Forecast investissement – Février N°2 – La bulle de la supply chain

Par Jean Christophe Bataille.

Forecast image type

Les analyses économiques réalisées à partir de constats émanant du terrain ont toujours plus de sens. J’ai parlé récemment des tensions à l’approvisionnement chez les sous-traitants des grosses sociétés occidentales dans les pays émergents. J’ai également dit que ces tensions étaient dues à la baisse des capacités de production qu’avait occasionnées la crise de 2008 (licenciements, fermetures d’usines etc …).

La tension entre acheteurs et fournisseurs est telle dans certaines branches de l’industrie comme les PC et les téléphones portables que les prix ont grimpé et que les délais de livraison se sont allongés. Devant ce phénomène, les grosses entreprises ont passé des commandes plus importantes en volumes que ne l’auraient justifiés leurs besoins.

Cette inflation de commande s’est développée sur tous les maillons de la supply chain, du producteur de matières premières à tous les sous-traitants industriels intermédiaires. Le résultat à venir de cette pénurie de production est donc paradoxalement un gonflement des stocks qui risque de toucher de nombreux secteurs.

Sans préjuger de l’évolution de la demande en 2010, nous pouvons déjà être certains que les « Business Inventories » vont être excessifs et que les sociétés vont être amenées à baisser sensiblement leur prix en 2010 par effet de balancier.

Les baisses actuelles de l’index des semi-conducteurs, du Baltic Dry Index et pourquoi pas la hausse des stocks de pétrole brut de la semaine dernière pourraient trouver leur origine dans ce mécanisme.

Si la demande venait à faiblir avec le tour de vis monétaire chinois ou une hausse des taux occidentaux, les choses deviendraient plus graves car la production s’adapterait à la baisse, pénalisant l’emploi et réduisant la demande finale. Ce serait d’autant plus récessif que les entreprises, prenant conscience du caractère dépressif de la crise, contracteraient leurs investissements, comme le fait Michelin actuellement.

C’est pourquoi j’attends, en terme purement monétaire, une deuxième poussée désinflationniste pour 2010 avec ou sans rechute de l’économie. Elle devrait se faire sur l’indice des prix à la consommation et sur un certain nombre d’actifs comme les actions.

Elle pourrait s’accompagner mais ce n’est pas encore certain d’une deuxième chute de la croissance si la demande des émergents ne suffit plus à compenser la stagnation occidentale. Rappelons toutefois que la croissance chinoise avoisine probablement 10 % et que la Chine produit 13 % du PIB mondial, les BIC (Brésil Inde Chine) en représentent 21 % quand les US ne dépassent plus 20 %. Le pire n’est jamais certain et la précision du pilotage des taux chinois va conditionner l’évolution de l’économie mondiale.

Attendez vous ensuite à une nouvelle production de billets en occident et un découplage encore plus important avec les émergents. Viendra après le temps de la crédibilité des états et de la capacité des banques à assainir véritablement leur bilan. Mais malgré l’énergie développée actuellement par les Hedges Funds pour couler les monnaies, ce développement est plutôt à reporter à 2011. 

Nous restons donc majoritairement en cash sur les patrimoines types, prêts à saisir les opportunités de baisses suffisantes sur les actifs tangibles.

L’or a atteint un plus haut en euros récemment, montrant une fois plus son caractère monétaire et protecteur contre la chute des devises.

Les défensives que nous détenons à 4 % du patrimoine bénéficie de la rotation sectorielle et jouent leur rôle stabilisateur dans la rechute actuelle des marchés.

La partie obligataire indexée constitue un facteur de protection contre la hausse des taux à venir.

La partie obligataire sur les émergents profitera de l’appréciation des grandes monnaies émergentes contre le dollar et l’euro.

Notre position en matières premières à 2 % est très basse par rapport à la pondération que je souhaite installer à long terme. Nous devrions trouver de bonnes occasions d’achat dans le futur mais comme je l’ai dit dans un article précédent, nos niveaux d’intervention devaient être relevés du fait de la dilution monétaire.

De même les 2% que nous detenons dans les émergents sont insuffisants pour le long terme. L’analyse récente que j’ai faite sur le découplage des émergents va dans le sens d’une autonomie plus précoce que prévue. C’est le point le plus sensible de notre gestion.

Au niveau spéculatif, tout est permis. Les 2 % consacrés à la spéculation peuvent être positionnés à la hausse ou à la baisse avec ou sans levier sur différents supports diversifiés comme l’or, les devises, les matières premières avec les CFDs, les marchés émergents avec des trackers. Il faut toutefois rester raisonnable sur les engagements et respecter les règles du money management.

Enfin pour info, je suis en train de travailler sur plusieurs modèles de trading méthodique jouant la sécurité, reposant sur des bases théoriques solides, susceptibles d’aider les lecteurs de Futures qui souhaitent spéculer avec les devises majeures, les matières premières sur le FOREX ou les CFDs sur indices. Nous en reparlerons.
 

21 réflexions au sujet de « Forecast investissement – Février N°2 – La bulle de la supply chain »

  1. Bonjour JC,

    Ok pour saisir les opportunités à la baisse.
    La question, si cette spirale baissière s’enclenche :
    où se situe le point bas ? (sur les MP par exemple)

    fred marseile

  2. Bonjour

    Jean Christphe . Concrètement pour l ‘or Physique ,par quel canal passes tu ?  

    Je vois plusieurs solutions , type achat chez numismatique et possession chez soi , achat via une banque et dépot dans un coffre ou  solution type Cortal consors (cher ! ) ,
    Bullionvault….etc

    Ca ne reste pas facie au final …. 

    Philippe

  3. @Philippe, les modes d’approvisionnement et de stockage ne sont pas bijectifs.
    Tu peux aussi aller chez un numismate et stocker dans un coffre loué à la banque. Personnellement, c’est ce que je fais.
    L’achat revient moins cher chez un numismate, mais le sommeil est de meilleure qualité quand il n’y a pas d’or à la maison.
    :)
    Il faut savoir que l’espace que tu loues appartient à la banque, mais que le contenu reste à toi, donc si la banque coule, tu récupères quand même tes pié-pièces.
    Un éventuel cambriolage de la banque n’est pas à craindre, un assurance de base inclue dans la location du coffre t’assure dans les 70.000€ en cas de vol.
    Tu peux éventuellement souscrire une assurance supérieure pour quelques euros de plus.
    Le seul à redouter serait que ta banque fasse faillite le jour où elle est cambriolée… je n’ai pas le courage de calculer les probalitées, mais ça rend l’opération assez sure !

    J’ai également lu un bon article sur 24hgold.com qui parle du découplage (encore un) entre l’or physique et l’or papier qui me fait préférer de loin (hors spéculation sur petites sommes) l’or
    physique.

    Le lien vers l’article en question:
    http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-or–deconnection-du-marche-du-metal-et-du-marche-de-l-or-papier.aspx?article=2650981920G10020&redirect=false&contributor=Jim+Willie+CB

  4. Merci Dex pour ta réponse . Oui tout à fait il n ‘ y a pas de bijection entre l ‘achat et le dépot .

    Sur les numismatiques  concrètement je veux acheter par ex 20 ke de napoleons , il vaut mieux le faire en plusieus fois car ca a pas mal d ‘avantage il me semble .  Leurs cours sont
    ils ceux de CPRor  + une commission : elle est de combien ?    

    Pour les dépots dans un coffre  , ils sont assurés juisquà 30 ke pour l ‘ »entrée de gamme   » et pour un cout de 80€ annuels  . Mais il faut ouvrir un compte au
    préalable  .  Moi je suis à la Banque Postale donc là ca ne doit pas exister …. 
    Et en plus il faut aller dans une veille agence  car  les nouvelles n ‘ont pas de coffres .

  5. @Philippe : Oui, ce sont les cours de CPR OR. A cela, il faut ajouter une commission de 5€ par nap. Perso, je passe également par mon entreprise (sécurisation de la trésorerie). A partir de
    50 Naps, la comm n’est plus que de 1,5€. Je ne veux pas dire de bétise, mais il me semble qu’à partir de 50, ça marche aussi pour les particuliers, mais je ne peux pas l’affirmer car à titre
    perso, je prends à coup de 3000€, ce qui me permet d’acheter en anonyme.
    Aucun intérêt à le faire puisque tu perds la possibilité d’être imposé sur les plus-values, sauf à craindre une confiscation comme aux US lors de la crise des années 30.
    Je n’y crois pas trop, mais comme c’est à titre d’assurance, j’essaye d’assurer jusqu’au bout.
    De toute façon, fidèle lecteur de Léonard Sartoni sur le site « crise mondiale » après avoir lu son livre (2008-2015 : pourquoi l’or va battre la performance des actions et des obligations et
    comment vous pouvez en profiter), j’espère bien que l’imposition de 10% sur le total sera plus profitable que les presque 30 sur PV…

    Je me fournis généralement chez Merson. C’est le premier Numismate dans la rue Viviene à Paris en partant du palais Brongniart. Il y a aussi Joubert, un peu plus loin, de l’autre coté de la rue
    qui a bonne réputation.

    Pour les coffres pour 80€, je suis assuré à auteur de 75.000€, donc si je peux me permettre un petit conseil, fais le tour des « vieilles banques » autour de chez toi.
    Je crois que c’est un tarif standard et tu trouveras sans mal, mieux que celui dont tu parles.

    En te souhaitant bonne chance dans ta quête du précieux métal !
    :)

  6. merci pour toutes ces précisions !
    je suis aussi intéréssé par ce type d’achat,

    par contre ce que je n’ai pas compris :
    en plus de la com (chez cpr c’est 1,5% de la transaction) il faut payer 5€ de plus par napoleon acheté ? ca fait drolement grimper le prix total !

    d’autre part, l’or en euro est au plus haut ? pensez vous qu’il faille encore attendre pour en acheter physiquement ?

  7. JCB

    J’aime beacoup cette analyse; je la comprend car moi meme je suis un peu sur le meme scenario.

    « Sans préjuger de l’évolution de la demande en 2010, nous pouvons déjà être certains que les Business Inventories vont être excessifs et que les sociétés vont être amenées à baisser sensiblement
    leur prix en 2010 par effet de balancier. »

    Tout a fait; je pense que pour le Q1 on aura encore un peu de contribution positif due a ca, mais les restockages sont derriere nous.

    « … une deuxième poussée désinflationniste pour 2010 avec ou sans rechute de l’économie. »

    Oui, d’accord. Je pense qu’elle va se manifester durant le H1 2010 et la rechute des marches va etre plus importante que beacoup l’attend; de ce que je lis, beacoup de speculateurs s’attend a une
    continuation du cyclical bull pour un 3eme et derniere jambe de hausse. D’autres attendent un krash; perso, je pense que ca va se passer differement;les US vont eviter le « double-dip », mais le PIB
    va decelerer bien. A cause de ca, un peu corriger jusqu’a 8000 sur le Dow et 3000/2800 sur le CAC. Si le double-dip est evite aux US (je le pense), un « momentum rally » va se produire de maniere
    presque automatique dans H2 qui a le potentielle de nous ramener dans cette zone de 10000 (voir plus) sur le Dow vers la fin 2010 et ca va continuer legerement plus haut en 2011.

    « Attendez vous ensuite à une nouvelle production de billets en occident et un découplage encore plus important avec les émergents. Viendra après le temps de la crédibilité des états et de la
    capacité des banques à assainir véritablement leur bilan. Mais malgré l’énergie développée actuellement par les Hedges Funds pour couler les monnaies, ce développement est plutôt à reporter à
    2011. »

    Je le pense aussi; amha, la deuxieme grosse vague de cette crise (les elliotistes par exemple l’attend de maintenant et il l’appelle P3) va commencer dans la 2eme moitie du 2011, voir 2012 (un peu
    comme en 2007/2008). Je pense que ca va etre tres moche. Le point le plus intense peut etre en 2013 ou qq chose comme ca, evidement ca c’est tre loin.

    Je suis d’accord avec l’allocation que tu donne, majoritairement cash. Ou je ne suis pas d’accord c’est sur les emergents; amha elles vont encore souffrir durant cette periode, mais peut-etre dans
    qq annees elles vont decoupler effectivement pour de bons. Sur les matieres premieres, je suis assez neutre; je suis acheteur du petrole a 50$.

    Merci!

  8. Bonsoir kikionyx
    L’or est déjà cher actuellement surtout en euros . Ce n’est pas la meilleure période …
    J’ai fait mes premiers achats en or physique autour de 400 $ l’once !  J’avais également conseillé sur Tropical en avril 2009 d’acheter BGF World Gold A2 EUR. Elle est aujourd’hui en
    forte plus value car elle profite de la baisse de l’euro. Maintenant je ne peux pas te garantir que ça baissera à nouveau et je crois que l’or ira plus haut mais ça fait
    tout de même mal au coeur de l’acheter au prix actuel en investissement long terme. Ou alors en petite quantité à accumuler au fur et à mesure d’une baisse.

  9. Bonsoir Dacian,

    Je te lis souvent et je suis globalement d’accord avec tes analyses qui ne sont pas celle d’une déflation de type année 30.
    Nous avons c’est vrai un désaccord sur les émergents. Mais parlons nous de la même chose ? J’ai déjà dit que j’avais désormais la certitude que les émergents avaient découplé
    mais ça ne veut pas dire qu’il ne vont pas souffrir si l’occident souffre, sinon j’en aurais collé plein mon portefeuille. Je crois en revanche qu’il vont redémarrer très vite et que
    la fenêtre de tir pour les acquérir sera courte. J’ai la chance d’être proche d’industriels qui voient la réalité du terrain en Chine et ce n’est pas celle qu’on lit ici ou la. Ensuite il
    y a les chiffres que j’ai déjà donné dans cet article :
    http://futures.over-blog.com/article-le-decouplage-des-emergents-39767952.htmlIl bien les lire pour
    comprendre ce qui se passe.

     

  10. @ Dex

    Merci encore pour ton témoignage . J ‘ai vu le site de Merson : c’est 2 % à l ‘achat et 3% à la vente …. pas donné quand même …..

    Concrètement , on paye comment ? carte bleue , chèque  ou liquide pour les petites sommes  ?

    On peut réellement avoir 20 naps en une seule fois?

  11. @kikionyx : J’ai l’impression qu’on s’éloigne un peu du sujet de la file.
    Je poste ma réponse à la page suivante :
    http://futures.over-blog.com/article-jusqu-ou-iront-les-cours-de-l-or–40056798-comments.html#anchorComment

    @Dacian : J’aime bien ton timing. Je ne m’avancerai pas sur ce qui va se passer ou dans quel ordre, mais si j’ai bien pris conscience d’un truc au cours de 2 ans qui viennent de s’écouler, c’est
    que la planète finance tourne à un rythme plus lent qu’on l’imagine.
    Les gens s’adaptent et chaque évènement engendre des contre-évènements qui fait que tout ne s’emballe pas comme les gens l’attendent (souvent fort justement pourtant).
    Un exemple avec LEAP-2020 qui écrit des trucs que je trouve bien fichus, mais si ils ne mettent pas le frein à main sur le timing, il vont perdre du crédit. Genre en se faisant narguer par un
    dollar qu’ils voient à la cave depuis l’été dernier… Ca arrivera, mais son statut de valeur refuge (incroyable quand on y pense) ainsi que le carry-trade des derniers mois rend les choses
    plus compliquées et fait qu’avant la cave, il y a le grenier et tout ça, ça prend du temps.

  12. Merci Jean Christophe . C’est vrai que c ‘est nettement moins cher que chez un numismatique . 

    Après le pb c ‘est que le Napoleon est proche de son plus haut et donc acheter maintenant ce n’est pas évident !  

    Je garde  mes quelques pièces que je tiens de ma grand mère qui elle les tenait de sa tante ( ca nous ramène à la fin du 19ème siècle tout cela  !:-)

  13. A Fred, le point bas pour les MP est impossible à déterminer pour l’instant. Je suis favorable aux techniques d’accumulation à la baisse. Un point important : les parapétrolières qui sont pour moi
    le meilleur support pétrole qui est pour moi le meilleur support MP deviennent intéressantes dès que leur PER est en dessous de 10.

  14. Des nouvelles du thermomètre de l’économie mondiale qu’est le trafic maritime.

    Le président de Cosco,je crois le premier armateur chinois,prévoit que le BDI,qui vient de refluer sur les annonces de resserrement du crédit en Chine va monter de 54 % cette année.La journée de
    location d’un capesize (la classe la plus grande des vraquiers) devrait passer de 29 679$ actuellement à 39 000$ fin 2 010.Très en dessous du pic de 2 008.

    Ce sont les minerais et le charbon qui constituent l’essentiel du « dry bulk shipping » dont la croissance est tirée par la demande chinoise.Le transport de conteneurs étant
    lui,surtout,majoritairement tiré par la demande des pays de l’OCDE.   

    Si M Zhang Liang a raison,et son avis vaut largement celui d’un Nouriel Roubini,le retour de la dépression attendra.Certains pronostiquent l’éclatement de la bulle chinoise en 2 011,mais ça fait
    plus de cinq ans que je lis ce genre de prédiction.En tout cas,c’est une bonne stratégie pour la repousser,puisque les « petits investisseurs » restent sur la défensive,pendant que Warren Buffett,et
    d’autres font leur emplettes.

    On peut s’intéresser (je ne dis pas acheter) aux sociétés japonaises citées par l’article de Bloomberg,mais aussi à Dryships cotée à New York.

    http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=20601109&sid=aU98mpw2yIX0&pos=12

  15. Bonjour Bxx,
    Je ne peux que plusser. La vigueur de la croisance chinoise est impressionante. Air liquide vient d’annoncer ce matin que la part de ses investissements vers les émergents représente désormais 80 %
    contre 56 % en 2007 !
    Pour moi le découplage est fait mais que se passera t-il sur les indices boursiers chinois si l’occident replonge ?

  16. Bonjour Jean-Christophe,
    Si l’économie développée replonge? Eh bien,Dacian pourra enfin acheter quelques actions Baidu!

    C’est une boutade,mais un creux important, un plongeon,symptôme de catastrophe globale est moins probable,serait une occasion à saisir,je crois.L’Asie ne s’arrêtera pas maintenant…Il n’y a qu’une
    envolée des MP et de l’énergie,initiée par de grands groupes financiers par exemple…comme en 2 008,qui pourrait la stopper net,mais elle nous tient et ce serait suicidaire.Ou une révolution en
    Chine (1 917 à l’envers) à laquelle je ne crois pas avant des lustres,ou …une météorite géante…Quant aux extra-terrestres,ils sont tellements bluffés parce qu’ils voient qu’ils veulent
    absolument connaître la suite.

    Encore une info qui prouve la qualité de la gestion chinoise,je rappelle que c’est le seul gouvernement au monde dont tous les membres ont une formation d’ingénieurs.Les sceptiques m’objecteront
    que Mme Dati est bien rentrée dans un cabinet d’avocats alors qu’elle n’a jamais passé le CAPA…

    Les conseillers du CIC,(China Investment Corp) le Fonds chinois d’investissement international sont depuis juillet 2 009:

    — John Thornton,ancien patron de G S ,le grand manitou de la finance

    –Pierre Lemierre,ancien président de la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (chère à M Attali) et éminence grise à la BNP

    –Nicholas Stern,ancien chef économiste à la Banque Mondiale,le porte-parole d’un rapport sur le réchauffement si je me souviens bien

    C’est eux qu’il nous aurait fallu pour conseiller le brillant Raoul Briet,(oui,c’est de l’imparfait) le président de notre minuscule FRR (fonds de réserve pour les retraites,spécialité
    française:Roncevaux,Bérésina,Juin 40…) qui vient de déclarer: »Nous ne regrettons pas de ne pas avoir été assez offensifs » Quel aveu! Une pointure et qui s’assume!

    Effectivement,avec une performance moyenne annuelle de 2,8% sur le long terme,on n’a pas à être inquiet…

    Moi,j’assume moins bien,le livret de caisse d’épargne c’est sûr,mais c’est sûr de rapporter des clopinettes,alors que la note du plombier se moque de ce que prétend l’INSEE.

    Encore une occasion ratée.
     Depuis que les prix du gaz naturel (méthane) ont dégringolé aux USA,mais pas chez nous,je cherchais qui pouvait en bénéficier.Les producteurs de nitrates,évidemment,mais personne ne me l’a
    dit.Après de patientes recherches je découvre Terra Industries.Elle est chère pour la conjoncture,et comme j’ai beaucoup lu M Abadie,mon naturel anxieux domine et je m’abstiens.D’autres sont moins
    timorés.Je viens d’apprendre que le norvégien Yara lance une OPA avec 24 % de prime sur le dernier cours coté.
    Moralité:à court terme le pessimisme a ses limites et je regrette de ne pas avoir été plus offensif

  17. Bonsoir Bxx.

    J’ai revendu à l’automne dernier en espérant un nouveau creux. Je continue à croire qu’il viendra. La Chine va très bien, tu as parfaitement raison et les déflationnistes se trompent mais elle ne
    tirera pas le monde entier.

  18. à bxx :
    quid d’une petite guerre pour faire plonger (puis remonter) les indices?

    Cela reste une des manettes importante des américain. quoiqu’ils sont maintenant tributaire de la chine, qui larguera le dollar si elle a trop a perdre dedans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *