Forecast investissement – Novembre 2009 – N°2

Par Jean Christophe Bataille

Nous avions promis un début de mois de novembre heurté sans grande vague de baisse. L’évolution des cours nous donne raison. Une correction de moyenne importance peut toujours survenir en cours de mois ou en décembre. Mais celle-ci aurait énormément du mal à franchir le plancher de CAC 3400 qui est un support sur lequel le marché viendrait s’appuyer avec force.

L’investissement est une discipline gagnante le plus souvent en philosophie contrarienne en utilisant des techniques d’accumulation de titres à contre courant des excès. Vendre des titres au dessus de 3800 est logique si l’on considère que les indices valorisent de façon trop importante les perspectives à venir. En revanche, je me permets de rappeler à ceux qui shortent le marché en vain depuis 6 mois que le trading est au contraire une activité gagnante si elle suit les tendances car son horizon de placement plus court obéit à un constat très simple : les marchés avancent en permanence dans une tendance et ne se retournent qu’une fois de temps en temps … Les nombreux shorts sur indices lancés ces derniers jours sur certains sites bears n’obéissent pas à cette régle et se sont encore soldés par des pertes. Je remercie donc Daniela d’avoir donné le conseil en AT de ne pas prendre position sur indice dans le marché actuel. Il n’est lisible ni à la hausse ni à la baisse. Autant jouer sur des sous jacents particuliers sur lesquels on a des convictions fortes.

Un mot sur la psychologie du trading en BX4. Elle s’apparente de plus en plus à celle d’un surfeur qui attend bien campé sur sa planche la grande vague de baisse qui déclenchera chez lui un pied fantastique. De façon presqu’addictive, il tente inlassablement de démarrer sur chaque vaguelette en moulinant avec ses mains et en espérant surfer dans un gigantesque creux. La nature est malheureusement cruelle. Il faut tout d’abord savoir se tenir correctement sur une planche … Il faut ensuite qu’il y ait du vent et que l’océan se lève ! Sinon cet épisode de « Break Point » se transforme inéluctablement en un passage bien connu de « Brice de Nice ».

42 réflexions au sujet de « Forecast investissement – Novembre 2009 – N°2 »

  1. Lecteur habituellement silencieux, je lisais vos commentaires sur tropical bear. Merci pour ce blog, vous avez raison. J’ai acheté 4 fois du bx4 en quelques mois et j’ai perdu pas mal d’argent dont
    une fois un gros pourcentage de mon pea

  2. E X C E L L E N T ! ….
    Et si on y ajoute un mauvais monnaie management, c’est la cata !
    BX4 en couverture ou avec partimonie ou encore B40 sans levier et toujours dans des proportions limitées permettent de réaliser des gains ou de couvrir un portefeuille. Au delà c’est Las végas
    !….

  3. Bonjour Thierry.

    Si tu es le même (Thierry) qui m’ a passé il y a quelques temps via mail le lien d’un trader « plutôt actif », pourrais-tu me le faire suivre à nouveau stp ?

    Merci et @+.

  4. Bonjour Scud,
    Bien malin qui peut dire où seront les indices fin décembre. J’ai tout de même le sentiment que le CAC sera entre 3400 et 4200. La fourchette est donc très large ! C’est une zone en tout cas dans
    laquelle je ne suis pas acheteur d’actions. Je jouerais tout au plus un dérivé si une tendance s’affirme vraiment, et plutôt un turbo avec gros levier sur peu de jours pour profiter de la force
    d’un mouvement comme je l’ai fait sur l’or ces dernier jours. Un tracker genre BX4 est plus dangereux selon moi car il demande une exposition prolongée au risque pour fournir une plus-value
    suffisante. Il peut être utilisé dans le cadre d’un PEA mais alors avec des indicateurs de sentiment extrêmement bien positionnés pour éviter de finir comme Brice de Nice ;-) (ca peut m’arriver
    aussi). L’idée est que moins on est longtemps positionné, moins on a de chance de se faire prendre à contre pied dans un marché aussi aléatoire.

  5. Up to the point !

    C’est toute la différence entre suivre le vent pour en profiter un maximum, ou anticiper les changements de cap

  6. Bonjour,

    L’emploi du trackers BX4 n’est pas fait pour tout le monde, mais, pour moi, je dois dire qu’il me réussi bien jusqu’ici.

    Avant le mois de mars 2009, il m’a fait profiter de PV appréciable. De mars à fin août 2009, je ne l’ai plus placé en portefeuille ayant préféré profiter de la hausse avec des valeurs défensives au
    début, comme LEY, GSZ et … NYR qui était devenue une réelle « solde »! Ensuite DXO un tracker pétrole qui n’existe plus depuis. LTA une small cap et toujours mon copain MT (Arcelormittal) en A/R
    car je le connais depuis tellement de temps.

    Au début de septembre je n’avais plus aucune valeur en portefeuille car je supputais déjà, le retour du bâton. J’ai fait plusieurs A/R en BXX, LVC, MT et BX4 mais uniquement avec mes PV réalisées
    précédemment (= portefeuille B).

    Maintenant je risque ces gains engrangés qu’avec du BX4 et même jusqu’à 100% en A/R, car on « va » se prendre un retour de bâton, c’est même inéluctable pour moi. Quand ? Je ne sais pas, mais cette
    hausse est trop rapide, trop forte, trop tout et je joue ce paradoxe aujourd’hui.

    Si l’on considère que la situation est pure manipulation, soyons prudent mais dans les « deux » sens. Si la confiance n’est plus, l’investissement n’est plus ! D’où, je « trade » dans l’attente avec
    prudence.

    La situation est-elle encore récupérable ? C’est la question qu’il faut dorénavant se poser. Certains se risque des achats d’or même … (trop tard dorénavant pour moi).

    Je vois le CAC à 2400 points dans quelques mois et j’espère pas plus bas sinon … ;o(

    Je crois qu’il arrivera un temps où les mots n’auront plus de prise sur le réel, ne nous aideront plus à débloquer une situation qui enserrera et étouffera la société entière ! Répercuter comme un
    jeu de dominos comme hier soir avec la commémoration du mur à Berlin , le coup « dur » ou le coût « moindre » sur celui qui est en dessous n’est pas la solution, mais je pense malheureusement qu’il
    arrivera un temps où de la casse peut naître (la solution aux problèmes ?). L’instinct qui distribue la gifle sans réflexion devrait en faire réfléchir plus d’un. Mais bon, « ils » ne vont pas
    laisser la situation aller jusque là, s’ils le peuvent encore…

    Dans l’attente, je pense que le plus simple c’est de rester en C A S H , mais faire des A/R en BX4 (et parfois en LVC aussi) me semble « à moi » une solution acceptable.

    Pour ceux qui ne savent pas suivre les cours durant la journée, faire des A/R avec du B40 est moins risqué que le BX4 ou le BXX car sans effet de levier.

    Je rappelle que nous ne sommes plus en mars 2009, mais 9 mois après, et la situation économique est toujours en pleine d é c r é p i t u d e .

    Portez-vous bien.
    LVM

  7. Bonsoir Marc M,
    Ca prouve que la fed et Obama n’ont aucune intention de laisser la déflation monétaire s’installer même si manifestement ils n’ont, en eux-même, probablement aucune illusion sur le potentiel de
    croissance économique de l’Amérique. On retombe donc dans le même débat inflation-déflation. Contrer la déflation durablement est-il possible ? Une issue stagflationniste en allant à la limite des
    capacités de résistance des monnaies occidentales est-elle meilleure pour l’avenir des populations ? J’ai donné plusieurs fois mes convictions sur le sujet mais je prétends pas avoir raison à tout
    les coups.

  8. Bonsoir Jean-Christophe,

    Ton article expose une réalité assez cruelle.
    Elle révèle à mon sens, selon une approche psychologique du trading, le danger et le drame de ce que j’appelle « les stratégies à un seul coup ».
    L’entêtement de certains opérateurs vis à vis du BX4 et des vagues de baisse tient à ce que ce système de trading a pu générer d’énormes gains de mi 2008 à mars 2009. A cette époque des amplitudes
    de baisse de 20% sur l’indice CAC40 s’enchaînaient avec une régularité et une prévisibilité déconcertante.

    Les tactiques de trading principales se doivent d’être valables dans tout type de marché (scalp, day-trading, swing, suivi de tendance) avec des résultats certes variables, mais adaptables à toute
    configurations.

    Le drame commun de toutes les « stratégies à un seul coup » est leur limitation dans le temps. Les opérateurs qui les maitrisent tentent de prolonger leur application bien au-delà de leur
    période de validité. On le constate avec les corrections du CAC40 qui dépassent désormais rarement 4 à 6%. Se positionner pour une anticipation de baisse unidirectionnelle de 20% ne fonctionne
    plus. Cela ne fonctionne plus… depuis le 8 mars 2009 au matin.

    Ce thème crucial des « stratégies à un seul coup » mérite amplement la rédaction d’un article associé, car le début d’automne a également entériné la fin de la « stratégie un seul
    coup » d’achat d’actions risquées à cours massacré, stratégie qui a permis à certains intervenants de réaliser d’énormes gains… selon un schéma là aussi non reproductible.

    Daniela

  9. Bonsoir à tous,

    Bravo et bonne route pour l’ouverture de ce site Jean-Christophe & Daniela.
    Je vous lisais déjà sur le site de Loic, et je trouvais vos interventions tres intéressantes et instructives, j’apprends à vos cotés sur les mécanismes economiques et financiers.
    Je lirais donc à l’avenir vos 2 blogs.

    Jérémie

  10. AMBAC avertit d’une possible faillite, après CIT, et ADVANTA hier, les assureurs commencent de nouveau à être touches.
    A voir la reaction d’Axa dans les prochains jours..

    sinon sur le S&P, les 1100 ont encore joué leur rôle de resistance (l’indice est monte à 1096.5 au plus haut auj) donc pas touché mais on est proche. Si on casse par le haut alors la tendance
    est clairement bull et haussiere, dans le cas contraire elle repoussera les indics vers le bas avec un double top (le dow etant lui en avance).

  11. Daniela,
    Il est vrai que les swings de la chute brutale des marchés fin 2008 et début 2009 avaient quelque chose de surnaturel pour les habitués du trading. Jamais les signaux n’ont été aussi lisibles. Je
    me souviens avoir suivi un up à contre tendance avec du L40 sur la base d’un surachat technique en pleine descente des marchés. Je me rappelle également un intervenant qui surfait en turbo avec des
    plus-values incroyables. L’objectif de mon article, même si le fond est plutôt taquin, est de bien expliquer que les grandes tempêtes de ce type sont rarissimes et que le quotidien de la bourse est
    bien différent. La rechute des marchés que nous sommes nombreux à anticiper peut très bien se faire par à coups très pénibles à jouer avec des trackers sujets au béta slippage ou se réaliser avec
    de nombreux bears traps qui avaleraient les plus values en cours ou se dérouler tout simplement en slow-bleeding très érosif pour les dérivés.

  12. Une confirmation par le Gardian de la situation sur le pétrole :

    Le monde est beaucoup plus près d’un épuisement des réserves de pétrole que ce que les estimations de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) affirment mais celle-ci minimise le danger d’une
    pénurie pour ne pas créer un mouvement de panique, a affirmé The Guardian lundi …
    « Beaucoup au sein de l’organisation estiment que même parvenir à un niveau de production de 90 ou 95 millions de barils/jour serait impossible mais on craint des mouvements de panique sur les
    marchés financiers si les chiffres sont baissés », a affirmé le responsable de l’AIE cité par le site du Guardian …
    « Nous avons atteint le point le plus haut en ce qui concerne le pétrole. Je pense que la situation est vraiment mauvaise », a-t-il affirmé.

    http://www.lecho.be/actualite/entreprises_energie/Les_reserves_mondiales_de_petrole_surestimees_.8257446-583.art

  13. Quand on ne veut pas créer de panique, c’est que la situation est vraiment grave…

    Le pétrole, il y en a de moins en moins, et il faut le partager de plus en plus :

    « Pékin devient le roi du pétrole en Irak »
    « La Chine est désormais le premier opérateur étranger dans le secteur pétrolier en Irak.Dans l’ancienne Mésopotamie, dont l’or noir fut historiquement la chasse gardée des Britanniques, la mainmise
    des ressources pétrolières par l’empire du milieu a valeur de symbole »

    Lien : http://marches.lefigaro.fr/news/societes.html?&ID_NEWS=125221604

  14. L’économie chinoise ne faiblit pas. Les analyses de Pitties répètent à l’envie que la Chine ne découplera pas. Je crois que la Chine peut effectivement subir un accès de faiblesse si les économies
    occidentales replongent mais la puissance de l’économie chinoise, l’envie de ce peuple d’accéder à la prospérité et comme le souligne Alain les positions fortes prises par les chinois sur les MP
    permettront à ce pays de découpler plus vite qu’on ne le croit.

  15. Bonsoir Scud,

    Bienvenue sur le site.
    Bien que ton pseudonyme n’évoque guère la patience :-) je t’invite à consulter régulièrement notre site dans la mesure ou des intervenants compétents dans le domaine des Sicav intègreront
    prochainement l’équipe éditoriale.

    Cordialement,

    Daniela

  16. D’après le jdf, Soros investit dans les sociétés vertes :

    D’après le Financial Times, George Soros veut investir une partie de son immense fortune chaque année dans les énergies vertes. Cette excellente idée ne nous surprend guère, venant d’un homme aussi
    avisé que M. Soros. Celui qui a prédit les grands désordres monétaires du 20ème siècle et qui a vite compris les enjeux de la chute de l’empire soviétique, pourrait une nouvelle fois réaliser un
    coup de maître.
    Nous apprécions deux actions spéculatives dans le secteur : Solarworld et EDF EN.
    Il est possible de prendre position avec des CFD.
    Sur Theolia, il s’agit de pure spéculation. Acheter l’action suffit. Rien ne sert de prendre une position avec effet de levier.
    Dernier point : mettez des stops.

  17. Nouvelle sur ce blog, j’ai vraiment apprécié la description que vous faites de la crise dans la page théorie économique défendue par ce blog. pensez vous que l’Asie va aussi faire de l’inflation ?

  18. Bonjour Sophie,
    L’Asie subira la hausse des matières premières et va voir sa demande augmenter lors du découplage. C’est inflationniste. Ensuite les acteurs financiers des émergents pratiquent également le carry
    trade sur le dollar pour financer certains de leurs projets. Cela peut importer de l’inflation chez eux. Pour toutes ces raisons, la Chine fera donc aussi de l’inflation mais dans le cadre d’une
    croissance plus forte. Cependant, cette expansion de son économie pourrait finir par être limitée par le cout élevé des matières premières.

  19. Une brève qui traduit mon propos :

    Pétrole : la demande mondiale revue à la hausse pour 2009 et 2010
    L’Agence internationale de l’énergie se préoccupe de la remontée des prix du pétrole, qui pourrait porter un coup fatal à la reprise naissante.
    L’AIE s’inquiète du manque d’investissement dans l’énergie …

    Dans les faits, la croissance va effectivement être stoppée à nouveau à cause de l’augmentation des couts de l’énergie mais aussi du fait de l’endettement des acteurs privés en occident. Cela
    pourrait être une bonne fenêtre de tir pour acheter des actifs pétrole pour le long terme.

  20. Bonjour Jean-Christophe et encore merci pour ton initiative !!!
    J’espère qu’elle sera pérène dans le temps et qu’elle gardera le cap d’information patrimoniale que tu as l’air de lui donner (avec les interventions des autres redacteurs).

    Voilà, aujourd’hui je suis confronté à une situation qui m’oblige à réfléchir sur mon patrimoine. En effet je suis pocesseur de plusieurs assurances vie multi-support et j’ai arbitré peut être un
    peu tot en avril sur du tout monétaire (pour résumé)
    aujourd’hui je rencontre un certain nombre de conseiller en patrimoine bancaire (affiliés aux banques dans lesquelles j’ai mes AV).
    Evidement je n’ai qu’une confiance très limité en leurs conseils, car connaissant des gens travaillant en banque, ils sont surtout là pour vendre leurs produits et faire leur marge.
    J’ai donc décidé de rencontré un CGPI (conseiller en gestion de patrimoine indépendant). Je mise beaucoup sur ce premier entretien. Bref.
    Tout ça pour dire, ces conseillers me conseille de revenir progressivement sur le marché actions et obligation.
    Pour le marché action, d’apres la file trading sur blog et d’apres les écrits de Daniela, il est très peu conseillé d’y aller maintenant pour de l’invest long terme.
    Mais concernant le marché des obligations ? qu’en est il ? un certain nombre de personnes parlent de krack obligataire (dont toi) comment cela peut se produire ? dois je arbitrer une partie de mes
    av en fond obligataire ?

    Que penses tu de l’idée de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour préparer des achats immobiliers futurs (via des produits qui permettent d’emprunter à des taux fixes faibles connus à l’avance :
    ex PEL, CEL casden pour les fonctionnaires etc…) de manière à profiter de la baisse de l’immo d’une part et de contrecarrer la remonté des taux d’emprunt dans les années futures d’autre part
    ?

    Désolé pour la longueur de ce commentaire. Mais ta réponse je pense intéréssera du monde … Merci

  21. Bonjour kikionyx,
    Revenir sur les actions était le conseil qu’il fallait donner à CAC 2500 pas à CAC 3800. C’est toujours la même chose, indépendants ou pas la majorité des conseillers sont grégaires et ânonent
    l’opinion générale du moment. Bien sûr les actions peuvent encore monter mais cette hausse ne peut être que limitée. La situation économique et l’évolution récentes des cours justifieront à moyen
    terme une forte consolidation. Je recommande dans ton cas de ne pas posséder plus de 6 % en actions, plus particulièrement des défensives qui n’ont pas encore bénéficié de la rotation sectorielle.
    Le reste doit être en support sans risque. L’idée d’un plan ou d’un compte d’épargne logement est très intéressante car elle permettrait de saisir le moment venu une opportunité immobilière à terme
    tout en bénéficiant d’un taux intéressant. La deuxième solution me parait plus liquide. Il faut t’assurer dans la solution que tu vas choisir que les taux qui te seront proposés ne souffriront
    d’aucune clause d’indexation. Garde tout de même du cash pour profiter d’éventuelles soldes sur les MP en croisant les doigts pour que celles-ci se produisent. Concernant les obligations, je les
    fuis. Reste en euros dans ton contrat mutisupports : dévalorisation monétaire, risque non négligeable de krach obligataire et stagflation prévues à long-terme …

  22. @ Kikionix.

    Les infos que tu donnes sont clairement insuffisantes pour pouvoir être vraiment objectif.
    JC te réponds très justement « financier » (et je suis en phase avec ses arguments) car tes questions se limitent à une approche purement produit et type de placement.
    Mais j’ai l’impression qu’il y a plus que ça dans tes interrogations du moment.
    Le côté financier seul ne représente qu’une partie de l’ensemble, certes une partie nécessaire, mais certainement pas suffisante.

    Il faudrait connaitre ta situation civile, social, fiscal, analyser ton profil et tempérament d’investisseur, tes projets à court, moyen et long terme, l’ensemble de ta situation financière, la
    diversification actuelle etc etc etc
    Et comme si ça ne suffisait pas, tout bouge en permanence…

    La notion de « bon ou mauvais » placement reste assez subjective et l’expérience montre qu’établir un plan de gestion cohérent dans une situation patrimoniale donnée, et bien, c’est pas si
    simple.

    Ton idée de CGPI ou d’ingénieur patrimonial… Pourquoi pas. Le problème c’est l’honnêteté, la réalité des connaissances et de l’expérience de ton interlocuteur.
    Pour les pratiquer quotidiennement je peux te dire qu’il y a de tout et surtout du pas très bon.
    Les CGPI sont payés à la com (pas nécessairement une mauvaise chose) et on (pas tous heureusement) la fâcheuse tendance à confondre le portefeuille du client ou du prospect et le leur.
    Attention à une chose, en ce moment, ils attaquent à fond sur l’immo (en plus c’est surtout là où ils margent), donc ils arrivent toujours à te trouver un tas de bonnes raisons pour réserver un
    lot.
    Je ne te dis pas qu’il ne faut absolument pas en faire mais prends ton temps.
    Réponds aux questions de manière totalement transparente mais ne te presse surtout pas.
    Ah oui, un bilan patrimonial pour une situation pas trop compliquée est maintenant le plus souvent gratuit…

    Bonne chance et si tu as des doutes n’hésite pas à questionner.

  23. @JCB
    Je suivais depuis plus d’un an vos interventions sur tropicalbear et j’ai particulièrement apprécié votre vision patrimoniale dans le cadre d’une analyse macro-économique particulièrement
    pertinente.
    Je me réjouis de voir l’excellent démarrage de ce nouveau blog, très lisible et très beau, auquel je souhaite tout le succès possible.

  24.  » Pour toutes ces raisons, la Chine fera donc aussi de l’inflation mais dans le cadre d’une croissance plus forte. Cependant, cette expansion de son économie pourrait finir par être limitée par le
    cout élevé des matières premières. « 
    Je reste sceptique sur la Chine. Parmis les +, il y a les plans de relance, beaucoup de cash chez les chinois (prive et public), les multinationales qui profitent de la crise pour accelerer les
    transferts (dont la mienne, sic), un moral a tout casser.
    Parmi les -, une economie encore tres tournee vers l’export (1/3 du PIB, qui a fait -25% !), une bulle immobiliere qui ne demande qu’a exploser (30 ans de loyer pour l’achat d’un appart !!), une
    forte dependance aux imports (matiere premiere & nourriture).

  25. A Kikionyx (et en complément de la réponse de Jean-Christophe)

    concernant l’épargne logement, les taux sont révisés régulièrement par décret. Le taux du CEL est ajusté au fil du temps. Le taux du PEL est fixé au moment de l’ouverture du plan. Les taux en
    vigueur sont de 0,75% pour le CEL et de 2,5% (hors prime d’état = 1%) pour le PEL.

    Le CEL est en effet complètement liquide, mais plafonné.
    Le PEL a un rendement un peu plus élevé mais _pour en bénéficier pleinement_ il ne faut pas faire de retrait (on peut le clore à tout moment, mais risque de perte de ses avantages ; ceci dit,
    comparer à rester cash, ce n’est pas pire).

    Si tu envisages un achat immobilier dans quelques années, ouvrir un PEL ne me paraît pas absurde, ne serait-ce que pour prendre date (le taux servi alors pourra être compétitif) ; mais ça ne
    signifie pas pour autant qu’il faille le charger lourdement. Il faut faire ses calculs.

    Voilà mon avis.
    Cordialement

  26. Sur les capacitees d’emprunt des etats:
    http://globaleconomicanalysis.blogspot.com/2009/11/budget-deficits-soar-out-of-control-in.html
    Mish pense qu’on est au bout, je ne crois pas (d’ailleurs, il regarde seulement le % d’endettement, sans s’occuper de l’endettement prive, du taux d’imposition… ) Quoi qu’il en soit, l’accueil du
    marche aux obligations Japonaises sera a surveiller.

    ddl

    ps: et heureux de pouvoir relire JCB et Daniela. Merci a vous.

  27. Bonsoir ddl,
    Merci pour ton message. Quel est ton horizon de découplage de l’économie chinoise vs occident (développement suffisant du marché intérieur pour alimenter la croissance chinoise sans qu’il y ait de
    croissance en occident : 3 ou 4 ans, ou 10 ans ?

  28. Je n’avais pas vu le commentaire de Jef. Je précise que mon commentaire précédent était bien sûr avec une perspective purement « financière » ; Jef a élargi la question. la pertinence d’un achat
    immobilier dépend évidemment de la situation personnelle de chacun (même si kokyonix se place à échéance de plusieurs années).

  29. Bonsoir @ tous.
    Vous parlez du découplage de la chine et d’un délai… de 5 10 ans…
    pourquoi pas 50 ou 100 ans ??
    Il me semble que la réponse à cette question n’est pas uniquement économique mais aussi (et peut être surtout) culturelle.
    Bonsoir.

  30. Avant que de chercher la duree, est ce qu’il y aura decouplage ? Pour toi oui. Moi, je ne sais pas.
    – La mondialisation n’induit-elle pas une augmentation des liens entre les pays et les marches ?
    + le gouvernement chinois martelle qu’il faut developper les campagnes ( il y a du boulot, et il met des moyens)
    – La demographie est plutot vieillissante apres 20 ans d’enfant unique (encore en expansion, certes)
    + les chinois ont soif d’entreprendre (getifu)
    – peu de confiance en la justice (mais c’est en progres)
    – la circulation des capitaux n’est pas optimale (peu de support d’investissement pour le chinois lambda, banques publiques marchant au guanxi, corruption)

    Bref, il y a la matiere a un article ^^
    Je pense tout de meme que la Chine sortira + vite de cette crise que l’occident et + forte sur la scene internationale (d’ailleurs, c’est deja le cas).
    La Chine est dans le role des USA lors de la crise de 1870. cf. http://contreinfo.info/prnart.php3?id_article=2357

    Sur ce, bonne nuit
    ddl

  31. Merci Monsieur Bataille pour vos articles très bien faits.

    Vous avez déjà un beau tour d’horizon sur le traindg, l’or bientot les sicav et fonds et vous évoquez souvent les MP er parapétrolières.

    Si je peux me permettre le prochain article pourrait dresser vos objectifs et sélectionner certaines valeurs sur le secteur pétrolier et parapétrolier. (je suis assez demandeur)

    Vous remerciant

    Bonne journée

  32. Bonjour, Bien content de vous lire dans votre blog en propre ! L’analogie du surfeur BX4 est excellente ! Attendre, attendre… Attendre encore un peu :o) Merci pour tout, François

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *