Le Quantitative Easing européen décrypté

BCE

 

La BCE doit prochainement statuer sur la mise en œuvre de mesures non conventionnelles dans la zone Euro. La probabilité d’une annonce positive dès la prochaine conférence de l’institution a beaucoup augmenté depuis que les derniers chiffres de l’inflation sont devenus négatifs dans la zone Euro. Rappelons en effet que la seule mission de la BCE est d’assurer une progression des prix à la consommation de 2 %. Elle a, avec le retard pris jusqu’à présent, déjà failli à sa mission. Si, comme beaucoup d’analystes le pensent, un Quantitative Easing européen va probablement être lancé, il existe encore beaucoup d’interrogations sur ses modalités.

La première inconnue est sa taille. Entre 500 milliard d’euros et 3000 milliard d’euros, il y a une belle différence qui influencera fortement le marché des devises et la parité EUR USD. Les allemands sont certainement plus favorables à un développement progressif qu’à une montée en charge trop rapide. Le risque d’une monétisation lente est de ne pas obtenir un choc inflationniste suffisant.

La deuxième est sa forme. Est-ce que pour atténuer les craintes des pays d’Europe du nord, l’achat d’obligations souveraines sera réalisé par les Banques centrales nationales, avec recours sur les États ? Auquel cas, il n’y aura plus mutualisation de la dette et la monétisation perd beaucoup de son poids. En effet, on voit mal la Grèce garantir sa dette.

La troisième concerne l’origine des titres achetés. Si les d’achats d’obligations sont réalisés par la BCE, les effets du Quantitative Easing seraient bien sûr maximum s’ils concernaient prioritairement les pays en difficulté, concept dont l’Allemagne semble très éloignée … Il est plutôt envisagé de racheter des obligations souveraines en proportion de la participation de chacun des États membres dans le capital de la banque centrale.

La quatrième enfin touche à la qualité des obligations acquises par les institutions monétaires. S’agit-il uniquement d’Investissements Grades ? Dans ce cas, l’action de la banque centrale ramènerait leurs taux de rendement à zéro ou en territoire négatif, dans l’espoir que cela pousse les investisseurs vers les dettes souveraines plus risquées ou vers les obligations d’entreprises.

Les réponses à ces nombreuses questions vont évidemment impacter les cours de l’Euro mais aussi les marchés actions de la zone qui devraient être plus ou moins dopés en fonction des décisions qui vont être prises par le conseil des gouverneurs.

Rendez vous donc le 22 janvier ! D’ici là, un certain nombre d’indiscrétions devraient circuler et influencer les prix …

Bons trades !

43 réflexions au sujet de « Le Quantitative Easing européen décrypté »

  1. Bonjour Valparaiso,

    Je réponds à ton commentaire du précédent article. Complètement d’accord avec la possibilité d’une consolidation prochaine, je suis sorti hier de 3 % des lignes, prises sur les plus bénéficiaires, contractées à 1.2560, pour alimenter le compte cash. Les positions sur le dollar sont tendues bien que les prix se soient stabilisés très bas pour EUR USD et malgré le caractère fortement baissier du marché. Le NFP est attendu en hausse et cela soutient le billet vert. Nous sommes proches de l’oblique inférieure du canal de tendance hebdo EUR USD. L’éventualité de la continuation de la baisse le long du canal est possible mais le cross devrait retracer à partir de 1.18. On ne peut pas éliminer une consolidation forte en graphe journalier la semaine prochaine et dans ce cas l’objectif maximum se situerait autour de 1.2160. Il faudrait pour cela que surviennent de mauvaises surprises au plan des news. L’hypothèse la plus probable pour moi est celle d’une horizontalisation prolongée avec un pull back possible en direction de 1.1890-1.1930 qui libérerait un peu de tension sur le marché.

  2. bonjour

    le dollar index atteint une resistance weekly importante a 92,25 qui date certes de 2005. Les divergences sur RSI sont toujours bien presentes. Un autre argument pour une conso ?

    • Oui, le très mauvais German Factory Orders n’a pratiquement pas fait baisser le cross ce matin. La baisse devient difficile.

  3. la chute recente du cross n’etait elle pas liee a la prise en compte du QE ? n’y a t il pas risque de vente de la news ?

  4. Il faut considérer que tant que cette oblique n’est pas nettement franchie, il n’y a pas consolidation

  5. Bonjour,

    Un QE franc et massif serait bien pris à coup sûr.
    Le reste… bof.
    Depuis le temps que Mario parle et vu les attentes (et les somme payé « pour voir ») faudra vraiment mettre un super papier cadeau et communiquer avec un grand C pour faire passer des vessies pour des lanternes.

    Or, avant les élections en Grèce, je doute qu’ils se lancent dans quelque chose de massif et générale sans que cela soit pris par les Grec comme un feu vert du type « allez-y, on a de l’argent à balancer par helico ».

    Je suis donc d’accord : Prudence !

  6. Oui, Break out sur Donchian 55 dans toutes les unités de temps jusqu’à D1 pour ceux qui ont pratiqué les turtles. Sur un support important qui plus est. La tendance reste baissière en journalier pour l’instant.

    • Pas devant mes écrans ce matin. Quelle baisse! Ça ne peut pas continuer sans consolidation. Turtle soup ce soir?

  7. Ca ne peut pas durer indéfiniment, Ca défierait les lois de la physique : – ) Le RSI nous donne encore un peu de marge en daily, mais ça tire sur les stochastiques. C’est l’oblique en M30 qui contient les prix. On a encore un peu plus de marge au niveau du RSI en Hebdo mais pour moi, le risque de conso augmente fortement. Je n’ai plus pris de positions depuis 1.1930 et pour l’instant je ne renforce pas bien que la marge utilisée soit tombée à 12.20 %. Le compte Futures est déjà très chargé. Pas de risque.

    • j’aimerais bien qu’elle arrive cette conso, que je puisse revenir sur le marché en tenant compte de tes conseils et en faisant pas n’importe quoi comme la semaine dernière ;)

      Je comprends mieux maintenant pourquoi tu insistes sur le fait de garder ses positions. Effectivement, une fois que tu es sorti tu ne sais plus où rentrer à nouveau. Tu vois les prix qui continuent de chuter et tu es impuissant face à cela. Chaque fois je me dis, « je rentre pas, c’est trop bas » et la chute se poursuit….si j’étais resté sagement arrimé à mes positions mon compte aurait été multiplié par 4 et non 1,16…un peu dégouté car je ne sais pas si les occasions se représenteront dans un bref délai.

      je n’ai plus aucune position donc je suis passif…et frustré !!!;)

    • Je ne sors pas de mes positions dans une tendance établie (sauf quelques positions hautes pour faire du cash), car effectivement, les entrées sont toujours extrèmement difficiles. Il ne faut jamais imaginer que tu vas savoir quand il faut rentrer et sortir, le marché est beaucoup plus fort que toi. En UT courte, le trading, c’est du casino. Pas la peine de jouer à ça. Ça me fait penser au type qui est sur un voilier bien porté par un vent régulier qui le mène à bon port et qui saute bêtement à l’eau …

    • Oui, à partir d’un certain écart type tu sors des bollingers, les vendeurs sont tous en positions vente et il n’y pas plus de nouveaux vendeurs pour faire baisser les cours. C’est comme si tu ne faisais qu’expirer, il faut bien à un moment que tu inspires pour respirer.

    • Maintenant quand c’est très baissier, tu peux consolider à plat …

  8. Il faut dire que les prix à la production de la zone euro viennent de sortir -0.3 %. La déflation est vraiment là. Le QE risque d’être plus large que prévu. La BCE a beaucoup trop attendu …

  9. bonjour à tous
    quelqu’un pourrait il m’expliquer ce qu’on entends exactement par « faire du cash », car tel que je l’entends quand on sort de position, ce n’est pas du cash car l’argent est toujours là exposé… c’est juste le levier qui baisse. ou alors cela veut il dire que l’on transfere une partie de son compte vers un autre compte (en attente) pour éventuellement le retransférer plus tard si on veut réinvestir cette somme.
    je crois que cette notion de cash mériterait d’être plus clairement expliquée

    • Paul,

      Faire du cash, c’est sortir de l’argent des positions les plus gagnantes pour matérialiser des plus-values. Quand l’argent est en cash, il n’est plus en position. Il ne fait que garantir ta marge utilisable mais en cas de reversal, tu ne perds plus d’argent sur ces positions. C’est du cash. D’ailleurs fiscalement, tout ce que tu as sur ton compte en cash au 31 décembre est soumis à l’impôt.

  10. Bon, USD JPY fait du sur place. Le dollar ne bouge pas. C’est l’euro qui plonge après le PPI à -0.3 % de ce matin. Risque de chute plus importante des PPI et CPI en janvier. A la BCE, ils doivent tout de même commencer à s’inquiéter quand on sait que leur mission première et unique est de maintenir l’inflation à 2 % !

    • On est bien aidé par les allemands qui négocient depuis plus d’un an sur les budgets au risque de nous japaniser.

  11. Je n’ai pas oser renforcer hier en break out, j’aurai du mais tant pis. Mon compte broker a presque doublé en un peu plus d’un mois que je te connais.

    j’avais déjà doublé ou triplé un compte, mais avec des actions en plusieurs mois et années !

    Merci encore.

    J’ai envie de me remettre sur USD/JPY, mais j’ai peur d’une conso du dollar à ces niveaux.

    Quelle est ton opinion ?

    • Ursus. Le risque de consolidation est beaucoup plus important qu’il y a une semaine. C’est prendre des risques pour un petit bénéfice, c’est pourquoi, je ne prends plus de positions actuellement mais ça ne veut pas dire que j’ai raison. A court terme, de façon très paradoxale, on maitrise moins les choses qu’à long terme car on en peut pas s’appuyer sur les fondamentaux. Si une grosse banque de trading décide que la récréation est terminé et qu’il faut consolider en daily, tu vas te prendre un grosse bougie qui va passer tes prix comme un TGV. A l’analyse toutefois, c’est vrai que le JPY est moins tendu que l’euro et si le NFP demain est bon tu peux monter au dessus de ton prix. Je te rappelle tout de même que de 123 à 126 le cross japonais a graphiquement des chances de consolider fortement.

    • va falloir décorer JC pour la création de valeur qu’il offre au traders français. Tu vas faire exploser les collectes d’impôt JC! le trader français enfin reconnu pour ce qu’il apporte à la société grâce à toi?

    • C’est pas comme ça que ça s’utilise. Elle est comme ca car le cross à plongé.

    • bonjour,

      de l’ut5 à l’ut J ….
      je suis en decomposition baissiere

      aller ce jour à 1,1700,/ 1707 ne m’etonnerait pas

    • ama,
      la derniere chose à faire est de jouer contrariant

      mogalef inf en utJ est à 1,1701
      et si elle decale encore …+ bas tjrs possible avant retracement

  12. Bonjour à tous,
    Actu banque…Santander s’apprête à lever des milliards d’euros. Selon la presse espagnole, la première banque de la zone euro devrait émettre pour plus de 7 MdsE d’actions dans le cadre d’un placement accéléré. Le dernier appel au marché de l’établissement remonte à fin 2008. Le titre Santander est actuellement suspendu à Madrid.

  13. Bonsoir à tous!
    encore une belle journée. loin des écrans ce qui fait du bien de temps en temps. Je n’ai pas résisté à la tentation de faire encore un peu de cash. Même si j’ai l’impression d’avoir vendu trop tôt hier et pour plus que 3%. Plus que 6% de marge….J’ai descendu un peu mes sales limits de 1.189 à 1.2.

  14. pour info

     »
    FRANCFORT (Dow Jones)–Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, a répété que la BCE pourrait recourir à l’achat d’emprunts d’Etat. Dans une lettre adressée au député européen Luke Ming Flanagan, Mario Draghi a déclaré que le conseil des gouverneurs de la banque centrale était unanime dans son engagement à recourir à d’autres mesures non conventionnelles pour combattre une longue période de faible inflation. « De telles mesures pourraient inclure l’achat d’une variété d’actifs – comme des emprunts d’Etat », a-t-il écrit. Le message n’est pas nouveau, mais le fait que Mario Draghi mentionne la perspective d’un assouplissement quantitatif dans sa correspondance officielle souligne qu’il s’agit d’une option sérieuse pour la BCE. La prochaine réunion de politique monétaire de la banque centrale est prévue le 22 janvier. Maintenant que le taux d’inflation de la zone euro évolue en territoire négatif, l’anticipation du lancement, par la BCE, d’un vaste programme d’assouplissement quantitatif incluant l’achat de dette souveraine est de plus en plus forte.

  15. Paybach,
    Aujourd’hui la prise de cash était plus justifiée. J’ai vendu également deux lignes. Les prix sont en train de franchir l’oblique descendante. Si ça se confirme, on aura bien une reprise technique plus ou moins forte en fonction des NFP demain.

    • JC, faut que j’arrête de calculer mon « manque à gagner » et de multiplier mon compte par 200 pour me comparer à toi. :-). x30 au lieu de x100, il a une sacrée différence de talent.
      mes entrées sont un peu moins hasardeuse mais mes sorties sont toujours catastrophiques.
      J’essaye de prendre un peu de recul en me disant que l’année dernière à X2 j’étais hyper content. cette année en une semaine j’ai fait autant de gains en valeur absolue que l’année dernière en 6 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *