File trading et Forecast investissement – Septembre 2010 – N°3

Par Jean Christophe Bataille

Quand l’optimisme devient béat !

CAC 40

Nous avons assisté hier à un rally haussier de 1.94 % sur le CAC 40 et de 2.12% sur le SP 500. Les cours ont flambé sur des statitisques qui ont du mal faire croire à une reprise économique forte. Si les commandes de biens durables hors transport ont bien progressé de +2% en août, elle ne font pas oublier les -2,8% subis en juillet. Ce même vendredi, l’évaluation des ventes de logements neufs a montré une stagnation à 280 000 logements alors que le consensus en attendait 295 000. Le plus étonnant est que ce rally se produit dans un optimisme irréaliste alors que le Dow Jones a déjà gagné +8,3% depuis le 31 août en réalisant sa meilleure performance pour un mois de septembre en 70 ans ! (chiffres Cercle Finance)

En réalité, je crois que :

– le marché avait besoin de monter après sa chute brutale de ces dernier jours,

– la proximité des élections de mi-mandat aux USA pourrait avoir poussé certains banquiers d’affaire a soutenir le marché,

– la perspective d’un assouplissement quantitatif de la fed, inflate automatiquement le prix des sociétés cotées par le phénomène de fuite devant la monnaie sans que celles-ci ne se valorisent vraiment en monnaie constante,

– la volatilité est maximum à cause de l’aversion au risque des opérateurs entretenue par un contexte économique occidental délétère affichant des résultats de sociétés paradoxalement plutot bons, essentiellement liés à la restructuration drastique de leur effectifs et à la bonne santé des émergents.

Graphiquement en UT jours :

CAC-24-septembre-2010.JPG

Le CAC évolue désormais dans un range légèrement ascendant. Le RSI, sans véritablement diverger, ne suit pas la progression de l’indice. Nous verrons si la semaine prochaine l’indice sort de son range ou si le rally de vendredi n’était qu’un feu de paille. Je ne vois pas, en tout cas pour l’instant, ce qui pourrait justifier un franchissement durable de la borne supérieure.

Notre allocation actions ne change pas dans le patrimoine type. Nous prendrons la décision en début de semaine de conserver ou de vendre les dérivés baissiers inclus dans sa portion spéculative (2 à 5% des actifs selon la taille des patrimoines). Pour l’instant l’indice est toujours dans son range et les périodes d’euphorie maximum préfigurent souvent une rechute des marchés.

Cross EUR USD

Comme nous l’avions prévu, l’euro ne s’est pas effondré mais a au contraire suivi une progression très rapide. Notre objectif technique se situe toujours autour de 1.3625-1.3775, overlap ancien et répétitif en UT weeks. Le mouvement de hausse de l’euro est engagé et se poursuivra tant que la BCE ne réagira pas. Les USA ont mis en place une politique de dévalorisation de leur monnaie versus le yen et l’euro, et font désormais pression pour que le yuan se désolidarise du dollar. Les américains ont bien compris que la seule planche de salut pour leur économie était de gonfler leurs exportations. Les autres pays exportateurs ne resteront pas sans rien faire et la guerre des monnaies que je prévoyais déjà l’an dernier me parait bien engagée.

Gold

Sans tomber dans le satisfecit permanent, l’or vient d’atteindre les objectifs que nous avions fixés (1285$). Je pense que le potentiel de consolidation est non négligeable même si le gold index possède une capacité à dépasser momentanément ce prix. Cette consolidation pourrait être une aubaine pour les acheteurs d’or physique européens car la hausse de l’euro et la consolidation de l’or amenerait le prix de l’once vers 900 euros l’once.

Pétrole

Je n’ai qu’un crédo, accumuler en baisse. Le rapport Gold sur Oil est actuellement dans sa zone médiane à 16.95 ($GOLD:$WTIC sur stockcharts). Le pétrole via les parapétrolières est pour moi aussi intéressant que l’or physique pour lutter contre la poursuite de l’inflation monétaire en cours.

Emergents

Mon analyse rejoint celle de l’or. La montée de l’euro versus dollar et la stabilité actuelle du yuan versus dollar devrait devenir favorable à l’achat de produit collectifs actions chinoises sans couverture de change.

50 réflexions au sujet de « File trading et Forecast investissement – Septembre 2010 – N°3 »

  1. Bonjour FabCH

    OK pour l’absence de bulle constituée sur l’or mais si les particuliers se précipitent pour acheter on débute la phase 3 avec le potentiel haussier que cela comporte a moyen terme. Mon impression
    est qu’on est en train de sortir de l’investissement des initiés pour aller vers des achats plus larges. C’est particulièrement vrai en Chine. Ma conviction est que les prix devraient plus élevés
    et que l’industrie de l’or papier et ses anomalies de contre partie sont une véritable à bombardement pour les cours. Je m’attends de toute façon dans les conditions actuelle à une consolidation
    à court terme.

  2. @JCB: « Phase 3 sur l’or »…

    Je ne pense pas, même si on doit s’en approcher.
    Fred parle des files de « rachat d’or », du type Cash-for-Gold.
    Là ce sont des petits malin qui achètent l’or des gens de la rue pour une misère.
    Si j’ai bien retenu l’enseignement de Master Sartoni, la phase 3, c’est quand les gens de la rue passeront acheteur à n’importe quel prix. Rendant la courbe du prix de l’or parabolique.

    Je suis assez d’accord avec le chroniqueur de Daily-Bourse, qui attend encore une conso avant le vrai départ.
    Rien de tel qu’un dernier bull trap avant la lune, histoire de rincer les premiers arrivant (à l’achat) du grand public et inciter les autres à vendre ce qui leur reste à bas prix.

  3. Bonjour,

    Concernant le nombre de personnes avec de l’or.

    Je confirme mon revendeur n’a jamais eu autant de monde.

    Il a eu une personne qui lui a acheté une tonne d’argent avec un pru de 500€ le kg au spot.

    Je lui ai justement posé la question si tout le monde acheté c’est le moment de vendre ?

    Sa réponse était certes le nombre de clients a augmenté, mais on part de très bas … très peu de monde ont du physique y’a de la marge

  4. Je pense que c’est un problème de définition et il faut savoir ce qu’on appelle un début de phase trois. Il y a trois phases dans une bulle de l’or. La phase 1 c’est quand les grands initiés
    achètent sans faire de bruit. La phase 2 c’est quand la demande d’investissement se développe. On y est largement : la demande d’investissement est devenu très conséquente par rapport à la
    demande industrielle. (je me mouille pas car je n’ai pas les chiffres exacts actuels mais c’est un fait. si qu’elqu’un les a). Le début de la phase 3 c’est quand des gens qui ne sont pas des
    investisseurs avertis commencent à acheter de l’or. J’ai honnetement l’impression que c’est le cas en Chine ou l’or est devenu un des placements les plus crédibles pour les particuliers. En
    France, je lis des commentaires qui m’alerte un peu. La fin de la phase 3 est quand madame Michu achète des pièces (sans mépris aucun pour Madame Michu) On en est pas là et l’or a encore un gros
    potentiel. Tous ces signes sont les premiers symptomes d’une fuite devant la monnaie …

  5. Excusez du peu ! avril 2008 à août 2009 est très majoritairement négatif, le chiffre précédent (- de 3 ans) le plus élevé est août 2010 avec 35 points.

    6:00am

    GBP

    CBI Realized Sales

    49

    27

    35

  6. @ Kingmart,

    A mon avis,de simple amateur,les profits des grands groupes miniers dépendent avant tout du dollar la monnaie de leurs ventes et d’une partie de leurs coûts (énergie…).Mais aussi des
    monnaies des divers pays dans lesquelles ils paient leur main d’oeuvre.Et très peu de la livre.L’idéal pour Rio Tinto serait d’attendre pour l’acheter que la livre ait atteint une quasi parité
    avec l’euro,ce que certains prévoient depuis longtemps.

     

    @ Esteban,

    Les sociétés que tu cites profiteront nettement plus d’une hausse des cours de l’uranium (pour la teneur en U3O8 on parle de ppm,parts par million je crois) qu’un géant comme Cameco.Mais ceux qui
    y investissent dormiront peut-être mieux.Reste l’inconnue que représente la remise en marche toujours repoussée de la mine géante Cigar Lake.Mais l’intention de Cameco n’est pas de faire chuter
    les prix en inondant le marché.Il attendra…Je pense que le redémarrage de cette mine,s’il a lieu,sera le signal annonciateur d’une nouvelle hausse à venir de la livre de combustible.

     

    La hausse je n’y crois qu’à moitié,tant que pétrole,charbon et gaz ne verront pas leur cours s’envoler.Question d’arbitrage.Même si le nucléaire devient une priorité  pour la
    Chine son coeur de chauffe fonctionnera encore longtemps au charbon.Pour l’instant les USA et la Chine ont besoin d’une énergie assez bon marché ,les premiers pour éviter
    l’asphyxie et les seconds pour poursuivre leur bond en avant.Fidèle à ses engagements pris à la fin de la WW2 l’Arabie Saoudite contrôle les flux,d’autant plus coopérative que son ennemi
    idéologique,l’Iran assoit sa position régionale,voire mondiale puisqu’il dialogue maintenant  avec le Brésil ,la Chine et même l’Inde.Celle-ci ayant avec l’Iran chiite un ennemi en
    commun:le Pakistan sunnite.

     

    Bon,la seule tendance haussière fiable,car elle fait encore l’objet de pas mal de commentaires négatifs voire carrément méprisants me paraît être celle de l’or,peut-être aussi de l’argent.Ce
    métal grâce aux batteries de nouvelle technologie retrouve un intérêt qu’il avait perdu avec l’avènement de la photo numérique,sans oublier qu’il remplace pour les moins fortunés son concurrent
    devenu hors de prix.

     

    Ce qui est bien avec l’argent,c’est que sa consommation le fait quasiment disparaître,contrairement à l’or,indestructible et recyclable éternellement.A part celui que l’on envoie dans l’espace.Si
    vous achetez un napoléon,il y aura peut-êre dedans un peu de l’or de Ramsès II,ou quelques grammes rognés jadis sur un ducat de la Sérénissime (Venise) lui-même à 50% volé
    pendant le pillage de Constantinople….

     

    Donc,en fait je recherche une minière bientôt en production,avec des réserves identifiées d’au moins 5 Millions d’onces d’or et de quelques dizaines de Millions d’onces
    d’argent,pour une durée de vie de plus de 7 ans,de préférence dans une zone politiquement sûre,mettons l’Europe,et disposant d’un management ayant fait ses preuves dans l’industrie
    minière et/ou financière.

    J’assume le problème du change et celui de l’impact environnemental si le coût cash est au-dessous de 600 $ l’once.Tant pis pour le PEA,ils vont finir par le supprimer ou le rendre sans
    intérêt.J’ai assez perdu avec Auplata pour me permettre d’aimer les étrangères.

     

    Quel étourdi! J’avais complètement oublié,j’ai trouvé hier soir,mais si vous avez mieux…

                                     

                                Bxx,propriétaire de
    l’immeuble hausmannien où  Madame Michu fait des ménages et de temps en temps vide ma corbeille

  7. Sur la fuite devant la monnaie, je pense qu’on est tous super d’accord.

    Aujourd’hui, personne ne peut encore dire si on part vers de l’inflation, de la déflation ou un subtil mélange des deux, mais à la limite, même en ne le sachant pas on peut se dire :

    Si c’est inflation, le cash perd de la valeur donc il faut trouver ou le mettre pour ceux qui en ont.

    Si c’est déflation, le cash prend de la valeur… tant que les états (obligation) ou banques (cash) sur lesquels on a misé pour mettre nos soussous à l’abri ne font pas défaut. Dans ce cas, on
    perd également de la richesse.

    Il n’y a qu’en cas de fellation qu’on s’en sort tous avec le sourire, mais Madame la ministre n’a pas détaillé son programme !
    : )

    Plus sérieusement, les actions font peur pour leur potentiel de baisse actuel (plus bas, ce sera une autre histoire).

    Acheter de l’immo n’est pas forcément à la portée de tout le monde et puis les proprios vont se voir proposer un joli rôle de vache à lait d’après moi.
    En plus, bailleur c’est un métier et pas mal de loueurs amateurs vont déchanter avec des locataires insolvables (si la santé de l’économie de s’améliore pas), des charges et des travaux
    imprévus.
    Bref, il faut tomber sur une bonne affaire, et elles ne courent pas les rues en ce moment.
    JCB, ton conseil sur l’endettement long terme taux fixe est vraiment bon, mais la possibilité de déflation et le prix actuel de l’immo me retiennent encore.

    Pour revenir à notre bonne M’dame Michu, dont je me sens très très proche ces temps-ci… l’or est quand même bien pratique.

    Il peut passer n’importe quelle tempête monétaire au dessus de nos têtes, un bon Nap vaudra toujours son poid en or.

    Mais c’est clair que tout le monde voit venir un bon apauvrissement général, qui fera mettre, en moyenne, tout le monde la main à la poche.
    Et on est tous là à se demander comment faire pour appartenir à la moyenne basse (voire même aux quelque ouineurs de l’histoire).

    J’avoue que la stratégie des para françaises me plait beaucoup, du fait qu’elle est abordable à un petit investisseur (financièrement et géographiquement).
    Tout ce qui a trait à de l’achat de papier m’inquiète plus si ce n’est pas en France, au pire, en Europe.
    Avec la guerre éco qui se prépare, voire plus si affinité, j’ai peur de me retrouver avec des emprunts russes, en misant sur de la dette ou des actions émergeante.

    De ce point de vue, je suis d’accord avec bxx sur le choix d’une minière en Europe.
    Tant-pis si ça promet un peu moins. Je préfère les promesses tenues.

    :)))

     

  8. @Bxx,

    en lisant ton commentaire je savais que c’était toi dès le premier paragraphe. Donc c’est FabCH à qui tu t’adressais et non Esteban si jamais ;-) Je réponds à la volée et ne vais pas rédiger une
    analyse des fondamentaux de l’uranium. Dans tous les cas, ceux-ci me permettent de dormir sereinement avec, en fait, mon unique junior (LAM).

    On se rejoint davantage sur la question de l’argent il semblerait. Mais dans ce cas-là, le plus prometteur pour profiter d’une tendance haussière de l’argent est de miser dans une companie avec
    le plus possible de ressources en argent et non une combinaison or-argent (au reste Rye Patch a aussi
    beaucoup d’argent comme ressources ;-) ) J’ai trouvé mon étoile argentée il y a peu, mais j’attends le moment opportun pour y trouver un point d’entrée…

    FabCH

  9. @Fred

    Quand tu parle de file d’attente dans les boutiques de rachats d’or. c’est pour en vendre ou en acheter ??

    Je vois que ton commentaire a entrainé des débats sur le fait que nous entrions en phase 3. Mais moi j’avais plutot compris que tu parlais des boutiques de rachats d’or où les particuliers
    effectuent des ventes de leur vieil or à la fonte plutot que des achats (numismates…)…

     

  10. @Julien,

    Je ne suis pas allé vérifier sur place, mais je crois que c’était plutôt pour vendre que pour acheter. D’ailleurs un article aujourd’hui sur le journal local (la provence) confirme cet
    « engouement » pour la vente d’or dans la région.

    fred marseille

  11. Toujours en ce qui concerne l’or, 8 agressions sur 10 (à marseille) concernent des vols de colliers en or et l’once « n’est qu’à1300 $ »….

  12. Bonjour,

    sur l’or, il cote 1306$ à l’heure où j’écris. Mais je pense qu’on est à un point où c’est plus le $ qui baisse que l’or qui monte. Aujourd’hui le $ baisse contre €, Yen, CHF, même £.

    Je suggère de jeter un oeil sur ce graphe de l’or exprimé en euro: graphe >>

    Grosso modo, c’est flat depuis plus d’un mois, voire légèrement bassier.

    Cordialement

  13. Wall Street fait du surplace malgré la déprime des ménages américains :

    La Bourse de New York revenait à l’équilibre mardi à la mi-séance, surmontant les pertes générées par la chute de l’indice de confiance des consommateurs américains: le Dow Jones gagnait 0,13%
    mais le Nasdaq perdait 0,20%.

    Vers 16H15 GMT, le Dow Jones Industrial Average progressait de 13,55 points à 10.825,59 points, tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, cédait 4,64 points à 2.365,13 points.

    L’indice élargi Standard & Poor’s 500 était stable (+0,02%, +0,18 point) à 1.142,34 points.

    Lundi, Wall Street avait fini en légère baisse, au terme d’une séance marquée par de nombreuses annonces de rachats: le Dow Jones avait perdu 0,44%, le Nasdaq 0,48% et le S&P 500 0,57%.

    Les indices de la place new-yorkaise ont brièvement décroché après la publication de l’indice de confiance des consommateurs du Conference Board. Il a chuté plus que prévu en septembre, à
    48,5, son plus bas niveau depuis février.

    « C’est un indicateur décevant: il faudra probablement une amélioration du marché de l’emploi et plus de certitudes sur la politique budgétaire (du gouvernement américain) pour que la
    confiance des ménages s’améliore de manière significative », ont estimé les analystes de Barclays Capital.

    « Ce chiffre est calamiteux », a commenté de son côté Mace Blicksilver, de Marblehead Asset Management. « Mais dans la configuration actuelle, si les indicateurs sont mauvais, cela veut dire
    que la Fed (la banque centrale) va se retrouver contrainte aux mesures d’assouplissement monétaire que le marché veut ».

    « Cela va inonder le marché de liquidités, et soutenir les prix des actions », a-t-il ajouté. « Cet indicateur est donc presque une bonne nouvelle, c’est pour cela que le marché se reprend,
    c’est la logique perverse actuelle ».

    La banque centrale américaine s’est dite prête la semaine dernière à adopter des mesures d’assouplissement monétaire si la situation économique l’exige. Ces interventions consistent à des achats
    de titres sur les marchés du crédit pour maintenir les taux d’intérêt à un niveau bas.

    Sur le front immobilier, les prix des logements sont repartis en baisse (-0,1%) aux Etats-Unis en juillet, après trois mois de hausse, selon l’enquête mensuelle S&P/Case-Shiller. En
    glissement annuel, la hausse des prix a ralenti à 3,2% en juillet, ce qui traduit une progression légèrement inférieure aux attentes des analystes.

    AOL bondissait de 2,59% à 24,13 dollars. Le groupe de média en ligne a annoncé l’acquisition de la société 5min Media, destinée à améliorer son offre de vidéos, tandis qu’émergeaient des rumeurs
    sur un autre achat, celui du site d’informations spécialisées très en vue TechCrunch.

    Research in Motion (RIM) chutait de 3,31% à 46,76 dollars. Le groupe canadien, connu pour son téléphone multifonctions BlackBerry, a dévoilé une nouvelle tablette informatique tactile baptisée
    PlayBook, qui se veut « la première tablette professionnelle ».

    Le groupe agrochimique Monsanto plongeait de 7,63% à 49,02 dollars. La maison de courtage Jefferies a relevé qu’une nouvelle semence de maïs génétiquement modifié, SmartStax, donnait des premiers
    rendements inférieurs aux attentes.

    Dans le secteur bancaire, Morgan Stanley, perdait 1,01% à 24,62 dollars. Selon la chaîne Fox Business, elle a gelé ses embauches jusqu’à la fin de l’année et envisage des licenciements.

    La chaîne de pharmacies Walgreen s’envolait de 11,17% à 33,74 dollars après la publication de résultats trimestriels meilleurs que prévu.

    Le marché obligataire montait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans reculait à 2,478% contre 2,517% lundi soir, et celui du bon à 30 ans à 3,669% contre 3,699% la veille.

    Source http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?num=671e88bda9d3c7e73c673f5b886e57ad

  14. Désolé,FabCH,mais non,j’essayais de répondre plus ou moins à une demande directe d’Esteban(post 46).En fait tu lui as partiellement répondu toi-même plus haut en confirmant la qualité de
    Laramide Resources (et de Strathmore).Merci de reconnaître ma « patte » cela prouve au moins que je n’ai pas de « nègres » ou qu’ils sont bien formés…Et cela évite à ceux qui me détestent
    de perdre leur temps.

     

    Esteban,pour quelqu’un qui dit n’y rien connaitre tu as déniché des sociétés intéressantes.A propos des terres rares dont la Chine pourrait bien fermer de plus en plus le robinet de
    l’exportation,au fur et à mesure que sa technologie rejoint les nôtres (un différend l’oppose en ce moment au Japon sur ce sujet)  Lynas,même si toute OPA chinoise est « bloquée »
    par le gouvernement,étant considéré comme stratégique il prend d’autant plus de valeur aux yeux des  groupes occidentaux.Son CEO déclarait il y a peu:

    « Demand is inelastic to price because you can’t substitute the rare earths for that applications,you can’t have an LCD screen without rare earths. » 

    Ce qui n’est pas vrai pour le nickel par exemple et qui limite toujours ses envolées car il est remplacé par du « pig iron ».

    Les prix agrégés des terres rares sont passés de 15$ le kilo en avril à 51$ début septembre.La demande pour les aimants (28% des T R) est attendue en hausse de 12% par an d’ici 2014.Et Mount Weld
    de Lynas c’est du Cérium et du néodymium.Production prévue Q3 2011.

    Puisque tu t’intéresses aussi au Zirconium,j’ai vu fin août qui était au capital de Iluka Resources:Schroeder Australia 7,43%,Blackrock 5% ,Lazard 5,15% et Orbis (?) 5,21% Du beau
    linge…   

    Désolé,les valeurs canadiennes ou australiennes,même achetées à Paris ou Francfort ne peuvent pas entrer sur un PEA. 

     

    Bon,il est temps de mettre fin à ce suspense quasiment insoutenable.(J’aime me bercer d’illusions…).

    Ma trouvaille d’hier soir s’appelle Gabriel,est canadienne,opère en Roumanie et Paulson & Co en a 18%.Au moins 14 M oz gold et 64 M oz silver.Mais c’est sûr,les écologistes sont
    beaucoup plus exigeants en Roumanie qu’au Nevada.On perd sur le coût cash mais on gagne en développement durable.C’est un élément qui compte aussi pour un investisseur canadien ou européen.On la
    retrouvera bientôt dans les fonds « éthiques »qui ne pourront pas toujours se contenter de sociétés pour qui la touche écolo n’est que du marketing. 

     

    P S : Au sujet des rachats d’or,connaissez-vous H & T Group coté à Londres qui fait dans le « pawnbroking et le high cost credit »? Mont de Piété et usure en gros.

  15. @ Dex :

    pour le labsus de Rachida c’est peut être parce qu’elle pratique beaucoup l’inflation… heuh l’inflation ??

    en tout cas les 2 ont été très sérieuses, genre l’air de rien « des rentabilités de 20%  avec une fellation quasi nulle, et en particulier en période de crise » pas un sourire, rien … pro
    quoi lol

  16. @ Dex,dont je partage les interrogations…et le goût des paras,surtout Entrepose dont on a encore pu apprécier l’humilité du président sur BFM la semaine passée.Cela tranche avec la
    suffisance des ex de certaines bancaires…Mais pourquoi donc sont-ils partis si vite si tout allait si bien …

     

    Attention,je voudrais mettre les choses au clair.Le « coup » des emprunts russes n’est pas à mettre sur le dos  des bolcheviques,car à plusieurs reprises Lénine avait été très clair sur
    le fait qu’il ne rembourserait pas s’il parvenait à prendre le pouvoir.Un peu plus sur celui du tsar Nicolas II qui décida de stopper net le paiement des intérêts quand la guerre
    mobilisa ses maigres ressources.Mais pouvait-il faire autre chose? Les vrais coupables sont les banques qui manipulaient les journaux français,leur interdisant de publier tout ce qui ferait fuir
    les épargnants .(Tiens déjà!) Le grand gagnant étant l’Allemagne qui a fourni du matériel en échange de l’argent français.Nous n’avons réussi à leur fourguer que quelques
    poussives locomotives…histoire de rassurer l’opinion.

     

    Cela ne vous rappelle pas une déconvenue française récente au sujet de rafales dont on attend toujours les commandes? 

  17. Mardi 28 septembre 2010 :

     

    Voici cinq graphiques incroyables : observez bien ces cinq graphiques.

    Si la France lançait un emprunt à 10 ans, elle devrait payer un taux d’intérêt de seulement 2,614 %.

    http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GFRN10:IND

     

    Si l’Allemagne lançait un emprunt à 10 ans, elle devrait payer un taux d’intérêt de seulement 2,246 %.

    http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GDBR10:IND

     

    La France et l’ancienne zone mark empruntent à des taux d’intérêt très très
    bas.

     

    Mais en revanche, rien ne va plus pour le Portugal, l’Irlande et la Grèce.

    Depuis le soi-disant « plan de sauvetage » du 10 mai 2010, les taux d’intérêt du Portugal explosent.

    Si le Portugal lançait un emprunt à 10 ans, il devrait payer un taux d’intérêt de 6,512 % !

    http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GSPT10YR:IND

     

    De même, les taux d’intérêt de l’Irlande explosent.

    Si l’Irlande lançait un emprunt à 10 ans, elle devrait payer un taux d’intérêt de 6,739 % !

    http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GIGB10YR:IND

     

    Si la Grèce lançait un emprunt à 10 ans, elle devrait payer un taux d’intérêt de 10,807 % !

    http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GGGB10YR:IND

     

    Le Portugal, l’Irlande et la Grèce empruntent à des taux d’intérêt exorbitants.

     

    Le Portugal, l’Irlande et la Grèce foncent vers le défaut de paiement.

  18. Bonsoir BA,

    Ca n’empéche pas l’euros d’avoir atteint 1.3594 aujourd’hui. Ce refinancement semble moins problèmatique que la stagnation du PIB et la dette US. Les chinois peuvent acheter de la dette grèque,
    irlandaise, portugaise avec leur colossales réserves de change pour faire baisse le dollar vs euro. Le yuan étant à parité fixe avec le dollar, l’avantage en terme de volume d’exportations
    chinoise vaut bien ce sacrifice. De toute façon entre le dollar, l’euro et le yen, la Chine n’a pas bien le choix, les monnaies sont toutes plombées. Et l’euro est finalement la meilleure affaire
    du moment.

  19. Bxx, Merci de ta réponse . Je comprends l’influence du $ voir des devises des pays ou est la main d’oeuvre, impec. Ma question ou ma crainte sur la monnaie était bcp plus heu … basique:
    j’achète à parité GBP/€ mais la livre chute de plus belle (pas impossible d’après certains, moi je ne sais pas …) quid de mes belles actions ?

    Très mais alors vraiment très modeste amateur,  un peu curieux quand même, j’ai jeté un coup d’oeil au graphe de LAM … là vaut mieux être dans le timing ou pas avoir le vertige cf 2007,
    par contre les fortiches qui l’ont achetée en juillet dernier ont tout juste fait fois 2 (encore +10% ce soir), qui monte encore dans le wagon et quand ?

    encore merci à tous, bonne soirée

  20. Bonsoir Bxx,

    Tu fais bien de signaler les qualités de la société Entrepose contracting qui a délivré de très bon résultats récemment, dont le PER n’est pas loin de 10 et qui a un potentiel long terme
    considérable. Je renforcerai sans problème sur repli significatif.

  21. @ bxx :

    non je n’y connais franchement pas grand chose mais je suis assez besogneux ( tu cherches des sociétés qui produisent du molybdène, … recherche molybdenum dans les cotations au canada dans le
    moteur de recherche de boursorama, … ça prend du temps mais bon il y a des résultats parfois, faut juste pas laisser passer l’explosion du cours de laramide après l’avoir découverte comme je
    l’ai fait c’est tout).

    je suis tombé sur une société NIKO RESOURCES, productrice gaz et pétrole avec la quasi totalité de ses activités en inde, indonesie, … en 2010, rendement de 12.51%, PER de 10.92 ;elle fait 17%
    depuis le 1er janvier mais avec une bonne volatilité, faut être dans le timing !!

  22. Bonsoir,

    « Entreprose contracting », celle que j’avais sélectionnée par comparaisons. Ca se rejoint. Mais une parapétrolière doit-elle est considérée comme un « avoir spéculatif » ou une « Energie Matière
    première » ? Ou alors comme une alternative à l’or à mettre sur le même plan en terme de pondération ?

    Jean-Christophe, ce que tu appelles un « repli significatif » … si le cours touche ou passe sous la MM80 par exemple ? (je choisis 80 parce que c’est là que le cours me semble
    avoir le plus de chance de rejoindre une MM »). Merci.

  23. @Kingmar,

    Laramide est une société très volatile et je ne serais pas surpris que le cours reflue rapidement vers 1.4. Cela pourrait être un premier point d’entrée. Ici comme ailleurs, une règle d’or est
    d’avoir au minimum deux seuils d’entrée pour se renforcer si le cours offre des meilleures opportunités par la suite.

     

    Le cours de l’uranium n’est encore qu’à 48$ la livre et devrait assez facilement atteindre les 70$ d’ici deux ans. Même à ce niveau de 1.6 pour LAM le potentiel est loin d’être atteint (objectif raisonnable de 5-6 CAD d’ici 2 ans).

     

    FabCH

  24. Bonjour à tous,

    Octave,

    Les parapétrolières françaises comme Entrepose sont des investissements à très long terme et font parties dans le forecast des actions matières premières. Elles doivent incluses dans un PEA pour
    bénéficier d’une fiscalité avanatageuse. Les fonds matières premières doivent etre en assurance vie pour les mêmes raisons. Le fondamental de cette stratégie : le prix de des MP, surtout du
    pétrole vont littéralement exploser en monnaie courante et constante dans les 10 ans et en cas d’inflation, elles protègeront le capital.

  25. Merci FabCH, je vais suivre ca et attendre que LAM se calme un peu. Ca me laisse le temps de potasser, Esteban a raison il faut s’imprégner du sujet même si on part de zéro.

  26. Y aurait-il « du défaut dans l’Eire » ? Derrière le jeu de mots qui prête à sourire, la question posée par les analystes de Natixis, dans une note du 9
    septembre 2010, traduit les inquiétudes suscitées ces derniers jours par la situation économique de l’Irlande et les déboires de son secteur bancaire. Autrement dit : l’ancien « Tigre celtique »
    serait-il en passe de devenir la nouvelle Grèce de la zone euro ?

    Il y a d’abord les chiffres, inquiétants.

    Ceux de la dette et du déficit, plombés par le coût du sauvetage d’un système financier au bord de l’asphyxie.

    Selon l’agence de notation Standard & Poor’s (S & P), les nouvelles injections dans le capital de la banque en crise
    Anglo Irish

    risquent de propulser la dette publique irlandaise à 113 % du produit intérieur brut (PIB) en 2012. A un iota de la dette publique grecque qui s’est établie en 2009
    à 115 % du PIB.

    Quant au déficit public, il est déjà énorme : il a atteint 14,3 % du PIB en 2009, un (triste) record au sein de la zone euro, et pourrait gonfler jusqu’à 20 % en
    2010. Pour mémoire, celui de la Grèce n’était « que » de 13,6 % en 2009.

     

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/09/11/la-zone-euro-recommence-a-manquer-d-eire_1409917_3234.html

     

    Récapitulons :

    – l’Irlande aura une dette publique de 113 % du PIB en 2012 ;

    – l’Irlande aura un déficit public de 20 % en 2010 ;

    – l’Irlande va se déclarer en défaut de paiement.

     

    http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GIGB10YR:IND

     

  27. Bonjour SR71,

    J’ai fait aussi un scalp gagnant ce matin. Le CAC était facile à trader en ID le Sto et les trends lines ont donné de bonnes indications. Je préfère définitivement les CFD aux trackers … J’ai
    toujours mon Bx4 qui ne rapporte pas grand chose, qui immobilise de l’argent et coute la peau des fesses en frais. J’ai voulu réessayé ce produit à l’approche de l’overlap 3760-3800 mais au final
    ca vaut pas grand chose. Je le dis d’autant plus que je ne crois pas du tout à un vrai krach. Je m’en expliquerai dans la prochaine file trading.

  28. L’euro, l’or et le pétrole continuent à monter en dollar. Je me demande si la baisse du dollar est un vrai calcul de la part des US mais si les exportations vont grimper, l’import va couter de
    plus en plus cher. En réalité, il me semble que les US n’ont plus beaucoup de choix, a part la printing press. Pour éviter une depression-déflation ils récolteront une stagflation. Ca reste un
    moindre mal selon moi car c’est la seule voie de désendettement réaliste.

  29. @ JCB,

    Tu as écrit: « Le yuan étant à parité fixe avec le dollar… »

     

    Li Fung,la jeune stagiaire de l’entreprise de haute technologie d’en face me demande instamment de balayer ce mensonge.Selon elle tu dénigres la bonne volonté évidente du gouvernement
    de son pays.

    Elle affirme que la monnaie du peuple (le renminbi ou yuan) s’est apprécié fortement depuis juillet.Effectivement les autorités ont mis fin au peg qui l’arrimait au dollar (6,83 Y pour un $
    jusqu’en juin 2010) dans un souci de concorde avec les pays importateurs.Depuis trois mois,il n’arrête pas de s’apprécier contre le dollar (déjà 2%!) donnant des gages à la Chambre des
    Représentants US sur le point de voter des taxes à l’import sur certains produits chinois.IL faut bien donner du biscuit aux électeurs avant novembre.

     

    Derrière le rideau des gesticulations des politiques dont la réélection est le but à atteindre absolument,presque tout le monde a bien compris que tout l’édifice de notre économie mondiale et le
    contrôle de l’inflation galopante toujours en embuscade nécessitaient ce déni collectif imposé par les économistes patentés.Tout le monde y gagne et certains intermédiaires énormément.Même
    les chômeurs qui peuvent trouver chez Vet Affaires de mauvais vêtements pour presque rien. 

     

    Les industriels allemands commençaient à s’inquiéter de la remontée de l’euro mais depuis qu’ils savent ,grâce à B A les ennuis qui attendent l’Irlande,ils respirent.Si un état européen se
    retrouve en défaut de paiement c’est que l’Allemagne aura mal calculé son timing d’intervention.Assez de tergiversation pour freiner la hausse de l’euro,mais pas trop pour exciter les
    agences de notation.Et si l’Allemagne traîne trop la Chine calmera les marchés.

     

    PS:Je me demande quand même ce que fait Mlle Li avec son portable la nuit dans les bureaux vides…

  30. Bxx,

    Les chinois font preuve d’un nationalisme parfois attendrissants. La croissance, c’est eux, l’écologie, c’est eux. Et l’occident se complait dans la décadence. Il ne faut pas oublier que si la
    chine est ce qu’elle est c’est grace à la libéralisation du commerce et à un système monétaire qui a évalué le travail journalier d’un chinois à l’équivalent d’un bol de riz chez nous et le
    travail journalier d’un occidental à 1 mois de travail chez les chinois. Cette concurrence sur les salaires à faible valeur ajoutée nous a valu la désindustrialisation complète de nos pays et est
    à l’origine de politiques de taux qui nous ont amenés à la situation actuelle. Quand j’entends parler de 2% de valorisation du yuan, je souris. Il faut que la stagiaire chinoise comprenne qu’il
    en manque encore beaucoup et que non seulement la fourchette de variation de la paire YUAN USD n’est pas assez large mais que la monnaie de la 2eme économie mondiale doit intégrer le système des
    changes flottants.

  31. un peu vieux à l’échelle du trading : les chinois achètent de l’euro : http://www.bloomberg.com/news/2010-08-15/china-favors-euros-over-dollars-as-bernanke-shifts-course-on-fed-stimulus.html

    et puis, une info sur la convertibilité du yuan en rouble pour très bientôt ( peut être aussi sur nos plateforme de trading ?) : http://www.bloomberg.com/news/2010-09-08/china-russia-push-yuan-ruble-trading-to-diminish-dominance-of-u-s-dollar.html

  32. Contre argument par rapport à l’inflation et question à ce sujet. Je suis convaincu de l’état inflationniste du monde, il suffit notamment d’écouter les investisseurs
    internationaux. Un courtier m’explique que si les Etats appliquent une politique contre-inflationniste (retrait de l’argent en circulation + hausse des taux d’intérêts) selon un
    timing bien ciblé pour ne pas entraver la reprise ou ne pas précipiter l’inflation, on limitera celle-ci. Et que le premier grand Etat à appliquer cette politique entraînera les autres, quand
    bien même cela n’est pas actuellement la tendance. Qu’il n’est donc pas certain qu’il faille craindre une « si forte inflation que cela ». Ma question est: Qu’est ce qui
    empêchera les Etats dont les économies sont toutes interconnectées de contenir l’inflation en appliquant les uns puis les autres des politiques adaptées ?

    Cela étant, à propos du prix du pétrole, il me faisait remarquer que si le prix s’était stabilisé aux alentours de 70$ depuis des mois, quasi le prix de revient d’un baril, c’était bien
    pour que les compagnies s’y retrouvent sans entraver la reprise. J’en déduirais volontiers qu’en dehors des trous d’air ou d’un double dip, les cours ne pourront que monter. Outre
    cela, la raréfaction du pétrole bousterait la recherche de nouveaux gisements et par conséquent le cours des parapétrolières (en attendant l’Arabie Saoudite vient de déclarer
    posséder des réserves pour 80 ans). Merci.

  33. Octave,

    L’Arabie saoudite ment sur ses réserves comme tous le pays de l’OPEP pour bénéficier de quotas de production plus importants. En réalité, elle injecte de l’eau de mer dans certains de ses puits
    pour en retirer les derniers restes.

    Le dernier rapport de l’AIE est suffisamment alarmant sur le sujet.

  34. bien que baissier, je n arrive pas a me convaincre d une baisse iminente, en chandelier ut jours on dessine un joli triangle qui peut encore continuer sous la resistance 3800, qui elle semble
    très forte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *