Le retournement actuel des marchés

judo2

 

Les marchés actions ne parviennent pas à retrouver une direction haussière. Le pétrole poursuit sa longue descente aux enfers, l’or montre des velléités de reprise, le dollar stagne, les monnaies de financement reprennent des couleurs avec l’aversion au risque et, comme nous l’avions prévu, la livre sterling s’effondre.

Derrière ces mouvements, on distingue une réalité et un risque :

  • Les émergents et la Chine ralentissent.
  • L’Amérique va-t-elle pouvoir tirer longtemps la croissance mondiale toute seule ?

La FED est placée devant un dilemme important. Monter les taux d’intérêt, c’est faire monter le dollar et pénaliser les emprunteurs en dollars qu’ils soient domestiques ou étrangers. Malgré le plein emploi US, ces emprunteurs ne peuvent bénéficier d’une inflation suffisante et donc d’un différentiel de taux favorable. L’augmentation des salaires américains va devenir la donnée essentielle du rythme de la hausse des taux et c’est probablement la statistique que la FED suit avec le plus d’attention actuellement.

La hausse du ratio offre / demande du pétrole va maintenir encore un bon moment l’évolution générale des prix au plancher, et retarde le calendrier de la banque centrale US.

Une rechute de l’économie américaine, déjà envisagée par un certain nombre d’analystes qu’ils soient iconoclastes ou pas (Philippe Waechter tout récemment), doit être surveillée, bien qu’il ne s’agisse pas actuellement de mon scénario central.

Dans cette éventualité, un retournement majeur se produirait sur le Forex avec une montée du yen et éventuellement de l’euro, une chute du dollar et des monnaies MP, et une forte ascension de l’or sur le Comex. Notons que, sans préjuger de l’avenir, ces directions sont en train d’être ébauchées, traduisant, au sein des marchés, un véritable doute quand à la faculté de l’Amérique à maintenir sa croissance, à faire monter son inflation et à réaliser 4 hausses des taux en 2016 comme annoncé par la FED. Le suivi des statistiques va donc se révéler essentiel pour nos prises de position dans les mois qui viennent.

Un consensus est en train de se dessiner chez les analystes pour une reprise au moins technique de la livre sterling. Je mets à nouveau en garde ceux qui veulent en permanence faire sauter la banque sur leur compte de trading. Un reversal serait brutal et la chute de la livre de près de 1000 pips que nous surfons depuis un mois, intègre déjà beaucoup d’éléments négatifs. Pour être franc, je crois peu au Brexit qui est une des motivations du mouvement actuel.

Nous avons gagné beaucoup d’argent sur la livre sterling. Je suis encore en swing short sur GBP JPY, GBP USD, GBP AUD et long sur EUR GBP, mais il faut devenir prudent. Les orages surviennent souvent dans un ciel serein. Le levier doit rester raisonnable et les stops zéro ou win en place. Il faut avoir pris du cash en vendant les positions les plus hautes. Comprenez que plus votre levier est fort plus un éventuel retournement de tendance vous couterait.

Bonne semaine !

249 réflexions au sujet de « Le retournement actuel des marchés »

  1. JCB,

    je vois que tu écris dans ton article une expression qui m’a plutot surpris : « le plein emploi US ». Il est souvent signalé que malgré un chomage officiellement bas, le taux d’inactifs reste extremement élevé (augmente ? )aux US, empechant – ou tout du moins ralentissant- la pression à la hausse sur les salaires.
    Alors je sais bien que tous les pays truquent leurs statistiques mais bon l’effet de friction et de pression sur les salaires n’est pas le meme lorsqu’on a un « vrai » chomage à 5 % qu’à 10, voire 15%.

    Qu’en pensez vous ?

  2. L’expression plein emploi est effectivement un peu usurpée mais comme tu le dis, les statistiques de l’emploi sont biaisées partout pour des raisons politiques. Il reste que les USA viennent de vivre une période de croissance et de création d’emplois qui n’a pas son équivalent en Europe et qu’à ces niveaux d’emploi, les salaires augmentent habituellement aux USA. Mais l’Amérique subit une désinflation importée d’Europe et d’Asie qui nuit à son désendettement. Je viens de lire encore un article de zéro hedge qui prédit à nouveau la fin du monde. Je continue de penser que les pays occidentaux vont trouver de nouveaux moyens pour créer de l’inflation (en donnant de la monnaie directement aux citoyens sous forme d’allocation universelle ou émission par le FMI de DTS destinés à reflater le système monétaire. Jamais les politiques et les banquiers centraux ne laisseront s’installer une dépression déflationniste. La vraie tendance est l’évolution vers une inflation importante difficile à maitriser dont l’intérêt majeur serait de désendetter l’ensemble des acteurs économiques en flouant malheureusement les porteurs d’obligation. Dans le fond je crois qu’un krach obligataire est inévitable à terme.

  3. En fait qd tt le monde triche plus personne ne triche ;)
    la question est de savoir de combien chacun ?
    Je ne pense pas comme JCB que la déflation va prendre place, il suffirait que le pétrole remonte et l’inflation repartirait. Un petit conflit est si vite monté ……..
    Warren Buffet vient de placer 5 Milliards de dollars sur une pétrolière http://www.cnbc.com/2015/09/09/berkshire-filing-reveals-more-phillips-66-purchases-as-stock-dipped.html et je ne sais combien sur une autre pétrolière.
    A l’époque de la crise de 2008 il avait aussi mis 5MM$ sur une banque Wells Fargo qui lui a permis de doubler son investissement.

    • sans oublier GS qui prédit le baril à 20$ alors qu il le voyait à 200$ en 2008 ;)
      Quelque chose doit lacher pour eviter la déflation, peut etre le marché obligataire – c est assez hermétique pour moi donc je n ai aucun avis là dessus ;) –

    • Antoine tu ne m’a pas lu. La déflation n’est pas mon scenario central. Je dis l’inverse. Relis.

    • @Jcb …. ben j ai ecrit « Je ne pense pas comme JCB que la déflation va prendre place »

    • hahah je viens de comprendre
      « Je ne pense pas comme JCB que la déflation va prendre place »
      signifie Je ne pense pas, TOUT comme JCB, que la déflation va prendre place
      ha cette langue francaise …

    • Tu avais oublié une virgule Antoine, c’est pour ça ; Subtilité sur l’importance de la ponctuation :
      Et si on mangeait les enfants ?
      Et si on mangeait, les enfants ?
      Une virgule et ça change tout ! ;-)

  4. Bonsoir à Tous,

    je suis d’accord avec JC sur le fait que les émergents et la Chine ralentissent et que pour l’instant l’offre de pétrole est supérieure à la demande. Tu décris bien le dilemme de la Fed, monter les taux pour protéger les investisseurs en obligations (les assurances-vies et autre fonds de pension en obligation ont un vrai problème existentiel aujourd’hui). ou laisser les taux comme cela pour favoriser les emprunteurs internationaux. Ainsi, la dettes en dollar des pays émergents a explosé depuis le début de l’ère des taux bas il y a 7 ou 8 ans.

    Mais je ne pense pas que le seul facteur de hausse ou de baisse du dollar soit la hausse ou la baisse des taux de la Fed. Le ralentissement économique dans les pays émergents et la Chine favorise une rapatriation des investissements et il y a aujourd’hui une sortie des capitaux massive de Chine. C’est la raison des dévaluations successives du Yuan par la BCC. Les monnaies des pays exportateurs de matières premières chutent à cause de la baisse du prix des matières premières. Avec un pétrole à 25 USD, quel que soit le taux de la Fed, une monnaie comme le CAD ou le riyal saoudien sont forcément plus bas.

    La zone euro va aussi refaire parler d’elle. Et tout est loin d’être rose en dans la zone euro. Il y a un vrai problème de gouvernance démontré par la crise des migrants. Certains pays de l’Est rejette clairement la politique de Bruxelles. La Catalogne est en train de faire sécession. L’Allemagne doit renouveler 25% de sa dette cette année. La France va aussi renouveler pas mal de dette. L’Angleterre va faire son reférendum. Et je ne parle pas des accords d’échanges d’information fiscale qui débute en 2017. C’est un accord international certe mais poussé par l’OCDE, donc l’Europe. Les USA ou la Chine ne l’ont pas encore mis en place. Donc on parle ici d’argent européen non déclaré. Ce sont des centaines et des centaines de milliards. Si ils ne sont pas déclarés aujourd’hui, il va falloir qu’ils bougent. Cela aura aussi un impact.

    Pour moi, la situation actuelle favorise le dollar.

    • Bonjour a tous
      ca n a pas dure
      ps : je suis sur un clavier qwerty …. pas d accent … mais il y a qd meme des virgules lol

  5. Bonjour à tous et merci JC pour l’article.
    perdu des soldats EURGBP en stop BE. En levier 2. Je vais essayer de ne rien faire aujourd’hui….

  6. On the BOJ and the yen:
    Pour ceux qui sont long JPY, attention au RV de la BOJ les 28/29. Kuroda a déjà surpris les marchés:
    In contrast, we are more concerned about our longstanding bullish view on the yen
    In the week ahead the Bank of Japan releases its regional economic report
    For the first time all 32 of its branches will survey firms’€™ salary plans
    A weak report would increase the risks of a surprise BoJ move at the end of January as Governor Kuroda has consistently warned wage growth needs to rise
    Further, last year’€™s strong consensus for more easing has shifted back to April at the earliest
    With very few analysts expecting any BoJ action this month, Kuroda has the opportunity to surprise the markets as he did in April 2013 and October 2014

  7. pour ceux qui ont encore des comptes à terme en RMB, c’est peut-être le moment de les vendre et de revenir à l’Euro. J’ai de plus en plus le sentiment que l’Europe est finalement la zone la moins turbulente, et que l’Euro pourrait remonter au moins jusqu’à 1.15 rapidement.

  8. pris un soldat long EURUSD sur franchissement de la ligne de cou du double bottom en M5. L’objectif du double bottom devrait nous faire franchir l’oblique de Flag en D1.

    • Tu mets encore trop de levier. Je suis pourtant assez d’accord avec toi sur le fondamental mais il ne faut surtout pas charger pour l’instant. J’ai pris moi aussi une sentinelle longue EUR USD avec un stop très éloigné sous 1.08. Graphiquement ce n’est pas baissier. Une position pourrait être construite.

  9. Par ailleurs, je ne comprends pas bien. J’ai 0.5 lot et une perte maximale acceptée de 500 euros. Vu les chiffres US et l’ambiance générale ca ne va pas etre si simple d’aller sous 1.08 !

    • Si bien sur depuis longtemps. Le renforcement long sur JPY est aussi du a ce constat.

    • sur USDJPY un peu le même signal qu’en 8/2007, entrée dans le Kumo en Daily et franchissement de l’oblique. j’espère que ça ne va pas se terminer comme en 2008.On peut aussi noter que en 2007, l’EURUSD avait continué sa progression pendant un an alors que le USDJPY déclinait déjà.

  10. Je me mets long prudemment sur EUR USD pour la cohérence des monnaies. Ama, EUR peut difficilement baisser si JPY monte.

  11. En lien avec mon commentaire précédent sur le rapport inflation / chomage, j’ai quand même du mal à imaginer que la chute du pétrole n’ai pas d’effet majeur sur le taux d’emploi US . Le secteur doit bien être responsable d’un million de créations d’emploi ces dernières années, si ce n’est pas 2 ou plus avec les emplois induits.Et cela fait 6 mois que les schisteux américains supportent des couts d’extraction 10-15 USD supérieurs aux prix du baril. Les 6 mois précédents, le ratio était kif kif; alors même s’ils s’en sont mis plein les poches pendant 5 ans, ca doit faire mal à la tréso quand même et leurs reserves de gras doivent être sérieusement attaquées il n’y a qu’a voir le rendement de l’oblig cheasapake….La encore, pour soutenir l’inflation US, je trouve tout ca plutot adverse

  12. Les données macro économiques qui me « chiffonnent », ce sont les très bas niveaux du pétrole et des MP…et surtout leur durée. Nous avons touché un plus bas de 12-13 ans sur le pétrole,un plus bas de 43 ans tout de même(!) sur les MP, alors je me dit qu’il faudrait peut être réfléchir la possibilité d’investir.

    Pour le prix du pétrole,à 5 dollars près, éventuellement 10 , on doit être très proches du point bas. Pour le prix des MP, c’est pareil, si les arbres ne montent pas jusqu’au ciel, on ne va pas forer le sol non plus.Par contre la question de la durée de la fénêtre de tir me semble plus ardue,
    Hors évènement géoplitique d’importance, avec l’arrivée du pétrole iranien, sa progressive montée en puissance s’étalant sur au moins 12 mois, avec peut être un fléchissement supplémentaire de la croissance mondiale d’ici là, j’imagine qu’on pourrait disposer d’un semestre, de légère baisse, ou de latéralisation, donc d’opportunité d’investir.Mais en est-on bien sur ?
    Si je me rappelle bien, le contre choc pétrolier des années 80 était tout sauf un feu de paille.Il avait duré plusieurs années (n’était-ce pas près de 5 ans, de 86 à 90 ? ) et avait littéralement mis par terre l’URSS . Aujourd’hui les BRICS c’est 25% du PIB mondial, il y a encore quantités d’autres pays qui dépendent des MP et l’effet récessif sur la planète est significatif. Alors peut-on s’attendre à une latéralisation beaucoup plus longue,c’est à dire en années pour le pétrole et les MP ?
    Qu’en pensez vous ? Investir tout de suite ? Attendre un vrai signal de hausse ?

    Vient aussi la question des supports…
    Avec le beta slippage sur les trackers ou autres est ce bien le bon moment pour rentrer ? N’existe-t-il toujours pas d’instrument moins contraignant ?
    Et si l’on doit aller chercher du vallourec ou du cgg veritas pour éviter le beta slippage et suivre le pétrole via une action, nous devons prendre en compte la santé de ces sociétés.Hum…
    Je n’ai pas beaucoup d’info non plus sur les supports permettants de tracer l’indice CRB, ou les MP en général

    Qu’en pensez vous ?

    • pour info:
      « Pétrole : l’Opep voit la production reculer… mais pas chez ses membres 18/01/2016 14:55

      © Reuters
      Code Libellé Cours
      Passer un ordre 0,00% – CRUDE OIL BARREL… 29,11 $ 15/01
      La chute du cours de l’or noir devrait entraîner une nette baisse de la production des pays producteurs non membres de l’Opep. Dans son dernier rapport mensuel, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole estime que la production hors Opep devrait ainsi reculer de 660.000 barils par jour cette année, soit nettement plus que le repli de 270.000 bj estimé précédemment. L’exploitation américaine devrait notamment baisser de 380.000 bj, selon l’Organisation.
      « Après sept années consécutives de croissance phénoménale de l’offre hors OPEP, souvent supérieure à 2 millions de barils par jour, 2016 devrait être marqué par un recul de la production avec les premiers effets des fortes réductions de capex », souligne le cartel.
      Si l’Opep évoque un début de rééquilibrage du marché pétrolier, sa production reste encore bien supérieure à la demande. En décembre, la production d’or noir de l’Opep a ainsi atteint 32,2 mbj alors que le cartel estime que la demande pour son propre pétrole devrait croître de 1,7 mbj à 31,6 mbj cette année. »
      —————————————————————————————————————————————————————————————————————
      par ailleurs,
      publication des stocks mondiaux le 18 janvier

  13. lamiremi,

    Je partage ton analyse sur le pétrole. Je rajoute que les junks oil bonds américaines devraient connaitre un avenir houleux et le prix du brut devrait rester bas.
    SI je raisonne en trader, il faut continuer à shorter le brut.(USD CAD et CAD JPY) ou ne rien faire. Je ne rentrerai long sur le brut que lorsque la situation sera favorable graphiquement et que nous aurons un espoir au niveau des fondamentaux. Ce n’est pas encore le cas.

  14. ama , les chiffres chinois seront meilleurs que ceux attendus (qu’ils soient truques ou pas) …vu que samedi 16 , le premier ministre chinois a annonce attendre + 7% pour le pib annuel

    bonne soiree à tous

  15. Le problème avec la situation actuelle c’est que les stats chinoise c’est 3 heures du matin. On risque de trouver le Forex complètement chamboulé demain ou pas …

    • Lol ca fait 9h chez moi…. mais je dors aussi a cette heure la d habitude !
      J ai mis le reveil cette fois, sans doute plus spectateur qu acteur. Pas encore assez familier avec les news pour acheter a la volee ou mettre des buy/sell limits

  16. bonjour à tous,

    ECHO BOURSE: La Chine injecte de nouvelles liquidités dans le système financier 19/01/2016 07:46

    SHANGHAI (Dow Jones)–La Banque populaire de Chine continue d’injecter des liquidités dans le système financier chinois. Elle a offert mardi 155 milliards de yuans (21,66 milliards d’euros) sur le marché interbancaire au moyen d’opérations de prise en pension (« reverse repo »). Cette initiative est apparemment destinée à préserver la liquidité du système alors que les réserves de changes de la Chine ont accusé en décembre le plus important repli mensuel de leur histoire. Les réserves sont ainsi tombées à leur plus bas niveau depuis près de trois ans dans un contexte de dépréciation du yuan face au dollar. La volatilité des marchés d’actions oblige les autorités à proposer des financements rapidement disponibles et relativement bon marché. Au total, des opérations de prise en pension d’un montant de 240 milliards de yuans parviennent à maturité cette semaine. La banque centrale chinoise devra donc offrir au moins 85 milliards de yuans jeudi pour obtenir un excédent net au niveau des financements cette semaine.

  17. Bonjour lamiremi,

    Je partage l’avis de JC qui conseille de trader directement le brut qui est en tendance baissière en ce moment et dont les fondamentaux ne donne aucun espoir de changement d’ici quelques temps.
    Concernant les supports que tu décris, je suis circonspect. Il y a aussi l’effet monnaie qui joue pour ces sociétés.
    Par exemple, tu est long sur une société d’extraction côtée en euro car tu penses que le pétrole touche le fond et qu’il va rebondir à 45 USD. Malheureusement, dans le même temps l’USD baisse de 50%. L’action de ta société risque de ne pas trop bouger. Si en plus tu cherches à investir dans des sociétés de services à l’industrie, tu additionnes en plus d’autres risques comme celui des techologies de la société, du coût de sa main d’oeuvre, etc…
    Si tu as acheté une société française qui conçoit des plate-formes pétrolières, le pétrole à beau remonter, si l’euro prend 50%, c’est un peu plus compliquer pour vendre et faire des bénéfices alors que toute l’industrie travaille en dollar.
    Bien sûr, les mouvements du pétrole et de l’eur/usd que j’indique sont uniquement à titre d’exemple et ne sont pas mes prédictions. :-) :-)

  18. Je viens de clôturer pas mal de position (USOil, USDCAD, USDGBP, short Dow…) que j’avais accumulé la semaine dernière. J’ai fermé les plus hautes en bénéfice et j’ai fermé les basses en stop BE/ légère perte pour les toutes dernières. Je ne garde que des short GBP/JPY dont l’entrée est à 169 et 171.
    Les supports enfoncés sur le GBP/JPY à 170/169 devraient faire résistance. Si cela ne tient pas parce qu’il n’y a plus de vendeur, c’est en stop BE. On a beaucoup baissé sur le GBP/JPY et on remonte fort en journalier.

  19. Bonjour,
    pas beaucoup de changements après la chine. une surprise de la BCE Jeudi?
    toujours en position levier 2 sur EURGBP et un soldat long EURUSD.

  20. Bonjour à tous,
    Petite poussée haussière de AUD et USD cette nuit après les chiffres chinois et l’action de la BPOC. Un levier à 2 est parfaitement adapté au momentum du marché.Un certain nombre de résistances et de supports sont à surveiller pour savoir si nous devons rester dans les tendances short AUD et GBP long EUR et JPY

  21. L’économie chinoise se stabilise mais l’alerte reste maximale pour Pékin -Market Blog 19/01/2016 09:54

    Par Yann Morell y Alcover
    PARIS (Dow Jones)–Les dernières statistiques officielles chinoises n’ont pas signalé d’aggravation de la conjoncture fin 2015. Elles suggèrent cependant une situation économique toujours fragile menaçant de se détériorer en 2016.
    Pékin a annoncé mardi que la croissance du produit intérieur brut (PIB) chinois avait atteint 6,8% au quatrième trimestre et 6,9% pour l’ensemble de 2015. Il s’agit du taux de croissance annuel le plus faible depuis 1990.
    Au quatrième trimestre, les indicateurs d’activité réelle, tels que la production industrielle, l’investissement ou les ventes de détail, semblent s’être stabilisés. Mais cette dynamique reste précaire. Pour Zhu Haibin, un économiste de la banque J.P.Morgan, un nouveau coup de frein pourrait intervenir dès le début de 2016, compte tenu de la faiblesse des investissements observée fin 2015.
    Pas d’accélération avant 2018
    De manière générale, les économistes tablent sur une poursuite du ralentissement de l’activité bien au-delà de 2016. Certains experts envisagent bien un rebond du taux de croissance à terme, mais il faudra sans doute attendre plusieurs années.
    « Dans l’ensemble, les données publiées aujourd’hui confirment que l’économie chinoise se trouve bien sur une pente descendante », explique Zhang Fan, un économiste de RHB Research. Selon lui, le ralentissement devrait se poursuivre en 2016 et 2017. Zhang Fan anticipe une croissance du PIB de 6,6% cette année et de 6,3% l’an prochain.
    De son côté, la banque ANZ se montre encore plus pessimiste, estimant le rythme de l’expansion chinoise à 6,4% en 2016 et à 6% en 2017. ANZ envisage toutefois un rebond à partir de 2018.
    Pékin en porte-à-faux
    Entre-temps, la tâche s’annonce très délicate pour Pékin, qui devra trouver le bon dosage de soutien monétaire et budgétaire pour parvenir à maintenir un niveau d’activité suffisant sans aggraver la bulle du crédit ni engendrer de nouvelle panique financière.
    Ainsi, l’économiste d’Oxford Economics, Louis Kuijs, s’attend à ce que les autorités abaissent le taux des réserves obligatoires à plusieurs reprises cette année. Mais il prévient aussi que le gouvernement devra sans doute recourir à une politique budgétaire plus expansionniste, compte tenu des marges de manoeuvre désormais très limitées de la banque centrale pour relancer l’économie par le crédit.
    Qui a dit que le processus de rééquilibrage du modèle de croissance chinois vers davantage de consommation et

  22. ECHO BONDS: Un probable passage à l’action de la BCE compense les risques à plus long terme – SocGen 19/01/2016 12:31

    LONDRES (Dow Jones)–La possibilité d’un nouvel assouplissement de la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) est en elle-même une bonne raison de conserver les emprunts d’Etat européens, malgré les dangers croissants pour les primes de risque des Etats périphériques, estime Société Générale. La banque cite parmi ces risques celui d’une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne et les défis politiques auxquels sont confrontés l’Espagne et le Portugal. Le marché se positionne lentement en prévision d’une intervention de la BCE en mars, qui devient plus probable chaque jour que le baril de pétrole se négocie sous 30 dollars, ajoute Société Générale. Si les perspectives sont favorables pour les dettes des Etats périphériques, la banque française préfère éviter les obligations des entreprises de la région.

  23. Le FMI réduit ses prévisions de croissance à cause des émergents :

    LONDRES (Reuters) – Le Fonds monétaire international a revu en baisse ses prévisions pour la croissance mondiale du fait d’un ralentissement plus marqué qu’anticipé dans les pays émergents, alors que la reprise reste « modeste et inégale » dans les économies avancées.

    Dans ses perspectives économiques mondiales actualisées publiées mardi, le FMI souligne en outre que les risques associés à ces prévisions sont de nature baissière et « basculent désormais vers les pays émergents ».

    Ses économistes n’attendent plus que 3,4% de croissance pour l’économie mondiale cette année, puis 3,6% l’an prochain, soit dans les deux cas 0,2 point de moins que dans leurs prévisions d’automne publiées en octobre, après 3,1% en 2015.

    Ils restent toutefois plus optimistes que ceux de la Banque mondiale, qui entrevoient une croissance globale limitée à 2,9% cette année après 2,4% en 2015.

    L’essentiel de leur révision porte sur les pays émergents et en développement, dont la croissance ne serait plus que de 4,3% (-0,2 point) en 2016 puis 4,7% en 2017 (-0,2 point également) après 4,0%, le niveau le plus bas depuis la crise financière de 2007-2008, en 2015.

    Mais ils abaissent aussi de 0,2 point leurs anticipations pour les Etats-Unis, à 2,6% pour 2016 comme pour 2017, jugeant que, si l’activité y reste résiliente, la vigueur du dollar pèse sur le secteur manufacturier et la baisse des cours du pétrole sur l’investissement dans le secteur minier.

    Pour la zone euro, le FMI attend 1,7% cette année (+0,1 point) et ne change rien pour 2017 (1,7% également).

    REDOUTABLES DÉFIS

    S’il se montre un peu plus optimiste pour l’Allemagne (1,7% en 2016 puis 1,7%, soit 0,1 point et 0,2 point de plus que précédemment), il l’est moins pour la France avec des prévisions à 1,3% (-0,2 point) puis 1,5% (-0,1 point) pour l’année en cours et la prochaine.

    S’agissant des pays émergents, le FMI ne change rien à ses anticipations pour la Chine (6,3% en 2016 et 6,0% en 2017) du fait principalement du ralentissement de l’investissement qui accompagne le rééquilibrage de l’économie.

    Les principales révisions visent le Brésil (-3,5% en 2016 puis 0,0% en 2017, soit respectivement -2,5 point et -2,3 points par rapport aux prévisions précédentes.

    Mais le FMI voit toujours l’économie russe rebondir de 1,0% l’an prochain après une nouvelle récession un peu plus marquée en 2016 (-1,0% au lieu de -0,6%).

    Selon le Fonds, d’importants risques pèsent sur ces perspectives, liés pour l’essentiel aux ajustements en cours dans l’économie mondiale et plus menaçants pour les pays émergents.

    Il cite dans l’ordre, un ralentissement chinois qui serait plus marqué, une appréciation plus forte du dollar et un durcissement des conditions de financement à l’échelle mondiale, le soudaine poussée de l’aversion au risque qui impacterait les pays les plus vulnérables et une escalade des tensions géopolitiques actuelles dans plusieurs régions.

    Pour Maurice Obstfeld, responsable des études du FMI, « l’année qui commence sera marquée par de redoutables défis et les gouvernements devront porter leur attention sur la résilience à court terme et les moyens de la renforcer, sans perdre de vue les perspectives de croissance à plus long terme ».

  24. Carney (BOE): l’économie britannique n’est pas prête pour un relèvement des taux 19/01/2016 15:12

    LONDRES (Dow Jones)–Le gouverneur de la Banque d’Angleterre, Mark Carney, a indiqué mardi que les taux d’intérêt au Royaume-Uni n’étaient pas près d’être relevés, en raison d’une inflation plus faible que prévu et du ralentissement de l’économie mondiale.
    L’économie britannique n’est pas prête pour une augmentation du loyer de l’argent, car la croissance s’est révélée décevante dernièrement et les tensions inflationnistes dans le pays sont faibles, a déclaré le banquier central lors d’un discours à l’Université Queen Mary de Londres.
    L’inflation au Royaume-Uni a été nulle en moyenne l’an dernier, a annoncé mardi l’Office national de la statistique (ONS). Il s’agit de l’inflation la plus faible enregistrée dans le pays depuis la création de cet indicateur en 1959.
    « Il me semble évident que depuis l’été dernier, nous n’avons pas fait suffisamment de progrès […] pour justifier un resserrement de la politique monétaire. Le monde se porte moins bien et la croissance au Royaume-Uni ralentit », a indiqué Mark Carney.
    La Banque d’Angleterre s’attend maintenant à une inflation « un peu plus faible » en 2016 qu’elle le prévoyait auparavant, a ajouté le responsable, signe qu’un relèvement des taux est peu probable cette année.
    D’après le marché des dérivés de taux d’intérêt, les investisseurs ne prévoient pas de relèvement des taux par la BOE avant la fin de l’année 2017, voire le début 2018.

  25. La fête continue c’est tout ! Rajoutons que la banque d’Angleterre vient de spécifier qu’il n’était pas question de monter les taux avant longtemps.

    • JC est ce que tu as un objectif en tete pour ce swing GBPJPY? Si on regarde en Weekly la prochaine etape est a 160 (si on enfonce le dernier plus bas de vendredi a 166).

  26. De retour. Merci Carney! j’avais lâché quelques EURGBP après l’inflation et le franchissement de l’oblique. J’ai rechargé après Carney et retour au dessus de l’oblique (levier 5) et aussi repris du GBPJPY sur l’oblique H1 (levier 2).
    L’objectif sur EURGBP à 0,78 puis 0,8 me parait plus clair que l’objectif sur GBPJPY.

  27. Comme je l’ai spécifié, il faut être sur GBP contre JPY et contre USD pour annuler les fluctuations USD JPY. Je suis présents sur d’autres paires actuellement mais on va rester simple. Je ne mentionne que ces trades.

    • Je suis carrément rentré short CAD JPY dans la force de la descente à 81.45 après le pull back. Du coup il n’y pas besoin de stop : – )

    • j’enrage un peu d’avoir tout soldé il y a quelques jours et d’avoir laissé le train repartir sans moi.

    • C’est toujours le mème problème, esteban. Il faut prendre prudemment des bénéfices mais garder des positions pour la poursuite du trend. Comme je trade avec mes impôts, j’ai moi aussi été d’une prudence extrême : peu chargé dans le début de tendance et prise régulière de bénéfices avec un levier 2. Je gagne 22000 euros depuis le début du short mais comparativement avec un compte qui fait plus de 180000 actuellement ce n’est pas énorme. Certains ont fait beaucoup mieux sur le blog. C’est le prix de la sécurité. Je n’ai jamais été en danger et je n’ai pratiquement perdu aucun stop loss. En situation normale, j’aurai pris tout de même plus de levier et gardé plus de positions car la tendance est belle. Mon compte société n’est toujours pas prêt. Il devrait y avoir pas mal de nouveautés à cette occasion. Partenariat avec un broker et un autre trader de renom. Ca pourrait bouger !

    • Sur le cadjpy, on avait des divergences haussières comme sur beaucoup de paires, et j’ai eu peur de laisser filer de beaux gains par rapport à la taille du compte sur une conso brutale, j’ai lâché les positions puis j’ai été très pris ensuite, résultat, quand j’ai vu que le train était déjà reparti je n’ai pas repris d’autres positions, car j’étais revanchard ;-)
      Il y aura d’autres occasions, c’est ce que faut se dire.

  28. Bonsoir,

    ce matin j’ai repris un peu de short GBPJPY à 168.4 après que l’on ait tapé sur 169. J’ai été prudent et ce soir après la lecture de l’après-midi, on pourrait me dire que j’aurai pu plus en prendre. Mais, je reste sur les 1% de perte possible. Maintenant, la position est en stop BE.

    Renaud, je partage aussi ton avis sur le boulevard jusqu’à 160. Il faut juste qu’on passe les 166.289, on hésite un peu pour l’instant.

    • J’ai un peu peur d’un gros rebond si ce canal M15 est franchit par le haut. Cela fait 3 fois qu’on bute autour des 166.4.
      Sinon ce swing me fait engendrer une plus value de 40% de mon compte (25% pris en cash, 15% en position) depuis mi decembre. C’est clair qu’en prenant plus de risques j’aurais pu faire un carton mais comme dit JC plus haut j’ai perdu tres peu de stop loss et j’ai trade en toute serenite sans stress.

    • Je partage ton attitude. Le risque se gère aussi par la taille de la position. Après, je prends le risque de perdre un peu sur ce coût là. Mais si on passe les 166.4, et que je laisse bien filer, c’est très rentable. Je suis assez confiant dans la suite. La banque centrale anglaise a été claire aujourd’hui.

    • Moins les positions sont importantes plus les stops sont éloignées et moins ils sautent.

    • Toujours intéressant de l’écouter. Des performances moins bonnes qu’il y a 15 ou 20 ans mais une grande prudence avec beaucoup de clairvoyance.

  29. Bonjour à tous,

    On est loin de USD JPY à 130. L’aversion au risque a encore progressé cette nuit avec le chiffre australien et USD JPY est à nouveau sous 117. J’ai tendance habituellement à éviter les indices actions à cause des gaps nocturnes qui rendent dangereux l’overnight / week mais le risque reste à la baisse pour l’ouverture de ce matin.
    Je suis long EUR USD et EUR GBP et short GBP JPY, GBP USD, AUD USD, AUD JPY, CAD JPY. C’est de la diversification ! Les positions sont cohérentes car toutes orientées vers une hausse de la volatilité et de l’aversion au risque. Le compte progresse bien, le votre surement aussi. On a de belles tendances. On en profite tout en restant méfiant. Que ceux qui ont pris des bénéfices partiels ne le regrettent pas (je parle pour les joueurs), l’incertitude est la base du trading et rentrer du cash de temps en temps est indispensable pour assurer et sécuriser la croissance du compte, absorber les reversals.

  30. Bonjour à tous,
    beau début de journée. Le GBPJPY est vraiment le meilleur cheval. Pris un soldat short NZDJPY hier soir grâce à une légère insomnie. Levier 4 sur EURGBP, 1 sur EURUSD, 1 sur GBPJPY et moins de 1 sur NZDJPY, EURCAD et CADJPY. Je commence à trader aussi prudemment que JC :-). On a un gros support à 165,5 sur GBPJPY, ensuite la voie est libre jusqu’à 162. Je vais peut-être faire un peu de cash ce matin.

  31. En Daily l’EURUSD est sorti de son flag. prochaine résistance à 1,10 sur l’oblique d’une belle fourchette d’Andrews et le haut du nuage. Si on casse c’est 1,125- 1,13 objectif Flag et fourchette.

  32. Beaucoup de stats cet apres midi.
    Je soumets une question a votre connaissance
    stats usa today tres nombreuses
    peut on penser que
    si les stats sont plutot dans les attentes ou superieures la tendance actuelle va continuer -hausse usd et jpy –
    si les stats sont plutot sous les attentes la tendance actuelle va continuer pour le jpy seul
    merci

  33. Depuis quelques mois, les stats US sont très difficile à jouer sur le US$.
    En revanche, la stat sur les salaires UK à 10h30 pourrait avoir un impact fort sur les cours.

    • merci Payback
      je pense que ca sera en dessous des attentes ou sur les attentes car hier le gouverneur de la BOE a indique qu il n augmenterait pas les taux avant un moment.
      Je ne vais pas mettre un sell limit sur ma simple supposition tout de meme….

  34. malheureusement difficile de dire si chute du GBP de ce matin du aux mauvaises stats à venir ou à la situation du marché. J’ai monté les stop BE en stop take profit sur les pairs en GBP.

  35. Sorti EUR USD très vite des renforts EUR USD. L’oblique a repoussé les prix. Je garde une seule position basse.

  36. j’avais vendu quelques soldat EURGBP avant la news pour faire du cash. Les chiffres ne sont pas extraordinaire, notamment les salaires. j’ai repris quelques soldats

    • j avais que des basses …. prefere sortir en stop win. La bougie est conquerante en effet

  37. Je ne suis sorti que des renforts EUR USD dont je me méfie comme de USD JPY. On a pas franchi ama.
    Je garde le reste car je ne vois pas les tendances lourdes s’inverser tout de suite. On devrait avoir un mouvement dans un mois ou deux de reprise du pétrole et une baisse de l’aversion au risque mais je ne crois pas qu’on y soit encore.

  38. article de Léonard Sartoni

    http://argent-or.blogspot.fr/2016/01/goldoil-ratio-le-rapport-orpetrole.html

    un extrait :

     »
    Comme durant toutes les crises qui sont survenues depuis 2011, le marché de l’or n’a quasiment pas profité du marasme actuel sur les marchés actions.

    En plus de cela, il y a eu une divergence baissière importante avec les mines d’or toute la semaine dernière.

    Chaque fois qu’une telle divergence apparaît, le marché de l’or subit un important raid baissier peu après. Les mines agissent souvent en signal avancé pour l’or.

    Est-ce que cette fois sera l’exception? Est-ce que ces ventes sur les mines étaient seulement dues à des ventes forcées de hedge funds en difficulté? Nous aurons bientôt la réponse, mais je ne peux absolument pas m’avancer pour l’instant. Je demeure extrêmement prudent.
    « 

  39. IPC decembre en dessous des attentes tout comme l annuel
    Mise en chantier bien en dessous egalement
    activité et inflation ralentissent
    Pas tres bonnes ces stats pour le usd, la fed joue tjs à cache cache avec l inflation.
    4 hausses des taux cette année, pas évident il me semble

  40. Cinq éléments clés à surveiller lors de la conférence de Mario Draghi – Market Blog 20/01/2016 16:14

    Par Yann Morell y Alcover
    PARIS (Dow Jones)–Le Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) se réunira jeudi, dans un contexte marqué par de fortes turbulences sur les marchés financiers et une dégradation des anticipations d’inflation en zone euro, dans le sillage de la baisse des prix du pétrole.
    Malgré ces éléments négatifs, la plupart des conjoncturistes estiment que la BCE laissera sa politique monétaire inchangée, après les mesures supplémentaires déjà annoncées en décembre dernier. Le président de la banque centrale, Mario Draghi, risque cependant d’adopter un ton particulièrement accommodant, lors de la conférence de presse prévue à l’issue de la réunion. Il pourrait même fournir de précieux indices sur les intentions de la BCE pour les prochains mois.
    Voici cinq éléments cruciaux à surveiller à cette l’occasion.
    1- Les pistes envisageables pour les prochains mois
    Compte tenu de la récente dégradation des perspectives d’inflation en zone euro, la plupart des analystes estiment inévitable un nouveau passage à l’action de la BCE au premier semestre 2016. En revanche, les avis demeurent extrêmement partagés quant au calendrier et au détail des mesures qui seront éventuellement prises. Certains experts tablent sur une baisse du taux d’intérêt appliqué aux dépôts des banques auprès de la banque centrale dès le mois de mars. D’autres n’envisagent pas de passage à l’action avant juin, voire juillet prochain. Une possible intensification des achats de dettes publiques et privées de la BCE, envisagée par certains analystes, reste pour l’instant considérée comme peu probable.
    2- L’agitation boursière et la Chine
    Le début d’année catastrophique pour les marchés financiers et les inquiétudes liées au ralentissement chinois risquent d’annihiler les efforts déployés depuis de nombreux mois par la BCE, pour stabiliser le système financier de la zone euro et redresser l’inflation. Les journalistes ne manqueront probablement pas d’interroger Mario Draghi sur son analyse de la situation, ainsi que sur les mesures envisageables en cas d’aggravation.
    3- Les perspectives d’inflation
    Les cours du pétrole ont chuté de plus de 30% depuis la précédente réunion de politique monétaire de la BCE, tandis que l’euro s’est apprécié d’environ 3% par rapport au dollar. Sur les marchés financiers, les anticipations d’inflation des investisseurs ont retrouvé le chemin de la baisse. Si la mise à jour des projections économiques de la BCE n’est pas prévue avant le mois de mars, Mario Draghi devra certainement reconnaître que les perspectives en matière d’évolution des prix à la consommation se sont fortement détériorées ces dernières semaines, compliquant d’autant le retour de l’inflation à un niveau proche de l’objectif de la banque centrale.
    4- Les bonnes nouvelles
    Tout n’est pas noir en zone euro. Malgré un environnement économique international de moins en moins porteur, les plus récentes statistiques économiques indiquent que la reprise de l’activité dans l’union monétaire a plutôt bien résisté jusqu’ici. Un certain nombre d’autres indicateurs, tels que le relâchement des critères d’octroi de prêts bancaires, suggèrent aussi que les mesures prises par la BCE depuis plusieurs années pour relancer le crédit et la croissance en zone euro portent peu à peu leur fruits. Mario Draghi ne devrait pas se priver de souligner ces succès ponctuels.
    5- La réaction des marchés
    Après l’amère déception provoquée au début décembre par les mesures présentées pour accélérer le redressement de l’inflation, les investisseurs ont soigneusement évité tout pari sur une inflexion de la politique monétaire en amont de la réunion de jeudi. Depuis la dernière conférence de Mario Draghi, la monnaie unique est restée stable face au billet vert, à environ 1,09 dollar pour un euro, tandis qu’aucun mouvement de grande ampleur n’est venu affecter les marchés de la dette publique. Les attentes des investisseurs sont donc faibles et la moindre évocation de mesures supplémentaires pourrait entraîner une réaction des marchés.

  41. des banques italiennes dans la tourmente depuis hier on dirait
    si ça pouvez faire exploser les 1.09 de l’euro… mes shorts pris ce matin seraient bien content…

  42. Pas mal la progression du Gold ! Je ne suis pas sur que ca dure mais bon … Ca pourrait etre un début si la crise se poursuit.

  43. A noter que le S&P 500 a enfonce le dernier plus bas de fin aout 2015 et se trouve proche du plus bas de octobre 2014. Si on a un bear market c’est direct direction les 1570 d’ici 9/12 mois (plus haut 2007) ?

    • Je n’ai pas raté les indices. Je ne trade pratiquement plus que le Forex, Gold et éventuellement Oil. Je savais pertinemment qu’ils allaient baisser mais me prendre 150 ticks sur un retracement en gap overnight alors que j’ai mis un stop à 50 ticks c’est fini pour moi. Il faudrait que le marché est une autre allure. On a d’autre moyen plus sur de jouer l’aversion au risque et la volatilité.

    • C’est vrai que trop de gens parlent de bear markets. Je sais plus ce que le consensus etait debut 2008.

  44. @payback,

    il y a qq temps , j’écrivais que pou moi , le dax devait aller inf 9427 cloture utJ
    ce qui m’ennuyait de shorter l’eurus (voir le billet , il ya qq semaines)

    ce jour les cours ont cloture à 9391,64


    à titre personnel,

    je ne suis plus ennuyee …pour shorter l’eurus

    …quant à aller + bas sur le dax , c’est evidemment tjrs possible ..complique de trouver un point bas, cependant , en utJ et en ut30 , il y a sur le dax des divH (sur mes indicateurs)…donc je ne serais pas etonnee que le dax retrace

    donc et pour moi , plutôt à la recherche de longs (sur le dax) et de short sur l’eurus…sans precipitation :-)

    • je suis toujours long EURUSD. Si Draghi décoit demain l’Euro va devenir une valeur refuge, surtout avec les craintes d’une intervention de Kuruda sur JPY. ça colle aussi avec mes longs EURGBP. referendum Brexit au mois de Juin.
      Ce soir suis long EURGBP levier 4, long Eurusd levier 2 et short GBPJPY, CADJPY et NZDJPY en dessous de 1. Long Gold en dessous de 1 aussi.
      Toutes positions en positif Stop BE.

  45. Si vous lisez les avis des banques, aucune n’est d’accord sur EUR USD ca donne un range et ca se trade comme un range : short sur résistance et long sur support.

  46. Attention au franchissement à la hausse de l’oblique hebdo sur EUR USD. Dans ce cas on sortirait du range.

  47. eurus,

    en cloture ut30
    les bornes pour moi , sont :
    1,0977 ……sup ce niveau , ce serait up
    et
    1,0863…..inf ce niveau ce serait down

    je ne considere que les cours cloture

    • …pendant et apres le discours de draghi ….ce sera wait and see, ;..et probablement d’autres niveaux seront à considerer

  48. hello :)
    perso toujours sur l’euro en UT 4h/1h principalement pour jouer le large range.
    vendu mes shorts mardi, joué le rebond hier… et aujourd’hui j’ai passé la journée à construire une grosse position short pour demain.
    demain, si ça baisse ou pas ? aucune idée.
    bref, c’est purement technique, je n’ai aucun biais alors… et comme j’avais l’occasion graphiquement aujourd’hui de rentrer short… j’ai shorté le haut du daily, et c’est tout… et comme j’ai de la chance depuis le début de l’année, ça se tente :))
    tout au be.
    http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=781278Capture.png

    • et possible qu’une pose de la baisse des indices vienne me filer un coup de pouce… c’est ce que je cherche aussi.
      voili voilou

  49. Bonjour à tous,

    Si vous perdez des soldats c’est qu’il y a trop de levier ou qu’il n’y a pas de tendance. Je suis sorti en quasi BE sur EUR USD car le cross n’a pas franchi sa borne sup et il reste en range, donc impropre au trend following.
    EUR GBP toujours en gain mais il bute sur une résistance très forte à 0.7750. Son franchissement dépend de la BCE aujourd’hui. Les positions doivent être sécurisées mais doivent pouvoir encaisser la volatilité. c’est toute la difficulté du positionnement des stops.
    Les trends short AUD, CAD et GBP contre USD et JPY sont en phase de retracement mais toujours en course.

  50. bonjour à tous,
    Chine: la PBOC injecte des liquidités dans le système financier avant le Nouvel an 21/01/2016 07:39

    SHANGHAI (Dow Jones)–La Banque populaire de Chine (PBOC) a adopté jeudi sa mesure la plus agressive depuis quatre ans en injectant des liquidités dans le système financier chinois cette semaine. La banque centrale cherche ainsi à prévenir une crise de liquidité avant les célébrations du Nouvel an chinois, alors que d’importants volumes de capitaux quittent déjà le pays.
    La PBOC a proposé pour 400 milliards de yuans (55,8 milliards d’euros) de prêts à court terme, connus sous le nom de prise en pension, aux banques commerciales via ses opérations bihebdomadaires de marché.
    La banque centrale chinoise avait déjà injecté 155 milliards de yuans sur le marché par le même moyen mardi et l’injection nette de liquidités cette semaine s’élève donc à 315 milliards de yuans, le montant le plus important depuis la mi-janvier 2012 lorsque les injections de la PBOC avaient atteint à 353 milliards de yuans.
    L’injection de la PBOC intervient alors que la demande de liquidités en Chine commence à augmenter en prévision des fêtes du Nouvel an, qui débuteront autour du 7 février. Les consommateurs chinois dépensent alors des montants importants et remettent des enveloppes rouges contenant des billets de banque à leurs familles et amis.
    La PBOC avait par ailleurs décidé en début de semaine d’injecter 600 milliards de yuans dans le système bancaire, au moyen de prêts à court et moyen terme aux établissements financiers. Cette opération constitue une forme alternative d’assouplissement monétaire, destinée à réduire les coûts de financement dans une économie en difficulté.

  51. Le bazooka de la BCE est remis en cause par la chute des marchés – Plus Europe 21/01/2016 10:06

    Tommy Stubbington et Christopher Whittall,
    THE WALL STREET JOURNAL
    LONDRES (Dow Jones)–Alors que la Banque centrale européenne (BCE) tente activement de stimuler l’économie de la zone euro, les turbulences sur les marchés mondiaux émoussent sa principale arme: l’assouplissement quantitatif (QE).
    Le fléchissement actuel des marchés pourrait obliger la BCE à revoir à la hausse son programme de rachats massifs d’obligations ou à réduire davantage les taux d’intérêt. Les investisseurs espèrent obtenir les premières indications sur ses intentions à l’issue de la réunion de politique monétaire jeudi.
    En raison de la chute des marchés, les actions et les obligations d’entreprises ont maintenant effacé tous les gains réalisés après l’annonce du QE voilà un an.
    Un mécanisme enrayé par la conjoncture
    Ce programme était conçu en partie pour stimuler l’économie en favorisant une hausse des prix des obligations et des actions et permettre ainsi aux entreprises de lever plus facilement de l’argent frais et d’investir. La chute des cours du pétrole, des obligations et des actions en a affaibli les effets, compliquant les levées de fonds d’entreprises et entretenant la faiblesse de l’inflation dans un contexte de recul des coûts de l’énergie.
    « L’environnement économique et financier a subi une telle détérioration que je suis convaincu que la BCE enverra un message très fort » disant qu’un nouvel assouplissement se profile, affirme Franck Dixmier, directeur des investissements obligataires chez Allianz Global Investors.
    Les rachats massifs de titres de dette ont abaissé les rendements des obligations souveraines dans la zone euro, encourageant les investisseurs à rechercher des placements plus rentables mais plus risqués comme les actions et les obligations d’entreprise. Mais aujourd’hui, les investisseurs renoncent aux actifs qui, voilà quelque temps encore, avait leur faveur en raison de l’impact positif du QE.
    « Le QE devait produire ses effets en poussant les investisseurs vers des actifs plus risqués », souligne Peter Chatwell, chef des stratégies obligataires chez Mizuho. « Mais comment cela peut-il fonctionner si les transactions portant sur ces actifs s’effondrent? », s’interroge l’intermédiaire financier.
    Un préoccupant déphasage
    Par ailleurs, la chute de 50% des cours du Brent au cours des 12 derniers mois a nui aux efforts de la BCE visant à soutenir l’inflation. Généralement, un QE entraîne une accélération de la hausse des prix en augmentant la masse monétaire.
    Pourtant, l’inflation reste faible. Les prix à la consommation n’ont crû que de 0,2% en décembre sur un an, continuant à évoluer en deçà de l’objectif d’un peu moins de 2% retenu par la banque centrale.
    Les défenseurs du QE affirment certes avec quelque raison que le programme de rachats de titres n’est pas un échec complet. Beaucoup d’investisseurs estiment que sans les mesures de relance de la BCE, les conditions financières dans la zone euro auraient été pires.
    Mais dans tous les cas, la tâche de Mario Draghi, le président de la BCE, s’avère délicate. La déconvenue de décembre, qui a vu les marchés d’actions européens chuter de 3% après la conférence de presse du banquier central, a démontré que laisser croître les attentes comporte un risque. Cette réaction pourrait être la preuve que la capacité de la BCE à influer sur les marchés s’amenuise, selon certains investisseurs.

  52. Bonjour à tous,
    Pour ceux qui suivent les indices, a un superbe signal de fin/début de cycle aujourd’hui sur le SPI (en graphe daily). J’aimerai jouer le rebond qui pourrait être très violent.
    Mais pour l’instant que chi !
    Je suis le crude de très près, en cas de velléité haussière, je passerai long.
    Le problème c’est qu’avec Draghi à 14h30, ça peut partir en quelques secondes.
    Bons trades à tous.

    • Je suis fait, ca me rappelle Tintin et la Belgique. Un belge qui colle son argent en Suisse, ca pose question.

  53. GBP JPY semble avoir fini son retracement – j ai pris un soldat sous l oblique h4 now en BE, pas plus car j avais 3 soldats sous les cours….
    AUD JPY tjs dans son biseau de retracement h1

    • Oui bien sur, disons que il y avaut 3 plus bas autour de 164.7 en M15 qui bloquait avant de pouvoir tester les 163.8.

    • Les m15 c est pas tres solide amha, je me suis fait avoir tres souvent !

      Je m en sers plutot sur des figures chartistes pour les BO, quand ca cadre avec le h1/h4
      Là on a un beau triangle en m15 effectivement et on est sur le pullback du BO.
      Je regarde aussi si en m5 on passe ou pas la Bollinger mediane / et le style de bougie , si on passe pas c est plutot bon signe. Pas tres significatif mais petite indication

  54. hello )
    toujours avec mes shorts
    j’essaie de prendre des lignes en plus, là j’en ai deux… avec un peu de chance a peut passer LOL
    bon ben maintenant j’attends un gros coup de c.l pour que ça baisse :))
    pas envie d’essayer de edger pour protéger mes shorts… je veux une seule direction, ça baisse ou pas.
    pas de prise de tête… tic tac tic tac :)
    http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=521297Capture.png

    • en //je suis long cac, depuis ce matin

      si ma projective n’est pas ok…je passe flat eurus et cac

      obj pour cac : mme 9utJ

    • je joue + facilement le dax,

      …mais si projective non ok , …ça me coute moins cher avec le cac :-)

    • exact ;)
      j’ai tradé le dax pendant 3 ans, j’ai arrêté quasiment du jour au lendemain quand ils ont changés tous les robots dessus (et à cause de chipeur sur l’YM)… mais il m’a permis de me constituer une bonne partie de mon capital à l’époque… il m’en a fait bavé quand même le bougre avant d’y arrivé LOL

    • j’ai mon MT4 qui déconne, il freeze de partout… grrrr… quelle daube ce logiciel quand même :((

    • USD Inscriptions hebdomadaires au chômage 293K 278K 283K (révisé de 284K)

      USD Indice manufacturier Fed de Philadelphie (Jan.) -3,5 -5,0 -5,9

  55. La BCE pourrait reconsidérer sa politique monétaire en mars, prévient Draghi 21/01/2016 15:06

    PARIS (Dow Jones)–Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, a prévenu jeudi que l’institution devrait examiner et peut-être reconsidérer sa politique monétaire lors de sa prochaine réunion en mars, en insistant sur le fait qu’il n’existait « pas de limite » pour son champ d’intervention dans le cadre de son mandat.
    « Notre crédibilité serait entamée si nous n’étions pas prêts à réexaminer notre politique », a affirmé le banquier central, qui a constaté que le contexte économique et financier avait changé depuis la dernière réunion de la BCE en décembre.
    « Les risques pour les perspectives économiques se sont de nouveau accrus », a précisé Mario Draghi au cours de la conférence de presse tenue à l’issue de la première réunion du conseil des gouverneurs de la banque centrale de 2016.
    « Nous avons le pouvoir, la volonté et la détermination d’agir », a martelé le banquier central, soulignant que la BCE disposait de « nombreux instruments pour agir ».
    Le responsable a tenu ces propos alors que la BCE a annoncé jeudi qu’elle maintenait son principal taux directeur à 0,05%. L’institution de Francfort a aussi maintenu son taux de rémunération des dépôts à -0,30%. La décision de la BCE jeudi est conforme aux prévisions du marché.
    « La BCE s’attend à ce que les taux restent à leur niveau actuel ou plus bas pendant une période prolongée », a en outre déclaré Mario Draghi.
    Le responsable a observé que l’inflation du mois de décembre s’était révélée plus faible que prévu et a déclaré que la trajectoire de l’inflation annuelle en 2016 était « maintenant plus basse » qu’attendu le mois dernier.
    La conférence de presse de Mario Draghi intervient alors que les marchés financiers s’inquiètent des risques pesant sur la croissance mondiale en ce début d’année, marqué par un nouveau repli des cours du pétrole qui risque de contrecarrer les efforts de la BCE pour faire remonter l’inflation dans la zone euro.
    « La situation dans les marchés émergents pèse sur la reprise dans la zone euro », a averti Mario Draghi.

  56. Je viens de suivre la BCE. On est en range étroit sur le support hebdo. Rien de déterminant dans le discours. Le support n’est pas franchi. Je remets pas en cause les trends en cours pour l’instant.

  57. Bonjour, j’ai raté le début de Draghi. Retour pour prendre un soldat EURGBP long sur l’oblique H1/H4.
    Rien de nouveau sur Draghi. les BC sont en train de perdre de leur crédibilité.

  58. L’OPEC et les russes disent envisager une action commune pour faire monter le prix du brut. Le CAD explose mais il atteint des niveaux de résistance forte

  59. American Petroleum Institute (API) crude oil inventory data result

    US crude stock inventory build of 4.6 million barrels
    Stocks at Cushing up 63K barrels
    more to come
    Note – The American Petroleum Institute data is out earlier to their subscribers (at 4.30pm ET) and released publicly at 4.35pm ET.

  60. le dow est prêt à exploser à la hausse… je garde mes shorts pour l’instant, car mon but était aussi de profiter d’un éventuel rebond des indices… je poserai des longs au dessus de 1.08 au cas ou sur l’euro… et si on y va bien sur.

  61. Le discours de Draghi et les éventuels accords de réduction de production de pétrole sont en train de modifier les sentiments de marché . Je recommande la prudence. Un retournement est possible sur le yen qui deviendrait moins fort, un pétrole plus fort et les MP currencies en reversal. L’euro pour l’instant conserve son support. Il faut observer et sortir si le mouvement de reprise se poursuit au dela du raisonnable. Pour vous faire une idée du marché, regardez toutes les paires tradées en D1. C’est assez éloquent.

  62. USD Stocks de pétrole brut 3,979M 2,811M 0,234M
    USD Stocks hebdomadaires de produits distillés EIA -1,025M 0,133M 6,136M
    USD Stocks d’essence 4,563M 1,378M 8,438M

  63. Le raisonnement est le suivant. Les pays producteurs de pétrole sont étranglés et ne vont pas pouvoir continuer comme ça et vont finir par s’entendre. La BCE va agir en mars et le Brexit n’aura pas lieu car l’europe est en train de faire des concessions à l’Angleterre. Les tendances actuelles vont au moins se mettre en pause. J’ai pris du cash en vendant mes positions et je vais réanalyser la situation en partant sur une nouvelle feuille blanche. Je shorterai ou reviendrai long mais les seuils majeurs de nos tendances n’ont pas pu être enfoncés. Ca nécessite de la réflexion. Hors marché.

  64. On est clairement en reversal : ETEI, double ou triple bottom en fonction des paires. Et le pétrole flambe ! nouvelle tendance ou feu de paille ? Nous verrons.

  65. nous font une figure « étrange » sur l’euro… jamais vu ça ! LOL
    j’ai edgé à 100% mes shorts sur 1.08100.
    je viens de solder tous mes edges, donc mes longs, à l’instant sur 1.08400.
    et je me retrouve donc à 100% short avec toujours mes positions prisent en haut hier.
    on verra bien maintenant… la nuit devrait faire redescendre un peu l’euro avec l’ouverture asiatique… enfin j’espère :)
    épuisant à trader… mais j’aime bien :)

    • manque surement un spike sur 1.08500… c’est là ou il faudra re-entrer short… ou pas ;)

    • je suis passee flat qd l’eurus a touche la boll inf en utJ
      …parce que si ping pong entre les boll utJ … :-)

    • spike entre 1.08500 et 1.08700 pour être précis…. bref, comme d’hab, boucher les trous :)
      ça pousse les prix pour faire du buziness, c’est pas comme si on avait un Vbottom et on passe haussier, enfin c’est a lecture des prix, après j’en sais rien.
      http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=913634Capture.png

      aller, miam miam… j’ai faim, direction raclette… et apéro… ça frappe à ma porte :)

    • oui surfeuse, c’est un super point de sortie… tout simple mais toujours efficace.
      on est rarement déçu. pas toujours le plus bas extrême sur l’instant… mais 1H après on est souvent content d’être sortie ;)

      perso je cherche à swinguer short, c’est draghi qui le dit, alors je suis bien obligé de batailler pour garder mes shorts les plus haut le plus longtemps possible.
      ce qui m’ennuie c’est que j’ai un pote super pro qui a 1.11 puis 1.17 comme objectif MT… et il ne se trompe quasi jamais (ancien responsable forex banque monde avec 25 salles de marché, etc… un tueur), aujourd’hui tout seul chez lui peinard, je l’ai jamais vu aussi heureux de la vie depuis :)

      A+ la file

  66. La configuration weekly de usdjpy me donne toujours envie de construire une position short avec un objectif à 110. Mais jouer le retour de l’usdjpy a 110 c’est jouer le scénario catastrophe….

  67. je reviens du cine, the big short (en anglais pas tjs evident a comprendre mais) interessant sur la collusion agence de notation/grandes banques que j avais loupe a l epoque
    Sinon l euphorie MP currencie ralentie mais ai perdu 0.5% du compte sur stop loss sur aud jpy et cad jpy.
    il ne me reste que gbp jpy
    La russie est en train de creer une bourse du oil en rouble, peut etre une raison supplementaire a l accord dont parle jcb entre l opep et la russie

  68. Tout est compliqué désormais. Certains sous jacents ou devises ont beaucoup baissé. Le potentiel de baisse devient moins important et le risque de reversal non négligeable. Les patterns d’aujourd’hui sont des figures de retournement. Je me pose la question d’une évolution plus chaotique et moins intéressante en termes de tendance. Je n’hésiterai pas a cesser tout trading si les conditions ne sont pas favorables. Je ferai un point ce wek end.

  69. L effet Super Mario s estompe rapidement car apparemment selon JCB et PayBack il n a rien de bien entousiasmant dans son discours a part la phrase reprise par Surfeuse mais celle la il l a deja sorti il semble me souvenir

  70. NEW YORK (AFP) — Les cours du pétrole se sont nettement repris jeudi à New York, portés par l’optimisme revenu à la Bourse et un mouvement de reprise technique après avoir abandonné plus de 28% depuis le début de l’année.
    Le cours du baril de référence (WTI) pour livraison en mars, dont c’était le premier jour d’utilisation comme contrat de référence, a gagné 1,18 dollar à 29,53 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), soit une progression 4,16%.
    Cette hausse a bénéficié en outre d’un effet d’optique, car le contrat de mars avait débuté la séance 1,80 dollar au-dessus du cours de clôture la veille de celui de février.
    Reste que le cours de référence a échoué, en dépit de quelques tentatives, à terminer la séance au-dessus du seuil psychologique des 30 dollars, qu’il avait franchi à la baisse vendredi dernier pour la première fois depuis 2003.
    « Il s’agit surtout d’un mouvement lié à la prise de bénéfices de la part de ceux qui avaient parié sur la baisse des cours », a déclaré Gene McGillian, de Tradition Energy, notant que « le marché était allé trop loin » et trop vite à la baisse, créant les conditions d’un rebond.
    Par ailleurs, l’optimisme né de la reprise des Bourses européennes et américaine, à la suite d’un discours jugé encourageant de la Banque centrale européenne (BCE), a donné des raisons aux investisseurs de se remonter un peu le moral.
    En revanche les chiffres hebdomadaires du ministère américain de l’énergie sur l’état des stocks aux Etats-Unis n’ont pas apporté beaucoup de raisons de se réjouir: les stocks de brut et d’essence ont fortement augmenté et la production nationale a encore un peu progressé, seuls les stocks de produits distillés affichant une baisse inattendue, à la faveur d’un coup de froid qui a sollicité les chaudières.
    De quoi faire dire à M. McGillian que la remontée de jeudi n’est qu' »une correction de court terme ».
    « Tant que les prix ne prendront pas en compte le ralentissement de la croissance mondiale, surtout en Chine et dans les pays émergents, et qu’on en verra pas de signe d’une réduction des excédents d’offre, le marché aura encore une marge de baisse », a-t-il assuré.

    …………——————————————————-

    :-)

    il n’a pas fini de faire « couler de l’encre »

  71. Bloomberg with the Nikkei headline

    From the article itself:

    The Bank of Japan is taking a serious look at expanding its monetary easing measures

    The oil rout has changed the BOJ’s thinking. « If falling consumer prices resulting from crude’s plunge are making more people feel that prices are less likely to rise, then we should consider additional easing, » said a senior BOJ official.

    It cites:

    Sliding oil prices weighing on the 2% inflation target
    The strengthening yen
    Falling stocks
    Expectations growing within the government and the ruling party for additional easing steps

    Says further that the BOJ will downgrade its fiscal 2016 consumer price growth forecast from 1.4% to around 1%. (The bank will release its Outlook for Economic Activity and Prices report on January 29). And its also likely to extend the time frame for hitting the 2% inflation target beyond « around the second half of fiscal 2016 » as currently estimated.

    Kuroda will struggle to get the votes at the board meeting, or, at the very least, it will be very close. But the drums have been beating for more easing from the government. Of course there is plenty of ‘its up to the BOJ’, but there have also much discontent with slow progress on inflation, continued signs of a weak economy, and a strengthening of the yen against the USD

    src : http://www.forexlive.com/

  72. Bonjour à tous,

    Les rumeurs de projets d’accord à Davos se précisent.
    J’ai pris quelques positions spéculative sur cette nouvelle sur le Forex hier soir. Je reste prudent avant d’en parler.

    • Bonjour, toujours hors marché. On est sur résistance/ support en h1/h4 et D sur beaucoup de paires. ça reste assez incertain. Je deviens plus prudent que JC :-)

  73. bonjour à tous,

    BCE: les prévisionnistes abaissent leurs prévisions d’inflation pour 2016 et 2017 22/01/2016 10:25

    FRANCFORT (Dow Jones)–Les économistes interrogés par la Banque centrale européenne (BCE) ont abaissé leurs prévisions d’inflation dans la zone euro pour cette année et l’an prochain, selon une enquête trimestrielle publiée vendredi par l’institution, ce qui suggère que la BCE va continuer d’avoir des difficultés à atteindre son objectif de stabilité des prix consistant en un taux d’inflation de 2% à moyen terme.
    Les prévisionnistes professionnels sondés par la banque centrale ont abaissé leur prévision d’inflation pour 2016 de 0,3 point de pourcentage, à 0,7%. Ils ont également réduit leur projection d’inflation pour 2017 de 0,1 point de pourcentage, à 1,4%, par rapport à la prévision donnée au quatrième trimestre de l’année dernière.

  74. Draghi (BCE): les politiques des banques centrales vont rester divergentes pendant un moment 22/01/2016 11:16

    FRANCFORT (Dow Jones)–Les grandes banques centrales vont mener des politiques monétaires divergentes « pendant un certain temps », a déclaré vendredi le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi.
    Le banquier central a ainsi souligné la volonté de la BCE d’apporter des mesures de soutien supplémentaires à l’économie de la zone euro si nécessaire, alors que la Réserve fédérale (Fed) a commencé à relever ses taux d’intérêt.
    Mario Draghi, qui s’exprimait à Davos, a estimé que la décision de la Fed de relever ses taux en décembre était appropriée et avait été « impeccablement exécutée ».
    « La reprise américaine est plus avancée que ce qu’il se passe dans la zone euro et au Japon », a observé le président de la BCE.
    « Et il est donc parfaitement naturel que les politiques monétaires diffèrent, et elles resteront divergentes pendant un moment, ce qui se reflétera dans des taux d’intérêt différents », a-t-il poursuivi.

  75. On est sorti au bon moment. C’est parfait. Mon nouveau trade a l’air de bien démarrer. Je ferai un article sur le sujet ce week end.

  76. Lane (BCE): Les dépréciations des devises émergentes contrebalancent la baisse de l’euro 22/01/2016 14:51

    LONDRES (Dow Jones)–L’un des tout nouveaux membres du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) a déclaré vendredi que les récentes dépréciations des devises des économies émergentes contrebalançaient les bénéfices, pour la croissance, de l’affaiblissement de l’euro face au dollar américain au cours des 18 derniers mois.

    ————————————–

    bon WEnd à tous

  77. Très bonne synthèse marché OIL dans the économist de cette semaine. Dans l’attente de l’article de ce WE de JC pour prendre des positions sur le marché. Je ne suis pas encore convaincu du retournement. Toujours envie de jouer un swing short usdjpy….

  78. Impressionnant le rebond de la livre. Je n’ai pas pris tous mes benefices hier malheureusement mais bon je ne vais pas me plaindre sur ce trade. J’ai pris un soldat USOil hier sur le break out. J’imagine que ton article JC sera sur une paire correlee au petrole?

  79. Bonjour à Tous,

    Sur quoi JC a-t-il bossé? Je ne sais pas mais depuis quelques jours je regarde le USDCNH. Pourquoi? C’est simple, il y a d’importantes sorties de capitaux de la Chine. Son économie ralentit et beaucoup de gens ont intérêts à sortir leur argent. Il y a donc beaucoup d’argent qui part de la zone Yuan. Les rapports de la banque centrale de Chine le confirme clairement.
    Graphiquement, en mensuel et en hebdomadaire, on est haussier, avec en hebdo un joli support oblique depuis fin octobre. Et là, on y est justement dessus. On le suit en remontant. Donc c’est le moment d’y aller long USDCNH.

    • :-)

      si je devais parier sur quoi JCB a bosse ….
      je dirais que cela a un rapport avec mon post de ce matin ,concernant la conference de draghi:
      « Draghi (BCE): les politiques des banques centrales vont rester divergentes pendant un moment 22/01/2016 11:16 »

      …reponse , ce wend :-)

  80. si c’est une paire corrélée au pétrole et qu’on mise sur une baisse de l’aversion au risque et un accord à Davos, alors je mise sur le cadjpy, on a rebondi sur un support MN qui date de 2009, et Draghi a dit que les politiques accommodantes du Japon et de L’Europe allaient rester divergentes par rapport à celles des USA ; si Kuroda nous annonce une rallonge la semaine prochaine on a des bases pour que ça monte.

  81. c est marrant ca ! des que j ai lu « les politiques des banques centrales vont rester divergentes pendant un moment » je me suis dit ca titiller JC !!
    je penche jpy contre une paire correllée au oil bien sur donc cad jpy egalement pour les raisons invoquées par Esteban ca cadrerait bien avec l’esprit de JC

  82. hello
    toujours 100% short sur l’eurus.
    et j’ai renforcé comme un malade sur le spie d’hier… enjoy :)

    selon la clôture je edge ou pas toutes mes positions pour le we, je verrais tout à l’heure…
    pour l’instant ça roule :)

  83. Netjoker, hedger revient à sortir de sa position et payer deux fois plus de commission. En général en hedgant on risque de se prendre les pieds dans le tapis si il y a un contre reversal. Chacun son trading mais je précise ici que, techniquement, je suis archi contre le hedging sur le même support. Le hedging n’a d’intérêt que lorsqu’on joue un delta d’évolution en deux supports différents.

    • tu as entièrement raison et je suis d’accord.
      par contre les commissions, etc… je m’en fout complètement, c’est quasi gratos aujourd’hui.
      mais je ne connais aucune autre méthode pour faire du cash sur le meme support tout en voulant garder les positions déjà sur le marché… alors je le pratique « à toutes petites doses » et seulement dans des cas particuliers (et sur 2 comptes différents).
      mais sinon, oui, je d’accord avec toi, c’est un piège à con de edger.

    • je garde tous mes shorts.. et pas de hedging, pas de config de reverse sur les prix alors… ;)
      bon WE tout le monde :)

  84. Bon, EUR USD ça reste la même galère. On franchit ou on ne franchit pas ? Tant que ça n’est pas le cas, c’est une paire en range. Ceci étant dit encore une ou deux bonnes stat US et on casse 1.08, Draghi a préparé le terrain. Encore faut-il de bonnes stats …

    Sinon, esteban est toujours un fin détecteur de tendance, surtout quand il s’agit de pétrole : – ) CAD JPY est effectivement une paire intéressante pour des tas de raisons. Mais elle est risquée comme tout le marché des devises. Je suis encore très prudent sur le levier … J’essaierai de publier quelques chose sur le CAD ce week-end.

    Bonne nuit.

    • je suis pas rentré dessus car qd j y ai pensé on arrivait au 84.03, resistance daily du canal et qu elle ne l’a pas passé, en tout cas jusqu’à ce que je quitte l’écran.
      je vais attendre que ca franchisse : « ….Atteint-on une résistance ou un support majeur ? Dans ce cas, j’attends son franchissement et l’impulsion qu’il est susceptible de créer.  » ;)
      Bon week end !

    • Bonjour,

      GS toujours optimiste. Mais dans le fond, ils ont raison, Le monde ne va pas si mal. Et le système bancaire est plus solide qu’en 2008. Les junk bonds du shale gaz, c’est peanut par rapport aux subprimes. J’espère simplement que la croissance américaine ne va pas ralentir plus rapidement qu’ils le disent car les émergents vont avoir besoin de temps pour rebondir. Le yuan pourrait continuer de baisser.

  85. Bonjour à tous,
    pas très dispo ces derniers temps, mais j’ai bien suivi le blog.
    Que pensez vous de la méga figure haussière que fait l’ USDCAD en monthly? Elle a cassé la ligne de cou d’une tasse avec anse. Si elle confirme cela par un pull back sur la ligne de cou, alors c’est peut-être le trade du siècle …
    Les fondamentaux actuels plaident pour une appréciation du CAD va probablement rebondir grâce à l’OIL ce qui ramènerait la paire sur ladite ligne de cou, pour alors laisser la place à un trend haussier en monthly … mais cela voudrait dire que le Canada vivrait des jours difficiles (enroulement de l’industrie pétrolière du shiste, baisse des taux d’intérêts, crise politique …).
    A vos commentaires…

  86. Une reflexion : si la BOJ veut faire baisser sa monnaie lors de la reunion la semaine prochaine, peut etre l’euro va etre plus recherché comme valeur refuge si l’aversion au risque persiste (même plus faiblement) ?

  87. Super ton interview sur Objectif Eco, Jean Christophe. C’est un plaisir de t’écouter parler, la voix quand même permet de transmettre pas mal de nuances et subtilités.
    J’en ai encore appris un rayon.

  88. Le sommet de Davos semble se terminer sur un compromise sur le pétrole
    http://sputniknews.com/business/20160124/1033626891/economic-forum-davos.html

    La monnaie Saoudienne semble subir des attaques :
    http://sputniknews.com/business/20160121/1033509379/banks-on-alert.html

    Certains producteurs cherchent la hausse du baril
    http://fr.sputniknews.com/international/20160124/1021171945/russie-vevezuela-prix-petrole.html

    Si les prix du pétrole remontent, plus de pétrodollars en circulation, pression sur le USD

    Cela permet à Yellen de maintenir sa politique de hausse sans trop affecter la hausse du USD

    Ca tient la route ? Des avis please

    • Il me semble que c’est bien vu. Si on rajoute à cela que la BCE devra combattre un hausse de l’euro, on a un sideway assuré pour le cross pour les prochaines semaines. je parle sous votre contrôle à tous, et celui de JC en particulier…
      D’où la nécessité de trouver un autre sous-jacent qui voudrait bien se mettre en trend … Dans l’interview de JC (moi aussi j’ai bcp-tout appris) l’or ne devrait pas rentrer en trend tant que le dollar reste soutenu, ce qui pourrait essouffler à cause de l’incidence pétrole, donc pas trop bonne piste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *