Les gains s’amoncèlent.

 

EUR USD 04 12 14

Nous avons récemment repris position sur EUR USD en shortant à nouveau la paire sur de nombreux niveaux selon la stratégie définie dans notre article : Un trade pour multiplier votre capital

Avant ce nouveau trade, le compte broker de Futures avait été multiplié par 56 par les swings précédents. Il est ce matin multiplié par 76.

Les entrées short que nous avons prises durant la dernière consolidation du dollar s’étalent de 1.2490 à 1.2416 répartie en différentes plages. Elles sont au nombre de 53 et leur taille unitaire est en accord avec la très forte augmentation du capital désormais en compte broker. Elles s’ajoutent aux positions acquises beaucoup plus haut autour de 1.2930 dans la tendance et dont nous ne sommes pas encore sortis. Le graphe joint à l’article montre l’évolution des prix de la paire depuis 3 mois et les lignes de positions en sachant que toutes les entrées prises entre 1.3950 et 1.3100, ainsi que celles que nous avions prises autour de 1.2700 ont été cédées pour venir alimenter le capital. On peut voir aussi la grande oblique descendante sur laquelle se heurte le cross depuis plusieurs mois et la ligne des stops loss de sécurité qui ont vocation a être descendus en cas de danger.

Cette croissance permanente du compte doit conduire les lecteurs de Futures à la prudence. Il ne faut en effet pas se laisser griser par les gains, en faisant grimper de façon excessive le levier et en multipliant les positions au delà du raisonnable. L’appât du gain est mauvais conseiller et génère des situations dangereuses à éviter à tout prix.

La première raison de cette règle de prudence est que, comme tout trader, je ne suis pas infaillible. Quel que soit son talent, aucun trader n’est jamais certain à 100 % de la direction des prix, même si celle-ci est le fruit d’une analyse économique.

Ensuite les débutants en trading ne savent probablement pas que dans une tendance établie sur le FOREX, une consolidation peut sans problème se développer sur 600 ou 1000 pips. Ce type d’évolution peut intervenir à tout moment pour des raisons auxquelles vous ne penserez pas, car concentré sur vos objectifs et sur vos gains, vous perdrez toute objectivité dans votre réflexion. C’est tout l’art du trader, de maintenir un levier suffisamment faible tout au long du swing pour pouvoir sortir de ses positions devant ce type d’événement ou au contraire de les maintenir dans la tendance si le potentiel médian de consolidation parait limité.

J’ai écrit, il y a quelques articles, une mise en garde sur l’augmentation probable de la volatilité sous 1.23000 à l’approche des 1.20000, support historique en base mensuelle pour la paire EUR USD. Je pense aujourd’hui que ce support inviolé depuis 2006, sera franchi à la baisse du fait de la direction prise par les spreads de taux obligataires entre les Etats-Unis et l’Europe. La divergence des cycles monétaires entre les deux continents est connue et elle est le driver incontournable des valorisations paritaires.

Il n’empêche que ce franchissement peut donner lieu à des pics de consolidation létaux pour le compte des traders maladroits, même s’ils suivent ce blog. Le money management reste le pilier de toute initiative spéculative et il doit être parfaitement respecté. Les traders moyens, je pense à ceux qui connaissement bien les techniques du trading, mais qui perdaient de l’argent avant de connaitre Futures, doivent aborder la plage située sous 1.2350 avec une marge utilisée de 15 à 20 % du capital, sans aucune position située sous ce niveau pour l’instant. Seul les traders habitués au scalping et sûrs de leur technique pourront faire monter leur levier tout en sécurisant leurs positions. Je ne décrirai pas dans ce blog ces techniques de money management qui sont très personnelles et n’appartiennent qu’à ceux qui les maitrisent.

Dans l’immédiat, nous attendons deux évènements très importants : la conférence de presse de la Banque Centrale Européenne aujourd’hui et le Non Farm Payroll aux USA demain. Sauf surprise, ce seront des non évènements car le marché a déjà largement anticipé leurs résultats et a fait chuté le cross de près de 200 pips, pour notre plus grand bénéfice. La logique voudrait que la paire consolide sur une semaine ou deux, sauf si la réalité dépassait les anticipations du marché.

Il faut donc aborder cette fin de semaine avec beaucoup de sérénité. De nouvelles positions pourront être prises tranquillement en cas de consolidation significative. Du fait de l’importance actuelle de la volatilité, je ne suis pas favorable à la prise de nouvelles positions en break out si le cross poursuivait sa chute, excepté pour les très bons traders maitrisant parfaitement le money management.

Notre objectif de swing reste à 1.1500 pour l’instant, en sachant qu’un cross EUR USD à parité ne nous parait pas incongru à l’horizon de deux ans, même si cela reste une cible hypothétique.

Bon trade !

82 réflexions au sujet de « Les gains s’amoncèlent. »

  1. compte multiplié par 76, juste hallucinant !

    Je ne sais pas de combien tu pars, mais même avec un compte à 1000€ (et je pense que le tiens était bien supérieur), ça fait déjà 76000€….ça c’est du rendement !!!

    Toutes mes félicitations !

    • Merci Franck,
      Je me suis fixé fois 800. On va voir. Même avec une bonne gestion du levier, il va falloir éviter les pièges des consolidations larges, létales pour le compte. Ceux des consolidation moins larges qui font sauter les positions les plus basses mises en stop break even par sécurité et qui disparaissent sans qu’on puisse les reprendre après rechute immédiate du cross etc … Tout ça se gère avec beaucoup de précision.

  2. Pourquoi ne pas essayer d’ouvrir une PAMM ? vu tes résultats, je pense que tu aurais facilement des clients !

    Remarque, tu n’as sûrement pas besoin de te stresser avec ça vu tes propres résultats. Mais bon, on peut toujours espérer !! Pour le challenge :)

  3. Pour cet après midi 14 h 30. Si le discours de Mario Draghi déçoit un peu les marchés, le potentiel de consolidation est à 1.2400. Si Mario Draghi déçoit beaucoup les marchés et explique que le QE va être retardé, le potentiel médian de consolidation pourrait atteindre 1.2600. Si au contraire le collège des gouverneurs affirme fermement que le QE va commencer au premier trimestre 2015 avec un calendrier précis, le cross devrait poursuivre sa baisse sous 1.2300. Seuls les traders les plus pointus pourront se risquer à prendre de nouvelles positions sous 1.23.

    • ne serait-ce pas tentant du coup de prendre une partie des bénéfices maintenant en pariant sur un discours décevant cet après-midi ? ça permettrait de recharger plus haut et d’engranger des gains. Bien évidemment, si le Draghi annonce le QE, la stratégie est perdante ;-)

    • Non, si tu prends tes bénéfices, tu vas perdre de l’argent en essayant de rentrer à nouveau dans le trend alors qu’en laissant porter tes gains tu es sur de les multiplier à l’objectif. Chaque position est un soldat qui peut rapporter beaucoup à l’objectif. Les sacrifier pour de petits gains est une erreur commune à tous les traders qui perdent de l’argent. il faut au contraire les multiplier pour lever ton armée. Ne trade pas comme tout le monde sinon tu finiras par perdre ton compte à cause de l’insuffisance de tes gains par rapport aux pertes que tu subis nécessairement dans les prises de positions. En effet, tu es obligé de les gérer avec un stop pour limiter ton risque. Ça c’est un conseil qui vaut de l’or.

  4. J’ai updaté le graphe pour montrer l’oblique descendante dont je parle souvent dans les commentaires et qui fait systématiquement barrage à la hausse depuis le 15 aout 2014. Si elle est franchie, il va falloir se poser les bonnes questions.

  5. J’ai pu prendre 14 shorts pour l’instant dont une bonne partie autour de 1.24. Double langage de la BCE pour calmer les allemands. Draghi se dévoile ensuite en décrivant un « éventuel futur QE »

  6. C’était l’occasion de renforcer car la BCE ira au QE sans l’accord des allemands si les perspectives d’inflation baissent encore. Mario Draghi l’a clairement fait comprendre. Le potentiel de consolidation graphique médian se situe autour de 1.2450.

  7. Draghi a encore dit ce que je répète souvent. Le QE n’est pas un outil de financement des états mais un moyen de maintenir l’inflation à un niveau propice au bon développement de l’économie. Les gens qui confondent QE et keynésianisme se trompent lourdement.

  8. Bel exercice de style en tout cas avec une déclaration préliminaire très soft et des propos suffisamment dovish lors des questions.

  9. Ma prévision est simple : à cause des allemands on s’oriente vers une inflation négative, surtout si les cours du pétrole continuent à baisser. Et on fera un QE important la main forcée et dans l’urgence surtout si, comme c’est prévisible, le nouveau LTRO se révèle être un échec.

  10. tu renforces vers 1.2450 du coup ? j’ai repris des positions du coup vu que j’avais que 3,5% de marge. Je suis à 5.4% désormais. J’ose pas trop mettre le paquet car j’ai peur que ça monte plus haut…

    • Bonjour Eric,

      Ce blog est pour moi un instrument de réflexion et de partage. Je donne pas mal de conseils et de stratégies mais il faut comprendre que je ne souhaite pas être copié à chaque fois que je prends position. Chacun peut apprendre à trader ici et devenir autonome.
      Je suis chez FXCM.

  11. Bon je suis à nouveau chargé comme un mulet. Je viens de prendre pas mal de positions autour de 1.2450. La marge utilisée a bien monté. Elle est à 33 % actuellement. C’est pour ça qu’elle doit rester basse en situation standard. Quand ça va redescendre, on devrait accumuler de très grosses plus values (si on ne saute pas ! :-)). A mon avis, les banques sont en train de prendre leurs profits pour afficher des bilans annuels bénéficiaires pour la fin de l’année puisque le QE n’a pas été annoncé. Mais au dessus d’un certain niveau, elles n’ont plus intérêt à vendre. On vient de toucher l’oblique baissière.

    • 33% ??? wow, tu fais pas semblant !!! si ça repasse à la baisse, tu vas vraiment exploser tes gains :)

    • De toute façon, on ne va pas faire 180 pips de hausse sans retracer. Après il faut avoir beaucoup de capital en cash car la marge ne signifie pas la même chose si les disponibilités sont dans les plus values de positions ou si c’est du cash. Dans le 2e cas, la sécurité est bien meilleure car la remontée des cours ne fait pas baisser le capital en cash. Pensez bien à ça quand vous chargez.

  12. Une info d’un trader en privé on échangeait sur les propos de Draghi et il m’a parlé de l’or :
    « Je pense aussi qu’il se passe quelque chose sur l’or tous les pays rapatrie depuis un moment leur stock et graphiquement il n’y a pas eu de relais baissier sous les derniers plus bas en hebdo, preuve que la baisse est surement épuisé, j’en ai acheté deux fois sur 1150 dollars et je coupe sous les derniers plus bas récent à suivre… »

    Affaire à suivre …

    • Pour moi, l’or physique c’est une assurance sur la vie du patrimoine. On peut garder quel que soit son niveau.

  13. Bonjour JCB;
    Oui j’ai bien compris ta position (j’ai 3 ans d’expérience). En allant à une conférence privée d’une banque Monégasque ils voyaient Décembre 2014 comme une belle opportunité de short de l’eurusd (car prise de profit des banques et fonds…).. Ils ont parlé de 1.27-1.28…. Va tu garder tes positions à 1.2450 (que jai pris aussi!!) pour ton swing 1.15 .. ou penses tu les coupers et si oui vers quel niveaux ?

    Cordialement

    Eric

    • Je garde tant que je n’ai pas de signe de renversement de tendance en hebdo.
      Pour le mois à venir, les opérateurs pensent que l’annonce du QE sera faite au premier semestre 2015. Ils restent donc en position short au moins a minima pour ne pas rater la dégueulante du cross en cas de QE. Il faut voir ce que ça a donné pour le Japon : la monnaie a perdu 1000 pips très rapidement et elle continue à se déprécier. Le driver du QE, c’est l’inflation et les spreads de taux. Draghi l’a bien redit. Avec la chute du pétrole, l’inflation européenne va perdre 0,4 %. Comme nous sommes à + 0.3% ça nous colle en déflation. Et là personne ne discutera.
      Je défends également une théorie : même s’il n’y avait pas de QE, les taux européens s’orienteraient comme l’inflation vers le bas et le spread de taux Europe-USA monterait alors obligatoirement ce qui ferait chuter la paire. Pour moi, il n’y pas d’issue vers le haut pour EUR USD.
      Tiens on dirait que certains l’ont compris, le cross vient de chuter ! Chargé comme je suis, le compte explose : – ) En même temps, ça peut remonter car on est pas tous du même avis. Je crois qu’il faut défendre ses convictions économiques et monétaires en trading.

  14. Je viens d’en profiter pour balancer mes positions les plus basses en break even pour faire remonter ma moyenne de positions. On remontera sans doute dans la conso. Autant reprendre ces positions plus haut.

    • C’est encore une technique intéressante de money management pour sécuriser les positions.

    • Eric, le levier, ça ne marche pas comme ça. Il n’est pas affecté à une position. Il dépend essentiellement du volume des positions que tu a prises, rapporté à l’argent dont tu disposes sur ton compte. Exemple : si tu possédes un compte de 10000 euros et tu prends des positions pour 1000000 d’euros sur le marché, ton effet de levier est 100:1.

  15. BNP Paribas abaisse ses prévisions d’inflation pour la zone euro à 0% pour 2015, 1.0% pour 2016 car prévisions abaissées sur le pétrole. A mon avis les allemands déconnent à plein tube, ils vont nous faire entrer en déflation pour protéger leur sacro-sainte monnaie. On va faire du QE mais trop tard. Quand on sait que les effets d’une politique monétaire se font sentir 9 mois plus tard, en 2015, on va endetter les états en euros constants du fait d’un resserrement monétaire provoqué par le différentiel des taux de crédit vs inflation négative.

  16. Petit point avant la nuit. Le cross a retrouvé son bas de consolidation autour de 1.2360. Il a un potentiel médian de hausse vers l’oblique descendante entre 1.2435 et 1.2445. Nouveaux shorts possibles sur ce niveau mais le levier sur Futures est ce soir à 22 % après rechute du cross et nettoyage des positions basses en break even. Ce qui donne une marge utilisée de près de 30 % à 1.2450. Prudence et stops sur les positions hautes. On ne doit pas passer durablement l’oblique descendante mais je reste optimiste sur la pérennité de la tendance baissière.

    • Bonjour Ursus
      Je ne sais pas. Je suis entré à 101 sur les premières positions et celles que j’ai actuellement ont été acquises autour de 112. Donc j’ai moins envie à 120. Potentiel à 130 mais j’aimerais une bonne consolidation.

  17. Pour marc
    Pour ton trade sur l or.le cross n a pas depasse l oblique hebdo. On est bloque depuis entre l oblique et 1139. Quel est ton avis pour la suite. Moi j ai un ordre a 2015 en cas de franchissement de l oblique. Et je suis actuellement en short depuis 2010 en be.
    Merci.

    • Désolé, je ne trade pas l’or. C’est la personne qui m’en a parlé comme ça.
      Bonne continuation.

  18. bonjour,
    ama,
    il y a un certaine probabilite de revenir <1,23, sans depasser 1,2448
    et ce en cloture ut30

    ..et
    à titre personnel , je ne serais pas etonnee de toucher 1,2280 ce jour

    • risque d’invalidation , en ut30
      ….

      donc pas de renfort de short , ce jour , pour moi

      bon WE

    • Surfeuse,

      Si je peux me permettre, tu trades en UT trop courte. Tu vas invalider 1 fois sur 2. En UT hebdo tu restes dans la tendance et tu te fiches du bruit.

    • Tu vois c’est la démonstration. Laisse tomber M30 si tu veux gagner de l’argent.

    • @JCB,

      merci pour ton conseil,

      je suis en swing sur l’eurus et short
      cependant , quand je cherche à renforcer ma position , je le fais via l’ut30

      ….
      quant au swing short , ma lecture se fait en utJ
      vu que l’ensemble de mes indicateurs du TTLT , au CT,sont parametres en utJ

      ….je n’ai pas renforce , ce jour…car pas derriere mon ordi

  19. Le marché anticipe un NFP excellent le dollar grimpe. S’il est déçu c’est retour plus haut pour EUR USD.

  20. Bonjour, j’ai un peu raté la fête hier.
    Pas plus mal car me connaissant j’aurai panique et vendu au plus haut!
    Par contre pas du tout recharge. Suis toujours à moins de 10% de marge. Frustré mais serein. Encore plus frustré par le USDJPY vendu à 118!

    • Bonjour Payback,
      La journée d’hier était à jouer au millimètre. Si tu n’étais pas devant le PC, c’était impossible. Il fallait charger à 1.2450 tout en ayant le doigt sur le stop au cas ou l’oblique descendante était franchie. Pas simple … Il y aura de nouvelles consos au cours desquels tu pourras faire monter ton levier (raisonnablement) car la volatilité va rester élevée.

    • Ne pas vendre les positions avant l’objectif sauf anticipation de conso très importante et encore …

  21. J’ai envie de dire merci à Mario Draghi car avec son discours plein de circonvolutions, il est arrivé à faire monter EUR USD jusqu’ à 1.2450, le temps pour nous de charger la mule pour faire monter fortement le levier puis a faire redescendre la paire à 1.2346 le temps pour nous de sortir des quelques positions basses qui’l nous restait à 1.2370 pour être en bon équilibre avec un prix d’entrée moyen élevés et de faire monter le compte broker à un niveau supérieur à celui qu’on avait à 1.23. On est actuellement à 78 fois le compte broker initial et le levier est à 20 % sur ces niveaux. Merci encore !
    Si les USA nous aident un peu avec un bon NFP, on sera parfaitement installé.
    Weidman l’allemand rumine encore ce matin contre le QE mais Nowotny l’autrichien est en train de basculer du coté Draghi. Je crois savoir que Merckel est plutôt favorable au QE. La chute de la paire EUR USD devrait donc se poursuivre en 2015 même si cela va se faire avec une volatilité beaucoup plus grande. Âmes sensibles et très gros leviers s’abstenir !

  22. Bonjour JCB,

    En écrivant cela : je voulais te poser la question suivante :

    Chaque fois que tu ouvres une position, elle est égale à la valeur de ton compte cash c’est cela ?

    Q2 : Qu’elle est l’historique de tes résultats? Tu ne multiplies pas tes comptes brokers tous les ans non ? (ou alors tu es multimillionaire?). Ce qui m’amène à la question simple : quel est la taille de ton compte broker que tu multiplies ainsi ?

    Cordialement,

    Eric.T

  23. Eric,
    Je ne donne jamais de valeurs absolues sur les montants des placements ou des comptes spéculatifs. Ce n’est pas un hasard. Nous n’avons pas tous les mêmes niveaux de fortune. Je n’ai pas envie que les lecteurs s’évaluent les uns pas rapport aux autres. Donc on reste ici en évaluation relative des montants investis.
    Concernant les montants conseillés d’investissement en trading par unité d’entrée, reporte toi à l’article précédent qui te donne leurs valeurs en fonction du capital investi sur le compte broker.
    Pour le reste, lis le blog depuis 2009, c’est toute une histoire. Bon courage ! : – )

  24. Il y a vraiment des banques qui ont les stats avant tout le monde Le cross a plongé à 14h30 précise alors que les stats n’étaient pas sur le net.

    • Exact, avec nos antiQE on est train de couler l’économie UE et de rentrer en déflation comme le japon il y a 30 ans.

  25. Ça me coûte cher cette escapade americaine….pas recharge du tout.
    Premier retour à Miami depuis 2 ans: ça construit partout où il y a deux ans encore les chantiers étaient arrêtés.

    • Tu sais pas. La volatilité est tellement grande en ce moment. Tout peut arriver dans la fourchette de l’oblique.

  26. Quel contraste avec la vieille Europe. En revanche si quelqu’un connaît une façon de shorter l’art contemporain je suis preneur. C’est du n’importe quoi à des prix délirants.

    • je trouve également. Tout cela parce que c’est « tendance »…donc tout et surtout n’importe quoi se vend à des prix astronomiques. Enfin, à condition d’être un artiste « reconnu » par une certaine caste…car selon qui vend quoi, les prix diffèrent grandement :)

  27. J’ai enlevé mon post sur le NFP car la première parution donnait un chiffre moyen. En réalité il est excellent. Ca confirme ce que dit paybach. Les US tournent à plein régime.

  28. Salut Jean Christophe,

    L’AUD/USD s’enfonce, comme dans tes prévisions. Vu la nouvelle politique monétaire acomodante de la Chine et l’expansion du QE du Japon, tu ne crois pas que l’Australie pourrait prochainement baisser à nouveau ses taux directeurs, d’autant plus que les matières premières ne sont pas au beau fixe.
    Que penses tu d’un short sur Aud/USD ?

    • Je pense que c’est le dollar qui monte. L’Australie est un pays de MP. AUD a moins de potentiel de baisse que EUR ou JPY à moyen terme car si l’économie repart, AUD se renforcera.

  29. Une banque Monégasque que je vois connais voit EURAUD @ 1.30 en tp pour 2015 qu’en penses tu ? (en plus c une bonne paire de carry trade)

    Eric

    • Eric, je trade mes convictions fortes pour diminuer mon risque : ce sont EUR USD et USD JPY. Ce sont mes convictions pas nécessairement celles des autres lecteurs du blog. Chacun peut tenter des positions sur d’autre paires ou sous jacents.

  30. Jean Christophe,

    Si Draghi lance un QE, les actions européennes feront elles comme les actions américaines, cad une hausse ininterompu pendant la durée du dit QE ?
    Dans ce cas il peut être intéressant le moment venu de prendre position sur les indices espagnols, italiens, français…
    Qu’en pense tu ?

    Merci

  31. Un article de Waechter qui va dans le sens de nos anticipations :

    La BCE dans l’obligation d’un QE

    Publié le 4 décembre 2014 par Philippe WAECHTER

    La BCE va devoir aller au-delà des mesures de politique monétaire déjà annoncées.
    Cela ne se fera probablement pas lors de la réunion d’aujourd’hui en raison de l’imminence de la 2ème opération de TLTRO du 11 décembre. Mais il est probable que le 22 janvier, lors de la réunion suivante, de nouvelles mesures soient proposées.
    La première raison pour comprendre ces nouvelles mesures sont macroéconomiques.
    Les indicateurs d’activité sur la zone Euro tel que l’enquête Markit pour le mois de novembre suggèrent que l’activité pourrait à nouveau être dans une phase de ralentissement. Je crois à une amélioration en 2015 en raison de la baisse de l’euro et du prix du pétrole mais il faut aussi une politique monétaire de soutien.
    L’inflation trop basse est aussi une source d’inquiétude pour la BCE. Le taux de 0.3% en novembre est trop faible, beaucoup trop éloigné de la cible de 2% définie par la BCE. En outre au regard de l’équilibre macroéconomique il serait hasardeux d’imaginer une convergence rapide et certaine vers cette cible de 2%.
    C’est pour cela que la BCE doit agir. Elle doit réduire cette incertitude.

    Les instruments actuels de la politique monétaire sont insuffisants. Mario Draghi et Vitor Constâncio ont évoqué cette situation à plusieurs reprises récemment.
    Essayons de comprendre pourquoi?

    La première raison est l’inefficacité relative des mesures de TLTRO.
    L’opération du 18 septembre n’avait pas été un succès à 82.6Mds d’euros. Celle du 11 décembre aura du mal à convaincre davantage. L’objectif de 400 Mds attendus par la BCE sur les 2 opérations de mentionnés ne sera pas atteint.
    En effet les banques qui participeront doivent être dans une situation où elles ont effectivement un risque dans leur bilan au point de souhaiter ce transfert de risque vers la BCE. La participation à l’opération peut aussi refléter l’attente d’un flux nouveau de crédit qui inciterait la banque à accroitre ses réserves. Cependant pour la plupart des banques les flux de crédits sont limités. C’est ce que montrent les statistiques de la BCE. Dès lors participer à l’opération c’est payer un droit de 15 centimes auquel il faut rajouter le taux d’intérêt associé aux facilités de dépôts car la banque laissera ses réserves auprès de la BCE. Le taux de facilités de dépôts est de -20 centimes soit un total pour l’ensemble de l’opération de 35 centimes pour la banque. Cela peut ne pas être incitatif.

    Sur les opérations d’achats d’obligations sécurisés et d’ABS, les montants sont pour l’instant à 17.8 Mds pour les opérations d’obligations sécurisés (programme CBPP3) et de 400 Millions sur les ABS. (chiffres au 28 novembre voir ici )
    Les montants mis en œuvre ne sont pas suffisants pour satisfaire à l’objectif défini par le Conseil des Gouverneurs de la BCE d’augmenter de 1 000 Mds le bilan de la BCE à l’horizon de juin 2016.
    La satisfaction de cet objectif suggère une hausse de 10 Mds par semaine. Pour l’instant et depuis le début de l’opération début septembre le montant moyen de l’augmentation du bilan est de 3.5Mds par semaine.
    C’est insuffisant.

    C’est pour cela que Draghi et Constâncio appellent à de nouvelles mesures car au rythme actuel il faudrait 5 ans et demi pour satisfaire à l’objectif de 1 000 Mds.
    De nouvelles mesures devront être annoncées rapidement et probablement dès le 22 janvier. Il faut caler rapidement de nouvelles règles et fixer aussi les anticipations des acteurs de l’économie. Attendre la réunion suivante du 5 mars ou celle d’après le 15 avril serait trop long.
    Les mesures de l’opération porteraient sur un Quantitative Easing sur obligations souveraines. On attend maintenant la décision et le mode opératoire de la part de la BCE, très probablement le 22 janvier prochain.

    Source : http://philippewaechter.nam.natixis.com/2014/12/04/la-bce-dans-lobligation-dun-qe/#more-4288

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *