Comment va l’Amérique ? Incidence sur nos placements

USA

Les grandes banques US nous abreuvent de leurs prédictions optimistes depuis des mois. Pourtant, statistiques après statistiques, l’économie américaine ne montre pas de signe fort de reprise. Les arguments météorologiques sur le grand froid qui a paralysé les États-Unis commencent à être éculés. Il faut se rendre à l’évidence, les américains ne peuvent pas alimenter la croissance mondiale à eux seuls. Le retard du QE européen, l’importance de la dette mondiale et les pressions déflationnistes limitent la croissance des États-Unis. Cela ne veut pas dire que la croissance est remise en cause mais cela signifie que ses courroies de transmission patinent. En fait, le fameux différentiel de croissance, la divergence des politiques monétaires et la montée des spreads de taux sont en train de s’évanouir. Les taux européens montent car les investisseurs refusent de prêter aux états européens à des taux négatifs. Dans le même temps, les freins à la croissance US limitent la montée des taux outre atlantique. Cela explique parfaitement que la reprise technique de EUR USD se soit progressivement transformée en tendance haussière.

On peut désormais envisager plusieurs hypothèses évolutives :

1. La croissance américaine repart en force et le scénario de la parité euro dollar garde tout son sens. Les actions européennes repartent vigoureusement à la hausse et l’or chute. Nous n’en prenons pas le chemin mais sait-on jamais … Graphiquement la paire EUR USD atteint des niveaux importants et 1.1533 est une résistance très forte en base hebdomadaire. Un biseau ascendant s’est dessiné progressivement et une sortie par le bas est envisageable. Mais la cinétique de progression des prix sur la figure chartiste la rend moins probable.

EUR USD 16 05 2015 D1

EUR USD 16 05 2015 D1

Cliquez sur le graphique pour l’agrandir

2. La croissance américaine ne peut se passer de la croissance des autres pays, la différence de progression entre les différentes zones de la planète se réduit progressivement, l’Amérique attendant les autres continents. Dans ce cas, la paire EUR USD n’atteindra jamais la parité. Les indices actions vont progresser mais plus lentement et de façon plus capricieuse. Sur le FOREX, si on regarde les graphes EUR USD, on est bien en présence d’une tendance haussière. Si les prochaines résistances graphiques majeures sont franchies, le potentiel de hausse devient important. Cela signifierait que la théorie de la divergence monétaire a vécu.

3. La croissance américaine est vraiment mise à mal et ne repart pas au 2e semestre, elle interrompt également la progression économique des autres pays, émergents et BRICs compris, dans un contexte d’endettement dangereux qui ne manquerait pas de déclencher de nouvelles interventions de politiques monétaires. L’or, dans ce cas, redevient un outil incontournable de préservation de la valeur et probablement le meilleur investissement pour les prochaines années. S’il est loin d’être le plus probable, ce scénario n’est pas impossible. C’est le sens du frémissement de l’or et de la pause récente de sa tendance baissière que l’on peut observer sur le graphe en mensuel 2000 – 2015 :

Gold 16 05 2015 Mensuel

Gold 16 05 2015 Mensuel

Cliquez sur le graphique pour l’agrandir

Le compte Futures est en attente. Nous faisons de belles journées de trading en ce moment mais d’autres sont moins avantageuses et cumulent de petites pertes sur stop. Il faut à mon avis continuer à être très prudent sur les sommes engagées. La période reste incertaine sur les fondamentaux. Elle est donc dangereuse. Méfiez-vous des commentaires des banques et surveillez l’évolution des statistiques américaines, elles sont les clés de la plupart des tendances.

Bonne semaine !

 

23 réflexions au sujet de « Comment va l’Amérique ? Incidence sur nos placements »

    • Bonjour Ursus,
      Je vais essayer de faire un deuxième article demain pour en parler.

  1. Je cherche aussi un graphe sur les spreads 10 ans US/10 ans Allemand et 2 ans US/ 2 ans Allemagne.
    Cela existe t il quelque part ?

    J’ai cherché sans succès sur le web.

  2. Les taux européens sont pris en tenaille entre les achats de la BCE et les ventes des investisseurs. Ça devrait évoluer en range.

    • Bonjour Jeremy,
      Le trading est rendu difficile depuis deux mois par les incertitudes sur les fondamentaux. L’an dernier, le cross ne pouvait que baisser. On peut comprendre l’avantage majeur qu’il y a à trader quand on est quasi sur de la tendance. Il suffit d’alimenter le swing et de lever une armée de positions dans la tendance pour faire exploser tous les compteurs. Que sait-on de EUR USD pour demain ? Pas grand chose ! Les stats sont décevantes depuis un mois, la dynamique américaine s’est enrayée, mais de par la structure de l’économie US, elle peut repartir à tout moment. C’est tradable à la petite semaine avec de petits volumes en fonction de news et de configurations graphiques favorables en H4. Mais il ne faut rien en attendre de plus tant que les fondamentaux ne se sont pas stabilisés. Demain, je ne suis ni long ni court sur la paire. Je reste hors marché. En revanche, je devrais revenir sur le DAX. Je publierai un article sur ce sujet aujourd’hui

  3. Ok
    Je fais que du swing j’étais long euro et j’ai stoppé a 1.1350 en gain.
    Je reste long gold depuis qq mois

  4. Bonjour,
    Retour en France après une semaine de trekking loin du trading. Merci pour l’article JC.
    On arrive effectivement sur une résistance très forte dur l’EURUSD. On peut aussi ajouter l’approche de l’oblique descendante visible sur le lien donné par surfeuse, l’atteinte de l’objectif du double bottom et l’approche de la Kijun en D1. Beaucoup d’éléments qui militent en faveur d’une baisse. Il y a aussi une révision de stat passée un peu inaperçue Jeudi, c’est les durable goods orders de Mars révisés de -0,8% initialement à +0,6%. Les chiffres de févriers étaient aussi révisés de 1.7 à +2,8%. C’est un très bon signe précurseur pour l’investissement.
    Je tenterai des entrées sur le XAUEUR la semaine prochaine.
    Pour le Dax, on est sur la médiane de la fourchette qui a très bien fonctionné depuis quelques semaines. Le premier objectif de l’ETE a été atteint. Je reprendrai des positions acheteuse entre l’oblique et le bas de la fourchette.

    • Tu n’as pas autre chose que drop ? Pas envie de m’inscrire encore à un truc.

    • @jean christophe : tu n’as pas besoin de t’inscrire, tu fermes la fenêtre qui s’affiche au début puis tu cliques sur télécharger.

    • C’est sur que la vélocité monétaire est au plus bas. C’est bien pour ça qu’on multiplie les QE. Tu as M3 ?

    • C’est l’europe pas les US mais c’est intéressant sur le plan de l’efficacité du QE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *