FCXM offre l’abonnement Krechendo Live à ses clients

 

J’ai déménagé chez Krechendo. Vous pouvez me suivre en live chez https://www.krechendo-live.com/

Le deuxième Krechendo vidéo live a eu lieu mardi dernier.

Les vidéos lives seront désormais diffusées tous les mardis et jeudis à 12 h 15. Le service Analyse Forex est ouvert 24 h sur 24. L’ensemble des services de Krechendo est encore en mode portes ouvertes mais il deviendra bientôt réservé aux abonnés. Il ne sera accessible à tout public que de temps en temps. Si vous souhaitez bénéficier de l’offre FXCM, premier broker Forex mondial, c’est le moment.

 

L’abonnement aux services est payant, mais actuellement, FXCM offre l’abonnement au Live pour toute ouverture de compte à partir de 10,000 euros.

 

 

FXCM enverra vos coordonnées à Krechendo qui vous accréditera pour une durée de 6 mois. Celle-ci pourrait se prolonger bien au delà en fonction du succès de l’opération.

Pour toute question, difficulté ou problème, vous pouvez me joindre à jc.ninet@krechendo-live.com ou joindre Nabil Berouag à info@krechendo-live.com. Nous devrions pouvoir vous aider.

Bonne semaine !

24 réflexions au sujet de « FCXM offre l’abonnement Krechendo Live à ses clients »

  1. Un rapport de la BCE dénonce des délits d’initié sur des statistiques américaines
    DowJones le 02/05/2016 à 19:01
    Imprimer
    Article lu 4 fois
    FRANCFORT (Dow Jones)–Les auteurs d’un rapport publié par la Banque centrale européenne affirment avoir réuni des preuves solides que des investisseurs réalisent des transactions sur des statistiques américaines avant leur diffusion publique.
    Dans une étude publiée ce lundi, les chercheurs indiquent avoir examiné 21 annonces de résultats économiques qui ont fait varier les marchés financiers. Dans un tiers des cas, les contrats à terme ont commencé à s’orienter dans la bonne direction environ 30 minutes avant l’heure de publication officielle, selon les chercheurs. Ils ont demandé une enquête pour déterminer la source de ces délits d’initiés.
    « Les informations sur les annonces macro-économiques sont connues à l’avance par certains acteurs du marché », avancent ces chercheurs.
    Les auteurs de l’article sont des économistes travaillant aux Etats-Unis et en Europe, parmi lesquels Alexander Kurov de l’Université de West Virginia, Marketa Halova Wolfe de Skidmore College, Alessio Sancetta de l’University of London et Georg Strasser de la BCE.
    Ils ont estimé que des investisseurs avaient gagné environ 20 millions de dollars par an depuis 2008 en s’appuyant sur les statistiques avant leur parution sur le seul marché des E-mini S&P 500.
    Les statistiques incluent les ventes de logements anciens, les chiffres préliminaires sur le PIB et la production industrielle.
    -Tom Fairless, Dow Jones Newswires

  2. bon ben, je vais fonder ici le club des refoulés de krechendo. je me suis inscris pourtant mais je n’ai plus l’accès même aux commentaires sous les articles de jean-christophe (que j’avais jusque là). je regrette le temps de futures. en plus tous les autres commentateurs interessants ont migré également. Quelle désolation

  3. Hello Bob

    bienvenu au club. Obtenir juste de l’information, sans pour autant faire de la spéculation, n’est plus de mise. Il faut être efficace, et par conséquent tout se paye… J’aimais bien lire les articles, et suivais de loin les commentaires, car ils me donnaient une vision différente et argumentée, mais apparemment, sur un site commercial, l’information se négocie au moins 90 euros par mois. Désolé, je ne fais pas partie du coeur de cible, je suis trop pauvre pour avoir accès à l’information. Surfeuse nous l’avait dit. Je regrette que Georges et son club de boursicoteur ne soit plus en ligne. Il était lui aussi très intéressant. Mais tout ceci est du passé, cela ne sert à rien d’en dire davantage.

    • bonjour,

      concernant Georges ,
      il ne trade plus ,depuis qq annees

      cependant , si tu fais qq recherches sur internet : il existe des blogs et des sites intéressants
      ou des traders aussi compétents que ceux cites …partagent pour le seul plaisir de partager

      bonne continuation

      ps/ comme déjà dit , je fuis les sites et blogs payants :-)
      personne ne detient la verite …alors payer pour obtenir un pseudo conseil , …je m’en garderai bien
      j’ai toujours apprecie de partager…et ce depuis XX annees sur les blogs et sites boursiers

      je considere que ceux qui font payer leurs conseils …n’ont pas la capacite de gagner de l’argent autrement
      et que par ailleurs , les formations payantes au trading sont faites pour enrichir uniquement les formateurs :-)

    • EUR/GBP a une bonne tête à shorter dans la remontée, mais avant le brexit, difficile de se mettre sur une paire GBP, en tout cas pour moi.
      Bonne journée à tout ce qui restent.

  4. et oui trop pauvre également. mais bon c’est ainsi. je ne reproche pas à JC d’être parti, c’est son droit mais je regrette le départ avec lui de payback par exemple qui était de bon conseil et très actif en plus. Le problème c’est que tout le monde a suivi et la communauté est dissoute en tout cas pour ceux qui n’ont pas les moyens.
    en attendant je suis short eurjpy depuis 121.10. mais c’est sans pyramidage donc peu remunérateur

  5. point marché sw :
    Les opérateurs vont sans doute devoir accepter l’inconcevable. Tout semble indiquer que les votes ont franchi le seuil donnant la victoire au Brexit. Le Royaume-Uni a décidé de quitter l’UE. Les marchés, qui tablaient en toute confiance sur la victoire du Bremain, notamment au vu des probabilités des bookmakers, ont dû inverser rapidement leurs positions. Ce sont les premiers résultats en provenance du Sunderland qui ont déclenché la vague des opérations liées au Brexit. Le GBP/USD s’est effondré de 1.4877 à 1.3229 (son plus bas niveau depuis septembre 1985 !!!), soit une chute de plus de 10%, avant de revenir autour des 1.36. Le reste s’est déroulé comme prévu, autrement dit les NOK, EUR et SEK, monnaies des trois principaux partenaires commerciaux du Royaume-Uni, ont été les plus pénalisés, tandis que les valeurs refuges, telles que le JPY et l’USD, ont grimpé. L’EUR/GBP a progressé de 0.7601 à 0.8196, laissant penser que pour l’instant, les marchés voient l’événement comme négatif pour la livre. Toutefois, nous soupçonnons qu’une fois la situation éclaircie, les marchés réaliseront à quel point le Brexit est préjudiciable à l’euro et commenceront à reprendre des positions shorts sur la monnaie unique.

    L’or a rebondi vivement sur le support des $1251 pour rejoindre les $1309 dans des volumes solides et une nouvelle hausse est anticipée. Malgré l’illiquidité initiale et la dislocation due à la volatilité, les marchés des changes ont étonnamment bien résisté… jusqu’ici. Les Bourses paraissant peu préparée à ce résultat inattendu, nous nous attendons à des mouvements importants aujourd’hui. L’Asie boursière a chuté lourdement. Ainsi, le Nikkei a dévissé de plus de 8% et le Topix plus large de 7.68%. En Chine continentale, les places financières ont fait preuve d’une remarquable résilience, les Shanghai et Shenzhen Composites cédant seulement1.33% et 1.02% respectivement. Ailleurs, le S&P/ASX a abandonné 3.21% et le NZX 2.25%. En Europe, les futures sur le Footsie ont chuté d’environ 8%, les investisseurs intégrant les effets négatifs d’un Brexit sur les sociétés britanniques.

    Les marchés des changes asiatiques se sont inscrits en recul sous l’effet de la propagation de l’aversion au risque à travers la planète. Les MYR, KRW et SGD ont été les plus affectés. Compte tenu de la faible exposition de l’Asie au Royaume-Uni, le potentiel baissier devrait être limité.

    La paire EUR/CHF a chuté à 1,0623, une baisse d’environ -3,5% avant de se stabiliser autour de 1,07. Il est clair que la BNS surveillera les développements avec méfiance. Si la monnaie unique commence à tenir compte de l’éclatement de l’UE-28 et éventuellement de l’UEM, nous attendons à une ruée importante vers le CHF, ce qui obligera la BNS à prendre des mesures supplémentaires) afin de limiter les effets néfastes d’une surévaluation du franc suisse. Étant donné l’absence d’une chute plus accentuée de la paire EUR/CHF nous croyons que le BNS a été active pendant la nuit pour empêcher une nouvelle appréciation du CHF. Pour l’instant, il ne semble pas que le marché veuille défier la BNS. Observons l’évolution de la situation au cours des prochaines heures.

    Ce qui va se passer par la suite reste très incertain. Tout d’abord, à court terme, une annonce officielle doit être faite. Le Royaume-Uni certainement va entrer dans une période d’incertitude extrême, qui va peser sur les prix des actifs au Royaume-Uni. Des nouvelles de l’Irlande du Nord suggèrent que la majorité, la majorité votant en faveur d’un maintien, un mandat pour un référendum sur l’unité irlandaise sera annoncée dès aujourd’hui. Ce n’est qu’une question de temps et l’Ecosse emboitera le pas. Un vote britannique en faveur du retrait de l’UE pourrait conduire à l’éclatement du Royaume-Uni.
    bons trades à tous !

  6. sw : Le Brexit continue de dicter les mouvements des marchés financiers. Il faudra sans doute des mois avant que la situation s’éclaircisse et revienne à la normale. Au Japon, le Nikkei et le Topix se sont en partie repris après le dévissage de vendredi. Le second a gagné 1.77% et le premier 2.39%. Les actions de Chine continentale ont effacé une partie des pertes encaissées la semaine dernière, suggérant que le marché a réagi de façon excessive au résultat du référendum. En Europe toutefois, la propension au risque devrait encore se dégrader. Les marchés réalisent que les incertitudes suscitées par la décision des Britanniques vont non seulement durer, mais aussi s’accroître au fil du temps. Le Royaume-Uni doit à présent négocier sa sortie de l’Union européenne. Le pays paraît plus divisé que jamais : l’Ecosse veut le quitter pour rester dans l’Union, l’Irlande du Nord semble s’orienter dans la même direction, et les responsables politiques démissionnent à tour de bras. De son côté, l’UE souhaite un divorce aussi rapide que possible. Les mois à venir s’annoncent donc difficiles et mouvementés sur les marchés.

    En Europe, les Bourses ont de nouveau accusé le coup lundi, contrairement aux places asiatiques. Les futures sur l’Euro Stoxx 600 perdaient 0.97%. Au Royaume-Uni, le Footsie lâchait 1.77% sur fond de montée des incertitudes politiques. La démission de David Cameron vendredi a été suivie de celles de plusieurs responsables du parti travailliste, mettant en jeu le leadership de Jeremy Corbyn. En Suisse, le SMI a cédé 1.17%, tandis qu’en France, le CAC 40 a plié de 0.79%.

    Sur le marché des changes, la livre sterling a pris un autre coup lundi après une chute de 9,30% vendredi face au dollar américain. À Tokyo, la paire GBP/USD a affiché une chute supplémentaire de 1,80%. En Norvège, l’un des pays les plus exposés au marché britannique, la couronne a perdu 2,33% contre le dollar américain, la paire USD/NOK affichant un bond d’environ 8,60. Le yen japonais se négociait légèrement à la hausse et a réussi à rester au-dessus du seuil de 100.

    Après avoir touché la barre des 1,0623 vendredi matin, et rebondi à 1,0880, la paire EUR/CHF a consolidé autour de 1,0750 après que la Banque nationale suisse a déclaré qu’elle intervenait sur le marché pour stabiliser le franc suisse. Avant le vote sur le Brexit, on se demandait si la banque centrale aurait une force de frappe suffisante pour faire face à une situation de Brexit. Il est clair désormais que le marché est craint toujours la BNS et est persuadé que l’institution est assez forte pour faire face à cette situation. Nous attendons la publication des données de la BNS pour découvrir dans quelle mesure elle est intervenue sur le marché des changes.

    Les développements de l’histoire du Brexit vont rester sur le devant de la scène au cours des prochains jours; mais les indicateurs économiques continueront d’être publiés comme prévu.

  7. Bonjour,
    De passage sur m on ancien blog. J’ai peu de temps pour m’en occuper mais si vous voulez échanger entre vous sur ce support, n’hésitez pas. Je continue à payer pour le maintien du site, autant en profiter.
    Un message pour surfeuse. Je veux bien admettre que certains soient déçus que j’ai professionnalisé mon activité mais j’ai du mal à entendre que j’anime un site payant parce que je fais pas de performance J’ai suffisamment affiché mes track record officiels chez Krechendo pour ne pas à avoir à entendre ça … Mes performances parlent d’elles même. Je suis d’ailleurs le seul à le faire chez les gens qui animent des sites payants. On se demande effectivement pourquoi. Merci de ne pas me mélanger avec eux. Je ne crois pas avoir mérité ça.

    • bonsoir JCB,

      je n’ai jamais mis en doute tes qualites (trading ou autres…), vu que je lis ton blog depuis 2009
      par ailleurs , je n’ai jamais cherche à suivre X ou Y …donc je ne suis aucunement deçue :-)

      je que je mets en doute , c’est la capacite de trader de ceux qui suivraient une formation de trading payante ….et ce que je trouve « ennuyeux » , c’est de laisser croire qu’il suffit de suivre une formation pour etre capable de trader

      …… rien ne remplacera le travail personnel qui consiste à etudier un graphe , ….et d’ y passer des heures , des semaines , voire des mois
      j’ai déjà ecrit , ici : qu’il n’existe pas de bons traders , mais uniquement des « vieux traders »

      croire qu’il suffit de suivre une formation pour engager son capital …..mene droit dans le mur

      …et si j’ai denonce le fait de laisser croire qu’il suffit de suivre un trader X , ou une formation X…..pour faire fructifier son compte trading, c’est que je considere que c’est se leurrer

      …..mais à chacun ses choix , ses responsabiltes …..et ses croyances
      à titre personnel , je ne fais confiance qu’ à ce que je vois sur mes propres graphes :-)

      bonne continuation….et bonnes vacances

  8. Vallourec acheté à 48€ à une époque où même ici les intervenants en faisaient tout un foin a fondu comme neige au soleil : il est à 3.2€. …

  9. Bonjour

    pour information, les billets sur Krechendo sont maintenant accessibles en lecture, lors qu’auparavant, seules quelques lignes étaient lisibles. Toutefois, les commentaires ne sont accessibles qu’aux abonnés Forex.

    idrolix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *