La croissance américaine est lancée et les taux vont monter aux USA

AA024239

Une statistique a été peu commentée la semaine dernière. Il s’agit de l’Employment Cost Index q/q. Traduit en français, c’est l’indicateur qui permet de suivre l’augmentation des coûts salariaux aux États-Unis. Les banquiers centraux savent pertinemment que le retour d’une inflation à 2% n’est pas possible sans le développement d’une spirale « augmentation des prix – augmentation des salaires ».

Encore plus intéressant, les traders se sont focalisés en début de semaine dernière sur un Advance GDP Price Index q/q inférieur aux prévisions qui a fait baisser le dollar. Cet indice est en quelque sorte un indice des prix, élargi à tous les biens et services inclus dans le PIB américain.

Pourtant des prix qui restent sages et des coûts salariaux en hausse, c’est beaucoup de pouvoir d’achat en plus et c’est une économie qui entre dans un cercle vertueux. Nul doute que si les chiffres se confirment, la FED va piloter les taux US de façon à éviter une surchauffe qui ferait courir le risque d’une inflation incontrôlable. Celle-ci serait d’autant plus difficile à contenir que des montants considérables ont été injectés dans l’économie américaine lors des différents programmes de rachat d’actifs par la FED de ces dernières années.

A l’inverse, Goldman Sachs dans une note récente exprime son désaccord avec la FED estimant que contrairement à ce que la banque centrale américaine a déclaré dans sa dernière forward guidance, le marché du travail ne serait pas encore capable de produire une inflation suffisante des coûts salariaux. Selon Goldman Sachs, ce marché ne serait totalement normalisé que début 2016 et la hausse des taux devrait être reportée au moins à Q3 ou Q4 2015. La banque d’investissement justifie son opinion par le nombre de travailleurs américains qui occupent un emploi à mi temps parce qu’ils n’ont pas pu trouver de poste à plein temps : http://www.businessinsider.com/goldman-disagrees-with-the-fed-on-labor-market-slack-2014-11

Qui a raison ? Ces divergences d’opinion doivent nous conduire à la prudence quant au timing de la future montée des taux courts et donc du rythme de la hausse du dollar.

Mais quelle que soit la cinétique de l’amélioration de l’emploi américain, les perspectives de croissance économique confirment la pertinence de notre stratégie Forex de spéculation à la hausse sur le dollar. Les USA sont en effet très en avance sur les cycles économiques en marche dans les différents pays développés.

J’ai été un des rares en 2010 à rendre hommage à l’action de Ben Bernanke alors qu’il était la cible de tous les internautes de la sphère déflationniste : http://futures.over-blog.com/article-bernanke-sait-parfaitement-ce-qu-il-fait-60440724.html.

Le résultat de son action a été le blocage des pressions déflationnistes et une hausse considérable de l’or durant la dilution monétaire.

J’ai toujours fait partie des inflationnistes et je crois que l’inflation monétaire qui a été mise en œuvre aux États-Unis doit être lancée au plus vite en Europe. Autant je comprends les réticences allemandes concernant les écarts budgétaires de certains pays, dont la France, autant je suis en désaccord avec le maintien d’une masse monétaire constante dans un environnement pré-déflationniste.

Un grand soutien également à Abe au Japon pour la politique conduite depuis un an !

Dans un système qui respecte l’économie de marché, il n’y a pas de croissance saine sans inflation puisque c’est elle qui permet d’éroder les dettes et de relancer l’investissement par le levier du crédit.

Protéger la monnaie au détriment de la croissance et du développement n’a pas de sens. L’expérience américaine a d’ailleurs prouvé que la monnaie US a finalement gagné en prestige et en valeur dans l’inflation monétaire. La vision monétariste de l’école autrichienne parait totalement inadaptée et désuète dans la situation actuelle.

Les différents processus de sortie de crise sont désormais lancés au niveau planétaire et ils seront lents, mais on peut croire au retour temporaire de la croissance mondiale.

A plus long terme, l’analyse est moins rose. Le problème de l’importance de la dette de nos pays, celui de l’affaiblissement de l’occident, celui de l’instabilité géopolitique mondiale, celui de la hausse programmée des prix de l’énergie et des matières premières liés à la surpopulation restent présents et sont une vraie menace. Cela fera l’objet d’un autre article sur les prévisions économiques à 10 ou 20 ans et sur l’intérêt de détenir de l’or physique dans son patrimoine.

Bonne semaine !

39 réflexions au sujet de « La croissance américaine est lancée et les taux vont monter aux USA »

  1. Bonjour à tous,
    Le dollar a consolidé un peu cette nuit, ce qui nous a permis de récupérer des positions AUD USD et de les porter 9 unités. La RBA est restée neutre et la baisse de de AUD est reportée. La chute des matières premières pénalise l’Australie et la concurrence d’un yen faible va attiser la guerre des monnaies. J’ai encore abaissé mon objectif short sur l’aussie à 2 ans.
    D’une façon générale, nous devrions observer une latéralisation des cours sur les paires en dollars. La mécanique des marchés impose ces repos liés à la saturation des acheteurs de dollars qui ne trouvent plus d’acheteurs en relais pour faire encore monter les cours. Cela laisse du champs aux quelques vendeurs pour faire baisser la devise. Les prises de bénéfices font le reste et resolvabilise les acheteurs. Le dollar repartira à la hausse à la fin de cette consolidation car les fondamentaux restent bons. U.S. 2-Year Bond Yield à 0.517 ce matin. La courbe des taux poursuit sa pentification lente.
    Que faire aujourd’hui ? Dans la théorie développée par Futures, les traders qui ne prennent jamais de bénéfices avant la cible long terme et qui ne prennent des positions que dans la tendance, sont les seuls a gagner beaucoup d’argent. Les autres les alimentent.
    La réponse est donc : on ne bouge pas si on a respecté le money management de Futures avec une discipline d’entrée en position qui respecte un taux d’utilisation de la marge à moins de 20 %. Cela laisse une sécurité considérable dans la consolidation.

  2. Merci pour cette analyse.

    la baisse de l’EUR/USD ne va donc pas être un long fleuve tranquille !

    Penses-tu que les élections américaines agissent également sur le cours ces heures ci ?

    Et au niveau de l’EUR/CAD (j’ai toujours mes positions shorts ouvertes :), c’est bien remonté ces dernières heures. On semble toujours dans un canal baissier hebdo, mais du coup je ne sais pas si je dois prendre mes benefs, hedger ou accumuler. Quel est ton avis sur la paire stp?

    merci !

  3. La conso se poursuit. Pour ceux qui sont en trade avec Futures, vérifiez votre taux de marge. A combien est-t-il actuellement ?

  4. Je vais me faire engueuler par jc, mais je n’ai pas pu m’empecher de hedger 40% de mes positions pour redescendre a 15% de marge. Les rumeurs reuters sont souvent confirmees.

  5. Bonjour,
    Discours ultra dovish cette nuit de Kuroda. Ce qui va probablement exciter la RBA qui subit la baisse du yen trouve le $ australien déjà trop cher. Ca présage une belle bagarre dans le pacifique et une baisse de AUD USD. j’ai 9 positions pour l’instant.mais je ne chargerai qu’en sells stop au déclenchement de la baisse et après la conso actuelle du dollar. Ne plus tenir compte des Allemands, ils se croient encore en 70. Sans QE, l’Europe coule …

  6. Le dollar Canadien a baissé également. Je pense avec la corrélation du pétrole et l’annonce de l’Arabie Saoudite. Non?

  7. Hello à tous,

    merci pour cette analyse, le sujet trading m’intéressant moins, j’attendais avec impatience ce point de vue !
    ;-)
    Voici un article de la Tribune qui semble assez bien informé et qui met en perspective le sujet "que doit/peut/va faire la BCE?".
    http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20141105trib3091124b5/pourquoi-la-bce-est-au-bord-de-la-guerre-civile.html
    Ca a l’air compliqué …

    Au delà de ces considérations de haut vol (…) sur la prise des décisions au sein des banques centrales, si on revient à un modeste niveau d’investisseur particulier, je suis preneur Jean-Christophe de ton point de vue sur les items suivants (je parle d’un investisseur français, essentiellement en euros, domicilié fiscalement en France), compte tenu de tes anticipations sur US et Europe / France :
    – pertinence de continuer à acheter de l’immo à crédit et de le louer en meublé au réel (je pense que oui)
    – pertinence de continuer à détenir de l’or physique entre 10 et 20% du patrimoine (acheté plus bas qu’aujourd’hui) ou faut-il le recycler en immo à crédit (je ne sais pas,un mix des 2, peut-être)
    – quid de l’investissement en nue propriété ? (je ne sais pas)
    – pertinence de rentrer sur de l’assurance vie, et choix entre multisupports vs fonds en euros (je ne sais pas).

    Je parle de gestion d’un patrimoine dans une logique construction de patrimoine long terme, je laisse volontairement le trading de côté.

    Merci de tes réponses !
    ;-)

  8. Si vous avez suivi les conseils de Futures, vous n’avez pas pris de short EUR USD depuis 1.26. Il faut mettre ces positions les plus basses en stop BE. Je ne crois pas à un bouleversement et pour etre franc je crois que Draghi va etre encore plus dovish que prévu pour justifier sa position auprès des allemands. Mais sait on jamais ! La volatilité pourrait etre grande sur EUR USD au moment de la conférence. Autant ne pas prendre de risque sur le levier. Je répète le hedging est sans interet, dangereux et couteux. En n’ayant pas bougé, je suis ce soir à 57 fois le compte broker depuis le début des trades sur le dollar et la taille de mes unités de trading a été multiplié par 20. Ca n’est pas la peine de faire compliqué quand on peut faire simple.
    La volatilité augmentant, il faut éviter d’être gourmand et rester avec un taux de marge à 15 %. L’average true range a beaucoup grimpé sur toutes les paires. Donc les reversals peuvent prendre beaucoup d’amplitude. Une pause sur les entrées EUR USD et USD JPY est nécessaire. J’ai bien chargé AUD USD, je vais me calmer aussi sur cette paire malgré un taux marge très bas. Prudence et discipline !

  9. On attends les chiffres australiens du chômage cette nuit. Ils pourraient être mauvais car la chute des matières premières ne peut que pénaliser le pays et l’emploi. A voir demain au petit déjeuner.

  10. Bonjour à tous,

    Le rapport sur l’emploi australien s’est révélé plutot bon. Certaines positions AUD ont sauté sans gain ni perte avec les stops break even. D’autres sont en train de suivre le meme chemin. La tendance est baissière en daily mais s’est inversée en H4 car si l’économie australienne devrait baisser du fait de la baisse des matières premières, pour l’instant cela ne se matérialise pas. Les positions hautes sont aussi en break even et j’ai supprimé mes sell stops sous les prix car dans ces conditions la BRA aura du mal a justifier une baisse des taux. En revanche, la hausse du dollar devrait à elle seule continuer a faire baisser le cross. Je reprendrai des positions à un autre moment.

  11. Bonjour,
    La dernière fois que les républicains ont pris le congrès pendant une présidence démocrate en 1995, le dollar a commencé un Rally de 7 ans, l’Euro passant de 1.3 à 0.9.
    quelques similarités avec aujourd’hui: l’Allemagne lutait avec les pbs de réunification et le Japon commençait sa politique de bonds à 0! Les trends haussiers sur le dollar durent en moyenne 9 ans

  12. Bonjour à tous,
    taux de marge à 12% ce matin après plusieurs BE.
    Quel est votre stratégie suite au statistique sur l’EURUSD aujourd’hui?
    Merci

  13. Le dollar va de nouveau latéraliser et l’euro se replie un peu avant la BCE aujourd’hui et le NFP US de demain. Je ne sais pas encore ce que je vais faire dans la conso. Ce sera un peu à la volée. Pour l’instant je n’ai pas pris de nouvelles positions on a deux incertitudes aux US et en europe. la meilleure solutin serait peut etre d’agir comme vont le faire beaucoup de traders lors du discours de Draghi aujourd’hui et lors de la publication du Non farm pay roll vendredi. A voir. Je mettrai un post quand j’agirai.

  14. Il ne me reste plus que 11 positions sur AUD USD. Le reste est parti en break even cette nuit et ce matin. Le forex est dans l’indécision. Je crois qu’il ne faut rien faire avant la BCE. Je mets des stops BE partout sauf Japon. Il faudra être très réactif en entrée en cas de poursuite de la tendance. Un conseil pour rentrer dans un flux très fort, vos ordres simples ne seront pas executés devant l’importance de la demande. Pour ceux qui ont MT4, positionnez des entrées stop devant les prix en clic droit, menu contextuel "trading" et vous choisissez votre entrée stop en une demi seconde. Comme ça l’ordre est enregistré quelques secondes à l’avance par votre broker et il passe dans les premiers. Entrainez vous avant, ca peut aller très vite. Attention aussi à bien régler le volume des positions sur les interfaces d’entrée d’ordre pour ne pas demander 10 lots (1 million d’euros) quand vous voulez un microlot (1000 euros). Ca fait une différence ! Je vous signale un outil d’entrée d’ordre rapide qu’on appelle en haut et à gauche de la fenetre MT4 en cliquant sur le petit triangle situé sous la dénomination du graphique mais qui ne marchera pas dans un flux d’ordre important mais qui permet de d’entrer trés sans tro de manipulations et qui affiche le volume de lots par ordre. Enfin autorisez une déviation maximale des prix de 10 points sinon vous ne prendrez aucune position intéressante dans un début de tendance forte. Rappelez vous aussi qu’il faut prendre des positions dans la tendance hebdo, jamais à contre tendance.
    Je serai devant un de mes PC aujourd’hui à 14 h 30 pour ECB Press Conference et Unemployment Claims, Prelim Nonfarm et Prelim Unit Labor Costs q/q qui sont des éléments stat importants. Volatilité maxi ! Je dois partir vers 15 h.
    Je suis en rendez vous demain 14 h 30 mais je suivrai sur le PC de mon bureau le NFP définitif. On peut être plutôt serein, l’estimation d’hier était bonne à 230 K. Have fun et ne paniquez pas en M15 ! Ca va être chaud :-)

  15. FCMX me gave avec ses sollicitations personnalisées à trader genre "Mon très cher vieil ami".

    Il meurt de faim ?

  16. Bientot le rush. Soit EUR USD monte il faut shorter au plus haut soit ca descend et il faut suivre la mélée. Attendre un peu le déroulement du discours car ca peut monter puis descendre sans prévenir et inversement. L’important ne pas dépasser 20 % de taux d’utilisation de marge.

  17. Bonjour,
    Pour ceux qui tradent AUD USD
    – 6.9 euros par jour de rollover pour chaque lots de 100000 euros investi sur AUD USD, c’est trop couteux mais si on est en gain confortable. Je vais finir par lâcher cette paire …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *