Les monnaies occidentales sont moins sûres que les monnaies émergentes.

Par Jean Christophe Bataille

http://www.atlasinfo.fr/photo/art/default/3292911-4719951.jpg?v=1316696049

J’ai dit dans mon dernier article combien la confiance qu’on accordait au dollar était surfaite. Le garde-fou de l’Allemagne contre la dévalorisation monétaire ne peut que faire peser la balance en direction de l’euro. Une crise majeure de la solvabilité des monnaies occidentales est toutefois loin d’être impossible. Elle pourrait dans ce cas aboutir à une inflation nettement plus importante qu’une simple inflation importée. Si cette dernière hypothèse se matérialisait sur l’euro du fait de l’impossibilité de créer une double monnaie en Europe ou de par le refus des acteurs économiques d’accepter la rigueur thatchérienne imposée par Bruxelles, le dollar et le yen couleraient immédiatement avec l’euro par effet de contamination. Les monnaies émergentes serait catapultées vers le haut et la situation obligerait à une dévaluation du dollar, du yen et de l’euro, et une refonte complète de système monétaire international.

Les grands gagnants de ce renouveau monétaire seraient les pays émergents, en particulier les BRICs, et les pays possédant de fortes ressources en matières premières qui verraient s’apprécier leurs monnaies contre les trois grandes devises occidentales. Une nouvelle monnaie de réserve internationale serait créée sur le modèle des droits de tirage spéciaux du FMI, incluant toutes les monnaies des BRICs, probablement l’or, un nouvel euro et un nouveau dollar.

Bonne semaine !

50 réflexions au sujet de « Les monnaies occidentales sont moins sûres que les monnaies émergentes. »

  1. « Londres se prépare à la fin de la zone euro »

    Ici a Londres, c’est ce qu’on nomme: « wishfull thinking », CAD: prendre ses desirs pour des realites.

    Cameron et ses accolites essayent de detourner l’attention des medias vers l’Europe qui serait la cause de tous les tourments de l’economie Anglaise, personne n’y croit.

    C’est un tactique politique qui ne trouve une ecoute qu’aupres de ceux qui veulent bien y croire (Euroscpetiques: Backbenshers conservateurs et population lower class).
    Les responsables de la crise ici sont biens connus depuis 3 ans: les banques et les politiques qui ont laisse faire, et ca, meme les journaliste de la BBC et la population middle class (qui subit
    cette crise de plein fouet) le savent parfaitement.

    Il n’y a aucun plan, que du bruit.

    Ruben
    Bon trades a tous

  2. Daniela, je ne sais pas si les robots sont responsables des mouvements de Valourec, mais CGG Veritas (que j’ai en portefeuille)  a suivi a peu pres le meme mouvement au meme moment… Peut
    etre les cours du petrole ?

     

    Ruben

  3. Bonjour à tous,

    @Daniela concernant les mouvements erratiques à court terme,

    En ce qui me concerne, j’ai adopté une stratégie sur le plus long terme UT hebdo et mensuelle pour essayer de capter la tendance de fond qui pour moi est fortement baissière avec un objectif CAC
    à 1500, et uniquement par le biais des options (actuellement put sur lafarge et ACA).

    afin de profiter de la volatilité, avec très peu de risque.

    fred marseille

  4. Les responsables de la crise en zone euro sont ceux qui ont cru que les pays européens pouvaient avoir la meme monnaie.

     

    Alors ne cherchons pas les responsables de la crise ailleurs.

     

    Les responsables sont ici, sur le continent européen.

     

    Les responsables sont ceux qui ont voté « oui » au moment du référendum sur la monnaie unique en septembre 1992.

     

    Les responsables sont ceux qui croyaient qu’en cas de coup dur, les Etats européens riches paieraient pour sauver les Etats européens pauvres.

     

    Les responsables sont ceux qui croyaient que la Grèce ne tomberait pas, que l’Irlande ne tomberait pas, que le Portugal ne tomberait pas.

     

    Les trois prochains Etats européens qui vont tomber sont les suivants :

     

    Belgique : taux des obligations à 10 ans : 5,850 %. Record historique battu.

     

    http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GBGB10YR:IND

     

    Espagne : taux des obligations à 10 ans : 6,711 %. Record historique battu.

     

    http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GSPG10YR:IND

     

    Italie : taux des obligations à 10 ans : 7,306 %. Record historique battu.

     

    http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GBTPGR10:IND

  5. La construction de l’euro releve d’une reflexion plus profonde que cela, BA.

     

    Le concept logique fondamental est que la monnaie unique n’est pas incompatible avec l’equilibre de Nash.

     

    C’est qqc de discutable, et ca devrait etre le coeur du debat, mais venir ici, repeter les lieux communs tres faibles conceptuelement, et surtout deja repetes partout ailleurs, ca n’apporte
    franchement pas grand chose au blog…

  6. Bla bla bla.

     

    Elle est où, votre solidarité européenne, les gars ?

     

    La Belgique, l’Espagne, l’Italie sont en train d’agoniser. 

     

    Alors ?

     

    Elle est où, votre soi-disant « solidarité européenne » ?

     

    Concrètement ?

  7. Une larve, c’est moche.

    Une chrysalide, c’est douloureux.

    Un papillon, c’est sympa.

    :D

    Bah voila je te laisse voir ou en est l’euro.

     

    Bon ca vit pas longtemps, un papillon, tu pourras me retorquer… :D

  8. L’euro n’est pas un papillon.

     

    L’euro est un éphémère.

     

    Où est la « solidarité européenne » ?

     

    Je veux dire : DANS LES ACTES CONCRETS, où est la « solidarité européenne » ?

  9. BA,

    Tu n’es plus dans la finance mais dans l’anti eurppeanisme primaire. Si tu veux convaindre que la France va etre en meilleure position toute seule en revenant au Franc, ca va etre difficile. Il
    n’y a que Melenchon et Marine Le pen qui sont convaincus de ça …

  10. BA, tu raisonnes sans contre-hypothese.

     

    Quand je vais en Italie, je vois pleins de bagnoles recentes, des gens qui n’ont pas non plus l’air de crever de faim.

     

    Quel aurait ete l’evolution du niveau de vie des Italiens sans l’euro, rien ne te permet d’affirmer de maniere irrefutable que ca aurait ete mieux.

     

    Je n’ignore pas les problemes qu’a ete l’euro pour certains pays, mais jeter le bebe avec l’eau du bain est un peu facile :o

  11. Je n’en ai strictement rien a f….. de Melenchon et de Marine Le Pen.

     

    Je dis simplement que la soi-disant « solidarité européenne » n’existe que dans les beaux discours.

     

    Mais au moment de payer, il n’y a plus personne.

     

    Au moment de payer, il n’y a plus que des intérets nationaux.

     

    Au moment de payer, il n’y a plus que des égoismes nationaux.

     

    Où est la solidarité de l’Allemagne pour les Etats européens en faillite ?

     

    Où est la solidarité de l’Autriche pour les Etats européens en faillite ?

     

    Où est la solidarité des Pays-Bas pour les Etats européens en faillite ?

     

    Où est la solidarité de la Finlande pour les Etats européens en faillite ?

     

    Où est la solidarité de l’Estonie pour les Etats européens en faillite ?

     

    Où est la solidarité de la Slovaquie pour les Etats européens en faillite ?

     

    Je rappelle que ces six Etats ont dit et ont répété qu’ils étaient contre les euro-obligations.

  12. C’est normal que les pays défendent leurs interets … Ils ont aussi un interet commun c’est de se sortir de la crise de la dette par  le haut et peser dans le consert des nations. Ce
    n’estpas en revenant aux ancienne monnaies qu’ils y arriveront. Je crois pas à une disparition de l’euro.

  13. Et tu crois encore a la création des euro-obligations ?

     

    Et tu crois encore au rachat des dettes publiques portugaises, irlandaises, italiennes, grecques, espagnoles, chypriotes, belges, etc, etc, par la BCE ?

     

    Et tu crois encore au fédéralisme, alors que neuf Etats européens riches ont refusé d’augmenter le budget de l’Union Européenne pour le porter a 1,11 % du PIB de l’Union Européenne ? Je dis bien
    : 1,11 % du PIB.

     

    Et tu crois encore a la péréquation entre Etats européens pauvres et Etats européens riches ?

     

    Mais tu ne vois pas que les Etats européens riches ne veulent pas payer ?

     

    Franchement ?

     

    Tu ne vois pas que les Etats européens riches ne veulent pas payer ?

  14. A la vitesse ou monte les taux souverains en europe,  tous les pays vont tomber en récession les uns à la suite des autres, on va avoir une mega récession en europe en 2012-2013

     sur WHS, on peut shorter le 10 ans italien ;o)

  15. Il ne faut pas mélanger la dette souveraine globale et les nouvelles émissions. des taux élevés peuvent se supporter pendant un moment. C’est la rigueur qui est récessive. Dans les faits la BCE
    monétise à tout va. Il faut une nouvelle gouvernace pour que l’europe devienne crédible.

  16. Vendredi 25 novembre 2011 :

     

    Le Trésor italien au bord de la rupture.

     

    L’effet « Mario Monti » a fait long feu et l’Italie est de nouveau sous très forte pression pour financer sa dette. Au lendemain du sommet ayant réuni jeudi à Strasbourg le
    président français Nicolas Sarkozy, la chancelière allemande Angela Merkel et le nouveau président du Conseil italien, le Trésor transalpin a dû concéder ce vendredi un taux record de 7,81 % pour
    placer 8 milliards d’euros de dette à deux ans, soit plus de 3 points de pourcentage de plus que lors de l’émission réalisée le 26 octobre.

     

    Rome a également payé un taux record de 6,5 % pour émettre 2 milliards d’euros d’obligations à 6 mois.

     

    Les marchés ont sans surprise très mal réagi au résultat de ces deux adjudications. En début d’après-midi, le taux référence à 10 ans grimpait de 21 points de base, à 7,32
    %.

     

    La différence de taux avec l’Allemagne, appelée prime de risque ou « spread », est repassée au-dessus des 500 points de base dans le sillage de l’opération pour la première fois
    depuis le 16 novembre. Signe de l’inquiétude des marchés, la Bourse de Milan a creusé ses pertes après cette émission et cédait 1,84 %. Sur le marché des changes, l’euro est tombé jusqu’à 1,3225
    dollar, son plus bas niveau depuis début octobre.

     

    Outre le fait que ces taux d’emprunt sont jugés insoutenables sur la durée pour la péninsule, dont l’encours de dette atteint 1.900 milliards d’euros, soit environ 120% de son
    PIB, l’Italie n’a attiré qu’une demande relativement modeste des investisseurs malgré ces rémunérations très attractives. Les intervenants n’ont proposé que 11,7 milliards d’euros sur l’opération
    à deux ans et 3,2 milliards sur la souche à 6 mois, soit des ratios de couverture respectifs de 1,47 et 1,59.

     

    Pour l’heure, cela a suffi pour que le Trésor italien emprunte le maximum de 10 milliards d’euros qu’il escomptait ce vendredi, mais les marchés craignent qu’une crise de
    liquidité empêche à terme Rome de refinancer sa dette, même à des coûts astronomiques. Un phénomène de très mauvais augure alors que se profile lundi et mardi des adjudications à long
    terme.

     

    Dans ce contexte de tensions extrêmes, la chancelière allemande a réaffirmé jeudi son opposition aux euro-obligations, jugées par bon nombre de spécialistes comme l’une des clefs
    de sortie de crise. Autre piste souvent mise en avant, la monétisation des dettes par la BCE, via une création monétaire illimitée, est également au point mort. L’Allemagne et la BCE y sont en
    effet farouchement opposées, même si l’institution de Francfort a déjà acheté pour plus de 190 milliards d’euros d’obligations périphériques depuis le début de la crise.

     

    http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20111125trib000666768/le-tresor-italien-au-bord-de-la-rupture.html

  17. c’est la belgique qui est la 1er à tenter de desserrer « le noeud »:

    http://lexpansion.lexpress.fr/economie/la-belgique-fait-appel-a-l-epargne-populaire-pour-financer-sa-dette_272133.html#xtor=RSS-115

    c’est ce que je disais: arrivé à un certain taux, les gouvernement y ont intérêt (les japonais connaissent bien!).

     

    Il reste après le + dur : réformer!

     

    Je pense que l’Italie et la France vont devoir s’y mettre!

     

    Et pour la France, mon inquiétude principale c’est la tiédeur et ces élections qui m’inquiètent.

    Beaucoup de blabla et des enchainements mal réalisés. Quand je vois le niveau politique en Europe: ça donne envie de se pendre! Les US et les Anglais doivent bénir tous les jours d’avoir une
    europe si désunie.

     

    Perso, je préfèrerais être en Allemagne ou en Italie (avec leur politique) plutôt qu’en France!

    Si l’Allemagne arrive à ses fins: rétablir que les équilibres primaires soient à l’équilibre chez ses voisins et qu’elle accepte de libérer la BCE, alors l’europe fera la nique aux Anglais et aux
    etats-unis.

    Pour moi, ce serait comme au cinéma: le feu d’artifice final=> voir les US ou les Anglais se casser la gueule, monétiser avec les projecteurs braqués sur eux (alors qu’actuellement ils les ont
    braqué sur l’europe). ALLEZ, priez avec moi! que la France s’y mette (et fasse appel à l’épargne populaire et équilibre son déficit primaire) et qu’on mette ces fichus Yankee et les Beefs devant
    leur propre poutre plantée dans leur oeil!

  18. je sous entendais bien sur que c’est la hausse des taux qui oblige les gvt à faire des politiques d’austérité qui provoque ensuite la baisse du PIB

    la bce monétise certes mais surement pas assez pour faire baisser les taux

    le marché oblig souverain zone euro fait dans les 8 000 milliards d’euros

    la bce n’a acheté que 200 milliards, il faudrait que la bce achete au moins 500 milliards pour avoir un impact, on n’en est pas la.

     

  19. L’Europe est une grande et indispensable réalisation. BA confond aumone et solidarité. La meilleure facon d ‘etre solidaire avec les états endettés est d’abord de les aider à ne plus être des
    paniers percés. Ensuite, dès qu’une réelle harmonisation économique sera admise par tous les états, là, on pourra émettre des euro-obligations, ou utiliser un autre moyen, je ne suis pas
    économiste. BA regrette peut-être la régularité des guerres entre les pays européens… non en fait je ne crois pas BA si négatif, car son style incantatoire ou ses avis s’égrennent comme des
    mantras trahit un doute. 

     

  20. Donc elle imprime du fric pour pouvoir les racheter, c’est çà ? Cela étant fait, le taux d’intérêt lié à l’obligation rachetée n’existe plus, c’est çà ? Qu’est ce que ces rachats ont comme
    conséquences ?

  21. Encore cet argument de bisounours :

     

    – Avant la naissance de l’euro, il y avait des guerres en Europe.

     

    – Depuis la naissance de l’euro, il n’y a plus de guerre en Europe.

     

    – Après la mort de l’euro, il y aura des guerres en Europe.

     

    C’est trop balèze, la pensée bisounours.

     

    Kingmart, tu es trop intelligent.

  22. « La meilleure facon d ‘etre solidaire avec les états endettés est d’abord de les aider à ne plus être des paniers percés. »

     

    Euh, oui mais… Existe-t-il un Etat qui n’est pas endetté ?

  23. C’est une histoire de diamètre du trou dans le panier, par rapport à ce que tu mets dedans … non ? Le problème n’est pas la dette mais son excès relatif au revenus nets prévisibles du pays.

  24. Vendredi 25 novembre 2011 :

    L’agence de notation Standard and Poor’s a abaissé d’un cran vendredi la note de la Belgique, ramenée de AA+ à AA, mettant en avant l’endettement du royaume et la crise politique qu’il traverse
    et qui paralyse actuellement les discussions sur le prochain budget.

    « Tout le monde a fait des efforts, mais il faut maintenant une réponse claire et nette pour éviter le pire. La situation devient intenable », a déclaré le Premier ministre chargé des
    affaires courantes.

    La Belgique a besoin de trouver 11,3 milliards d’euros pour faire repasser son déficit sous la barre des 3% du PIB en 2012, comme
    l’exige l’UE.

    La situation est d’autant plus urgente que, sur les marchés, les taux d’emprunt belges à 10 ans s’envolent et se rapprochent des
    6%.

    Les dirigeants du pays sont en outre confrontés aux pressions de la Commission européenne qui menace la Belgique d’une amende de
    700 millions d’euros si un budget de rigueur n’est pas bouclé d’ici à la mi-décembre.

     

    Belgique : taux des obligations à 10 ans : 5,863 %. Record historique battu.

     

    http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GBGB10YR:IND

     

    Espagne : taux des obligations à 10 ans : 6,699 %. Record historique battu.

     

    http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GSPG10YR:IND

     

    Italie : taux des obligations à 10 ans : 7,261 %. Record historique battu.

     

    http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GBTPGR10:IND

  25. Les dirigeants du pays sont en outre confrontés aux pressions de la Commission européenne qui menace la
    Belgique d’une amende de 700 millions d’euros si un budget de rigueur n’est pas bouclé d’ici à la mi-décembre.
    Comme si on était déjà pas assez pénalisé comme çà. Elle pourrait aller se faire voir la Commission si ça ne tenait qu’à moi (quelle prétention, lol).

  26. C’est de ta faute BA. Puis d’ailleurs, tout est de ta faute: la Grèce, le Portugal, tout. La Belgique aussi.

    Les dirigeants du pays sont en outre confrontés aux pressions de la Commission européenne qui menace la Belgique d’une amende de 700 millions d’euros si un budget de rigueur n’est pas bouclé
    d’ici à la mi-décembre.

    Comme si on était déjà pas assez pénalisé comme çà. Elle pourrait aller se faire voir la Commission si ça ne tenait qu’à moi (quelle prétention, lol).

  27. L’etat se faisait une montagne de la derniere annonce de rigueur pour rattraper le deficit, de seulement 10 milliards… mais le senat de majorite Socialiste viennent de nous trouver non pas 10
    mais 30 milliards d’economies possible !

    Comme quoi quand on veut vraiment trouver de l’argent on peut encore. Et c’est fou comme cette news est passee inapercue d’ailleurs:

    http://www.boursorama.com/actualites/budget-2012-le-senat-de-gauche-vote-30-milliards-d-euros-de-recettes-supplementaires-c88047a0a494bb24b549e907bcbb831d

  28. @ bhu… les recettes, trop facile… et ca c’est bien de gauche… mais alleger les depenses serait quand meme une meilleure solution. Mais pour tailler dedans il faut un certain courage.

     

    Sinon, il me plait bien votre ami BA… Certainement un telespectateur assidu de Jean Pierre Pernaut sur cette France de nos campagnes, de bien belles images en effet… ah… ces traditions
    seculaires… c’etait quand meme bien mieux avant…magnifique, formidable, on aimerait voir cela plus souvent.

     

    Il y a eu, a et aura toujours des melancoliques (Durer, Diderot, Baudelaire, Musset, Nerval) et des adeptes du « c’etait mieux avant » et qui refuse l’evolution et c’est tant mieux, sinon le monde
    irait trop vite et pas forcement au mieux. C’est ainsi que la societe se modele et se construit, grace a des hesitations, des interrogations, des debats…

     

    Il y a parfois de profondes raisons a cette melancolie. Quand on n’est pas heureux, on a tendance a se refugier dans le passe (l’ami Ricore) et a accuser le present de tous les maux car il faut
    bien trouver un coupable en dehors de soi, de ses choix.

     

    On l’aura remarque, BA utilise la pedagogie qui existait a l’Education Nationale il y a plus d’un siecle… rabachage, bourrage de crane… et il ne se cache pas pour dire qu’il a affaire a des
    abrutis. C’est malheureux que qqun comme cela soit dans l’education nationale, un des endroits ou au contraire on devrait developper l’esprit critique mais qui bien souvent est la vitrine de la
    pensee unique… Dans un sens c’est pas mal, car va produire de vrais rebelles.

     

    Oui BA est utile, il en faut. 

  29. Joli texte SamePlayer.

    Jean-Christophe, Les tractations se heurtent à un hiatus de taille: l’opposition affichée par l’Allemagne à une intervention plus musclée de la BCE sur les marchés pour éteindre l’incendie de
    la flambée des taux d’emprunt d’Etat, via des rachats massifs de dette de pays fragiles. Elle en a acquis environ 200 milliards d’euros au cours de l’année écoulée mais ces montants sont jugés
    insuffisants par de nombreux économistes.
    Et toi, tu dis que la BCE rachète de la dette discrètement. Plus que les 200 milliards ? Et dans le dos des Allemands ? D’où tiens-tu l’info ?

  30. La réponse est dans l’article:

    A Strasbourg, Mme Merkel et le président français ont conclu un cessez-le-feu sur la BCE en acceptant de s’abstenir de lancer des appels dans un sens ou l’autre. Dans l’entourage du chef de
    l’Etat français, on se réjouit de ce que la position permette de facto à la BCE d’intervenir de son plein gré sans que cela suscite des critiques de Berlin.

    Les partenaires de l’Allemagne ont été encouragés par une une inflexion de la chancelière qui a laissé la porte ouverte à terme aux euro-obligations, alors qu’elle les avait longtemps
    catégoriquement rejetées.

  31. Bon, je ne vais pas me moquer de SamePlayer, parce que SamePlayer est aveugle.

     

    Je refuse de me moquer des aveugles.

     

    Pour tout te dire, SamePlayer, je n’ai jamais été aussi heureux de ma vie : je suis très optimiste pour les semaines qui viennent.

     

    L’idée européenne supranationale est en train de mourir, sous nos yeux, en ce moment, et j’adore ça.

     

    Ca fait des années que j’attendais ça.

     

    Bon, évidemment, il faut avoir des yeux pour voir ce spectacle, mais SamePlayer est aveugle : donc il ne peut pas voir le spectacle.

     

    Finalement, c’est JCB qui a raison : l’Europe est une très grande idée.

     

    Moi, je n’en ai rien a f…… du monde des idées.

     

    Je n’en ai rien a f…. de vivre dans le monde des idées.

     

    J’ai choisi le monde réel.

     

    http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20111125trib000666768/le-tresor-italien-au-bord-de-la-rupture.html

  32. Non, car il existe une solidarité concrète entre les régions : les contribuables de la riche région Ile-de-France acceptent de payer des impots pour aider la pauvre région Limousin.

     

    Mais en revanche, les contribuables des Etats européens riches n’acceptent pas de payer des impots pour aider les Etats européens pauvres.

     

    Conclusion :

     

    Le cadre national est le cadre maximal du consentement a l’impot.

  33. Ah effectivement BA, je m’incline…

    Quand je vois un sauteur a la perche preparer sa course, repeter son parcours dans sa tete, tester ses liaisons au sol, puis enfin relever la tete, regler ses mains sur son levier, s’aigner
    dans l’axe, prendre son elan, doser sa course, et enfin caler sa perche dans le butoir, regler son impulsion, emmagasiner toute son energie dans la flexion, passer en renverse extension,
    enrouler la barre… peu m’importe sa nationalite, je ne prie pas pour qu’il se casse la gueule…

    Quand des gens militent pour la paix, je sais que c’est une grande idee, que c’est legerement utopiste pour l’instant… mais je n’attends pas qu’une guerre eclate pour leur dire… je vous
    l’avais bien dit…

     

    Ce sont les idees qui font avancer le monde. Je vis dans un pays ou il y a 140 nationalites differentes… il me prend de rever, c’est une grande idee.

     

  34. Mais on en a rien a f….. des idées lorsqu’on veut construire quelque chose.

     

    On n’en a rien a f….. car ce ne sont pas les idées qui vont soutenir solidement cette construction.

     

    Mais en revanche, ce sont les réalités qui vont soutenir solidement cette construction.

     

    Si les génies qui ont construit l’Union Européenne avaient été réalistes, ils auraient construit l’Union Européenne sur des choses qui existent dans le monde réel.

     

    Si les génies qui ont construit l’Union Européenne avaient été réalistes, ils auraient construit l’Union Européenne sur des choses qui existent et qui sont solides :

     

    – le sentiment national

     

    – la raison d’Etat

     

    – le consentement a l’impot dans le cadre MAXIMAL d’une nation

     

    – l’égoisme national.

     

    Au lieu de construire sur l’existant, ils ont construit sur une fondation qui n’existe pas : la soi-disant « solidarité européenne ».

     

    Et après, ils s’étonnent que leur magnifique construction supranationale s’effondre en cas de crise.

     

    En Europe, toutes les constructions supranationales s’effondrent toujours : l’Union européenne est en train de s’effondrer.

  35. Mais on en a rien a f….. des idées lorsqu’on veut construire quelque chose.

     

    On n’en a rien a f….. car ce ne sont pas les idées qui vont soutenir solidement cette construction.

     

    Mais en revanche, ce sont les réalités qui vont soutenir solidement cette construction.

     

    Si les génies qui ont construit l’Union Européenne avaient été réalistes, ils auraient construit l’Union Européenne sur des choses qui existent dans le monde réel.

     

    Si les génies qui ont construit l’Union Européenne avaient été réalistes, ils auraient construit l’Union Européenne sur des choses qui existent et qui sont solides :

     

    – le sentiment national

     

    – la raison d’Etat

     

    – le consentement a l’impot dans le cadre MAXIMAL d’une nation

     

    – l’égoisme national.

     

    Au lieu de construire sur l’existant, ils ont construit sur une fondation qui n’existe pas : la soi-disant « solidarité européenne ».

     

    Et après, ils s’étonnent que leur magnifique construction supranationale s’effondre en cas de crise.

     

    En Europe, toutes les constructions supranationales s’effondrent toujours : l’Union européenne est en train de s’effondrer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *