ai pas osé. Je vais attendre d’autre signes graphiques qui confirmeraient les fondamentaux.

    • peut-être une ETE en formation en H4 sur USDMXN à surveiller qui donnerait un bon point d’entrée.

  12. On retrace sur CAD JPY mais finalement on est même pas à 23.6 %. On peut descendre nettement plus bas. J’ai déjà quelques positions qui ont sauté en BE et les tentatives de renfort sont prématurées.

    • H4 D1 c’est le même. Ce qui est intéressant c’est qu’il retrace beaucoup moins que le brut. Le pétrole n’est pas le seul driver de la paire.

    • Pour CADJPY, peut-être des renforts autour de 82, oblique/Kummo H4 et 38% de fibo…
      Pas gagné ce trade contre tendance…. sans annonces ça ne va pas le faire.
      j’ai pris un soldat short USDMXN stop au dessus des derniers plus haut. Si ETE ça ferait casser quelques obliques.

  13. @PAYBACK ton stop est au dessus de 18.80117 c est bien ca ? C est ce que j ai fait.
    le pb est si le oil ne repart part a la hausse on va se faire stopper car la tendance de fond va reprendre
    et 18.60-18.70 me semble trop proche ….
    grrrr

    • on joue la hausse du Oil sur les deux trades….repris un soldat CADJPY aussi sur 50%fibo oil et Kumo en H1 et double bottom en M5 sur CADJPY. stop loss très proche.

  14. J’ai fait baisser mon levier en prenant des bénéfices sur qq lignes et j’ai soldé mes tentatives de renfort. Il y a un support autour de 82.70 et un autre 100 pips plus bas. On est également sur une oblique intéressante actuellement mais je ne suis pas certain qu’elle arrête la chute des prix.
    Les saoudiens font un caprice. On est pas encore tiré d’affaire avec le brut :
    « Le géant pétrolier saoudien Aramco a annoncé lundi son intention de maintenir ses investissements en dépit de l’effondrement des cours du brut, tout en réduisant substantiellement les coûts ».
    Je crois malgré tout à la hausse de cette paire mais le timing doit être parfait.

    • on a vu avec GBPJPY qu’une tendance peut partir très vite avec la quantité de liquidité sur le marché. je pense que en ce moment il faut être plus agressif dans les entrées une fois que l’on choisi un trade. Une annonce de la BOJ et une légère remontée du Oil peut être explosif sur CADJPY.

  15. Draghi défend la politique de relance de la BCE lors d’un discours en Allemagne 25/01/2016 21:04

    Code Libellé Cours
    Passer un ordre 1,49% DB1Gn DEUTSCHE BOERSE 77,00 € 17:35
    FRANCFORT (Dow Jones)–Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, a vigoureusement défendu lundi les mesures de relance prises par l’institution francfortoise, quatre jours après avoir signalé que la BCE se préparait à renforcer ce programme d’assouplissement monétaire.
    S’exprimant lors d’une réception organisée par l’opérateur boursier Deutsche Börse, Mario Draghi a rejeté les critiques lancées à son encontre en Allemagne et ailleurs affirmant qu’une période prolongée de taux d’intérêt ultra-bas créait des risques pour l’économie.
    « A chaque fois, ceux qui ont critiqué nos décisions ont fini par être contredits » par les faits, a affirmé le responsable.
    « Bien que les taux d’intérêt bas puissent encourager les prises de risque, aucun signe avant-coureur d’instabilité financière sérieuse n’a été relevé », a-t-il indiqué.
    Dans son discours émaillé de références directes à l’Allemagne, Mario Draghi a évoqué une étude de la Bundesbank publiée en octobre montrant que les rendements des portefeuilles d’investissement des ménages allemands ont été proches de 1,5% depuis 2008 en tenant compte de l’inflation.
    C’est « mieux que lors de plusieurs périodes comparables observées depuis le début des années 1990 », a-t-il avancé, rejetant les critiques selon lesquelles la faiblesse des taux d’intérêt avait pénalisé les épargnants en Allemagne et dans d’autres pays.
    Mario Draghi a par ailleurs souligné qu’un début de reprise du crédit apparaissait dans la zone euro ainsi qu’un processus de désendettement des banques.
    Alors que des « foyers de tension » subsistent, comme dans certains marchés immobiliers, la BCE n’a pas calibré les taux d’intérêt pour « faire éclater les bulles spéculatives locales », a-t-il indiqué.
    En cas de signe de surchauffe, « retirer les excès de liquidités ne poserait pas de difficulté » à la banque centrale, a-t-il ajouté.
    Le patron de la BCE a en outre affirmé que ce n’était pas le rôle de la banque centrale d' »obliger les gouvernements à mener des réformes ». La BCE a été accusée, notamment en Allemagne, de favoriser par sa politique d’assouplissement monétaire le manque de volonté de certains gouvernements à mener des réformes structurelles.

  16. ECHO PETROLE: Le pétrole retombe face à une situation toujours défavorable 25/01/2016 21:00

    NEW YORK (AFP) — Les cours du pétrole sont nettement retombés lundi, sans pour autant effacer totalement leur rebond massif de la précédente séance, dans un marché qui subissait le coup de nouveaux éléments sur l’excès d’offre et une demande mondiale incertaine.
    Le cours du baril de référence (WTI) pour livraison en mars a perdu 1,85 dollar à 30,34 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).
    Le marché pétrolier revient ainsi sur environ la moitié de son bond spectaculaire de vendredi, qui l’avait vu prendre quelque 10% et qui avait lui-même suivi une chute à des niveaux historiques depuis le début de l’année.
    « On avait surtout assisté à des mouvements spéculatifs après une chute à des niveaux sans précédent depuis douze ans », mais « cette semaine s’ouvre avec plusieurs éléments qui ont réveillé les inquiétudes à l’origine de cette chute », a résumé Gene McGillian, de Tradition Energy.
    Peu d’observateurs jugeaient le marché pétrolier en mesure de se relancer durablement, à la fois face à la surabondance générale d’or noir, que ce soit des Etats-Unis, de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) ou de Russie, et aux doutes sur la demande, notamment chinoise.
    Sur le premier plan, « la compagnie pétrolière publique saoudienne va continuer à financer ses projets sans aucune réduction de ses investissements », a noté M. McGillian.
    Aramco a assuré lundi avoir réussi à maintenir ses investissements par la limitation de nombreuses autres dépenses, « simplement en réduisant les coûts ».
    Cette attitude ne laisse pas entrevoir de resserrement du marché, comme Ryad est l’acteur dominant de l’Opep, qui a contribué à faire plonger les prix encore plus avant fin 2015, en renonçant à se fixer des objectifs chiffrés de production.
    « Il semble peu probable qu’il y ait un accord avec les producteurs extérieurs à l’Opep, et une réunion d’urgence du cartel ne ferait qu’affaiblir le marché s’il n’y a pas de +volonté de changement+, comme l’a souligné le ministre iranien du Pétrole, (Bijan Namdar) Zanganeh », a rapporté Tim Evans, de Citi, faisant allusion à des déclarations tenues lors du week-end.
    Sur le plan de la demande, les analystes ne voyaient pas plus d’actualité encourageante.
    « Les inquiétudes sur l’économie chinoise ont été relancées par l’annonce d’un déclin de la consommation de diesel » en décembre, a noté M. McGillian.
    Ce chiffre a baissé pour le quatrième mois de suite, ce qui est de mauvais augure pour l’activité industrielle de la Chine, premier pays importateur de pétrole.
    « La question, c’est désormais de savoir si on va encore baisser et retomber à des plus bas historiques… Et pour le moment, rien ne semble pouvoir empêcher cela », a conclu M. McGillian.

    • Il me reste mes premières positions.
      On a retracé 23.6 % seulement. La question est : est-ce que le pétrole a atteint son point bas ? …

    • son point bas , je ne sais pas
      mais , je le verrais bien revenir sur son point haut de vendredi

  17. Vous êtes rentrés trop haut. J’ai publié 4 jours après mes prises de positions. Il fallait attendre le retracement.

    • J’avais débuté mes entrées sur l’oil sous 29, mais aujourd’hui j’ai fait une connerie, j’ai repris un soldat et je n’ai pas mis de stop loss immédiatement. Je suis passé à autre chose et quand je suis revenu la chute avait été sévère ! J’ai tout largué. Je ne voulais pas que ce trade me coûte plus que ce qu’il m’a coûté.

    • Il faut se débrouiller pour ne pas perdre d’argent dans ces marchés compliqués.

  18. On est en mode risk off aujourd’hui. Le pétrole baisse, le yen monte et les taux US baissent. Le yoyo n’est pas terminé. La période est compliquée. Si vous ne maitrisez pas à 100 % votre money management et vos entrées, ne rentrez pas en trade.

  19. Bonjour,
    Toujours hors marché ce matin. Partagé entre l’envie de suivre l’intuition de JC sur CADJPY et l’absence de fondamentaux pour faire remonter le OIL. Difficile de rentrer contre tendance après 3 ans de blog JC!

    • si j etais pas engage je resterai hors marche tant que le oil ne rebondit pas
      meme si cad jpy n a meme pas atteint les 38% de retracement pour 61.8% pour le oil il est urgent d attendre amha

    • salut esteban. Pour moi il est tjs dedans. MT4 aussi. bizarre.
      Ceci dit, ce kumo est une vraie passoire sur le gold, tu penses qu on peut lui accorder une reelle importance ?

  20. Bonjour à tous,
    Tu as raison Payback, ce trade est à contre tendance en mensuel et en hebdo mais il était dans la tendance en H4. On voit combien ce genre de trade est difficile puisque la tendance se poursuit tout le temps et ne change qu’une fois. Je dirais même que je viole mes règles de trading en UT longues. Mais nous approchons d’un méga support en mensuel et la situation va devenir invivable pour les producteurs. Je suis motivé par la recherche du point bas du pétrole qui permettrait un swing très productif sur CAD jusqu’à la fin de l’année si le pétrole veut bien se retourner.
    Il ne me reste plus qu’une position CAD JPY, les autres ont sauté en BE. Mais je persiste et je n’ai pas perdu un sou sur CAD JPY car j’ai pu prendre des bénéfices dans la rechute du cross. J’ai à nouveau un niveau d’achat graphique autour de 81.85, gros support H4 dans le reversal potentiel en mensuel. Stop à 81.10.
    S’il est franchi, Le gros support mensuel est à 23.60 pour USOIL. Je verrai son équivalent en paires CAD.
    Une astuce pour l’achat sur ces supports. Il faut les acheter dans le rebond sur support pas dans la chute. Cela permet d’acheter dans la force du marché et de laisser rapidement les prix derrière soi. On est pas à quelques pips près.

  21. Je résume mon analyse actuelle de façon simple.
    Si on étudie les possibilités de trend prolongés d’ici à la fin de l’année. Il n’y a pour l’instant que le reversal du pétrole et du CAD.
    EUR USD et USD JPY risquent de rester encore en range entre divergence et aversion au risque. Notons que si l’aversion au risque disparait avec une reprise économique mondiale, le pétrole va monter et le yen va poursuivre sa chute. D’où l’intérêt de CAD JPY.
    Les paires en GBP ont fait leur parcours et ama le Brexit sera évité alors qu’il est déjà partiellement pricé. La chute du GBP est donc déjà faite.
    Seul l’or pourrait exploser si les US rentrent à nouveau en récession mais il faut être sacrément pessimiste.
    Donc j’essaie prudemment de prendre au début le reversal sur le brut via le Forex.

  22. Cheasapeake est très mal. Le secteur du shale aux US est en train de s’effondrer. Les capacités de production vont commencer à fortement diminuer. Le secteur parapétrolier n’a pas fini de souffrir. Le fracking a définitivement et durablement bouleversé le marché du brut.

    • Le cash cost de l’US shale et du Oil Sand Canadian est en dessous de 20$. Certes aucun nouveau forage aux prix actuels, mais les puits existants peuvent continue à fracker jusqu’à 20$ et les puits Hedgés continuent aussi à produire. L’Iran arrive avec un cash cost par baril en dessous de 5$ et sous celui de l’AS. Sans accords entre producteurs, le chute du baril n’est pas terminée. Et il n’y aura pas d’accords court terme entre les deux premiers producteurs l’AS et l’Iran qui se détestent trop.
      Mais comme personne ne peut prédire l’avenir et que CADJPY est effectivement un swing 2016 avec beaucoup de potentiel, ça me semble pertinent de continuer à essayer de rentrer en essayant de limiter les pertes!

    • Il faudra pas mal de temps pour que l’Iran arrive à pleine capacité de production, surtout au prix actuel du pétrole. Ce qui parait certain c’est qu’avec les shales le prix du pétrole n’attendra plus certains sommets avant longtemps. C’est une rupture technologique qui a bouleversé le marché.

    • c’est exactement ce que dit en conclusion l’article de the Economist. Les Shales vont agir en Swing producteur.

  23. on peut aussi tenter le support en H4 38% Fibo/Oblique et Kumo entre 82 et 82,2.
    Mais qu’est ce qui peut faire remonter le Oil???
    « L’Arabie Saoudite a sous estimé les effets de ce que Rockfeller au temps de la Standard Oil appelait « a good sweeting » pour détruire ses concurrents. Dans les années 80 l’Opec a déjà essayé pour détruire la concurrence de la mer du Mord et a échoué. »
    Article complet:
    http://www.economist.com/news/briefing/21688919-plunging-prices-have-neither-halted-oil-production-nor-stimulated-surge-global-growth?fsrc=scn/tw/te/pe/ed/theoilconundrum

  24. It’s a time-worn miscalculation. In his book “The Prize”, Daniel Yergin quotes an American academic writing as far back as 1926 about the “spectacle” of massive overproduction. “Oil producers were committing ‘hara-kiri’ by producing so much oil,” the scholar wrote. “All saw the remedy but would not adopt it. The remedy was, of course, a reduction in the production.”

    Qui a intérêt à la chute du pétrole ? Ni les producteurs, ni les banques centrales qui s’évertuent à faire de l’inflation. Les saoudiens font encore une erreur historique. Devant l’afflux de l’offre, ils devront réduire leur production.
    Le prix du baril de brut est bientôt moins cher que le baril : – ) en tout cas il est bien moins cher que l’eau en bouteille.
    Pour info je suis rentré long dans le break out sur CAD JPY à 82.62. Tentative sans risque dans la force du mouvement. 1/2 lot. Pas téméraire non plus …

    • je suis revenu dessus a 82.63 … a 0.05 lot – pas d erreur de virgule-lol – avec stop sous le kumo en h4
      @payback je suis tjs sur USD MXN ton ETE est tjs possible. CARAMBA !!!

  25. Bonjour à tous,
    je sus hors marché tant que les charts ne donne pas plus de conviction sur CADJPY, je n’ai pas le courage de rentrer avant.
    De plus, même si le fracking est une rupture techno dont le point mort est maintenant assez bas, et dont la souplesse de production (on/off) est un facteur clé, je m’interroge sur les réserves à moyen terme: ne sont-elles pas limitées? donc à CT: baisse oil, MT remontée oil.

    • J’ai conseillé dans mon article de rester hors marché. La spéculation à la hausse sur le brut nécessite beaucoup de technique et est très hasardeuse.

    • les réserves mondiales de fracking sont énormes. Prochains producteurs les anglais? Nos petits-enfant utiliseront encore du pétrole, espérons le uniquement pour l’aéronautique.

    • Levier plus faible pour moi sur ce renfort. La route est longue et j’ai encore une première position longue de jeudi dernier à 82.11 qui n’a pas été touchée en BE. On a pas fini avec les caprices du brut. Le stop BE ne protège pas vraiment car il peut sauter sans arrêt et tu n’arrives plus à profiter de la tendance H4 qui est haussière en ce moment, je confirme.

    • Le monde au bord de l’explosion à cause d’un prix du pétrole trop bas. Encore inimaginable il y a un an. Mais comment faire regrimper les cours??? les déclarations ne suffiront pas.

    • Quand tout le monde a intérêt à aller dans un sens, les solutions se trouvent. Problème, on n’a pas le timing mais une déclaration favorable de l’OPEP et le brut explose. Sinon ça peut encore pourrir à la baisse pendant plusieurs mois. Pas simple …

  26. 82.9 est une résistance. Ce swing est vraiment intéressant. Si on passe la deuxième oblique, on revient dans le droit chemin.

    • Quand on joue CAD on joue OIL. la corrélation est bonne et si OIL monte, JPY baisse. On joue double jeu.

    • moi qui suis aussi sur le peso je vois tres bien ce que tu dis : effet amplifie du mouvement du oil sur cadjpy par rapport a usd mxn

  27. La finesse de ce trading est d’avoir sans arrêt une position à la hausse dans l’attente de la solution au problème de la surproduction du brut sans jamais être en perte sur les positions. Une seule règle : trader dans la force des mouvements.

  28. depuis hier je suis de nouveau sur ngas, il y a eu un rebond sur l’oblique descendante long terme qui est maintenant devenu support, pull back en d1 sur le kumo et c’est reparti au nord

  29. On est dans la rumeur mais ca vient de casser l’oblique en M5. Ca ne veut pas dire qu’on ne va pas rechuter d’un coup si la rumeur décoit. On est en UT courte rien n’est joué. Je reste en levier 1 au total.

  30. Il faut garder aussi à l’esprit que le brut et CAD ont dessiné un engulfing pattern en hebdo. Globalement, c’est haussier et les sous jacents ont consolidé sainement. Les gens qui ont fait monter le brut aussi vite en savent peut être plus que nous.

    • l ancien payback ne m aurait pas rassure en ecrivant cela sur le cote risque de mon trade…. mais celui qui « après 3 ans de blog JC » me rassure

    • :-) c’est quand même du jeu sur USDMXN. Stop loss à 0,2% de mon compte.
      Normalement il faudrait attendre la cassure de la ligne.

  31. hello :)
    hé bien… il faut se battre avec le marché…
    j’ai toujours mes shorts eurus, j’ai ajouté ce matin des shorts par trois fois…. ceux tout en bas normalement il ne devraient pas passer mais bon, tout en be alors je tente et on verra bien.
    je reste sur un objectif de remonter (dans un premier temps) des indices pour m’aider… puis l’euro va attaquer les 1.08 une 4ème fois… alors j’ai anticipé au mieux l’attaque du support si il casse… et si il veux y aller bien sur.
    voili voilou…. j’y suis depuis 7H du mat, suis déjà crevé LOL
    j’avais pris pleins de scalp long dans la retracement des prix sur 1.08600… ça mange pas de pain :))
    alors, maintenant, avec FED and co… aucune idée ??
    http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=946871Capture.png

    • on est sur l oblique h4 du 03 decembre et le rsi h4 est aussi baissier. Si l oblique haussière cede on va au 1.08 je pense…. après……
      la fed va être prudente, donc haussier pour l euro. AMHA

  32. il y a tellement de positions short Oil sur le marché, que le CADJPY peut partir très vite.
    J’ai pris un peu de risques ce matin pour construire une position plus importante. Levier 4.
    Toutes les positions en stop B.E. Première position à 82.43.
    Maintenant faut que je quitte mes écrans pour ne pas être tenté de continuer à accumuler…

  33. en tout cas sur les prix c’est la baisse depuis une semaine
    on vois bien les accélérations up pour chercher de la liquidité sur du plus haut en intra (1.08700-1.08600…) pour replonger derrière aussitot… ils nous enfument et ils font leur emplette de short bien visible ce atin par ex)
    et le dernier rebond sur les 1.08 ce n’est que du défensif pour l’instant, pas vraiment de volonté d’aller plus haut on dirait.
    en fondamental Draghi nous donne clairement la route aussi… et pour moi c’est le principal alors !!!
    comme dit JCB, 2 ou 3 bonnes stats US et plouf.
    faut surveiller les indices, l’euro n’est pas un leader en ce début d’année, il ne fait que suivre les indices et dollar, il subit les arbitrages, c’est tout.
    pour le pétrole et le reste je n’y connais et ne comprends rien… alors je m’en occupe pas, autre que constater, car toutes mes déductions seront forcément bidon LOL
    et j’ai donné avec mes déductions bidon ;)

  34. on est sur les obliques H4 sur USDMXN et CADJPY
    @ payback j ai 3 positions sur CADJPY, levier 0.4 au total ;) … On te retrouve lol

  35. Les BC BCE BOJ (PBOC) sont tellement à la recherche d inflation qu’elles doivent pousser également tres fort pour une hausse du oil, une hausse du oil leur apporterait qqs points dixièmes de points d’inflation et leur permettrait de souffler dans leur politique monétaire. Les USA sont deja ds une politique de hausse des taux, même avec cela je pense qu’ils aimeraient un coup de pouce – indépendamment du bien que cela ferait à leur industrie pétrolière.

    • Personne n’a intérêt à la baisse du brut, même le consommateur. Si l’économie mondiale ralentit et qu’il perd son emploi, çà lui fera une belle jambe de payer le petrole moins cher.

    • De plus jusqu’a maintenant le petrole pas cher n’a pas booste l’economie mondiale. Qui en profile vraiment? Meme pas sur pour les companies aeriennes qui ont surement du acheter des barils a des prix beaucoup plus eleves (hedging). Tout le monde s’etait adapte/habitue a un petrole cher

    • la facture énergétique des pays doit être un « peu » allégée quand même…
      ça aide à boucler les budgets… quand un pays est virtuellement ruiné :))

  36. bonjour à tous,

    Pétrole: le Koweït et l’Irak excluent une baisse de la production de l’Opep 26/01/2016 14:24

    KOWEïT (AFP) — Le Koweït et l’Irak ont exclu mardi une réduction unilatérale de la production de l’Opep pour faire remonter les prix du pétrole.
    Les ministres du Pétrole des deux pays membres du cartel ont également minimisé le besoin d’une réunion d’urgence de l’Opep souhaitée par certains pays.
    « L’Opep ne va pas réduire sa production à moins d’une réduction de la production en dehors de l’organisation », a déclaré à la presse le ministre koweïtien du pétrole par intérim Anas al-Saleh.
    « Je ne vois aucune logique à une réduction de la production de l’Opep sans réduction de celle de pays Non-Opep », a-t-il souligné.
    Son homologue irakien Adel Abdel Mehdi a déclaré que son pays était « prêt à coopérer avec (tout) pays (hors Opep) qui serait prêt à collaborer » pour faire réduire la production afin d’inverser la courbe de la baisse des prix qui ont atteint leur plus bas en 13 ans.
    Il a souligné que le marché avait besoin d’un accord entre tous les producteurs.
    L’Opep a refusé lors de sa réunion ministérielle de novembre 2014 de réduire sa production pour préserver ses parts de marché.
    Mardi vers 11H30 GMT , le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 30,70 dollars (28,34 euros) sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres. Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de « light sweet crude » (WTI) pour la même échéance prenait 7 cents à 30,41 dollars.
    Le Venezuela a proposé une réunion extraordinaire de l’Opep en février pour examiner la question de la chute des prix.
    Mais le ministre koweïtien du pétrole a estimé inutile toute réunion du cartel sans ordre du jour précis avant sa conférence ministérielle régulière prévue en juin prochain.
    « Nous n’avons pas besoin de nous réunir pour simplement nous réunir », a-t-il dit.
    Il s’est félicité de la stratégie de l’Opep de ne pas réduire la production, estimant qu' »elle marche ».

  37. Bataille de coq ! Le jour ou ils se prennent un printemps arabe parce qu’ils n’auront plus les moyens d’acheter leurs sujets, ils commenceront à s’inquiéter. Partie de poker menteur.

    • le probleme est que le marche du petrole et ceux qui tirent les ficelles ….ont des raisons que ma raison ne connaît pas


      ce qui est coherent pour moi …ne l’est pas forcement pour eux


      quant à l’ arabie saoudite , ….c’est un pays qui ne considere que ses propres intérêts , ….

  38. Fait très intéressant, CAD JPY a moins baissé que le brut mais il remonte aussi plus vite. On est bientôt en break out haussier sur la dernière vague sur la paire et on n’a pas retracé la moitié sur le crude. Ca voudrait dire que la marché anticipe une baisse du yen et éventuellement un nouvel assouplissement de la BOJ.

    • Oui on attrapé le break out au meilleur moment mais attention, c’est hyper spéculatif.

  39. grosse resistance horizontale sur CAD JPY a 84
    apres y a rien avant 86 il me semble
    pourvu que ca passe ;)
    merci JC pour ce trade qui repart bien comme le dit Payback

    • repris aussi un short USDMXN. On se rapproche de l’oblique. Si onpasse on passe le nuage en H4. Première position en stop B.E. Stoploss de la nouvelle position à 0,3% du compte.

  40. Pétrole: Aramco prédit une reprise des cours vers fin 2016 26/01/2016 15:12

    RYAD (AFP) — Le patron d’Aramco, le géant pétrolier saoudien, a indiqué mardi s’attendre à une reprise vers la fin 2016 des cours du brut sur le marché international.
    « Notre prévision, c’est qu’il y aura un certain ajustement (des prix) mais cela se produira vers la fin de l’année », a déclaré Amin al-Nasser, Pdg d’Aramco, lors d’un forum d’hommes d’affaires à Ryad.
    Les cours du brut se sont effondrés sur le marché international passant de plus de 100 dollars le baril au début de 2014 à 31 dollars mardi.
    « Avec de bas prix du pétrole, espérons que la demande augmentera (…). Et cet écart entre l’offre et la demande va commencer à se réduire », a dit M. Nasser.
    Il a indiqué que les prix n’allaient pas revenir au niveau de 100 dollars le baril mais qu' »ils seront certainement mieux que le niveau d’aujourd’hui ».
    La chute des recettes pétrolières a amené le royaume à prendre, dans son budget de 2016, des mesures d’austérité sans précédent et à diversifier son économie. Les autorités ont même envisagé d’introduire Aramco en bourse.
    Le président du Conseil d’administration d’Aramco, Khaled al-Faleh, a annoncé lundi son intention de maintenir les investissements en dépit de l’effondrement des cours du brut, tout en réduisant substantiellement les coûts.
    Premier exportateur mondial de pétrole, l’Arabie saoudite et d’autres membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) refusent de réduire leurs extractions au nom de la défense de leurs parts du marché.

  41. stock brut api ce soir. ça va swinguer et ça risque de nous sortir de nos positions CADJPY car sauf surprise les stocks n’ont pas de raison de baisser pour l’instant.

    • Dans le contexte actuel, peut être que les chiffres, s’ils sont très mauvais, donneront une raison de plus pour avoir un accord rapidement, et s’ils sont juste mauvais, seront une bonne surprise. Je ne sais vraiment pas à quoi m’attendre comme réaction. La pression sociale va vite devenir ingérable dans les pays dont le pétrole est l’unique ressource ou presque si le baril reste très bas. Il y a déjà eu un printemps arabe, il pourrait y en avoir un deuxième si chacun reste campé sur ses positions

  42. Armco Chairman Says IPO Drive is Openness to Outside Investors
    L’Arabie saoudite vend les bijoux de famille.

  43. curieux comportement de l’eurus , …avec des indices up (cac et dax)


    perso , je look l’eurus , mais pas de positions

    • les indices (cac et dax) pourraient repartir down , …si l’eurus casse up 1,0868 (en cloture ut30)
      ama, evidemment

    • c’est intradable l’eurus… 1000% algo.
      je coupe ça me saoule
      bonne soirée tout le monde :)

    • Je pense que les investisseurs ne croient plus a la growth story d’Apple. La Chine est maintenant equipee en iPhone, qui represente les 2/3 des profits. C’est sur qu’ils vont en vendre encore des millions, mais je vois pas Apple doubler sa market cap dans 10 ans. Il faudrait qu’Apple invente un nouveau produit aussi revolutionnaire/populaire que l’iPhone, c’est pas gagne. De plus leurs innovations ne sont plus aussi importantes (la 3D touch de mon iPhone je m’en sers jamais…)

  44. @Payback l ETE est presque la sur le USDMXN
    la ligne de cou est horizontale pour moi…
    et la 2eme epaule est un poil (de moustache) plus basse que la 1ere. Mes stops d hier ont tenu car vraiment eloignes – merci jcb pour insister sur le peu ou pas de levier –
    6 positions dont 3 heritees d hier sur le usdmxn mais 2 tjs sous les cours ( a 2 poils de moustache cette fois)

    • Attention vous shortez en tendance haussière et je ne vois pas de réversal a venir.

    • merci de la remarque JC. Le rappel est des plus utiles pour la suite du trend s il va dans le bon sens pour ne pas s emballer a pyramider et se faire prendre a revers
      en hebdo il y a une divergence baissiere qui dure depuis un an mais pas de reversal effectivement
      en daily le rsi a franchi son support haussier today
      en h4 la div baisssiere notee par payback depuis qqs jours
      des petits signes qui avec surtout la fin de la baisse du oil presume qui m a fait rentrer hier .
      50% de mes positions sont en BE et je risque 0.6% du compte si ca retrace 100% depuis le plus haut

  45. l’usdollar prend du plomb dans l’aile, il est en train de s’enfoncer dans le kumo en H4 et a traversé sa MA50 en H4 qui le soutenait ces derniers temps. explication à la montée du gold ?

    • En tout cas il chute contre CAD. j’ai pris une position short USD CAD cet après midi. Attention aux prochaines stats US.

    • Quelle divergence ? ! Il y a une divergence haussière la semaine dernière. C’était un des arguments pour rentrer en position longue mais la je n’en vois pas. Tu peux préciser ?

    • A la date que tu mentionnes, c’est une bougie haute. Il faut pour parler de divergence que les prix ait marqué un nouveau sommet. Là, l’ascension n’est pas terminé et les prix n’ont pas topé. Il est très probable que le RSI finisse plus haut que lors du précédent sommet car le momentum est fort. (A moins que l’Arabie saoudite nous fasse un sale coup) Tu ne peux donc pas parler de divergence baissière. En revanche si tu regardes les deux avant derniers bottoms il y avait bien une divergence haussière. C’est celle que nous avons exploité.

  46. Le pétrole monte nettement dans l’espoir de mesures contre la surabondance 26/01/2016 21:23

    NEW YORK (AFP) — Les cours du pétrole ont nettement progressé mardi, poursuivant leurs fortes fluctuations des précédentes séances, à la faveur de rumeurs sur des négociations entre la Russie et l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) pour réduire une offre excessive.
    Le cours du baril de référence (WTI) pour livraison en mars a pris 1,11 dollar à 31,45 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).
    Après une période de chute au plus bas depuis 2003, le marché pétrolier se montre très hésitant depuis la fin de la semaine dernière, avec un bond de près de 10% vendredi, une nette baisse lundi, puis une franche reprise ce mardi.
    « On entend dire que la Russie et l’Opep envisagent de coopérer pour stabiliser les cours », a mis en avant Kyle Cooper, de IAF Advisors.
    « C’est probablement le principal facteur », a-t-il estimé, relativisant néanmoins les « zigzags » du marché.
    Alors que l’excès d’offre a largement contribué à plomber le marché depuis 2014 et que l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a donné un nouveau coup de boutoir aux cours fin 2015 en s’abstenant de se fixer des objectifs chiffrés, l’agence de presse russe Tass a rapporté que le géant pétrolier Lukoil avait demandé au Kremlin de travailler à un accord de production avec le cartel.
    « Si c’est vrai, c’est une grande nouvelle », a jugé David Hufton, analyste chez PVM.
    Pour le moment, les discours officiels restent prudents au sein de l’Opep, dont deux acteurs importants, l’Irak et le Koweït, se sont contentés mardi de redire que le cartel ne réduirait pas sa production sans coopération des producteurs extérieurs.
    « Comme l’a souligné Abdallah al Badri, le secretaire général de l’Opep, lors d’une conférence donnée lundi à Londres, il y a manifestement des arguments économiques pour réduire la production afin de soutenir les prix », a reconnu Tim Evans de Citi. « Qu’il faille réduire l’offre, c’est clair, et ça l’est depuis un an et demi, mais on ne peut être sûr que l’Arabie saoudite et ses alliés dans l’Opep soient prêts à revenir négocier ».
    « Et sans l’Arabie saoudite, il ne pourra simplement pas y avoir d’accord et le marché en sera réduit à se rééquilibrer naturellement avec une baisse de la production hors de l’Opep, ce qui est un processus lent et toujours douloureux », a-t-il insisté.
    L’attitude de Ryad est d’autant plus incertaine que le marché s’apprête à un retour de l’Iran, autre membre de l’Opep mais rival géopolitique de l’Arabie saoudite, sur le marché pétrolier à la suite de la levée de sanctions liées à son programme nucléaire.

    • usd/cad

      consolidation …oui
      quant à parler de baisse , en utJ …je n’en suis pas encore persuadee

    • Bonne nouvelle. Par contre augmentation les stocks de brut sortis ce soir est monstrueuse. Suis redescendu à levier 3 pour la nuit

  47. Bonjour à Tous,

    il semble évident que si tous les producteurs de pétrole s’entendaient mieux, ils gagneraient plus d’argent. Leur problème est qu’ils sont désunis voire en guerre plus ou moins ouverte. Aujourd’hui, l’OPEP ne représente plus qu’un tiers du marché. Les USA en 2014 étaient le premier producteur au monde avec 12% de production mondiale (10m/j). L’Arabie Saoudite et la Russie sont dans le top 3 avec à peu près la même production. Suivent la Chine et le Canada avec 4m/j environ. Le reste est partagé parmi les autres pays et tous ont une part inférieure à 4%.

    Aujourd’hui, si l’OPEP diminue sa production pour influencer le marché, elle doit le faire significativement vue qu’elle l’a que 30% de part de marché. Les USA ont une grosse marge de production vu que 50% de leurs puits sont fermés. On peut aussi imaginer que la Chine ne va pas jouer collectif vu leurs besoins en pétrole et en emploi. Donc pour que la baisse de production de l’OPEP ne soit pas compensée par la production US, il faut qu’elle baisse significativement sa production. Hors beaucoup de pays de l’OPEP sont déjà dans le rouge et attendre 6 mois pour les cours montent est long pour eux. FInalement, c’est l’Arabie Saoudite qui est sans doute la seule dans l’OPEP a pouvoir faire quelque chose.

    C’est pourquoi l’OPEP appelle les non-OPEP à coopérer. Les russes semblent ouverts à la discussion. A voir pour les autres. Mais cela me semble compliquer à monter car personne ne veut baisser sa production pour qu’un autre en profite en ne baissant pas la sienne voire en la montant.

  48. Bonjour à tous,

    J’ai pris des bénéfices hier sur les paires en CAD.
    Je n’ai plus que 1 lot 100 K CAD JPY et 1 lot 100 K USD CAD
    Le pétrole reste haussier en H4 et baissier en hebdo.
    La suite va dépendre de décisions politiques OPEP Russie etc …
    Trade toujours très spéculatif. Faible volume indispensable.
    Pas d’autre tendance en vue. Je rappelle que MXN est également très dépendant du pétrole.
    GBP poursuit sa hausse. Nous sommes sortis du short de façon optimale.

  49. Bonjour,
    Perdu un soldat usdmxn pendant la nuit.
    Levier 2 sur cadjpy, les stocks hier soir ont un peu refroidi l’ambiance.
    Gardé mes dax pendant la nuit pour jouer l’étei. L’étei sur le spx500 est encore plus belle.
    Graphiquement ça va se jouer aujourd’hui sur les indices et donc sur la tendance cadjpy si la corrélation avec les indices persiste.

    • USD JPY plutot aléatoire. Que va faire la BOJ ? Pas de conviction. Pour tout dire, je suis un peu hors marché car rien de séduisant mise a part une possible remise a plat du marché pétrolier

  50. Je conseille de rester peu investi. Il n’y a plus de tendance claire. Tout au plus peu-t-on jouer un accord sur le pétrole avec une position d’attente de petit volume.

    • le oil est legerement baissier, mes 2 trades en range, les positions en BE
      wait and see….

  51. Cinq éléments cruciaux à surveiller dans le communiqué de la Fed – Market Blog 27/01/2016 13:48

    Par Ben Leubsdorf
    WASHINGTON (Dow Jones)–Après une première hausse du taux des fonds fédéraux en décembre, la plupart des analystes et des investisseurs tablent sur un statu quo à l’issue du comité de politique monétaire (FOMC) de deux jours de la Réserve fédérale, mercredi soir.
    Les avis divergent toutefois sur la teneur du communiqué. Compte tenu des récentes turbulences financières et du ralentissement de l’économie américaine à la fin 2015, certains experts anticipent un ton plus accommodant. D’autres estiment, en revanche, que la Fed maintiendra son analyse optimiste de la conjoncture, laissant la porte ouverte à une nouvelle hausse de taux directeurs en mars.
    Contrairement à la réunion du mois dernier, aucune conférence de presse de la présidente de la Fed, Janet Yellen, n’est prévue à l’issue des débats. Voici cinq éléments cruciaux à surveiller dans le communiqué.
    1- Message équivoque
    La Fed va sans doute préférer prendre son temps avant de relever une nouvelle fois le taux des fonds fédéraux. Mais la banque centrale risque aussi de ne pas abandonner immédiatement son message du mois dernier, selon lequel elle « s’attend à ce que les conditions économiques évoluent de manière à justifier une augmentation graduelle du taux des fonds fédéraux » mais que « la trajectoire du taux des fonds fédéraux dépendra des perspectives économiques en fonction de l’évolution des données ». Les investisseurs ne doivent donc pas s’attendre à d’éventuels indices sur les intentions des banquiers centraux, en vue de la réunion des 15 et 16 mars prochains. Ces derniers vont probablement souhaiter préserver leurs marges de manoeuvre.
    2- Les marchés financiers
    En décembre, la Fed avait jugé que les risques – à hausse ou à la baisse – pesant sur les perspectives pour l’économie américaine et le marché du travail étaient « équilibrés ». La banque centrale avait également supprimé de son discours officiel les déclarations sur le contexte international moins porteur, introduites en septembre et en octobre. Cette fois, les banquiers centraux pourraient de nouveau évoquer l’agitation des marchés financiers et le regain d’inquiétude généralisé au sujet de la croissance mondiale.
    3- Le ralentissement de la croissance
    Les changements les plus notables apportés au communiqué de la Fed concerneront probablement le premier paragraphe, qui décrit les conditions économiques actuelles. En décembre, la banque centrale avait qualifié la croissance de « modérée » et salué une nouvelle amélioration du marché du travail. Depuis, les indicateurs publiés se sont révélés mitigés. Le rythme des embauches est resté robuste mais l’activité économique dans son ensemble a marqué le pas. La première estimation officielle du produit intérieur brut (PIB) du quatrième trimestre du département du Commerce sera publiée vendredi. Les économistes s’attendent à une expansion anémique de 0,8% d’un trimestre sur l’autre, en rythme annualisé.
    4- Les perspectives d’inflation
    Le communiqué de décembre indiquait que les banquiers centraux allaient surveiller attentivement les éventuels progrès réalisés en vue d’un retour de l’inflation annuelle vers l’objectif de 2%, afin de déterminer le moment opportun pour relever de nouveau les taux. Depuis les cours du pétrole ont plongé et différentes mesures des anticipations d’inflation des investisseurs se sont repliées. La Fed pourrait signaler de nouvelles inquiétudes au sujet de l’inflation dans les premier et deuxième paragraphes du communiqué.
    5- Nouvelle répartition des droits de vote
    La première réunion de politique monétaire de 2016 marque l’arrivée d’un nouveau groupe de présidents d’antennes régionales de la Fed disposant d’un droit de vote au comité de politique monétaire (FOMC). La présidente de la Fed de Kansas City, Esther George, qui avait souvent contesté les décisions prises lors de son dernier passage dans le cercle des membres votants en 2013, pourrait se poser en dissidente. De manière générale, Esther George a fait profil bas ces derniers mois. Mais elle a aussi récemment affirmé au journal Kansas City Star que le relèvement des taux de la Fed en décembre était « tardif ».

  52. Ils parlent pour eux même. Je reste haussier sur le brut mais je suis arrivé en retard sur le break out. J’étais occupé. J’ai des stops qui ont sauté bêtement sur USD CAD mais mes CAD JPY sont toujours la. Le pétrole reste hyper brouillon mais j’ai mal géré.

  53. vu les chiffres stock pétrole hier soir, les chiffres d’aujourd’hui risquent d’être pourris et ça doit déjà être dans les cours. En revanche, si ils sont bons le Oil va exploser. Je suis même surpris que le Oil n’ai pas chuté plus hier….

  54. les brokers augmentent les demandes de marge sur le RMB. Décrochage prochain du RMB? les chinois ont-ils plus de réserves que l’Angleterre dans les années 90?

  55. J’ai mal tradé cette paire. Sorti de mes positions alors qu’il fallait rester mais les fondamentaux sont mauvais et je n’y ai pas cru assez. En réalité, je continue de penser que le pétrole ne peux pas rester longtemps sous 30 $.

    • oui c est bizarre. et le cad jpy baisse relativement au oil.
      j ai pas resiste…. j ai repris 3 soldats usd mxn (et 2 cad jpy)

    • tu as bien fait. je me suis concentré sur CADJPY et Dax. J’aimerai enrichir un peu quelqu’un d’autre que mon broker….

    • c est vrai que le spread est monstrueux….
      j ai repris aussi qqs soldats cad jpy histoire d essayer de m enrichir aussi lol

  56. il n y aurait pas une tasse avec anse en daily sur le oil ( oui je sais en ce moment je suis lourd avec mes figures…. ) ?
    en tout 32.71 grosse resistance hebdo (ex support)

  57. l euro s apprecie contre le rmb ca c est sur ;)
    ta question est quel effet sur eurusd ?
    les usa ayant plus d echange avec la chine que l europe et les echanges se faisant dans cette devise, le dollar devrait s apprecier plus fortement que l euro et donc eur/usd baisse.
    mais je n en suis pas certain du tout. mais alors du tout
    JC saurait sans doute

  58. Attention au trading avant et même pendant FOMC. Il y a toujours le risque de se faire massacrer par la volatilité.

  59. encore perdu tous mes dax à 0 et mes soldat CADJPY pris dans l’après-midi… pas très lucratifs les marchés en ce moment. Essayons de ne pas perdre d’argent au moins…

  60. perdus en be mes usd mxn, j y reviendrais pas avant la confirmation de l accord opec/russie s il a lieu un jour !
    me reste 2 cad jpy
    pas perdu d argent ;)
    petite impulsion sur le gold je ne sais si ca va durer…. un eclaireur tjs là
    le trade est compliqué sur le cad jpy tu as raison JC, trader une rumeur n est pas facile

  61. UPDATE: La Fed opte pour le statu quo et surveille la conjoncture mondiale 27/01/2016 21:07

    WASHINGTON (Dow Jones)–La Réserve fédérale (Fed) a maintenu le statu quo sur ses taux mercredi en exprimant une certaine réticence à resserrer sa politique monétaire en raison d’inquiétudes liées aux turbulences récentes sur les marchés financiers et au ralentissement de l’économie mondiale.
    Dans un communiqué au ton accommodant, la Fed a notamment indiqué que l’inflation devrait rester « faible » à court terme et que l’économie ralentissait.
    A l’issue de la réunion de deux jours de son comité de politique monétaire (FOMC), la banque centrale a laissé le taux des fonds fédéraux dans une fourchette de 0,25% à 0,5%. La décision de mercredi a été prise à l’unanimité des membres du FOMC.
    Lors de sa dernière réunion en décembre, la Fed avait relevé ses taux, pour la première fois depuis 2006, augmentant le loyer de l’argent d’un quart de point. La banque centrale avait également indiqué qu’elle relèverait progressivement ses taux cette année. Selon les projections publiées à l’issue du FOMC de décembre, les membres de la Fed prévoyaient un taux des fonds fédéraux à 1,375% à la fin 2016, ce qui impliquait quatre hausses d’un quart de point cette année.
    La Fed évalue les risques actuels
    Mais les mauvaises nouvelles se sont amoncellées depuis la réunion de décembre alors que les turbulences financières récentes en Chine ainsi que l’effondrement des prix du pétrole ont miné les marchés mondiaux et renforcé les craintes d’un ralentissement économique mondial susceptible d’affecter l’activité aux Etats-Unis.
    La Fed a ainsi souligné qu’elle surveillait « attentivement les développements de l’économie mondiale et financiers et évalu(ait) leur implication pour le marché du travail et l’inflation, ainsi que les risques pesant sur les perspectives ».
    Cette dernière phrase constitue un changement par rapport au communiqué de décembre dans lequel la Fed mentionnait que les risques étaient « équilibrés ».
    La Banque centrale a également admis que la croissance « avait ralenti en fin d’année dernière », et revu en baisse son opinion sur les dépenses des ménages et l’investissement des entreprises en les jugeant « modérés » contre « robustes » en décembre.
    Les exportations nettes ont également été « modestes » et l’investissement dans les stocks a « ralenti », selon le communiqué.

  62. bonsoir à tous,

    Avec un tapering au point mort et des taux inchangés et une perspective de relèvement amputé, les marchés actions auraient du repartir de l’avant, même modérément. Or ils se retournent pour aller chercher des obliques inférieures avant une rechute ?
    Je n’y comprends rien en macro eco!!! Help quelqu’un

  63. Bonjour à tous,

    EUR USD reste dans son range après la FED. La cause est toujours la même, l’incertitude sur l’état de santé de l’économie américaine et la capacité de la FED à normaliser sa politique monétaire. Il ne faut pas toucher cette paire tant que le débat n’est pas tranché.

    Le pétrole et ses collatéraux CAD, AUD et Footsie sont en stand by avant l’annonce d’un éventuel accord entre OPEC et Russie. JPY est également dépendant du pétrole puisque son bas prix est considéré comme récessif par le marché. L’accord pourrait ne pas avoir lieu si le brut montait trop dans la perspective de ce nouvel accord et ca ferait rechuter le pétrole.

    Hors marché avec un oeil sur les graphes pour essayer d’attraper un mouvement à la volée.

    • bonjour à tous,

      eurus,

      les cours sont tjrs ds le triangle 6H
      …ama , autant attendre la reaction sur les obliques …et « voir » la reation des cours

      perso , je look l’eurus , mais flat sur cette paire

  64. Bonjour à tous
    le oil reste haussier en H4, tranquillement haussier
    C’est chi… ce trade car on le fait avec la peur d accord opec/russie ou pas. J’ai du mal à ne pas sécuriser vite les entrées en BE, et du coup elles sont touchées.
    Dans cette incertitude surtout ne pas prendre de risque car l essentiel est de ne pas perdre d’argent.
    Comme tu le dis si souvent JC la confiance dans les fondamentaux assurent la confiance dans le trend et dans les stops qu’on peut donc éloigner.
    Hier je tradais cadjpy /usdmxn en suivant les cours du oil sur les graphes….
    usdmxn hier stoppait au kumo h1 sans arret et refluait au kumo h4 …. un range facile à trader mais sans la confiance difficile…. Ca part sans nous Payback !

    Le gold a retracé sa hausse du FOMC…. presque comme le eurusd.

  65. Bonjour,
    levier 2 sur CADJPY avec entrée moyenne à 83.79. Je ne touche plus pour l’instant.
    @antoine, pour USDMXN on peut essayer de rentrer sur un pullback pour viser 84

  66. Je me suis dit la même chose que toi hier soir JC, si le pétrole monte trop, ils vont se dire  » oh c’est cool, pas besoin de réduire la production » et là ça plongerait d’un coup. J’ai lâché la plus grosse partie de mes cadjpy ce matin à 84,50, il me reste 2 positions à 82,71 en prix moyen. Pareil pour le pétrole, il ne me reste qu’une position à 29,80. Quasi hors marché, je préfère être presque hors marché avant le week-end, surtout que je suis en vacances la semaine prochaine.

    • Dans le lien on lit 717 milliards…j’ai failli tout lâcher pour être le premier devant les guichets de ma banque :-)

  67. l’IPC allemand de 14h00 devrait être supérieur aux prévisions. Si je trouve des points d’entrée avant je vais tenter une entrée longue EURUSD

  68. And with that we can close the chapter on today’s « Greece is fixed » « oil production will be cut » trial balloon/rumor fiasco.

    SAUDI HAS NO PROPOSAL TO CUT OUTPUT 5%: OPEC GULF DELEGATE
    To all those who panicked and covered their shorts, our condolences.

  69. quel bordel LOL
    mais la volat pour le scalping c’est top… pour mes swings c’est la misère :( gagné des cacahuètes pffff… LOL

  70. On approche de la ligne de tendance baissière EUR USD W1. Ca va peut etre se jouer avec le PIB T4 demain. Personnellement, je pense que c’est un point short et qu’on ne franchira pas.

  71. 19:09 Weidmann (BCE): la prévision d’inflation de la BCE pour 2016 sera probablement revue sensiblement à la baisse (DowJones)
    19:08 Weidmann (BCE): la Chine et les cours des matières premières sont une source élevée d’incertitudes (DowJones)
    19:08 Weidmann (BCE): les risques baissiers sur les prix à la consommation ont augmenté (DowJones)
    19:07 Weidmann (BCE): la croissance de la zone euro ne doit pas être jugée plus faible qu’elle ne l’est (DowJones)
    19:07 Weidmann (BCE): la faiblesse des prix du pétrole soutient la croissance dans la zone euro (DowJones)
    19:06 Weidmann (BCE): l’inflation de base progresse; la déflation reste une perspective éloignée (DowJones)
    19:05 Weidmann (BCE): la BCE devrait regarder au-delà des variations à court terme des prix à la consommation (DowJones)

  72. USDMXN peut baisser sans accord sur le pétrole, accord qui ne serait que la cerise sur le gâteau…
    pullback actuellement sur la ligne de cou de l’ETE en H4 et cassure d’une oblique H4 avec objectif 18 qui nous amène sous le Kumo.

  73. Aidé par la Russie, le pétrole poursuit son rebond 28/01/2016 20:58

    NEW YORK (AFP) — Les cours du pétrole ont nettement monté jeudi, poursuivant leur hausse du début de semaine, dans l’idée d’un accord entre Moscou et l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) pour baisser leur production, même si beaucoup d’observateurs restaient sceptiques.
    Le cours du baril de « light sweet crude » (WTI) pour livraison en mars a pris 92 cents à 33,22 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après avoir gagné quelque deux dollars lors des deux précédentes séances.
    « Je pense que tout se résume à ces gros titres selon lesquels un accord se prépare entre la Russie et l’Arabie saoudite et pourrait les conduire à réduire de 5% leur production », a mis en avant Bart Melek, de TD Securities. « Cela conduirait à un déficit de pétrole sur le marché au second semestre. »
    Alors que le marché avait récemment chuté au plus bas depuis 2003 face à l’absence de lueur d’espoir quant à la surabondance actuelle, la Russie a annoncé jeudi, par la voix de son ministre de l’Energie, être prête à discuter avec l’Opep d’une possible baisse de production, évoquant explicitement ce chiffre de 5%.
    « Pour le moment, les ministres du pétrole de l’Opep n’ont pas été en mesure de confirmer cette réunion, dont la tenue dépendra peut-être de la motivation saoudienne à changer d’attitude », a prévenu Tim Evans, de Citi, tout en estimant que Ryad pourrait s’adoucir face au pas en avant de la Russie.
    Au-delà des spéculations sur l’attitude saoudienne, les analystes énuméraient surtout différents aspects actuels du marché qui laissent difficilement croire à une inflexion aussi marquée qu’une baisse de 5% de l’offre.
    « Le fait que la production augmente en Irak et en Iran risque de bloquer tout accord », a ainsi estimé M. Evans.
    Aux Etats-Unis, troisième grand acteur du marché pétrolier avec l’Opep et la Russie, la production donne également peu de signe de déclin, même si elle vient d’enregistrer son premier recul hebdomadaire depuis près de deux mois.

  74. Les analystes parlent de range 1.08 – 1.145 pour EUR USD. En réalité si la paire dépasse 1.10, il y a changement de tendance hebdo. On redevient haussier an W1, ce qui a des implications importantes pour le trading.
    Je ne suis pas entré sur EUR USD aujourd’hui mais sur d’autres paires. Je crois qu’il faut attendre le GDP de demain pour EUR USD.

  75. Bonjour tt le monde
    la BOJ a mis un tx d interet negatif !
    Le cad jpy a booste pour cela ce matin. Cela devrait booster la paire en attendant la decision sur le oil
    Les paires jpy sont a scruter.
    La fed ralentie sa hausse, la BOJ met en place un tx negatif, draghi ne va pas rester dernier du peloton….
    Les indices devraient apprecier et donc l aversion au risque baisser.
    Le jpy n a pas fini de baisser non ?
    7h30 disours de la BOJ pour les leve tot ….

  76. Je viens de regarder AU NZD : la semaine derniere toutes ont fait des englobantes haussieres sur le JPY en weekly
    le GDB une bougie en penetrante….
    Le gold pourrait aussi booster si les BC commencent a developper des tx negatifs non ?

  77. bonjour à tous,
    eurus,
    hier cloture utJ sup 1,0926
    ….
    je vais chercher des points d’entree long , …car ama, vu le fixing d’hier ….les cours devraient (suivant l’interpretation de mes indicateurs …aller visiter 1,1134 et probablement + haut)
    ce qui n’engage que moi :-)

  78. Encore bravo à JC qui avait trouvé le trade de la semaine avec Cadjpy….très mal exploité de mon côté, une contribution de +3% du compte alors que si je n’avais pas bougé depuis mes entrées de Lundi, ça ferait du +20%.
    => les meilleurs résultats swing se font en coupant les écrans. Règle que je vais m’imposer plus souvent.

    • on etait dependant du oil et d une hypothetique entente, on l a tous mal exploite meme le taulier.
      qd tu as coupe hier soir ca m a fait reflechir mais je n ai pas trouve sur le web ton post sur le non fonde d un eventuel accord, j ai donc garde mes cad jpy en me disant qu il y avait aussi l autre cote de la paire, le jpy, et la boj ce matin et Kuroda m a bien aide.
      c est aussi pourquoi j ai laisse tombe le peso mexicain car base sur le oil uniquement

    • oui encore bravo à JC, qui voit plus loin que le bout de notre nez à nous, à croire qu’il a des infos qu’on n’a pas …

  79. si quelqu’un peut me faire péter l’oblique qui supporte l’eurodol en 1H…. elle me gonfle mais elle me gonfle… :)

    • tu as des raisons techniques , pour tes shorts ??

      perso , je vais prendre un long leger, ds les cours actuels , …et renforcer pendant ou apres les chiffres US , si ma projective enoncee ce matin est ok

    • j’espère :)
      ce qui m’énerve surtout c’est que j’ai shorté tous les plus hauts hier et je n’ai pas mis de take profit, que des be, alors que d’habitude je met aussi les tp… et j’ai raté toutes les prises de profit quand ils ont fait un coup de karcher cette nuit…. pas content de moi sur ce coup là…. faut toujours les mettre au cas ou…
      bien fait pour moi…. :))

    • yes… bingo :)
      mais qu’il est difficile à trader ce marché en ce moment…. c’est rock’n roll quand même pas facile du tout
      bon we :)

    • j’ai 3 ou 4 ordres un peu border line qui sont à l’envers mais bon…. c’est que dalle.
      je cherche la sortie ou j’attends 1.08… je sais pas :( comme d’hab LOL

    • il peu aller à la cave quand il veut… j’ai blinder mes gains au cas ou :))
      http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=325570Capture.png

      je coure derrière les prix car je ne veux pas solder mes shorts pour l’instant, c’est pour cela que je fais ça.
      là j’assure mes gains en restant sur le marché, maintenant c’est du bonus… si il le veut bien.
      moi je fais comme ça :)

  80. on comprends mieux maintenant les algos qui poussaient seulement sur des « accélérations » à la hausse les jours précédent… bien orchestré leur bouzin quand même . pffff

    • les cours sont tjrs ds le triangle 6H….et tant que, difficile d’affirmer que c’est up ou down …ds les jours à venir

      hier l’oblique superieure a renvoye les cours
      ce jour , les cours sont tres proches de l’oblique inferieure

      ….

      quant à lundi , pas certaine que les cours cassent down l’oblique inferieure

      ama, …ballade à l’interieur du triangle….la sortie qu’elle soit up ou down , …sera « interessante » :-)

      bon WEnd à tous

    • j’ai le meme avis que toi, c’est pour cela que j’ai blindé avec des buy stop au dessus, en temps normal je ne le fais pas… mais dans ce marché de taré je blinde au max en essayant de laissé respirer les cours… après ????
      mais on est toujours en range… ce qui est normal vu la largeur du range !
      et j’ai aucun avis de la sortie et du timing alors avec ça ! c’est pourquoi j’assure au mieux mes gains virtuel pour l’instant.
      voili voilou :)

  81. Le problème de CADJPY c’est qu’on a un double levier sur l’easing japonais et sur les prix du pétrole. Très volatil.

  82. c’est aussi le dernier jour du mois calendaire… alors les corrélations inter marché et tout le blabla… ça ne nous aide pas trop pour comprendre quelque chose

    • mais « normalement » sur l’euro on devrait revoir au minimum 1.08350.. si il le veut bien
      mais alors après…. j’en sais rien du tout du tout :)

  83. Ping : Achat de CAD JPY, jeudi dernier : explications – Devenir Trader Forex

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *