Quelques conseils essentiels en trading

Conseil trading

 

Quelques conseils à répéter à la lumière des discussions que j’ai eues cette semaine avec les uns et les autres.

Ne laisser pas courir vos pertes. Certains lecteurs ont baissé leurs stops la semaine dernière en espérant une remontée du DAX. Ils ont perdu plus qu’il n’était raisonnable. Ces lecteurs se reconnaitront et c’est une faute qu’ils ont déjà faite par le passé. Vous ne devez pas faire baisser votre compte de plus de quelques pour cents. Je suis sorti de mes positions avant les stops dans les remontées de l’indices car le passage de l’oblique moyen terme sur deux bougies est toujours lourd de signification. Il s’agit d’une perte de la tendance. Le marché se transforme alors en casino. C’est à fuir.

Prendre des pertes en trading est complètement normal. Et je le dis pour ceux qui ont des difficultés, cela soulage ! Vous vous retrouvez devant une feuille blanche après n’avoir subi qu’une petite perte. Les occasions sont multiples pour reprendre position dans de meilleures conditions. Ne vous acharnez pas ! Le grand Livermore disait que quand un trade commence mal, il n’en sort rien de bon. C’est totalement vrai, vous le constaterez le plus souvent.

Si vous voulez donner de la sécurité à vos trades, augmentez la distance du stop mais baissez le volume de la position pour rester dans votre niveau de perte minimale acceptée. Tradez également dans la force de l’évolution des prix quand c’est possible. Votre entrée sera vite en amont des prix, prête à être sécurisée en stop break even. Le scaling est enfin une solution dans les marchés directionnels. J’en parlerai bientôt.

Tous les bons traders prennent des pertes dans 30 à 50 % des cas en fonction de leur style de trading. Ce qui fait la différence entre un bon et un mauvais trader est le bilan de trading. Les bons traders coupent rapidement leur pertes et laissent courir leurs gains. Leur bilan est positif. Sur 100 trades dans l’année, un très bon trader de tendance peut sortir en perte limitée ou en break even sur 70 trades et multiplier son compte par 10 sur les 30 trades restant. Un très bon scalpeur peut avoir un taux de réussite de 70 % mais il ne multipliera son compte que par 1.5 à la fin de l’année car il ne laisse pas courir ses gains sur les trades gagnants. En réalité, je suis persuadé qu’il y a de longs moments durant lesquels il ne faut pas être sur le marché. Cela permet de réduire le nombre de trades douteux, de limiter les pertes et de multiplier les gains.

Adapter les volumes au marché.

Il faut bien comprendre que l’on gagne 10 fois ou même 100 fois moins d’argent dans un marché sans direction que dans un marché de tendance. Dans un marché très volatil et hésitant, le risque de perte devient important. Les raisons sont toujours les mêmes. Les entrées coûtent de l’argent à cause des stops et les prix ne courent pas suffisamment longtemps dans le sens du trade pour compenser les pertes. Si, de surcroit, vous ne coupez pas rapidement vos pertes, vous courez à la catastrophe. Limitez fortement le volume de vos positions dans ces situations. C’est une façon de rester hors marché tout en restant à l’affut. Il sera toujours temps de pyramider si une tendance lourde démarre.

Je ferai demain un article sur EUR USD.

 

Copyright 2015 Jean Christophe Bataille. Reproduction interdite

18 réflexions au sujet de « Quelques conseils essentiels en trading »

  1. JC,
    Merci pour ton article qui recadre bien nos esprits malmenés ces derniers jours.
    Rester hors marché tout court est frustrant, mais l’être de façon à n’avoir que de très petites positions est motivant. Un félin sur un arbre, avant de sauter d’une branche, s’avance à tout petits pas pour tester sa flexion, mais avance qd même.

    • Merci du rappel. Vendredi j etais hors marché, ca tanguait trop pour moi.
      @sdr : la vérité vraie ton commentaire +1

  2. L’edito de JC Janv. ’15 en complément:
    – Sur les franchissements, il faut impérativement attendre le développement de la bougie daily voire d’un deuxième chandelier car c’est une tendance en daily. Si la ou les bougies se terminent en mèches acheteuses et qu’elles réintègrent le canal, le cross n’est pas sorti du canal.
    – Le franchissement des bornes d’un canal ne suffit pas pour identifier le changement d’une tendance daily. On peut sortir d’un canal et repartir dans la tendance plus tard après un range par exemple. Le Kumo en diagramme Ichimoku joue en revanche un grand rôle pour moi. Le franchissement durable du Senkou Span opposé en daily est très négatif. Je l’ai déjà dit, c’est le gardien de la tendance. La vitesse de sortie est également un indicateur instantané dont il faut tenir compte car il traduit la puissance du mouvement de sortie de tendance.
    – Ensuite dans ces retours de flamme du marché, certaines positions deviennent perdantes, ce qui affole les traders et les poussent à les liquider dans la panique. D’autres prennent position et placent presque immédiatement un stop break even (au point mort) qui bien sûr est rapidement touché car installé trop tôt, ce qui anéantit le travail d’entrée en position. Les entrées sont le plus souvent perdantes pendant quelques temps avant de partir dans la direction de la tendance. La patience est donc fondamentale.
     »
    Tout cela relève de travers psychologiques à combattre :

    – Un bon trader doit être imperturbable. Il doit se concentrer froidement sur l’analyse de l’évolution des prix. La peur de perdre est aussi néfaste que celle de manquer un gain.
    – Il faut avoir une vraie confiance dans la tendance, donc l’avoir étayée au préalable par des fondamentaux solides.
    – L’intuition et le recul sont essentiels.
    « 

    • en ce temps béni là les trends étaient plus nets …
      Aujourd’hui dasn ce marché de scalping il faut peut être descendre en UT plus petites: le D1 évoqué peut laisser place à du H4-H1-M15? JC que t’en penses?

    • C’est ce qu’on fait plus ou moins. Mais je ne prends des bénéfices que quand ils sont significatifs, sinon autant rester out.

    • Avec une hausse des taux aussi prudente, ça ne devrait pas trop perturber les indices US.
      Par contre, je les vois mal continuer à monter beaucoup.

      Mais cette hausse très progressive des taux US pourrait peut -être redonner le signal de redémarrage des indices européens (ben oui, la croissance reviens aux US donc l’Europe va suivre et cétéra…)

      Après une baisse de 1400 pips (et peut être encore plus) sur le DAX, il y aurai alors de l’argent à gagner !

      Qu’en pensez vous ?

    • J’évite les indices pour l’instant. Le trend est rompu. Il peut effectivement repartir de plus bas. Mais il faudra revenir dans la force d’une hausse pas dans marché aussi incertain. Le DAX a des chances de rebondir sur Kijun en D1 autour de 10800. On y est pas.

    • Il y est noté « Tant que le relèvement des taux ne sera pas annoncé par la Fed, l’once d’or ne connaîtra pas d’engouement particulier, juge Saxo Banque.
      Il me semble que c’est l’inverse ?
      Que le jour où la FED annonce la hausse des taux , l ‘or plonge non ?

    • Pas sur parce que la hausse des taux devrait être suivie paradoxalement d’une baisse du dollar.

  3. merci pour cet article.
    mais c’est justement là toute ma difficulté. une fois qu’on prend une position, vous dites souvent qu’on commence par être en négatif au début (car on n’achete jamais au plus bas). cela suppose donc qu’il faut laisser une chance au trade en acceptant une perte au départ. Comme on trade en UT longue, il est illusoire de pouvoir mettre son stop a moins de 70 ou 100 pips a mon avis sinon c’est l’assurance d’être stoppé. Or une position ne devant jamais engendrée plus de 1% de perte, cela suppose qu’il faut faire énormement de pips pour gagner quelques pourcents de gains. après on peut pyramider mais ca faut augmenter d’autant le risque ce qui est incompatible avec le fait qu’il ne faille jamais faire baisser le compte de plus de quelques pourcents.
    Où je veux en venir, c’est que pour moi il est impossible de faire de gros scores comme vous le faites ou comme payback le fait actuellement sans risquer de gros drawdown, c’est la condition sine qua non comme on peut le voir sur la courbe saxo de payback. c’est le risque. Payback l’accepte et s’en sort très bien.
    je ne comprends pas comment on fait pour faire de gros scores avec fort levier( 15 ou 20 par exemple) avec des stops a 10 ou 20 pips qui nous permettraient de conserver le risque faible tant souhaité.

    • Bonjour Paul,
      Pour minimiser les pertes sur stop, il faut entrer de façon très précise et bien connaitre le chartisme, les chandeliers etc … Il faut aussi, contrairement a ce que font les débutants suivre les prix quand ils s’emballent dans du volumes et il faut aller la ou va l’argent pas l’inverse. Les entrées sont de toute façon difficiles et coutent obligatoirement en stops à répétition. C’est pourquoi je dis toujours que seuls les marchés en tendance permettent de gagner beaucoup car ils cumulent tous les avantages : une fois que tu es entrés tu restes en position donc ça ne te coute plus rien en stop et comme la tendance dure si elle est en hebdo tu cumules des gains considérables.
      Tu parles des difficultés que tu as actuellement. On les as tous dans ce marché sans orientation. Comme payback, je charge dans l’impulsion d’un mouvement en espérant qu’il durera. En fait aucun ne dure. Donc on prend parfois des bénéfices sur les positions hautes pour rentabiliser un peu le trading et on garde les basses pour le cas ou une tendance se poursuivrait. On a eu quelques mouvement de 200 pips qui m’ont permis de laisser le compte futures à un niveau a peu près stable mais c’est tout. Si tu suis le blog, tu gagneras de l’argent quand une tendance lourde se déclenchera mais pas avant. Si tu fais du day trading dans un marché volatil, tu perdras de l’argent comme tout le monde. Il faut etre un très bon scalpeur sur break out dans ce type de marché pour faire quelques bénéfices mais tu ne multiplieras jamais ton compte. J’en suis certain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *