File trading et Forecast investissement – Février 2011 N°2.

Par Jean Christophe Bataille.

Forecast image type

Trading

CAC 40

Le CAC a franchi ses résistances historiques et évolue dans un territoire qu’il n’a plus revu depuis 3 ans. La prochaine résistance se situe autour de 4500 points et nous restons pour l’instant investis en actions européennes de rendement. Les dettes des PIGs sont systématiquement achetées par la BCE et les problèmes obligataires européens sont pour l’instant reportés à plus tard.

Emergents

Les émergents n’ont pas mis en place de resserrement monétaire suffisant pour freiner leur économie et leur problème N°1 reste l’inflation. La hausse de actions devrait se poursuivre après la consolidation récente et nous restons investis.

Métaux précieux

L’or comme prévu a relativement peu consolidé et rebondi sur 1300 $. Je reste haussier et anticipe un franchissement du dernier plus haut avec un Gold index au delà de 1430.

L’argent que nous avons acheté récemment sous forme d’actions minières SILVER WHEATON est reparti à la hausse avec l’effet de levier du rattrapage qui s’opère par rapport à l’or et une vraie tendance à la monétarisation de ce métal en Chine et aux USA.

Euro

Le parcours de l’euro reste incertain. Tout va dépendre de la politique choisie par la BCE. Inflation et croissance molle ou stabilité monétaire et récession.

Energie

Le pétrole et surtout le gaz sont les matières premières qui se sont finalement le moins appréciées ces deux dernières années. Nous avons mis à profit ce retard pour augmenter nos positions en énergie avec le tracker NGASP en spéculation courte et les actions CHESAPEAKE ENERGY et ENCANA. J’ai également renforcé ma position sur VALLOUREC dont le PER estimé est autour de 10 pour 2012. On peut également s’intéresser au charbon sur repli avec des valeurs comme XSTRATA.


Forecast Investissement

J’ai dit dans mon article précédent que la montée du prix des matières premières faisait le lit de la prochaine récession-inflation appelée communément stagflation. Elle va renchérir les prix à la consommation et faire mécaniquement baisser le pouvoir d’achat.

Le délitement des monnaies devrait aboutir à terme à une hausse des taux puisque les investisseurs vont juger que la dévalorisation monétaire en cours justifie des taux d’intérêt plus élevés. Ce phénomène devrait être amplifié par le risque que courent certaines monnaies comme l’euro, le dollar et la livre du fait de l’augmentation inquiétante des dettes souveraines avec pour issue une restructuration ou un défaut de paiement. L’ensemble de ces évolutions est récessif.

Paradoxalement, l‘argent quitte aujourd’hui le compartiment obligataire pour s’investir sur les actions sans que les taux longs n’augmentent malgré une désaffection pour les titres de créances et un recul de l’aversion au risque. C’est une véritable anomalie, due essentiellement à l’action hétérodoxe des banques centrales, qui permet à la croissance occidentale de se poursuivre. C’est lorsque les programmes non conventionnels vont cesser que les actions vont subir le contrecoup majeur attendu en monnaie constante. Les rendements obligataires vont en effet concurrencer le faible rendement des actions et la baisse des perspectives de plus value liée à la hausse des cours fera le reste. Ensuite la hausse des taux va impacter très fortement la trésorerie des emprunteurs occidentaux privés ou publics en faisant diminuer la consommation et en plongeant nos pays dans la récession. La hausse des matières premières ne fera qu’aggraver ce phénomène. L’immobilier devrait subir le contrecoup de la hausse des taux et également baisser en monnaie constante. Mais la valeur des biens en monnaie faciale risque de prendre un chemin bien différent si les mesures non conventionnelles ne s’arrêtent pas rapidement après QE2 et si les taux courts ne retrouvent pas un niveau normal. Dans ce cas, notre scénario se développera en monnaie constante mais pas en monnaie courante. L’expansion monétaire va se poursuivre jusqu’à ce que les salaires suivent la hausse des prix et qu’une spirale inflationniste s’installe. Celle-ci surviendra comme elle est apparue en 36 après les stimuli monétaires de Roosevelt alors que les prix de l’énergie et des matières premières n’avaient autant d’importance qu’aujourd’hui :


Inflation-France-depuis-1901.gif

Source http://www.france-inflation.com/graphique-inflation-depuis-1901.php

Le taux d’inflation est monté à 25 % en 1937 ! La suite est connue et l’inflation a explosé en temps de guerre … Rien ne nous permet de dire que de véritables conflits apparaitront comme en 1940 mais nous pouvons être certains que les désordres monétaires vont se poursuivre un bon moment. On peut me rétorquer que nous ne sommes pas dans les années trente et que les banques centrales ont désormais la capacité à piloter finement les évolutions monétaires. Le problème est que la politique qu’elles conduisent actuellement est beaucoup plus inflationniste que celle de Roosevelt …

Les biens tangibles que sont les métaux précieux, les matières premières, l’immobilier et les actions vont plus ou moins flotter sur l’inflation. Et pour lutter contre l’inflation les investisseurs ne se précipiteront pas vers les obligations tant que les taux ne se seront pas stabilisés à niveau élevé. Les épargnants vont se réfugier dans les biens tangibles. Leur prix baissera donc probablement en monnaie constante mais pas en valeur faciale. Ces investissements permettront donc de limiter les pertes liées à la chute des monnaies. Pour contrer les phénomènes inflationnistes et récessifs dans un contexte d’une hausse des taux, il faut donc avoir de l’or, de l’argent, des matières premières, des émergents et éviter les actions cycliques ou de croissance des pays qui vont subir cette hausse des taux : Europe, USA. Il faut enfin se prémunir contre la hausse des taux avec les ETF short sur obligations que nous avons commencé à accumuler.

Mais finalement quel sera le meilleur placement et le grand gagnant des années à venir ? Je l’ai déjà dit et conseillé plusieurs fois : l’immobilier à crédit contracté à taux fixe. L’inflation ne sert que les débiteurs puisque leur dette se déprécie comme peau de chagrin avec le temps. 6 % parait être un rendement suffisant pour faire une bonne affaire car cela permet de démarrer un emprunt avec un différentiel de taux de 3.5 %. Je conseille même de vendre certains biens immobiliers, de placer l’argent en métal précieux et d’acheter un nouveau bien du même prix à crédit et à taux fixe. Il conviendra ensuite de revendre l’or et de racheter son crédit lorsque les taux réels seront redevenus positifs. Ce n’est pas pour demain … On peut également comme je l’ai déjà fait et conseillé vendre à une SCI dont on est l’actionnaire un bien immobilier que l’on possède déjà en nom propre. Petite astuce supplémentaire : il est préférable de faire une augmentation de capital pour que la SCI achète le bien et de financer l’apport en capital en s’endettant soi-même. L’avantage : le capital social augmente et l’imposition sur la plus value à la revente sera beaucoup plus faible.

Voilà pourquoi nos patrimoines types conservent la même philosophie :

Pour les patrimoines supérieurs à 1.5 millions d’euros :

Or physique 10,00%
Mines d’or 7,00%
Mines d’or moyenne importance 1,00%
Silver 1,00%
Euros 1,00%
Obligations taux fixes 0,00%
Produit monétaires chinois en Yuan 2,00%
Obligations émergents 4,00%
Obligations taux variables 5,00%
Obligations High Yield 2,00%
Trackers short sur taux longs 1,00%
Actions chinoises compartiment A et B en yuan 1,00%
Actions Emergents 4,00%
Energie matières premieres 5,00%
Actions défensives européennes à gros rendement 4,00%
Avoirs spéculatifs 2,00%
Immobilier 50,00%

Pour les patrimoines sités entre 400 000 euros et 1.5 millions d’euros :

Or physique 10,00%
Mines d’or 7,00%
Mines d’or moyenne importance 1,00%
Silver 1,00%
Euros 0,00%
Obligations taux fixes 0,00%
Obligations émergents 5,00%
Obligations taux variables 5,00%
Obligations High Yield 2,00%
Trackers short sur taux longs 1,00%
Actions Emergents 5,00%
Energie matières premieres 5,00%
Actions défensives européennes à gros rendement 3,00%
Avoirs spéculatifs 2,00%
Immobilier 53,00%

Pour les patrimoines inférieurs à 400 000 euros : 

Or physique 11,00%
Mines d’or 9,00%
Mines d’or moyenne importance 1,00%
Silver 2,00%
Euros 19,00%
Obligations taux fixes 0,00%
Obligations émergents 5,00%
Obligations taux variables 5,00%
Obligations High Yield 2,00%
Trackers short sur taux longs 2,00%
Actions Emergents 5,00%
Energie matières premieres 5,00%
Actions défensives européennes à gros rendement 6,00%
Avoirs spéculatifs 5,00%
Immobilier 23,00%

Précision importante : le ratio immobilier représente, comme dans une déclaration ISF, la partie amortie du bien soit sa valeur vénale inscrite à l’actif otée du capital restant dû inscrit au passif. En cas de nouvelle acquisition, il correspond à l’apport en fond propre mais est amené à croitre avec l’évolution et l’amortissement du crédit.

Synthèse

Pour synthétiser un peu mieux les allocations d’actifs, le portefeuille de plus de 1.5 millions d’Euros est réparti comme suit :

Camembert-allocation-22012011.JPG

Bonne semaine !

50 réflexions au sujet de « File trading et Forecast investissement – Février 2011 N°2. »

  1. Merci pour cet article JCB.

    Une réponse expresse de JCT :

    Augmenter les salaires serait « la dernière bêtise à faire » en Europe et nuirait à la réduction du chômage, a estimé dimanche le président de la BCE Jean-Claude Trichet, renouvelant ses
    mises en garde contre les « effets de second tour » liés à l’envolée des prix des matières premières.

    Sur Europe 1, le patron de la banque centrale européenne a déclaré : « Nous ne pouvons rien contre l’augmentation immédiate des prix du pétrole ou des matières premières. Mais en revanche,
    nous devons éviter à tout prix ce que nous appelons les ‘effets de second tour’, c’est-à-dire que les autres prix se mettent à bouger ». M. Trichet a précisé qu’il entendait par là « tous
    les autres prix, y compris bien entendu les salaires ».

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2011/02/20/augmenter-les-salaires-la-derniere-betise-a-faire-selon-trichet_1482854_3234.html

  2. Bonjour JC et merci pour ce beau forecast qui reste « dans la trace ».

    Pas de surprise : gold, MP, immo… pour anticiper une stagflation prévisible. On peut raisonnablement surfer sur les marchés européens en ce moment.

    Pour l’immobilier, privilégier les grandes métropoles et les centres villes avant le rendement et pas la peine d’aller chercher ailleurs qu’en France.

    Bonne continuation.

  3. Bonjour Jean Christophe

     

    J’ ai des remarques à faire , je cite :

     » l’argent quitte aujourd’hui le compartiment obligataire pour s’investir sur les actions sans que les taux longs n’augmentent
    « 

    = à l occurence les taux longs ont pas mal monté et rapidement  : le 10 ans est passé en gros de 2.5 à 3.5 % en 6 mois …. D’ailleurs premier impact , les
    taux immos montent et les  prix commencent à baisser en IDF sauf  dans les villes  à fort pouvoir d ‘achat comme Paris et le 92 en général .

      « C’est lorsque les programmes non conventionnels vont cesser que les actions vont subir le contrecoup majeur « 

    Aprsè le QE 2 ? ca pourrait continuer longtempd non avec un QE3 , 4….?

    => « L’expansion monétaire va se poursuivre jusqu’à ce que les salaires suivent la hausse des prix et qu’une spirale inflationniste s’installe »

    En zone Euro ca parait exclu si l’ on croit JCT 

    http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?num=eeb1c3091b67712bd93a37d4cb9a5e42

    Au  final aura t ‘on un grand écart entre la Zone euro et les US au niveau inflation ?

     

    cdt

    Philippe

     

  4. JC Trichet peut tenir ce genre de discours et peut-être contrainre les pays européens de bloquer l’augmentation des salaires des fonctionnaires mais je ne comprends pas comment une décision d’une
    instance gouvernementale peut empêcher les salaires du privé de suivre l’inflation si c’est la tendance.

  5. @ Fran  : il y a des entreprises qui ont la capacité à augmenter les prix : c’est ce que  l’on appelle le princing power  . Et d’autes pas .  Ca dépend du secteur.

    Bon il ne faut pas être naif , la plupart des entreprises ne vont pas garantir le pouvoir d ‘achat  de ses collaborateurs, parcequ ‘elles ne pourront pas .  

     S ‘il n ‘y a pas d ‘inflation de second tour , il faudra revoir le scénario d ‘investissement …   

  6. Merci Jean-Christophe pour ce long point investissement !!!

    Je suis un petit investisseur et tes articles sont toujours intéressants à prendre en compte, d’autant plus que la macro-économie est en train de te donner raison  

    Pour ma part je suis passionné de géopolitique depuis très longtemps et je me débrouille pas mal dans ce domaine.

    S’il y a lieu je ferai le point de temps en temps sur les événements qui fatalement pourraient avoir un impact sur l’économie et donc aussi sur les investissements.

    Bonne semaine à vous tous !

  7. Bonjour Jean-Christophe, je n’étais pas venu sur ton blog depuis plusieurs mois, content de voir que la qualité y est toujours. « Produits monétaires Chine en Yuan » ==> comment faire pour
    investir sur ces produits ?

  8. La semaine qui arrive sera décisive pour l’Etat portugais.

     

    Vendredi 18 février 2011 :

     

    Emprunts portugais à 5 ans au plus haut.

     

    Le rendement des obligations portugaises à cinq ans a atteint un nouveau record depuis la création de l’euro vendredi, toujours sous pression
    des investisseurs qui craignent que Lisbonne ne soit contraint de faire appel à une aide internationale.

     

    « C’est tout simplement une situation d’incertitude générale vis-à-vis du Portugal. Ces tout derniers jours, les Bunds ont monté, et nous avons
    observé un report vers des actifs jugés moins risqués aux dépens des pays périphériques », commente un trader.

     

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/02/18/97002-20110218FILWWW00456-emprunts-portugais-a-5-ans-au-plus-haut.php

     

    Portugal : taux des obligations à 5 ans : 7,128 %.

     

    http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GSPT5YR:IND

     

    Portugal : taux des obligations à 10 ans : 7,497 %.

     

    http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GSPT10YR:IND

  9. Une question me taraude : on évoque souvent la fin des épisodes d’assouplissement monétaire, mais qu’est-ce qui empêche les banques centrales de continuer le QE longtemps, voire…indéfiniment (à
    l’échelle humaine s’entend). ?

     

    J’imagine que cela se traduirait par une inflation toujours plus importante des actifs tangibles et essentiels, et si l’inflation salariale suit au moins partiellement pour éviter les révoltes,
    probablement par une augmentation croissante des écarts de revenus au sein des sociétés occidentales.

    Est-ce un scénario plausible ?

  10. Réponse à philippe et guest.

    C’est la durée des mesures d’expansion monétaires qui conditionneront la force de l’infaltion importée. Mais il faut aussi prendre en compte une chose : la hausse des taux courts est peu efficace
    pour neutraliser l’infation importée car on le comprends bien, monter les taux, c’est ralentir le crédit et l’économie. Or on peut ralentir l’économie et être obligé d’acheter des produits de
    plus en plus cher à l’étranger. Pour casser une inflation importée, il faut faire comme fit Volker monter les taux bien au dessus de l’inflation et provoquer une récession car la on imprte peu.
    Mais c’est un remède de cheval que les économie convalescentezs n’ont pas envie d’administrer.  Pour moi Trichet fait des effets d’annonce mais il n’aura aucune prise sur l’inflation tant
    que l’occident rachetera sa dette en monnaie de singe. Et on a déjà un bon paquet de monnaie dans les tuyaux. Le plus drole est que Trichet a acheté 90% des dernières émissions obligataires
    espagnol avec de l’argent fictif il y a à peine un mois et qu’il parle maintenant de resserrement monétaire ! De qui se moque t-on ?

  11. Trichet parle de stérilisation de  monnaie :c’est de l ‘argent récupéré suite aux remboursements d ‘autres prêts. Est ce vrai  ? Personne ne le sait…..

  12. Angela Merkel boit la tasse à une élection régionale importante : 

    AFP
    20/02/2011
    Les conservateurs CDU de la chancelière allemande Angela Merkel ont été laminés aujourd’hui lors des élections régionales à Hambourg (nord), les sociaux-démocrates
    (SPD) remportant la majorité absolue, selon les sondages sortie des urnes. 

    21 % contre 49,6 %

  13. « Augmenter les salaires serait la dernière bêtise à faire en Europe. »

     

    C’est vrai qu’avec le sien,il a de la marge,l’animal!

     

    Chiffres 2 007.Je n’ai pas trouvé plus récent. Après une augmentation vertueuse de 2% sur 2 006 correspondant au rattrapage partiel (!) d’une inflation de 2,1%:

     

    Le traitement de base du président de la BCE s’élevait à 345 252 €, celui du vice-président à 295 920 € et celui des quatre membres du directoire à 246 588 €.Plus une indemnité de résidence et
    une indemnité de représentation.Le président disposant d’un logement de fonction appartenant à la BCE au lieu de l’indemnité. Sans oublier des allocations scolaires pour enfants à charge
    …   

     

  14. Réponse de Baroin à Bxx ;-)

     

    Baroin : l’objectif du gouvernement est une augmentation à terme des salaires

    Le ministre du Budget, François Baroin, a jugé « très curieuses » lundi les déclarations du président de la BCE, Jean-Claude Trichet, pour qui augmenter les salaires serait « la dernière bêtise à
    faire » en Europe.

    « Notre objectif, c’est de faire en sorte que tous les efforts produits n’abîment pas le quotidien et permettent à terme une augmentation des salaires », a déclaré M. Baroin sur Europe 1.

    Il a estimé que les propos de M. Trichet constituaient « une approche très curieuse parce que au fond, on mène des politiques publiques pour améliorer le quotidien des gens », a-t-il ajouté.

    Dimanche, le président de la BCE avait estimé qu’augmenter les salaires serait « la dernière bêtise à faire » en Europe et nuirait à la réduction du chômage. Il avait mis en avant la santé
    économique « remarquable » de l’Allemagne, louant sa maîtrise des coûts salariaux.

    « Quand on voit les efforts allemands entre 2003 et 2009, ce sont des efforts qui ne peuvent pas tenir dans la durée », a répondu lundi M. Baroin.

    Les propos du ministre du Budget interviennent au lendemain de la prestation de Dominique Strauss-Kahn, qui s’est livré à une critique des politiques économiques menées en Europe, où « on a
    surmonté la crise économique, mais on n’a pas surmonté la crise sociale ».

  15. PUDA COAL exploite du charbon – elle est  est en consolidation.  Propriétaire de 2 mines en Chine (filiale Shanxi Coal). Ce très important investissement doit faire passer la production
    de 350.000 tonnes à environ 950.000 voire le million de tonnes dans l’année ! nous sommes ici dans le charbon et en Chine !

  16. ENCANA est une Weinstein fin de phase 1 – OBV montre une forte accumulation – et passage en phase 2 – elle va entrer dans mon portefeuille !

  17. L’or a passé 1400 et revient actuellement s’appuyer sur ce niveau. Je garde mes positions longues en CFD sur le gold. Si on va vraiment vers le dernier top autour de 1430, avec l’effet de levier
    ca risque de devenir une vraie tirelire.

  18. Le pétrole monte, par contre les valeurs liées au pétrole comme les parapétrolières ou les majors ont baissé et parfois beaucoup baissé …

    D’ailleurs le fonds Carmignac Commodities a lui aussi baissé aujourd’hui…

    A++

  19. alors en lançant un petit screener pour voir ce qui était en survente, il y a une italienne, maire tecnimont, qui avec les problèmes au moyen orient se prend une grosse claque, et une petite
    oubliée, canadienne cette fois ci, niko resources qui a une une chute sévère mais qui s’est arrêtée (98 CAD à 79 CAD en 5 séances). Le news flow a stoppé l’hémorragie apparemment.

  20. Avez-vous remarqué que le demi-nap et le rouble ont des primes quasi nulles !!! à ce point bas c’est presque historique !!! ces pièces lorsque l’agitation sur les métaux a lieu font facilement
    des primes de 20 à 60% … à vos calculettes !
    Demi Napoléon 2,90 gr 98,00 € +1,55%
    5 Roubles 3,87 gr 136,00 € +5,68%
    Inutile de vous dire le choix qui a été le mien depuis la correction sur les métaux !
    Et quand je pense que l’on commence à trouver des lingots d’argent à près de 1000 euros chez des numismates ! On croit rêver !!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Un petit merci à l’équipe Joubert à Paris pour ce conseil ! … comme dit la pub »je l’avais pas vu » !!! et je vous le donne à mon tour !

  21. Bonjour à tous,

     

    Alors question probablement super bête, mais comment les para peuvent elles baisser..?

    Je veux dire, normalement, c’est tout bénef pour elles un hausse du pétrole.

     

    Il en manque, il faut en trouver d’autre… trop bon, c’est justement leur métier…

    Les para devraient faire un carton.

     

    …pquoi elles baissent ?

     

    J’avais prévenu hein, question bête.

    :)

  22. Bonjour JC,

    Comment peut-on expliquer que NGASP soit au plus bas ? Le prix du gaz naturel est-il au plancher ?

    Par avance merci,

    Cédric

  23. Salut Dex, par exemple Entrepose Contracting :

    (CercleFinance.com) – Vers 10h10, Entrepose Contracting fait triste mine sur le SBF 250 : le titre lâche 4,3% à 102,2 euros, alors que Gilbert Dupont s’inquiète de l’impact sur le groupe des
    conflits observés dans le monde Arabo-Persique (Tunisie, Algérie, Egypte, Libye, Yémen, Bahreïn,…).

    Pour une large part positionné dans l’onshore pétrolier, Entrepose Contracting dispose en effet de plusieurs contrats en cours d’exécution sur l’ensemble de cette zone Arabo-Persique, rappelle
    l’analyste, et notamment un contrat en Libye de 147 millions d’euros dans les opérations côtières pour livraison 2013.

    ‘ Ces incidents nous amènent à considérer que le groupe pourrait être touché par une double peine ‘, indique l’expert, à savoir un risque d’exécution lié à des retards administratifs ou
    opérationnels dans le déroulement de certains projets localisés sur ces zones, mais également un risque de retard dans l’attribution de nouveaux projets.

    Au final, malgré les qualités fondamentales d’Entrepose Contracting, Gilbert a dégradé aujourd’hui son opinion ‘ d’acheter ‘ à ‘ accumuler ‘ sur la valeur, tout en abaissant son objectif de cours
    à 116 euros (contre 124E auparavant).

  24. Bonjour Mickael, moi la question que je me pose c’est: « Comment fais-tu pour tomber sur la bonne info au bon moment ». Tu as des alertes sur ce bon site CercleFinance.com que tu renseignes ou un
    autre ? Une nouvelles sort concernant telle société et une cloche retentit ? Les stop loss et autres méthodes exceptées.

  25. « Mais finalement quel sera le meilleur placement et le grand gagnant des années à venir ? Je l’ai déjà dit et conseillé plusieurs fois : l’immobilier à crédit
    contracté à taux fixe. L’inflation ne sert que les débiteurs puisque leur dette se déprécie comme peau de chagrin avec le temps. »

    Mon principal souci par rapport à cette affirmation : le marché de l’immobilier français a déjà terriblement augmenté, et le ratio de Frigitt est fortement au
    dessus de son canal de référence.

    Emprunter à taux bas sur 10 ans pour profiter de l’inflation, certes.

    Mais placer cet argent dans de la pierre en France actuellement, est-ce une bonne idée? L’immobilier français ne risque t-il pas de cracher incessament?

    Je pose cette question parce qu’il me semble que ce marché est soutenu par le haut par un grand nombre de grosses banques, etc…qui détiennent des actifs
    immobiliers d’importance, et qui représentent un grand nombre de transactions sur le marché. Quid si les financements cessent? Quid si un ou deux gros acteurs décident de vendre tant qu’il en est
    temps? Je suis fortement préoccupé par un risque de correction de l’immobilier français de 20-30% dans les prochaines années, inflation ou pas, ce qui aurait pour effet d’annuler mon
    emprunt…un peu pour ce qui s’est passé pour les américains à la veille de la crise des subprimes.

    Mon sentiment est-il infondé, Jean-Christophe?

    Merci d’avance de votre réponse, 

     

  26. idem je me pose plus au moins les mm questions que magadates.

    Lacher 80-90 k€ pour un F2 (Nancy) me parait bien elevé dans ces conditions. Quant à Paris, n’en parlons pas.

    Dans ce cadre, est il judicieux de placer de l’argent sur un PEL (credit 4.12%) pour attendre une eventuelle baisse de l’immo ? Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *