L’or a probablement touché son point bas

Par Jean Christophe Bataille

J’ai rédigé récemment plusieurs articles, encourageant à prendre une position longue sur l’or et à accumuler le métal jaune durant la baisse récente. Pour ce faire, j’ai avancé un certain nombre d’arguments fondamentaux ou graphiques qui militaient en faveur d’une reprise prochaine de l’or et d’un niveau plancher autour de 1520 $ : Achat sur les mines d’or et l’euro va baisser et l’or va monter.

Ceux parmi vous qui suivent les lignes de commentaires et de discussion sur le blog Futures ont pu constater que, positionné en spéculation à la baisse sur l’euro depuis plusieurs semaines, j’ai hedgé hier ces trades avec des positions à la hausse sur les métaux précieux, or et argent. En effet des positions short se sont accumulées sur l’euro et les métaux précieux depuis de nombreuses semaines et il va bien falloir qu’elle se dénouent. Dans ce contexte, j’anticipe une dépréciation du dollar par rapport à l’or et une poursuite plus modérée de la baisse de l’euro, autrement formulé, plus de volatilité sur la paire EUR USD.

J’ai pris ces positions longues sur le Gold index et le Silver index en CFD hier à 14 h30, heure française, lorsque les chiffres du chômage US sont tombés. Pourquoi ? Parce que la chute de l’emploi aux Etats Unis signifie avant tout que l’état fédéral va rencontrer de nouvelles difficultés dans la réduction de ses déficits jumeaux. Or nous savons que si ceux-ci se creusent, les américains ne peuvent plus mettre en avant la qualité de leur monnaie. D’autre part, dans un contexte récessif, la FED va devoir poursuivre sine die une politique accommodante au niveau des taux courts, génératrice d’inflation monétaire. Pire, si la monnaie américaine se révèle moins fiable, les investisseurs vont à nouveau se reporter sur l’or, les métaux précieux et les biens tangibles. Les taux d’intérêt long terme seront alors susceptibles de monter à nouveau du fait d’une moindre demande pour le dollar. Cette désaffection peut amener la Fed à avoir à nouveau recours à la monétisation pour maintenir très bas le taux de refinancement long terme de l’économie américaine, ce qui ne peut qu’augmenter le demande de métaux précieux. C’est pour cela que la croissance, même faible, est vitale aujourd’hui. Elle seule, peut désendetter l’occident en favorisant le contrôle des déficits dans un environnement inflationniste modéré. Autant dire que les taux d’intérêts réels vont rester négatifs encore longtemps. 

Certains d’entre vous, ayant une position insuffisante en métal jaune, ont pu acheter des napoléons à moins de 240 euros et surtout des mines d’or à un prix bradé. Tant mieux, car l’or a encore de beaux jours devant lui !

Graphiquement, en base hebdomadaire, l’or vient de décrire deux marteaux pour les deux dernières semaines puis un troisième cette semaine avec franchissement de la résistance matérialisée par les deux premiers qui sont pour moi assez significatifs d’un retournement de tendance moyen terme. Cette configuration se présente sous la forme de trois longues mèches acheteuses successives indiquant un épuisement des vendeurs et un véritable refus des acheteurs de laisser les cours descendre sous le support à 1520 $. On peut voir en pointillé ma prise de position sur le gold index :


Gold-1-juin-2012.JPG

J’ai pour ce trade long sur l’or un premier objectif à 1720 $ puis un deuxième objectif à 1850 $. Par sécurité toutes mes positions short sur l’euro sont pour l’instant conservées car une rechute de l’or serait immédiatement accompagnée d’une rechute de l’euro. Je joue donc en réalité une augmentation du Gold index par rapport à l’euro, stratégie de spread à mon avis peu risquée si elle est bien dimensionnée.

Trading : je recommande de ne pas dépasser la mise en jeu de plus de 2 % du patrimoine dans les opérations de trading. La proposition de trading de cet article est faite en base hebdomadaire. Elle implique donc de grandes variations de cours avant d’obtenir l’orientation souhaitée. Les règles du money management doivent donc conduire à diminuer la taille des positions prises pour pouvoir absorber la volatilité et placer des stops très éloignés.

Investissement : pour les épargnants qui n’ont pas d’or en portefeuille, la période est encore favorable à l’achat de mines d’or. L’or physique est en revanche redevenu plus coûteux à 264.70 euros le napoléon.

Bonne semaine !

50 réflexions au sujet de « L’or a probablement touché son point bas »

  1. DDL, pas du tout d’accord. Les logements neufs n’interessent plus personne car ils sont surévalués du fait de l’avantage fiscal passé du scellier. Comme dab, les promoteurs hurlent à la mort pour
    qu’on recrée une loi Ca ne veut pas dire que le marché immobilier s’effondre. J’ai toujours dit de ne pas acheter du scellier sur ce blog. Trouve un bien de qualité dans ta région à un prix
    effondré et tu m’appelles … Je ne joue pas sur les mots. Il y a des gens qui disent que l’immobilier est en train de s’effondrer. C’est complétement faux. Dans la récession actuelle,
    l’immobilier au contraire se tient bien car c’est une des rares valeurs refuges. Ce n’est pas l’immobilier qui a monté mais l’argent qui se dévalorise en faisant grimper tous les biens
    domestiques.

  2. @JCB

    Il manque 800000 logements en france !? Fichtre j’ai failli en avaler mon cohiba !

    Peux-tu me transmettre le lien de cette info ?

    Au fait, quand les usines automobiles produisent moins, c’est parce qu’il y a pénurie de voiture ? Voyons, voyons un peu de sérieux.

    fred marseille

  3. Pendant, on s’evertue dans chaque municipalité de France à créer des PLH pléthoriques pour essayer de pallier le manque de logements. Il faut ne faut pas confondre baisse des transactions et
    efffondrement des prix.

  4. @DDL

    Ninon est bien sympa. Je la lis depuis 3 ans environ. Outre qu’elle a quand meme legerement tendance apprendre ses clients pour des cons (ou des moutons c’est selon), elle considere ses collegues
    comme des escrocs.

    Elle dit elle-meme dans son dernier post qu’elle a ete surprise par la bonne tenue du marche en 2010 et 2011 alors qu’elle demandait a ses clients de baisser les prix de 20% fin 2009. Et
    maintenant elle fait des perspectives de baisse du marche a 3 ans… jusqu’en 2015… Faut etre serieux quand meme.

    SP

  5. L’immobilier belge surévalué de 15%

    L’immobilier belge surévalué de 15%

    L’immobilier belge surévalué de 15%

  6. Fred, MDR la comparaison avec les voitures ! 

    Pour faire didactique, bcp ramenent la comparaison avec les bagnoles, a croire que c’est un etalon.

     

    La formation des prix se fait souvent par rapport a une elasticite de l’offre et de la demande. L’elasticite de l’offre: untel va vendre parce que le prix propose est interessant alors qu’il n’en
    aurait pas pris l’initiative, mais il y a aussi une elasticite des revenus, des taux d’interet, de l’epargne, et aussi une elesticite de la speculation: les conditions de marche s’eloigne des
    fondamentaux. Mais speculation ne veut pas dire obligatoirement bulle: voir matiere agricole.

    Quand a ta voiture, si tu arrives a la revendre plus cher que tu l’as achete, bravo.

    Dans l’industrie et le commerce, parfois on ne fabrique pas ou ne commercialise pas parce que le prix n’est pas interessant aussi pour le fabricant/vendeur.

     

    Il existe pas mal de marches dans lesquels il n’y a pas de correlation direct entre offres, prix et volumes.

     

    Un bon exemple: regarde les cours de bourse today… les prix baissent mais les acheteurs ne se ruent pas dessus… atta que ca monte, tu vas voir !

     

    Tout ca pour dire que tirer des conclusions entre volumes et futures des prix… uhm.

     

    Et pendant ce temps il y en a qui attendent la baisse depuis 10 ans… j’espere qu’ils ont pas attendu d’avoir une maison pour faire des gosses parce que a la sortie de l’ecole maternelle
    l’instit va dire: « ah ton grand pere est venu te chercher! » 

    Sinon, le gouvernement veut engager la construction de 500,000 logenents par an… ca doit pas etre pour des prunes. Entre 500,000 logements dans google et tu auras les liens.

     

    Dors bien dans ta voiture 

    SP

  7. Voilà comment certaines guerres débutent de manière « très rationnelle » : Incident aérien : Ankara dénonce un acte “hostile” et se dit prêt à riposter.

  8. @SP

    Merci pour ton message, je m’inquiétais tellement à ton sujet depuis ton post n° 306.

    fred marseille

     

  9. Kangourou,

    La fed va etre acculée à faire quelque chose. Les élections présidentielles US vont avoir lieu en novembre prochain. Si Bernanke mis en place par Obama ne fait rien, c’est la défaite assurée. Si
    les stats US continuent à s’aggraver, je crois que le délai ne devrait pas etre très long car toute opération sur les monnaies a des effets imédiats sur les bourses mais retardés sur l’économie.

  10. Donc il choisira son moment pour qu’en fonction des élections ça monte au moment propice. Effet immédiat tu dis, alors un QE en septembre, avant les corrections traditionnelles de l’automne ? Il
    va partir en vacances là, non ? Si ce n’était qu’en fonction des stats, ça fait longtemps qu’il se fait prier.

  11. Partage de souveraineté au menu du week end. L’allemagne est en train de mettre tout le monde à l’heure en Europe et c’est souhaitable. Attention au risque de hausse de l’euro pour les gens en
    short la paire.

  12. Mercredi 27 juin 2012 :

     

    L’Espagne ne peut pas continuer longtemps à se financer aux taux actuels.

     

    Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a reconnu mercredi que le pays ne pouvait pas continuer longtemps à se financer aux taux actuels que lui imposent les marchés,
    inquiets face à la situation des banques et des comptes publics.

     

    « Il est très difficile de se financer aujourd’hui, et ce sera pire si nous n’envoyons par un signal clair que nous prenons au sérieux l’assainissement des finances publiques et la
    réduction du déficit », a-t-il ajouté devant les députés.

     

    http://www.romandie.com/news/n/_ALERTE___L_Espagne_ne_peut_pas_continuer_longtemps_a_se_financer_aux_taux_actuels_47270620120942.asp

  13. Merkel rejette sans appel les idées françaises
    Mis à jour le 26/06/2012 à 23:48 | publié le 26/06/2012 à 19:38
    La chancelière allemande prévient qu’elle refusera la mutualisation
    des dettes «tant qu’elle vivra».

    Le second rendez-vous en tête-à-tête entre Angela Merkel et François Hollande aura des allures de séance de rattrapage après des débuts ratés entre la chancelière allemande et le président
    français. Ce mercredi soir à l’Élysée, autour d’un dîner de travail, Merkel et Hollande tenteront de rapprocher leurs positions à la veille d’un Conseil européen crucial, destiné à sauver une
    zone euro plombée par l’austérité. Cependant, un nouveau de bras de fer s’annonce puisqu’ils doivent surmonter de profondes divergences, qui dépassent les simples crispations personnelles
    attisées par la campagne électorale en France.
    La chancelière a donné le ton, mardi, avec un nouveau «coup de gueule». Devant les députés de sa coalition conservatrice-libérale, elle a affirmé que l’Europe ne partagera pas totalement la
    responsabilité de la dette «aussi longtemps que je vivrai».

    Merkel: No Eurobonds ‘In My Lifetime’

  14. La vérité à moyen terme est là :

    A Berlin, on se dit convaincu que les Français finiront par céder comme du temps de Nicolas Sarkozy « sous la pression des marchés ». « Il est évident qu’un nouveau président veuille se distinguer
    de son prédécesseur » mais « les marchés vont rendre leur jugement », explique un haut responsable.

    http://www.boursorama.com/actualites/crise-de-l-euro-merkel-la-chanceliere-de-fer-n-a-pas-plie-sous-la-pression-d9c0004ec52d5f087646701c9ed67111

    La cigale ayant chanté tout l’été.  On connait la suite …

  15. @JCB post 368 sur « les fds propres du cac 40 »

    L’article est intéressant, mais néglige un gros point noir du cac : les écarts d’acquisition ou « goodwill ». C’est ce que tu (sur?)-payé pour racheter une boîte dans le passé.

    En ifrs, par un miracle comptable (merci le lobbying des banques d’affaires), le « goodwill » ne s’amortit plus mais est testé de tps en tps (selon des règles qui sont une insulte à la logique).

    exemple : France Telecom. 29,6 mds de FP … 27,2 Mds de goodwill (qui doit être le résidu des Mobilcom, orange et autres délires de l’an 2000). donc en gros le patrimoine est proche de 0, aucune
    force de rappel de ce côté-là si les dividendes venaient à baisser …

    toute personne qui a fait un peu de compta doit bien voir le soucis …

    (perso je joue vallourec et peugeot à moyen terme: une situation pas terrible, mais au moins de pas de goodwill pourri au bilan)

  16. Il n’y a pas que l’Espagne qui est en train de faire faillite.

     

    Il y a l’Italie aussi.

     

    Mercredi 27 juin 2012 :

     

    L’Italie emprunte 9 milliards d’euros à six mois à des taux en forte hausse.

     

    L’Italie a emprunté mercredi comme prévu 9 milliards d’euros à six mois, mais a vu ses taux bondir, alors que les marchés restent très nerveux à la veille d’un sommet européen
    présenté une nouvelle fois comme crucial pour la zone euro, a annoncé la Banque d’Italie.

     

    Les taux de ces obligations ont bondi à 2,957%, contre 2,104% lors de la dernière opération similaire le 29 mai.

     

    La demande des investisseurs a été soutenue, s’élevant à 14,5 milliards d’euros.

     

    Mardi, le Trésor italien avait déjà emprunté 3,9 milliards d’euros à échéance 2014, 2016 et 2026 à des taux en forte hausse.

     

    Il reviendra jeudi sur le marché avec une émission très suivie de titres à cinq et dix ans, au cours de laquelle il tentera de lever entre 3,75 et 5,5 milliards d’euros.

     

    http://www.boursorama.com/actualites/l-italie-emprunte-9-milliards-d-euros-a-six-mois-a-des-taux-en-forte-hausse-c28732472177af269b7f5315412aa462

     

    Plus les jours passent, plus l’Italie emprunte à des taux de plus en plus élevés.

     

    Plus les jours passent, plus l’Italie se surendette.

     

  17. @JCB

    Paris Paris y en a marre !

    « Qu’a vist Paris e noun Cassis a ren vist ! » comme dirait frédéric mistral.

  18. @ Machu 379

    Tu fais bein de relever sur les goodwill et les methodes de valo. Mais…

    VK et Peugeot… hum !

    Peugeot surtout est candidat a la sortie du CAC40, ben voui avec une valo de 2Mds…

    C’est pas dit, car pour respecter la composition il faudrait trouver 2 valeurs industrielles pour les remplacer et c’est pas gagne… Legrand ? Sodexo (c’est industriel comme bouffe
    ! )

     

    En general c’est annonce en septembre… mais anticipe avant.

    SP

  19. Bonjour à tous.

    Merci de vos contributions sur ce blog, ça change des forums pollués par les censeurs et les systêmes de « recos / abus reporté » nauséeux. Suivez mon regard.

    Sujet d’examen: Vous paraît-il judicieux, aujourd’hui et dans une optique de long terme (rappel: je suis investisseur en OPCVM sur des horizons bien supérieurs à 5 ans) d’investir en
    francs suisse dans le but de diversifier son patrimoine et de sortir une partie de ses actifs du risque « euro ». Je ne parle pas du risque de disparition de l’euro, scénario auquel je ne crois
    pas, mais du risque de perte de valeur lié à la nature de cette monnaie et de la volonté « anti-déflationniste » des autorités qui auront besoin de cette baisse pour rembourser le mur de
    dette.

    le CHF n’est pas une monnaie émergente tant préconisée par JCB, mais est-ce judicieux malgré tout?

    si oui, ou si non, quels OPCVM recommanderiez-vous ?

    Vous avez une heure.

    Merci.

    Tsuki

  20. Oui LVM mais même que t’aurais raison, j’irais pas sur ton blog. T’es trop saoûlant. Et çà, tu comprends toujours pas. On t’en mettrait bien deux pour le prix d’une, lol.

  21. De Lamarche est un défaltionnniste selon qui la déflation est une issue. En 2008 « il fallait laisser les choses aller jusqu’au bout ». C’est faux. Une contraction globale avec crédit crunch
    majeur, c’est le retour à l’age de pierre. Il va falloir un jour que c’est gens comprennent que l’économie prime sur la monnaie et pas l’inverse.

  22. Delamarche… de Platinium gestion…

     

    Il a laisse euh aih le euh do.. do do doigt… appuyeee euh.. sur ch ch ch shoort… depuiiis deux miiiillle siiix…

     

    Mefiez vous des gestio  tio tio nnaires be be be begues !

     

    SP

     

     

  23. Lien de l’image: http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_platinium.jpg

    Son site est en rade pour les perfs… (aussi!)

    SP

  24. Jeudi 28 juin 2012 :

     

    Plus les jours passent, plus l’Italie emprunte à des taux de plus en plus élevés.

     

    Plus les jours passent, plus l’Italie se surendette.

     

    Plus les jours passent, plus l’Italie se rapproche du défaut de paiement.

     

    Jeudi, l’Italie a emprunté.

     

    Lisez cet article :

     

    « Lors de cette émission très suivie par les investisseurs, les taux des obligations italiennes à cinq ans se sont inscrits à 5,84%, contre 5,66% lors de la précédente émission le
    30 mai.

     

    Ceux des titres à dix ans ont progressé de leur côté à 6,19%, contre 6,03% le 30 mai, soit au-dessus de la barre symbolique des 6%.

     

    La demande des investisseurs s’est élevée à environ 7,6 milliards d’euros, ce qui a permis au Trésor italien, qui comptait lever entre 3,75 et 5,5 milliards, de presque atteindre
    son objectif maximum.

     

    L’Italie, dont la dette colossale dépasse 120% du PIB, est sous la pression des marchés, dans le sillage de l’Espagne, alors que les investisseurs doutent que le sommet européen
    qui s’ouvre à Bruxelles jeudi puisse enrayer durablement la crise de la dette en zone euro.

     

    Face à cette flambée des taux, le chef du gouvernement italien Mario Monti arrivera à Bruxelles avec la ferme volonté de faire approuver par ses partenaires, et en particulier par
    Berlin, un mécanisme permettant de calmer les tensions sur les marchés. »

    http://www.romandie.com/news/n/_L_Italie_emprunte_54_mds_EUR_a_cinq_et_dix_ans_legere_hausse_des_taux51280620121145.asp

  25. j’ai pris des pièces d’or car les prix de l’or me paraissent 1 opportunité.

    Je pense que l’euro va baisser …… et que les mauvaises nouvelles prendront le dessus

  26. Le « Financial Times » à la zone euro : « Le temps est compté »
    Le Point.fr – Publié le 28/06/2012 à 14:17 – Modifié le 28/06/2012 à 16:06
    Par Marc VIGNAUD
    Le quotidien de la City conseille d’utiliser enfin les pare-feu pour racheter de la dette. Sous peine de voir l’Italie et l’Espagne sombrer.
    « Time is really running out. » Le temps est vraiment compté. Le journal britannique Financial Times adresse, jeudi, un avertissement aux dirigeants européens réunis en sommet européen jusqu’à
    vendredi à Bruxelles. Ils doivent impérativement briser la défiance des investisseurs envers les États et les banques, sous peine de voir la zone euro exploser.

    Suite ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *