Formation CFD et FOREX – N°20 – Analyse multiframe

Par Jean Christophe Bataille


CFD

Positionnnement-du-stoploss.JPG

Pour les habitués du trading, voici un short que j’ai réalisé le 23 septembre 2010 sur le CAC. Son étude permet apporter plus de précision dans la détermination d’un point d’entrée et d’aborder la notion d’analyse multiframe. J’ai pris position à 3707 avec un SL à 3711 sur un graphe en UT 5 non représenté dans cet article. Je l’ai fait car la zone de 3700 a joué le role de support solide le 17 septembre comme le montre le graphe en UT 4H représenté ci-dessus. La théorie montre que ce support ayant été franchi récemment, il devrait jouer le role de résistance à la hausse. J’ai choisi mon point d’entrée short à 3707 car en déroulant mon graphe en UT 5, j’ai eu l’impression que la médiane du support à 3700 se trouvait à ce niveau. Bien évidemment, le nombre important de chandeliers dans cette UT dont le plus bas allait à 3702 ne m’a pas permis d’être très précis.

Que s’est-il passé lors de mon trade ? Le CAC est monté jusqu’à 3716 et est redescendu. Mon stop à joué à 3711 et j’ai perdu 4 ticks plus le spread de 1 ticks. Sans préjuger de l’évolution de l’indice ensuite, je suis obligé de constater que je suis entré en scalp quelques ticks trop bas. Or cette résistance à 3700 était importante à jouer car elle est présente dans toutes les UT < 1 semaine. En prenant la base du corps des chandeliers du graphe en UT 4H et en négligeant les mèches, on aurait pu la situer assez précisément autour de 3714. Un point d’entrée short sur ce niveau était donc plus précis et seule cette UT 4H permettait de bien l’identifier. Un overlap étant souvent une plage assez large en particulier dans les UT longues, il est très important en scalping UT 5 avec stop rapproché et money management en mode économique de ne pas hésiter à chercher un point d’entrée à l’extrême limite de cette plage. Sinon le risque est de se faire sortir pour rien sur un accès de volatilité. Dans le cas présent, il fallait impérativement ne pas se contenter du graphe en chandeliers 5 minutes et analyser le graphe en chandeliers 4 heures car paradoxalement la détermination en UT longue avec ses deux chandeliers par jour donnait un niveau plus rigoureux pour le point d’entrée.


Cela n’est qu’un exemple d’analyse multiframe. Je ne peux que conseiller aux traders d’examiner un sous jacent dans toutes les unités de temps de 1 minute à 1 semaine. Cela donne de très nombreuses informations et une vision très différente du trade. Je travaille habituellement en scalp en UT 5 mais j’essaie de visiter systématiquement les UT 1, 15, H1, H4, D1 avant d’entrer en position. Cela donne de la hauteur, permet de visualiser tous les overlaps mineurs et majeurs, d’observer précisement les vagues dans l’esprit de la Dow theory sur les marchés de tendance, d’évaluer précisément les bornes d’un range et évite ainsi beaucoup de fausses entrées.

En l’occurence pour ce trade, une analyse multiframe soigneuse donnait une entrée parfaite à 3714  avec un stop loss à 3718. Elle allait se révéler gagnante puisque le CAC CFD a rechuté à 3673 à partir du point d’entrée sans avoir pu monter au delà de 3716.

Bon trade !

Copyright Jean Christophe Bataille 2010. Reproduction interdite

2 réflexions au sujet de « Formation CFD et FOREX – N°20 – Analyse multiframe »

  1. suite à des questions récurrentes voire des doutes sur le lien inflation et hausse des salaires, voilà une preuve par l’exemple : https://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?num=f7605937b2545efa755c8ac7f6d75510

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *