Les déflationnistes croient à nouveau au père Noël !

Par Jean Christophe Bataille

A chaque fois qu’une baisse des marchés survient, les déflationnistes nous annoncent une grande vague baissière qui va toucher tous les actifs, porter le CAC à 800 points, le SP 500 à 400 points et l’immobilier à la moitié de sa valeur en France ! On connait la chanson. Nous avons pu, pendant qu’ils shortaient à tout va les indices et stockaient inutilement du cash ces deux dernières années, profiter d’une hausse du CAC à 4200 points.

Aujourd’hui, les mesures d’austérité décidées en Europe vont être récessives et non déflationnistes. Elles peuvent faire baisser les actions en direction de 2400 sur le CAC et 800 sur le SP 500 qui est, lui, encore très surévalué. Ces niveaux maximum de baisse sont ceux que je mentionne depuis plusieurs années en cas de crise monétaire majeure. Si l’issue de cette crise devait être défavorable, nous observerions, après une chute transitoire des marchés, comme lors de la crise argentine, une remontée des cours en monnaie courante avec perte de valeur en monnaie constante. Celle-ci serait beaucoup moins importante que la dévalorisation du cash que les déflationnistes veulent garder précieusement jusqu’à des niveaux incongrus car ce cash serait balayé par l’effondrement des monnaies :

Indice_boursier_Merval_du_01_01_1998_au_05_10_2004.png

Concernant l’immobilier, la France et l’Allemagne sont des pays particuliers qui n’ont pas commis d’excès dans le passé et la valeur des biens s’est contentée de monter avec la baisse des taux. La surévaluation de l’immobilier français est également liée à la pénurie de logements. Celle-ci ne va pas s’arranger avec la disparition de la loi Scellier. En cas de crise majeure, après une baisse temporaire qui devrait rester limitée par les transferts de fonds de l’assurance vie vers les biens tangibles, l’immobilier devrait repartir à la hausse en valeur faciale comme les biens tangibles financiers.

Tout cela a finalement peu d’importance. Car notre stratégie d’investissement se moque de ces considérations occidentales. L’économie chinoise ralentit, ce qui était souhaitable pour limiter l’inflation autour de 5 % et freiner la spéculation immobilière dans l’empire du milieu. La croissance chinoise devrait perdre quelques points mais repartir de plus belle ensuite. La Chine développe son marché intérieur et les exportations ne représentent désormais que 14 % de son PIB. C’est dire si les émergents ont des réserves de croissance. Comme nous l’avions déjà annoncé en 2008, le découplage des émergents est une réalité indubitable. Les actions émergentes tournées vers la consommation intérieure repartiront inévitablement à la hausse.

 

L’énergie, après l’accalmie relative actuelle, va reflamber avec la reprise des émergents car la demande va rapidement à nouveau dépasser l’offre. En cas de crise majeure occidentale, cette hausse aggraverait certainement l’inflation.

 

Nous profiterons de la baisse actuelle des marchés pour renforcer notre poste actions autour 20 à 22 % du patrimoine sur les thèmes que nous venons d’évoquer en rajoutant des obligations émergentes et un panel d’actions allemandes à la casse.

 

Enfin, l’or va repartir de l’avant : la situation n’est en aucun cas déflationniste, elle est récessive et stagflationniste. C’est évident, les prix à la consommation ne sont pas à la baisse mais très largement à la hausse.

Bonne semaine !

50 réflexions au sujet de « Les déflationnistes croient à nouveau au père Noël ! »

  1. Eric

    Pas d’achat neuf scellier actuellement ! Voir comms précédents.

     

    Durden

     

    Bank run inévitable si ca tourne au vinaigre. Pour moi ca a déjà commencé, le solde négatif des contrats d’assurance vie est le signe d’une fuite devant la monnaie des initiés. Il n’y pas que
    l’or, l’immo fait partie des valeurs refuges et il ne faut pas oublier que l’immo procure des loyers alors que l’or ne procure qu’une promesse de plus value alors qu’il lui aussi déjà beaucoup
    grimpé. D’ailleurs le bank run larvé se fait beaucoup vers l’immo. C’est ce qui limite la baisse des prix et a mon avis c’est pas fini meme si la tendance est déjà à la baisse. on arrive à
    négocier à -20 % sur les plus haut dans l’ancien en ce moment.

    La vente d’immo parisien par les assureurs dure déjà depuis longtemps. Les rendement parisiens sont trop faibles et le potentiel de plus value en euros constant très limité. A réserver à la
    résidence principale ou pour le plaisir d’avoir un pied a terre à Paris.

     

  2. Flipflop, pourquoi pas si les rendements sont bons. Actuellement je n’investis pas si les rendements ne sont pas à 8 % brut : ca se trouve mais pas chez les promoteurs et encore une fois il faut
    du volume. Avantage du commercial : indexé sur l’indice de la construction au leiud ec elui des loyers. Avantage du logement en cas de crise grave, les locaux ne sont pas vides. Privilégier les
    murs de boutiques bien placées.

  3. Bonsoir,

    Décidément, les monétaires n’intéressent vraiment pas grand monde…(post 96 83 77 ).

    Je suis persévérant.

    Bonne soirée.

  4. Cet article-ci est vraiment passionnant:
    Argentine, la vie
    après la faillite
    À quoi ressemble un État en banqueroute ? Retour à Buenos Aires, dix ans après.
    Le Point – Publié le 28/11/2011 à 15:09 – Modifié le 28/11/2011 à 15:10

  5. Stephane: tu arrives après la fête pour le CHF, ton tracker va faire du sur-place tant que la BCS arrive à maintenir un plancher . C’est sans intêret.

    Pascale : c’est une bonne idée pour 2012, si tu vois les indices descendre plus bas (ce qui est mon cas) Le problème, c’est qu’ils sont en euros. Et vu les perspectives sur l’euro, ca comporte
    finalement pas mal de downside… Si tu veux rester en euros, préférer les super-livrets avec un bien meilleur rendement (5% sur 4 mois etc). Si tu veux une monnaie plus sure, lire mon précédent
    post..

  6. @ Losange

    Regardes le docu « Argentine :9 ans parès la crise »( Arte), plus de la moitier de la population en dessous du seuil de pauvreté….

    @JCB

    Que penses tu  de ce que dit Claude Bourguignon,, je n’arrive pas à mettre le lien mais il suffit de chercher sur internet. En quelques mots les sols sont « morts » au niveau agriculture à
    90%. Pesticides, engrais, bettonage à outrance etc…L’immobilier dans tout ça?

    Je ne suis pas un intégriste écolo:), mais un peu quand même.

    Jazzmaster.

     

  7. @JCB

    Je te renvoie encore à lire ou écouter Bourguignon ainsi que , si ce n’est déjà fait, Jancovici et Grandjean sur l’évolution de l’immobilier and co… La vie c’est la terre, les vignes, le
    vin:)… On peut ne pas avoir de maisons secondaires et choisir des maisons un peu moins grandes. Ok je sors:)

    En tout cas un vrai plaisir de lire ton site.@+.

    Jazzmaster.

  8. Le gap de ce matin a de très fortes chances d’être comblé. Je ne me précipiterais pas pour suivre le mouvement d’euphorie d’aujourd »hui.

    Le brent et l’or sont de vrais marqueurs de l’évolution des monnaies : malgré la récession en cours et a venir, ils montent en proportion de l’inflation monétaire.

     

  9. Lundi 28 novembre 2011 :

     

    1- Première étape : on apprenait que le FMI pouvait prêter 300 milliards d’euros maximum.

     

    « La capacité de prêt totale du FMI est actuellement de l’ordre de 400 milliards de dollars, soit environ 300 milliards d’euros. »

     

    http://www.tdg.ch/actu/economie/fmi-preparerait-pret-600-milliards-euros-italie-2011-11-28

     

    2- Deuxième étape : on apprenait que le FMI allait prêter … 600 milliards d’euros à l’Italie !

     

    3- Troisième étape : les investisseurs internationaux ont été rassurés par cette rumeur !

     

    4- Quatrième étape : le lendemain, mardi 29 novembre, les investisseurs internationaux vont se rendre compte que cette rumeur était en réalité … une rumeur !

     

    5- Cinquième étape : le FMI a démenti : il n’a jamais été question de prêter 600 milliards d’euros à l’Italie !

     

    6- Sixième étape : le naufrage de l’Italie continue.

  10. Bonjour Durden , ( post 107) :………. préfere le SGD……que signifie SDG ? comment investir en SDG,  existe t’il des trackers ou obligations interessantes en SDG ? merci

  11. Bonjour Jean-Christophe, Bonjour à tous. Plutôt ceci je dirais: The Singapore dollar or Dollar (sign: $; code: SGD) is the official currency of Singapore. It is normally abbreviated with the
    dollar sign $, or alternatively S$ to distinguish it from other dollar-denominated currencies. It is divided into 100 cents.

  12. Bonjour JCB

    et merci pour ce blog que je suis, pas assez régulièrement à mon goût, et aux commentaires souvent très intéressants.

    Où trouver la liste des détenteurs de CDS? Si je crois avoir compris l’enjeu de cette bombe à retardement (à en croire à Paul Jorion), je lis rarement une analyse précise sur qui détient des CDS
    sur quoi. Post 110, Durden parle d’Allianz, il cite le blog Zerohedge. J’ai été voir, mais le blog m’interdit l’accès aux dossiers CDS, et CDOs. Frustrant. Si quelqu’un a une idée?

    D’autre part, une question sur le post 42 de JCB. Tu parles de réduire l’ISF par un démembrement bien mené. Sauf erreur de ma part, en cas de démembrement (partage de l’usufruit et de la
    nu-propriété) le nu-propriétaire paye l’intégralité de l’ISF (et l’usufruitier l’impôt sur le revenu sauf disposition expresse). S’il y a une astuce, elle m’intéresse.

    Merci

  13. Change via des trackers via Oanda (peu de frais) ou Saxo banque (top car ils proposent des actions sur le marché de Singapour, notamment les S-Reit), ensuite je cherche un compte rémunéré , si
    quelqu’un en connait une, je suis preneur…

  14. pour ma part, je cherche les possibilités d’ouvrir un compte rémunéré ou compte à terme en monnaie norvégienne et si possible dans une banque scandinave. Rien trouvé sur internet pour ouvrir un
    compte dans une banque scandinave sans habiter sur place.

  15. Savez-vous quelle quantité d’or et d’argent vous avez vendu cette année ? Quel est la
    différence par rapport à l’année dernière ?

    Nous avons démarré notre activité commerciale au 1er octobre 2010, et nous sommes contents du nombre de ventes effectuées jusqu’en juin 2011. Puis soudainement, à compter de juillet jusqu’à
    maintenant (fin novembre), notre chiffre d’affaires mensuel moyen a été multiplié par deux et demi. C’est lié à la crise de l’euro, les gens veulent sécuriser leur fortune, et ils ont bien raison
    ! La directrice du FMI Christine Lagarde, dans son discours du 27 août 2011, n’a-t-elle pas avoué le besoin urgent de « recapitalisation » des banques européennes ? Puisque ces banques
    fragilisées sont en danger, mieux vaut retirer ses avoirs et les convertir en métal solide, avant qu’il ne soit trop tard.

  16. Tout le monde aura lu mais soit:
    Les banques face au mur de la dette
    Par Bertille Bayart Publié le 28/11/2011 à 19:08
    L’aggravation de la crise des dettes souveraines rejaillit sur les banques européennes qui éprouvent de plus en plus de difficultés à lever des fonds.

    Les statistiques font apparaître chaque jour un peu plus nettement le problème croissant de financement auquel sont confrontées les banques de la zone euro. Le phénomène n’est plus cantonné
    aux établissements basés dans les pays périphériques mais a gagné le cœur de l’Europe, traduisant le lien toujours plus étroit entre la crise des dettes des États et la situation du système
    bancaire.

  17. Bonjour Jean Christophe,

    J’ai une question concernant les biens tangibles et plus largement et la c’est plus personnel sur la répartition de mon patrimoine. On me propose d’investir dans les grands crus du Bordelais au
    travers de patriwine.fr qui propose d’acquérir une Patricave (nom que porte le portefeuille de grands crus) pour un montant de 10000, 25000 ou 50000€. Ils achètent et stockent des caisses de
    grands crus millésimés pour un de ces trois montants. Il y a des frais de stockage et d’assurance. La revente se fait sous 30 jours mais peu être plus rapide (quelques jours) si il y a urgence.
    Dans la liste des biens tangibles que vous énumériez dans votre post 88 peut-on y inclure le vin. Que pensez-vous de ce type d’investissement ? Connaissez-vous Patriwine ou plus largement un
    site ou blog qui parle de ce type de support ? Enfin mon patrimoine (400000€) se repartie de la façon suivante cash 26%, Or physique 26%, Immobilier 18% Action 15 % et AV (fond €) 15%. Je
    compte diminuer mon cash de 6% pour de l’immobilier papier SCPI de rendement (orientée immobilier de bureaux) et donc ce produit
    financier basé sur le vin. Qu’en pensez-vous ?

    Merci pour votre réponse et merci pour ce blog.

  18. Rfo,

    Patriwine pourquoi pas (je ne connais pas) mais pour le long terme car les ventes de vins pourraient baisser avec la récession. En diversification seulement et en vérifiant bien que c’est
    totalement fiable.

     

    Les SCPI ont des rendements en baisse cette année a peine plus de 5%. Je suis favorable à la pierre, il faut débusquer les bonnes affaires. Le début de crise de l’euro peut donner des
    opportunités : les prix sont à la baisse en province.

  19. Bonjour,

    Patriwine ca à l’air séduisant, le vin est à toi, tu peux même le boire ! Le hic, c’est que certains évoquent une bulle … dans les cours des bordeaux, du fait des acheteurs asiatiques.

    Par ailleurs la revente n’est me semble-t-il proposée qu’à travers la sté sans que tu n’es connaissance du prix, comme lors de l’achat d’ailleurs. Bref, on ne connait pas leur marge par rapport
    aux cours. Ce qui n’est pas si grave si tu fais 50% dans l’année !

     

  20. Mardi 29 novembre 2011 :

    Italie : rendements records pour une adjudication de dette.

    L’Italie a dû accepter mardi un rendement record depuis la création de la zone euro de près 8 % pour pouvoir émettre 7,5 milliards d’euros de papier à trois ans, un niveau qui place le coût de sa
    dette a un niveau de plus en plus difficilement soutenable.

    La Banque d’Italie avait comme objectif de placer entre cinq et huit milliards d’euros de papier, et la demande a approché le haut de cette fourchette.

    Les obligations à trois ans BTP ont été adjugées à un rendement record de 7,89 %, après 4,93 % lors d’une précédente adjudication du même type fin octobre, a précisé la Banque d’Italie.

    Le ratio de couverture s’est élevé à 1,502.

    Pour le papier à huit ans, le rendement moyen est ressorti à 7,28 %, avec un ratio de couverture de 1,538.

    Les obligations à 10 ans ont été adjugées au rendement de 7,56 %, avec un ratio de couverture de 1,335.

    En Belgique, les rendements des obligations d’Etat à court terme ont atteint un plus haut depuis novembre 2008 lors d’une adjudication de dette à trois et six mois également réalisée mardi.

    http://www.lesechos.fr/investisseurs/actualites-boursieres/reuters_00403450-italie-rendements-records-pour-une-adjudication-de-dette-255706.php

  21. SCPI de bureau parisien : DEJA DES OPPORTUNITES

    Bonjour,

    L’évolution des SCPI au cours des dernières semaines augurent probablement ce qui va se passer dans l’immobilier en France au cours des prochains mois.

    En effet contrairement à l’immobilier en direct qui nécessite des délais longs (3 mois environ), on peut céder son immobilier en 8 jours.

    Regardez ce qui vient de se passer sur ACCES PIERRE, une des bonnes SCPI de BNP PARIBAS. Il s’agit d’une SCPI investit majoritairement en bureau parisien de bonne qualité : -15% la
    semaine dernière

    http://www.reim.bnpparibas.fr/pages/articles/fiche.php?s_code=reim_nos_produits_CORTALP_marche_parts&s_wbg_menu=1095&r=1084&t=bnppre&l=fr&ctx=0&s_retour=1&gamme=CORTALP

    Le rendement acte en main ressort maintenant à 6.08% net (aprés taxe foncière , charges etc et en tenant compte de 10.96% de frais d’acquisition) pour des bureaux bien placés.

    Pas mal comme rendement non ? Je pense qu’un dossier comme cela commence à se regarder… la décote sur l’ANR ressort à plus de 30% (et encore, il s’agit de la valorisation à fin décembre
    2010)…..

     

  22. Marc, merci pour cette info, cela faisait longtemps que j’attendais une baisse, à ton avis est il + interessant d’acheter en direct sur le site de reim.bnpparibas ou bien de passer par des sté
    comme primaliance et beneficier de conseils et aides ? car je dois avouer que je n’en ai jamais acheté et n’y connais rien .

  23. Hier à la Cinq, à l’émission  » C’est dans l’air « , Elie Cohen disait que la Bce avait la possibilité de monétiser ( planche à billet ) sans que l’inflation s’en fasse ressentir, qu’on avait des
    armes pour la neutraliser. Malheureusement, à ce moment comme dans tout débat il a pas eu le temps de développer, c’est reparti sur d’autres questions… si quelqu’un a une idée sur ces armes qui
    permettent de neutraliser cette fameuse inflation ? …

     

     

  24. Je recopie la fin de l’article, que je trouve le plus intéressant:
    Andréas Giorgiou, éminent statisticien, est
    accusé de «ne pas avoir trafiqué les comptes du pays».

    «Impossible d’avoir les vrais chiffres»

    Pour rendre son verdict, la justice doit se plonger dans les méandres des statistiques grecques. «Il lui sera impossible d’avoir les vrais chiffres parce que tout le monde les modifie»,
    explique Giorgos Kirtsos, analyste politique. «Même cette année, on a du mal à savoir si le déficit grec sera de 7,5, de 9 ou de 10 % du PIB, comment voulez-vous savoir pour 2009 ?»
    ­ironise-t-il.

  25. Quelqu’un a t-il une opinion à partager concernant le dernier article de Charles Gave ? Parce que là, en gros, il m’explique que tous les investissements que j’ai fait sont à refaire (ça donne le tournis). Puis j’écoute Jim Rogers il y
    a quelques jours qui est aux antipodes des conseils de gestion de Gave, et ce blog-ci lui-même y est. Comment des opinions aussi antagonistes peuvent-elles être défendues avec autant d’aplomb de
    la part de gens aussi cultivés ? Pas d’unité de temps non plus Mister Gave, ou alors 2 ou 3 ans, on a le temps de voir venir. On se croirait au royaume des alchimistes. Daniela, toi qui connais
    beaucoup de choses, toi et ton intuition féminine, que penses-tu de son article ? Du catastrophisme ? Il ne vend rien et il y croit. Toujours sur le pont de ton bateau de plaisance, dis ?
    Moi, les MP, je les garde, je ne les revends pas à perte. Il n’y a que l’analyse des chartes et la logique des flux qui
    m’inspirent confiance finalement.

  26. Capnoir: personne ne connait la liste des détenteurs des CDS, c’est bien pour ca que les politiques ont voulu un haircut « volontaire » à 50% sur la Grèce. Ce qui rend les CDS sur l’Italie caduques
    ou inefficaces, et qui a accentué le sell-off des bonds. Un joli retour de baton

    Pour avoir accès aux prix des CDS , hormis les principaux, il me semble qu’il faut avoir accès à un terminal Bloomberg

  27. Parlons vrai car il y a des personnes vraies …  

    Loïc Abadie aura raison. Il y aura bien une déflation et les indices vont probablement s’écraser (Hiver de Kondratief) malgré que JE ne le souhaite pas. Ne voulant plus continuer à faire des A/R
    en BX4 en avril 2009 suite quantitative easing (et des conseils de mes propres indicateurs), je me suis éloigné des propos du Tropicalbear. Mes idées politiques étant différentes aussi de celles
    de Loïc Abadie. Je suis un libéral pourtant mais qui respecte et apprécie l’environnement. Mais l’instituteur de CM2 a de bonnes données, il faut le reconnaître, et ce qui ne gâche rien il y a de
    la pédagogie dans ses textes. 

    Charles Gave ne se trompe pas, mais je n’aime pas ses idées politiques.

    Dernière chose, sache que plusieurs PC peuvent avoir une même adresse IP, et comme toi vis-à-vis de moi, mes collaborateurs ne t’apprécient guère Jean Christophe Bataille, virtuellement bien
    entendu. On ne peut pas plaire à tout le monde. Et, où est la difficulté de poster des commentaires d’un autre endroit sous un pseudo quelconque et devenir l’intervenant que tu préfères.
    Celui qui ne te contredit jamais. Tu aimes ce genre-là ? Je ne crois pas en fait.

    Bonne nuit.

  28. @Durden

    Merci pour ton commentaire sur les CDS. J’avais subodoré la manip sur les CDS sur la dette grecque. Mais c’est la face cachée de l’économie. Les CDS existent, tout les acteurs du monde économique
    en tiennent compte dans leurs manoeuvres (du moins on espère), mais n’en informent pas le vulgus pecus. Du coup, il faut lire à travers les lignes.

    @JCB

    Peut-être n’as-tu pas lu ma question sur l’impôt sur la fortune et le démembrement?

     « D’autre part, une question sur le post 42 de JCB.
    Tu parles de réduire l’ISF par un démembrement bien mené. Sauf erreur de ma part, en cas de démembrement (partage de l’usufruit et de la nu-propriété) le nu-propriétaire paye l’intégralité de
    l’ISF (et l’usufruitier l’impôt sur le revenu sauf disposition expresse). S’il y a une astuce, elle m’intéresse.

    Merci

  29. luxinvest,

    je suis passée par primalliance pour un achat de SCPI. Il m’ont trouvé le financement, un gain de temps pour moi! et c’est gratuit!

    je te le conseille pour un premier achat de SCPI. Par contre, je te conseille de choisir toi-même tes SCPI… le conseiller Primalliance a tendance à te conseiller celles qu’il a « sous la main »
    sans chercher plus loin!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *