Récession ou pas ? Forecast octobre 2011

Par Jean Christophe Bataille.

Analyse technique

Le rectangle de consolidation à l’oeuvre sur le CAC 40 cet été n’est pas allé jusqu’à son objectif de 2420 mais a tout de même porté les cours à 2690. Soit une progression d’une fois le range 2980-3260, ce qui est une évolution alternative classique de ce type de figure chartiste. Les récentes statistiques économiques américaines meilleures qu’attendues ont fait rebondir les marchés et ont diminué la force de l’impulsion baissière.

La configuration graphique qui prévaut désormais en base journalière est celle d’une épaule-tête-épaule inversée :

CAC-7-octobre-2011.JPG

Celle-ci a un objectif théorique de 3260 qui est la borne haute du rectangle de consolidation précédent. Il est intéressant de constater que la deuxième épaule est un peu plus haute, que le RSI est en ascension et que la résistance à 3070 a été nettement franchie en clôture vendredi à 3095. Je rappelle toutefois que cette prévision est probabiliste et que l’évolution peut être tout autre en fonction des news de marché. C’est cependant celle qui a le plus de chance de se produire. Cette analyse aurait pour intérêt de fixer le niveau optimum des prises partielles de bénéfices sur les actions françaises ou même européennes que nous avons achetées dans la panique des marchés si le CAC 40 poursuivaient leur hausse en direction de 3260.

Analyse économique fondamentale

Les Etats Unis

Les derniers éléments de statistiques économiques américaines ont plutot agréablement surpris. Pour exemple :

Manufacturing PMI 51.1

ISM Manufacturing PMI 51.6

Construction Spending m/m 1.4%

ISM Manufacturing Prices 56

Total Vehicle Sales 13.1 M

ADP Non-Farm Employment Change 91k

Unemployment Claims 401k

Non-Farm Employment Change 103k

Wholesale Inventories m/m 0.4 %

Tous sont meilleurs qu’attendus.

La question désormais posée est celle du soft-landing de l’économie américaine. Allons vers une récession ou vers un atterrissage en douceur ?

L’Europe

L’Europe empêtrée dans ses dissensions politiques ne parvient pas à parler d’une seule voix pour faire face à l’insolvabilité de la Grèce et la nécessaire recapitalisation des banques. Les récents discours des dirigeants européens montrent toutefois que ceux-ci sont plus dans la négociation musclée que dans une véritable impasse.

La Chine

La Chine ralentit après avoir resserré l’étau monétaire et la quasi-stagnation des états occidentaux mais sa croissance va rester supérieur à 4 ou 5%.

Les grandes économies mondiales qui ont beaucoup inquiété les investisseurs ces derniers mois ne sont donc pas en si mauvaise posture pour l’instant et ce sont les USA qui donnent le tempo.

Comme toujours les bourses, après avoir vu tout en noir, ont regagné un peu d’optimisme.

Les monnaies et l’inflation

L’inflation n’a pas véritablement baissé malgré le fort ralentissement économique mondial et la baisse des matières premières. Que les économies aient récemment touché le fond ou que, contrairement aux statistiques US récentes, une nouvelle récession se creuse, les économies émergentes finiront par flamber à nouveau par le simple fait que la part des exportations vers l’occident dans leur PIB a beaucoup diminué (14 % seulement par exemple pour la Chine). La prochaine poussée de croissance mondiale va donner encore plus d’inflation importée dans un contexte de croissance occidentale assez faible.

Arbitrages 

Arbitrages actions et obligations

Arbitrages récents.

Sans préjuger du futur, nous avons amassé un bon nombre d’actions, en direct ou sous forme de FCP, dans les paniques successives de cet été : actions européennes de rendement, quelques actions de croissance au rabais et des matières premières massacrées comme les parapétrolières, les gazières mais aussi les producteurs de potasse et les acteurs du monde agricole.

De l’or et de l’argent ont été achetés a la faveur des baisses récentes sous la forme de FCP miniers.

Des shorts sur obligations américaines ont été accumulés sur des valorisations très basses des taux US.

Des FCP obligations indexées sur l’inflation ont été cédés.


Arbitrage à venir

Si les marchés reprenaient de la hauteur nous prendrions des bénéfices partiels autour d’un niveau de CAC 40 correspondant à 3260. Dans le cas inverse, nous continuerions à accumuler à la baisse des titres en direction de CAC 2420.

Arbitrages immobiliers

Mes prévisions d’inflation à quelques années vont vers une augmentation progressive des IPC. Les taux d’emprunt sont à nouveau à la baisse. Il convient donc d’en profiter pour contracter de nouvelles dettes à taux fixe afin d’acquérir des biens tangibles flottant sur l’inflation. L’effet de levier du crédit et la dévalorisation monétaire ne peut que rentabiliser ce type d’investissement même si l’immobilier peut baisser en monnaie constante. L’immobilier français dans les centres-villes de province n’est pas le plus mal placé. La baisse récente des taux et la baisse des prix liée au durcissement de la fiscalité sur les plus values pourraient être une opportunité pour les gens qui ne sont pas pressés de revendre les biens acquis. Je suis en train de projeter une nouvelle opération à crédit et à taux fixe. Il serait possible dans les suites que je cède de l’immobilier amorti en contrepartie pour refaire du cash si besoin.

Allocation d’actifs

Pour les gens dont le patrimoine type de Futures dépasse 1.5 million d’euros, il se décompose aujourd’hui comme suit :

Or physique 14,00%
Mines d’or 7,50%
Mines d’or moyenne importance 1,00%
Silver 1,00%
Cash 4,50%
Obligations taux fixes 0,00%
Produits monétaires chinois en Yuan 2,00%
Obligations émergents 4,00%
Obligations taux indexés sur l’inflation 1,00%
Obligations High Yield 2,00%
Trackers short sur obligations

1.50%

Actions chinoises compartiment A et B en yuan 1,00%
Actions Emergents 5,00%
Energie matières premieres 6,00%
Actions défensives européennes à gros rendement

6,50%

Avoirs spéculatifs 2,00%
Immobilier 41,00%

Je ne publie pas de patrimoine de montant inférieur à 1.5 Millions d’euros mais les arbitrages sont les mêmes.

Précision importante : le ratio immobilier représente, comme dans une déclaration ISF, la partie amortie du bien soit sa valeur vénale inscrite à l’actif ôtée du capital restant dû inscrit au passif. En cas de nouvelle acquisition, il correspond à l’apport en fond propre mais est amené à croitre avec l’évolution et l’amortissement du crédit.

50 réflexions au sujet de « Récession ou pas ? Forecast octobre 2011 »

  1. Nboc

    Je ne sais pas si tu connais, il y a un autre site très bien fait et qui présente les infos de répartition de revenus (et de patrimoine) d’une autre manière que l’insee, c’est
    revolution-fiscale.fr

     

  2. A propos de « politique de dévaluation artificielle », il me semblait que tout le système monétaire, avec le dollar comme monnaie de référence, était basée sur une dévaluation artificielle
    temporaire devenue permanente. Chacun sonne midi à son clocher à mon avis.

  3. Moi, je n’ai rien à alléger, sauf à croire que ça descendra plus bas que je ne suis déjà Mais comme je ne gère que la part minière de mon portefeuille + quelques MP, j’ai une vision tronquée et
    déplaisante de la performance. Ou alors ça descend tellement bas que vendre de l’or pour acheter à la casse pourrait devenir intéressant. Ce n’est évidemment pas mon courtier qui s’en plaindrait.

  4. Ha d’accord, le 160, bon, mais l’intro a été courte et ce que j’en ai vu m’a effrayé. Chez Keytrade, le minimum à miser, sur l’or en l’occurence puisque c’est ce qui m’intéressait, était de 10
    onces avec un effet de levier de 8. C’est que je n’ai pas trouvé le bon prof ou que la mise minimale ne me convient pas.

  5. Signal de vente très intéressant à la cloture en UT 1H et UT Jour.

    Si lundi le CAC passe sous 3210 achat de BX4 pour normalement une vague de baisse UT 1H et UT jour.

    Stop à 3252.

    Un trade peu risqué et à forte probabilité de gain !

  6. S&P DÉGRADE BNP PARIBAS ET LE BICRA DE LA FRANCE.

     

    L’agence de notation Standard & Poor’s a abaissé vendredi le Bicra (Banking Industry Country Risk Assessment) de la France de groupe 1 à groupe 2, et la note à long terme de BNP Paribas de AA
    à AA-.

  7. Bonsoir,

    WASHINGTON (AFP) – Le déficit budgétaire des Etats-Unis a atteint 8,7% du produit intérieur brut américain en 2010-2011, soit 0,3 point de moins que lors de l’exercice précédent, selon
    l’estimation officielle du Trésor publiée vendredi à Washington.

  8. (Reuters) – Le déficit budgétaire s’est creusé au cours de l’exercice fiscal 2011, restant au dessus de 1.000 milliards de dollars pour la troisième année consécutive, ce qui risque d’alimenter
    de nouvelles batailles au Congrès sur la nécessité de diminuer les dépenses et de relever les taxes.
    Le rapport a été publié par le Trésor quelques semaines à peine après que le président Barack Obama a obtenu de haute lutte un relèvement du plafond d’endettement des Etats-Unis après une âpre bataille
    parlementaire.
    En septembre, dernier mois de l’exercice budgétaire, le déficit est ressorti à 64,57 milliards de dollars (46,56 milliards d’euros) contre 34,61 milliards un an auparavant.
    Les analystes attendaient un montant plus élevé à 68,55 milliards.
    Sur l’ensemble de l’exercice, le déficit s’est inscrit à 1.299 milliards de dollars contre 1.294 milliards en 2010.

  9. Bonjour,

    En parlant d’une défaltion à la japonaise, il faut savoir qu’à l’apogée de la bulle en 1989, « les prix immobiliers étaient au plus haut à Tokyo et tout particulièrement dans le secteur Ginza avec
    des propriétés de premier choix avoisinant les cent millions de yen par m² (1 million de $ le m²) . Les prix étaient d’une manière marginale plus faible dans les autres secteurs commerciaux de Tokyo. source wikipédia ».

    Ce niveau des prix explique bien la difficulté des ménages et entreprises à rembourser leurs dettes après l’éclatement de la bulle, et la difficulté de retrouver l’inflation (tout l’argent crée
    et détruit par le deleveraging).

    La situation japonaise ne peut pas se produire en France, une baisse de l’immobilier de 30% pour rejoindre le tunnel de frigitt ne peut pas avoir les mêmes effets qu’au japon, et même sans cette
    baisse, l’immobilier reste une richesse dans cette période, où le seul moyen de sortir de la crise est de faire un « peu » d’inflation monétaire, avec une rigueur modérée pour ne pas plomber la
    croissance.

     

  10. Bonjour Jean Christophe,

     

    Une restructuration de la dette grecque de 50 à 70% implique une  recapitalisation des
    banques européennes.

    AMHA cette recapitalisation peut se faire par 3 voies :

    1)      Recapitalisation par AK privée

    2)      AK privée + participation de l’état = accroissement de la dette de l’état = menace sur AAA

    3)      AK privée + participation de l’état + FESF = accroissement modéré de la dette de l’état = pas de menace immédiate sur AAA mais démarrage de la planche à billet.

     

    Lequel de ces scénarios priviligierais tu et à ton avis quel serait l’impact de chacun de ces 3 scénarios sur les indices US
    (J’envisage de shorter le SP500 fin de semaine prochaine).

    Enfin quel impact sur ces mêmes indices si renforcement du FESF ou de l’évolution de son statut pour pouvoir prêter aux états, ou
    rachats massifs des dettes des pays en difficulté par la BCE (et prêts directs à ces états de la même BCE ?)

     

    Merci

  11. Ursus35, Jean-Christophe te répondras mieux que moi.

    Par contre ce qu’il est facile de dire dès maintenant c’est qu’avec l’affaire Dexia le AAA de la France est menacé dans les jours qui viennent.

    A+

    Marc

  12. Dimanche 16 octobre 2011 :

     

    BERLIN (Reuters) – « Les banques doivent être mieux capitalisées pour éviter une escalade de la crise qui serait provoquée par un effondrement du système financier », a déclaré dimanche le ministre
    allemand des Finances Wolfgang Schäuble sur la chaîne de télévision ZDF, ajoutant que les banques n’ont plus confiance les unes envers les autres.

     

    « Il faut une meilleure régulation et une meilleure capitalisation des banques », a-t-il dit.

     

    « Tout le monde n’aimera pas cela, mais c’est le meilleur moyen qu’il n’y ait pas d’escalade de la crise imputable à un effondrement du système bancaire. »

     

    « La cause de cette crise, c’est un excès de dette, mais nous devons combattre le danger de la contagion. Il faut simplement reconnaître que les banques n’ont actuellement plus confiance les unes
    envers les autres, c’est pourquoi le marché bancaire ne fonctionne pas comme il le devrait. Le mieux pour combattre cela c’est une meilleure recapitalisation. »

  13. http://www.zonebourse.com/VALLOUREC-4723/actualite/VALLOUREC-affiche-sa-confiance-13841341/
    EXTRAIT:
    La société est leader mondial des tubes acier sans soudure, utilisés abondamment pour creuser des puits de pétrole et de gaz ou véhiculer des fluides dans des centrales thermiques ou nucléaires
    ainsi que dans la chimie. Or, les perspectives sont très favorables dans ce métier. Le développement des pays émergents provoque une demande énergétique considérable et donc plus de tubes à
    fournir. Selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE), la consommation mondiale d’énergie devrait progresser de 50% d’ici à 2030.

  14. Encana – Pétrole et gaz: concensus des analystes: conserver
    http://www.boursorama.com/infos/consensus/consensus_analystes.phtml?symbole=3tECA

    Entrepose contracting: spécialisé dans la conception et la construction d’installations clés en main dans l’industrie de la production pétrolière, gazière et de l’énergie. Le CA par
    activité se répartit comme suit :
    – ingénierie, construction et pose de conduits onshore (47,3%) ;
    – ingénierie, construction et maintenance de réservoirs de stockage et d’installations de traitement et de transport (25,4%) : réservoirs cryogéniques du gaz naturel liquéfié, réservoirs de
    pétrole brut, de produits raffinés, de gaz industriels, d’eau, unités de développement de champs pétroliers, stations de compression et de transport de gaz, unités de traitement de pétrole et de
    gaz, unités de valorisation énergétique, etc. ;
    – prestations de services côtiers (19,9%) : pose de conduits pétroliers en eaux peu profondes, recherche de sources d’eau douce en mer, prestations de dépollution en mer ;
    – prestations de services (7,2%) ;
    – prestations de forage (0,2%).
    La répartition géographique du CA est la suivante : Europe (15,9%), Afrique (71%), Asie (6,1%), Océanie (5,7%) et Amérique (1,3%).

    Pas vraiment le secteur informatique dont me parlait mon courtier.

    http://www.zonebourse.com/ENTREP-CONTRACTING-5132/consensus/
    Consensus: accumuler ou conserver

    Schlumberger: 1er prestataire mondial de services pétroliers à destination des industries d’exploration et de production de pétrole et de gaz. Le CA par
    activité se répartit comme suit :
    – prestations de services pétroliers (80,4%) : évaluation et développement de gisements (prestations de forage dirigé, de pompage, de test, etc.), prestations de conseil en construction de puits,
    en production, vente de logiciels, etc. Le CA par pays se ventile entre Amérique du Nord (22,7%), Europe et Afrique (31,2%), Moyen Orient et Asie (25,3%), Amérique latine (19,6%) et autres (1,2%)
    ;
    – prestations de surveillance de réservoirs et de contrôle sismique (7,2% ; WesternGeco) ;
    – autres (12,4%).

    http://www.zonebourse.com/SCHLUMBERGER-4734/consensus/

    Consensus: accumuler ou acheter

  15. Merci Jean-Christophe. J’affiche ces éléments que tout le monde trouve facilement sur Boursorama et ailleurs parce que, vu la volatilité de ces titres, j’ai besoin d’être rassuré en ce moment.

  16. Les investisseurs attendent des miracles de la réunion européenne du 23 octobre, alors je penche pour une nouvelle semaine de hausse.

    Acheter la rumeur et vendre la nouvelle, c’est un dicton boursier connu.

     

    Bonne semaine à tous !

    Marc

  17. Divergence baissière sur le RSI pour le CAC 40. Il est possible que se crée un rectangle de consolidation entre 3240 et 3175 en UT H4. La probabilité de cette prévision n’est pas suffisante pour
    que je shorte le CAC mais si le rectangle se confirme il faudra surveiller attentivement sa sortie.

  18. Bonjour à tous,

    Le signal de vente sur le CAC n’a pas été confirmé ce matin.

    Pas de positions pour l’instant.

    FRED MARSEILLE

  19. Lundi 17 octobre 2011 :

     

    Wall Street ouvre en baisse après l’avertissement de l’Allemagne.

     

    Wall Street a ouvert en repli lundi après deux semaines de hausse, plombée par une déclaration du ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble selon laquelle le prochain sommet européen ne
    produira pas de solution définitive à la crise de la dette.

     

    Dans les premiers échanges, le Dow Jones cédait 0,59% (56 points) à 11.575 points. Le Standard & Poor’s, plus large, reculait de 0,62% (7,5 points) à 1.217 points tandis que le composite du
    Nasdaq perdait 0,64% (17 points) à 2.650.

     

    L’Allemagne a mis en garde lundi contre le rêve « irréaliste » de voir le sommet européen du 23 octobre régler définitivement dimanche la crise de la dette dans la zone euro, en maintenant la
    pression sur les banques pour qu’elles concèdent une décote plus importante sur la dette grecque.

     

    http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE79G0JS20111017

  20. Maintenant on est carrément baissier en UT 4 heures. Petit regret de ne pas avoir shorté ce matin …3168 on est pîle dans le mini range que j’ai cité ce matin. La sortie dans les jours a
    venir va etre très importante.

  21. Moi, mon plus bas est au-dessus du rebond actuel alors … je baille aux corneilles. Mais comme j’ai pas mal de minières et que les minières sont dans un creux, soit je tradais lors de leur
    précédent sommet, soit non. J’aurais peut-être dû, j’étais à +15% pour certaines d’entre elles. J’ai eu peur de manquer d’un décollage en trombe et je n’ai pas bougé. J’aurais peut-être dû vendre
    1/3.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *