La monétisation est inévitable en Europe

Par Jean Christophe Bataille

 

Europe

L’Allemagne fait aujourd’hui pression sur ses partenaires pour encadrer au mieux les gestions budgétaires européennes. Il n’y a là ni dogmatisme, ni entêtement. C’est avec raison que les allemands exigent ce préalable indispensable à la mutualisation du risque obligataire pour éviter les dérapages excessifs qui pourraient conduire l’Europe à une fuite devant la monnaie et une hyperinflation. Il est vrai que, pendant ce bras de fer politique, une récession européenne se développe car il n’y a aucun stimulus budgétaire ou monétaire. Cette rechute de l’activité n’est cependant pas inhabituelle dans une économie de marché et il n’y a pas lieu de s’en formaliser outre mesure. Après deux trimestres de récession, l’Allemagne le sait, elle n’aura pas d’autre choix : soit elle laisse la zone euro exploser, soit elle autorise la BCE à monétiser largement les dettes irrécouvrables pour redonner du levier à l’économie et faire baisser les taux longs. Elle choisira à mon avis la deuxième solution car elle a tout intérêt à conserver une Europe en croissance ET politiquement unie. Mais elle ne le fera que si une gouvernance économique et budgétaire crédible est gravée dans le marbre. Les pays habituellement dépensiers n’ont, quant à eux, aujourd’hui pas d’autre choix que d’adhérer à ce projet de discipline renforcée car une sortie de l’euro rendrait leur dette en euros impossible à rembourser dans leur nouvelle monnaie moins valorisée et le défaut de paiement qui suivrait leur enlèverait toute crédibilité sur le marché obligataire durant des années. C’est donc l’Allemagne qui mène la danse. Cette séquence va cependant créer dans un premier temps un choc récessif durant lequel tous les pays européens vont devoir s’aligner sur une politique budgétaire commune. Une reprise devrait être ensuite initiée par la BCE grâce à un élargissement de son bilan et une monétisation beaucoup plus forte. Je l’ai déjà dit plusieurs fois, je pense qu’à l’issue de ce cycle, l’euro sera plus fort que le dollar.

Bonne semaine !

50 réflexions au sujet de « La monétisation est inévitable en Europe »

  1. L’or a 1550 c’est le top depart de l’inflation… ah bon ? Donc ca a commence le 26 Sept 2011…

    Perso je pense qu’il faut etre tres peut ouvert sur le monde pour croire a la deflation…. mais bon chacun son avis… Ca doit etre une vue franco-francaise (legerement reunionnaise)

    SP

     

  2. Il me semble que vous devriez être un peu plus prudent sur la divulgation d’informations personnelles. Ce genre de choses est soumis à une législation via la CNIL.

  3. Bonjour, 

     

    Pour ceux qui veulent investir dans le vin français :

     

    A l’issue d’une dégustation à l’aveugle de cinq vins chinois et de cinq vins de Bordeaux mercredi à Pékin, dix experts chinois et français ont attribué les meilleures notes à des bouteilles
    chinoises, un résultat surprise témoignant de l’amélioration de la qualité vinicole en Chine.

    Le concours avait été baptisé « Bordeaux contre Ningxia », du nom de cette région du nord de la Chine considérée par les spécialistes comme la plus prometteuse de grands crus.

    La bouteille préférée par le jury a été un cabernet sauvignon Grace Vineyard Chairman’s reserve (Ningxia), suivie par un Silver Heights The Summit 2009 (Ningxia), un JiaBeiLan 2009 (Ningxia),
    un Deep Blue Grace Vineyard 2009 (Ningxia) et enfin, en cinquième position, un Lafite Saga 2009 (Médoc).

    Les dix bouteilles millésimées 2008 ou 2009 sont vendues en Chine à un prix de détail compris entre 200 et 400 yuans (24 à 48 euros).

    Les bouteilles françaises sont toutefois pénalisées par une forte taxe d’importation de 48%, a expliqué à l’AFP l’un des organisateurs de la dégustation, Jim Boyce, fondateur du site
    grapewallofchina.com.

    Mais, malgré ce handicap incontestable, le résultat est venu témoigner de la récente amélioration de la qualité des vins chinois, ont convenu les membres du jury interrogés par l’AFP.

    « Les Chinois s’en sortent très, très bien », a commenté Nathalie Sibille, oenologue et spécialiste des bordeaux. « Cette région (du Ningxia) a d’énormes potentiels ».

    « Les gens doivent changer d’opinion sur les vins chinois », a prévenu Fiona Sun, autre membre du jury et rédactrice de la Revue du vin de France.

     

    http://www.lepoint.fr/culture/des-vins-chinois-surclassent-des-bordeaux-dans-un-concours-a-pekin-14-12-2011-1407245_3.php

  4. Olivier,

    Il n’y aura pas de déflation. Ne réve pas avec ton cash en réserve, il perd actuellement à 4 à 5 % par an en inflation réelle. Les allemand font durer le plaisir pour imposer une rigueur
    budgétaire maximum (tout en constatant que les grecs n’arrivent toujours pas à lever l’impot) mais en cas de crise forte liquidité la BCE envoie la monnaie et pour régler les problème de
    solvabilité majeurs, l’europe va probablement utiliser les droits de tirage spéciaux du FMI qu’elle a en levier 10 à hauteur d’une cinquantaine de milliard avec les grand pays soit un potentiel
    de 500 milliards que Lagarde veut multiplier par deux. Il faut simplement que les pays cigales se fasse à l’idée de controler leurs budgets, que l’allemagne se rentre dans la tete qu’on ne
    sortira pas de la crise sans inflation et que l’angleterre aille se perdre quelque part au milieu de l’atlatique (j’aime pourtant beaucoup les anglais). Une sortie de l’europe est impossible : on
    est plus en 90. ca couterait beaucoup trop cher à tout le monde. Les spéculateurs anglo saxon rèvent éveillés !

  5. @ fran 83

     

    La CNIL pas du tout… c’est le traitement numerique d’information qui est reglemente… Et en plus ces informations sont disponibles sur la toile

     

    Au cas ou quelqu’un serait interesse par les coordonnees GPS pour envoyer un missile: (pour rendre service…. ou un drone… c’est tres tendance le drone )

    Latitude : 50.5996515
    Longitude : 5.62256160000004

    Faites gaffe, il y a une ecole pas loin !

    SP

  6. Métriques : une estimation des nouveaux cours des monaies nationales après un éclatement de l’euro (Graphique et chiffres – Nomura via FT Alphaville)

     

    Dans le scénario construit par Nomura, en dehors de l’Allemagne, qui verrait sa monnaie s’apprécier, toutes les autres devises seraient dévaluées par rapport au cours de l’euro.

     

    Quelques valeurs :

     

      Belgique : -23% 

      France : -9% 

      Grèce : -57% 

      Irlande : -28% 

      Italie : -27% 

      Portugal -47% 

      Espagne -35%

     

    Source : http://contreinfo.info/breve.php3?id_breve=10671

     

     

    Inutile de dire que ce scénario est purement théorique et ne prend pas en compte les pertes abyssales que subiraient les pays du nord comme du sud en cas d’explosion monétaire tant les dettes
    européennes sont disséminées partout dans le système bancaire européen chez les épargnants etc … La seule valeur refuge des états, ce n’est pas l’or mais la planche à billets la mieux controlée
    possible car elle est plutot indolore et elle sait réduire la dette.

  7. Encore un peu de culture économique :

     

    06 décembre 2011 – N°. 908

    Le scénario catastrophe pour la zone euro est tellement catastrophique qu’il est extrêmement peu probable

    RECHERCHE ECONOMIQUE

    Rédacteur :

    Patrick ARTUS

    Certains investisseurs ont à l’esprit un « double scénario catastrophe » pour la zone euro :

    – les banques de la zone euro ne peuvent durablement pas se financer à long terme (les marchés des obligations bancaires restent fermés) ; il en résulte une contraction du financement à long
    terme de l’économie, de l’investissement, et une récession dans la zone euro, amplifiée s’il y a contraction du crédit à l’exportation et du commerce mondial, comme en 2009 ;

    – la récession aggrave la situation des budgets des Etats ; certains d’entre eux sont de plus confrontés à une hausse continuelle des taux d’intérêt sur leurs dettes publiques, donc
    finalement à l’impossibilité de se financer et au défaut, donc nécessairement à la sortie de l’euro pour faire disparaître leur besoin de financement extérieur.

    Mais ce double scénario catastrophe est « trop catastrophique » pour être sérieusement envisagé :

    – les Etats et la BCE ne veulent pas qu’il y ait de « crédit crunch » et prendront les mesures nécessaires (achats de dettes bancaires par la BCE, repos très longs, garanties des Etats sur
    les émissions des banques) ;

    – la sortie de l’euro et la dévaluation d’un pays du Sud de la zone euro dégraderait la compétitivité des pays du Nord de la zone euro, mais surtout leur ferait subir des pertes
    considérables et insupportables en capital, compte tenu de la taille des actifs et des dettes extérieurs. Elles ne sont donc pas acceptables pour les pays du Nord qui devront trouver une solution
    pour l’éviter (achat suffisants de dettes publiques par la BCE, sous des conditions raisonnables), quelles que soient leurs déclarations aujourd’hui.

     

    http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=61325

  8. Pour en finir avec la revue de presse de ce matin :

     

    Les agences de notation devenues « incompréhensibles », selon Christian Noyer :

     

    Les agences de notation sont devenues « franchement incompréhensibles et irrationnelles » et leur utilité pour guider les investisseurs « n’est plus avérée aujourd’hui », estime jeudi le
    gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer.

     

    « Les agences sont devenues franchement incompréhensibles et irrationnelles. Elles lancent des menaces, alors même que les Etats ont pris des décisions fortes et positives », déclare Christian
    Noyer dans un entretien au journal régional Le Télégramme de Brest, faisant référence à l’accord intervenu la semaine dernière au sommet européen de Bruxelles pour resserrer la discipline
    budgétaire.

     

    « Les agences de notation font comme s’il ne s’était rien passé. On peut penser que l’utilité des agences pour guider les investisseurs n’est plus avérée aujourd’hui ».

     

    La France, comme la plupart des pays de la zone euro, est menacée d’une dégradation de sa note, actuellement AAA, par l’agence Standard and Poor’s. Celle-ci est considérée comme imminente par
    les marchés.

     

    Christian Noyer, également membre du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE), conteste par avance une telle dégradation.

     

    « Je ne sais pas ce que feront les agences de notation. Ce que j’observe, c’est que ces agences ont réussi, par leurs commentaires critiques, à fragiliser un sentiment positif qui existait sur
    le marché au lendemain du sommet de Bruxelles », dit-il.

     

    « En outre, la dégradation ne me paraît pas justifiée au regard des fondamentaux économiques. Ou alors, il faudrait qu’elles commencent par dégrader le Royaume Uni qui a plus de déficits,
    autant de dettes, plus d’inflation, moins de croissance que nous et dont le crédit s’effondre », ajoute-t-il.

     

    Le président français Nicolas Sarkozy, qui a fait de la conservation du triple A une priorité absolue, a commencé à préparer les Français à une dégradation de cette note, la meilleure
    possible. Il a affirmé cette semaine qu’une telle perte ne serait « pas insurmontable », tandis que le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé a estimé que ce ne serait « pas un
    cataclysme ».

     

    Christian Noyer considère par ailleurs, dans l’entretien au Télégramme de Brest, que les banques françaises « sont très bien capitalisées, notamment comparées à leurs homologues européennes et
    américaines ».

     

    Conclusion :

     

    Les anglo saxons nous prennent un peu pour des cons …

  9. N’en rajoutez pas svp sur ce pauvre Luc que de toutes façons personne ne lit plus, vu qu’il se grille tout seul sur la plupart des forums éco depuis quatre ou cinq ans déjà. Divulguer son adresse,
    pourquoi pas puisqu’il est dans l’annuaire et qu’il opère sous son vrai nom. Mais souhaiter sa mort, même sous le couvert de la blague disproportionnée sous forme de missile n’est ni drôle ni
    valorisant pour ses auteurs. Je suggère d’en revenir au sujet du blog. Merci.

  10. Une remarque sur le petrole. L’OPEP n’impose plus de quota à ses membres pour maintenir le prix à 100 $ le baril, et ca marche. La raison : les pays producteurs se rendent compte que leurs
    réserves diminuent et que la dilapider aujourd’hui avec des prix bas est tout simplement suicidaire. Entre la monnaie émise actuellement et la réalité de plus en plus admise d’un Peak oil déjà
    dépassé, le pétrole n’est pas pret d’aller à 10 dollars comme certains nous le prédisaient en 2009.

    Je sais, j’ai la dent dure …

  11. J’ai le sens de l’humour JC, mais je n’aime pas qu’on tire sur des ambulances. Et adresse perso + vœu de mort sous forme de blague, pas très fine au demeurant, c’est très, très limite, j’espère
    que tu l’admettras comme moi.

    Ce qui peut arriver de mieux à ce troll, c’est de disparaître totalement des forums qu’il pollue. Plutôt que de souhaiter sa disparition physique, je te recommande l’anihilation informatique
    totale, plus efficace nous concernant et moins vindicative. Du coup, tu peux supprimer aussi ce commentaires, et pourquoi pas les autres associés au même sujet

     

     

     

     

     

     

  12. J’ai lu ailleurs que les gouvernements des pays Europeens vendraient de l’or (l’Italie a la 3eme reserve juste devant la France) pour lever du cash…

    De plus la contraction de l’economie Chinoise n’arangerait rien.

    Ca me semble une explication raisonable.  Ce qui me fait craindre un retour de l’or a des niveaux inferieurs si on casse le support de 1500.

    Voir aussi:

    http://www.bloomberg.com/video/82800424/

     

    Ruben

  13. @ Edgar,

    L’humour de temps en temps, dans un monde qui parait de plus en plus hostile, ne peux que faire du bien.

    Et puis le casse pied en question a certainement un penchant mazo, pour revenir aussi souvent. Le pire qu’il puisse vivre, c’est d’être oublié, seul avec lui même.

    Allez bons trades

    P.S. Pour suivi (puisque j’ai exposé ici mon problème!) . J’ai demandé un retrait partiel sur les sommes excédent la garantie de 70.000 € de mon contrat GROUPAMA. Ce n’est certe pas de gaité de
    coeur, mais le principe de précaution prévaut. Reste à connaître la suite qui va être donnée.

  14. Edgard,

    Je comprends que certains propos puissent heurter si on ne les prends pas avec beaucoup de recul mais je n’enlève rien. Personne ne veut la mort de personne ici. J’imagine Same player envoyant un
    drone … Charlie Hebdo se fait régulièrement attaquer et dès qu’on franchit la moindre limite, la bien pensance est là … Décidemment cette époque de chape de plomb ne me plait pas et j’ai
    connu une société de bien plus libre expression …

    En revanche, je delete BA qui n’a pas fait passer son copié collé dans le bloc note.

  15. Je suis témoin de ce que LVM harcèle et insulte à qui mieux-mieux sur ce blog depuis sa création. Voilà, comme cela c’est clair. Il pousse les gens à bout. Overblog ne recommande que deux choses:
    la modération (elle entrave la fluidite des interventions) et le dépôt d’une plainte pour harcèlement. Le commentaire publicitaire n°48 est aussi de ce gars qui n’a rien d’un blessé dans une
    ambulance.

  16. Vous avez raison sur le fond, mais je maintiens que l’adresse postale + la blague (qu’on la trouve drôle ou pas), c’est limite, et ça n’a rien à faire sur ce blog. il n’y a pas de conclusion à
    tirer sur l’état du monde. Je trouve un commentaire d’un goût douteux, je m’exprime, point. Comme dans la vie, la vraie.

     

     

     

     

  17. Bonjour JC,

    Comme l’indique si bien Stanley, as tu laissé intentionnellement le commentaire n°48 de Mr Le Blaireau ou ne l’as tu simplement pas vu?

  18. Bonjour Jean-Christophe, mes MV sur SIPH se creusent de jour en jour , le titre a atteint 55€ aujourd’hui ( achat 65€)  , penses tu qu’il soit interessant de renforcer pour une moyenne en
    baisse ou bien ne pas bouger car le risque est trop important .

    Merci

  19. Luxinvest,

    Je rappelle :

    SIPH est un investissement à 10 ans. Je n’imagine pas une seconde que SIPH ne sera beaucoup beaucoup plus haut dans 10 ans. Pense à le demande croissante de latex avec le développement des
    émergents.

    Tu as reçu un coupon de 10 %

    Attends toi à le voir baisser car la bourse va prendre des coups et tu n’achèteras jamais plus bas toutes les valeurs. Certaines valeurs achetées en meme temps que SIPH sont à  +20 %
    aujourd’hui. C’est un mix des investissements réalisés qui fait la performance. Je fais de l’investissement, pas du trading. Le trading c’est 2% du patrimoine avec du levier. En faisant du
    trading avec des valeurs tu vas sortir 20 fois de ta position sur stop jusqu’à que tu atteignes effectivement l’unique plus bas du marché. Tu perdras donc beaucoup d’argent. Je dis ca pour tout
    ceux qui voient certaines de leurs valeurs baisser. Les actions ne pas chères et sur futures on les accumulent à la baisse en attendant des jours meilleurs et quand on les accumulent sous 3000
    quel que soit le niveau, on en achète beaucoup pplus que quand le CAC était à 3800. Tout ca est important à comprendre. Moi j’attends  2750 car j’ai déjà pas mal acheté lors de la dernière
    baisse et qu’il faut garder suffisamment de cash pour faire face si on allait sur 2400, ce qui n’est pas certain.

    Attends que le CAC soit autour de 2800 pour en racheter une ligne si tu crois comme moi à la pénurie des MP.

    Ce n’est qu’un conseil. Une valeur peut déraper profondément. Le fou furieux rappelait fort justement NSGAP ou meme Encana qui ont beaucoup chuté. Mais je reste très positif sur le gaz. Son prix
    est très très bas. Il suffit d’attendre quand on est sur un support prometteur à long terme. Pour le gros des volumes je continue de conseiller les FCP, c’est beaucoup plus diversifié et certains
    gérant savent trsè bien couvrir leurs positions : Carmignac Pictet, EDRAM, Fidelity, BGF, DWS, Prim, le choix est large et dans tous les secteurs. Je rappelle MP, émergents et valeurs
    occidentales de rendement ou tournée vers la croissance des émergents.

     

  20. Jeudi 15 décembre 2011 :

     

    Aujourd’hui, l’Espagne a emprunté.

     

    Les taux des émissions à 9 et 10 ans ont augmenté par rapport aux dernières émissions similaires, passant à 5,201 % pour les obligations à 9 ans (contre 5,006 % avant) et 5,545 %
    pour celles à 10 ans (contre 5,433 % la dernière fois).

     

    En revanche, le taux des obligations à 4 ans baisse, à 4,023 % (contre 5,276 %).

     

    (Dépêche AFP)

  21. Pour des trades court je pensais utiliser les futures sur 1 lot pour me faire la main ou le spread betting chez IG a Londres.

    Pour les trades sur la duree je me disais que l’ETF SPDR gold trust fait l’affaire car il a l’air tres liquide.

    Si vous avez une meilleure idee …

    Ruben

  22. Jeudi 15 décembre 2011 :

     

    C’est dans la zone euro que devront débuter les efforts pour inverser les perspectives sombres de l’économie mondiale, a exhorté jeudi à Washington Christine Lagarde, la
    directrice générale du Fonds monétaire international (FMI).

     

    Combattre la crise « va demander des efforts, un ajustement, et cela devra à l’évidence commencer par là où est le coeur de la crise actuellement, les pays de la zone euro »,
    a-t-elle déclaré lors d’un forum au département d’Etat sur les femmes en politique.

     

    Mme Lagarde a souligné que la crise était « un sujet d’inquiétude pour toutes les économies ». En raison de leur « interconnexion », aucune économie « ne sortira indemne de la crise
    qui non seulement a lieu, mais s’intensifie ».

     

    Le FMI a annoncé le 8 décembre qu’il allait participer aux « efforts » de la zone euro face à la crise de la dette.

     

    Les Européens ont annoncé le lendemain qu’ils renfloueraient le Fonds à hauteur de 200 milliards d’euros pour qu’il vole, en retour, au secours de la zone euro.

     

    http://www.boursorama.com/actualites/lagarde-l-effort-mondial-contre-la-crise-doit-commencer-par-la-zone-euro-863cbb442ef90c687645b0be0376f8c1

     

    1- Les Etats membres de la zone euro sont surendettés.

     

    2- Dans les semaines qui viennent, les Etats membres de la zone euro vont emprunter 200 milliards d’euros sur les marchés internationaux : les Etats membres de la zone euro vont
    donc se surendetter encore plus.

     

    3- Ensuite, les Etats membres de la zone euro vont prêter ces 200 milliards d’euros au FMI.

     

    4- Enfin, dernière étape, le FMI va voler au secours des Etats membres de la zone euro : le FMI va leur prêter ces 200 milliards d’euros.

     

    5- Les dirigeants européens sont des cerveaux.

     

    6- Christine Lagarde est une cervelle.

  23. Bonsoir,

    Je lance un appel à votre bonté à tous.

    je n’investis depuis longtemps que sur des sociétés US, Australiennes et canadiennes, uniquement en MP et énergie.

    J’ai complètement perdu de vue les actions Françaises et européeenes.

    Pourriez vous me donner des actions (peu importe le secteur d’activité sauf des bancaires) françaises ou européennes, qui seraient susceptibles de bien performer quand nous serons lançés dans le
    QE Européen ?

    Merci bien

  24. fornetti,  effectivement, je ne connais pas mieux que le latex pour se protéger des aléas du marché (surtout quand on est un gland de la bourse)

  25. Je vais éviter de conseiller des valeurs (je laisse d’autres le faire) et je donne quelques FCP que je possède depuis longtemps et qui sont accessibles à tous les portefeuilles. Les FCP
    permettent la diversication des actions meme pour des portefeuilles de petite taille.

     

    Pour moi en défensif :

     

    EdR Europe Value & Yield C

    FR0010588681 – Edmond de Rothschild Asset Management

     

    Pour acheter au maxi du pessimisme et à revendre partiellement quand les marchés montent :

     

    En midcap :

     

    Echiquier Agenor

    FR0010321810 – Financière de l’Echiquier

     

    Plus axés sur la croissance grande cap :

     

    EdR Selective Europe A

    FR0010674929 – Edmond de Rothschild Asset Management

     

    Fidelity Trilogie Europe

    FR0010139923 – FIL Gestion

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *