Avis de gros temps à prévoir !

Par Jean Christophe Bataille.



http://www.finot.com/bateaux/batmonotype/60piedsopen/sodebo/vmi/vmi_stichelbault_tempete.jpg


L’Euribor à 3 mois est en hausse constante depuis mars. Il dépasse depuis hier le taux d’intervention de la BCE et les banques ne se prêtent à nouveau plus entre elles … En Espagne, les banques ont acheté une large part de la dette domestique et sont désormais isolées. Partout en Europe, les établissements détiennent des parts importantes de dettes grecques, portugaises, espagnoles et hongroises. En dépit de leurs réserves, de nombreuses banques européennes ont participé aux récentes procédures d’allocation à court terme par la BCE et se sont jetées sur les liquidités en dollar. Le Ted Spread américain n’est pas en reste et s’approche des 0.5 points. Si la BCE maitrise la situation en injectant des quantités massives de liquidités dans le système bancaire et en rachetant ou en garantissant les obligations toxiques, l’inquiétude monte sur l’état de santé de nos banques. Certes les émergents nous permettent d’anticiper une croissance mondiale largement positive pour le moyen terme mais les turbulences bancaires n’autoriseront pas un retour rapide du marché haussier. Or si la croissance américaine fléchit ou fait mine de ne pas être aussi forte qu’attendue, un nouveau coup de grisou est à prévoir sur les indices.

50 réflexions au sujet de « Avis de gros temps à prévoir ! »

  1. Bonsoir,

    en lisant les news de ces derniers jours, je trouve que ça commence vraiment à sentir mauvais pour l’Espagne…ça ne m’étonnerait pas que le prochain week end nous offre un bon coup de grisou.
    Prudence…

    Acheté quelques Napoleons à 193,75 euros cette semaine. Lentement mais sûrement. J’en suis à 12% de mon patrimoine cash en or, le reste en immo. J’attends une conso sur l’or pour monter en
    puissance. Mais je ne suis pas sûr que ça peut encore descendre < 1000 euros. A chaque tentative, les achats font remonter.
    Il n’y aura pas de questions métaphysiques pour moi sur la façon de diversifier mon cash : je compte tout mettre en or physique. C’est pour moi le SEUL actif que les Etats ne pourront pas taxer à
    l’avenir lorsque de nouvelles taxes seront nécessaires. Je considère comme une erreur de ne pas prendre en compte de futures taxes dans sa stratégie d’achat d’actifs.

    Bien sûr ça n’empêche pas de trader à court ou moyen terme.

  2. « Cash and bonds will be very dangerous in the next 10 years as governments increase money supply to cover fiscal deficits. »

    Marc Faber

    in Business Week

    C’est pénible, dans la mesure où les chiffres officiels des anticipations ne laissent absolument pas présager de l’inflation, et où les courtiers ont la part belle en s’appuyant sur ces chiffres,
    non pour nous duper mais pour nous faire douter puisqu’ils admettent eux-mêmes la justesse de ces chiffres ! Il se peut donc que les chiffres mentent, que les courtiers se
    trompent, que les clients n’y comprennent rien ou les trois en même temps.

    Jim Rogers: Evitez les actions dans les 10 ans qui viennent. Seules les commodities performeront. Si l’économie va moins bien, les gens s’y réfugieront, si la croissance reprend, elles seront
    nécessaires à la croissance (non textuel et de mémoire).

    Marc Faber pointe une volatilité persistante de la bourse dans les années à venir et note que les gens capables de modifier leur allocations aux bons moments feront de l’argent.

    A moins d’être capable de trader, il ne reste pour les non-initiés que les biens réels, les seuls qui n’épousent aucune théorie contradictoire et résistent aux aléas boursiers, et qui ne sont ni
    des actions, ni des obligations ni du cash. Pourquoi prendre une OATi quand l’argent métal peut jouer le même rôle et offrir une diversification ?

  3. Mercredi 16 juin :

     

    Plus les jours passent, plus les Etats d’Europe du sud et l’Irlande doivent emprunter à des taux d’intérêt qui explosent.

     

    Regardez bien l’évolution de ces quatre graphiques :

     

    – Si l’Espagne avait dû lancer un emprunt à 10 ans, elle aurait dû payer un taux d’intérêt de 4,882 %.

     

    http://www.bloomberg.com/apps/cbuilder?ticker1=GSPG10YR%3AIND

     

    – Si l’Irlande avait dû lancer un emprunt à 10 ans, elle aurait dû payer un taux d’intérêt de 5,564 %.

     

    http://www.bloomberg.com/apps/cbuilder?ticker1=GIGB10YR%3AIND

     

    – Si le Portugal avait dû lancer un emprunt à 10 ans, il aurait dû payer un taux d’intérêt de 5,610 %.

     

    http://www.bloomberg.com/apps/cbuilder?ticker1=GSPT10YR%3AIND

     

    – Si la Grèce avait dû lancer un emprunt à 10 ans, elle aurait dû payer un taux d’intérêt de 9,341 %.

     

    http://www.bloomberg.com/apps/cbuilder?ticker1=GGGB10YR%3AIND

     

    Les taux d’intérêt de ces quatre Etats deviennent de plus en plus exorbitants.

     

    Ces quatre Etats foncent vers le défaut de paiement.

     

    En clair : ça va péter.

  4. La tragédie de l’Espagne :

     

    – Emprunt à 30 ans :

    Jeudi 18 mars 2010 : l’Espagne a lancé un emprunt à 30 ans. Elle a dû payer un taux d’intérêt de 4,768 %

    Trois mois plus tard, jeudi 17 juin 2010, l’Espagne lance de nouveau un emprunt à 30 ans. Elle doit payer un taux d’intérêt de … 5,937
    % !

    (Pour comparer, l’Allemagne emprunte à 30 ans en payant un taux d’intérêt de seulement 3,403 %)

     

    – Emprunt à 10 ans :

    Jeudi 17 juin 2010, l’Espagne lance un emprunt à 10 ans. Elle doit payer un taux d’intérêt de … 4,911 % !

    (Pour comparer, l’Allemagne emprunte à 10 ans en payant un taux d’intérêt de seulement 2,671 %)

     

    – Emprunt à 3 ans :

    Mardi 13 avril 2010 : l’Espagne a lancé un emprunt à 3 ans. Elle a dû payer un taux d’intérêt de 2,04 %.

    Deux mois plus tard, jeudi 10 juin 2010 : l’Espagne lance de nouveau un emprunt à 3 ans. Elle doit payer un taux d’intérêt de … 3,39 % !

    (Pour comparer, l’Allemagne emprunte à 3 ans en payant un taux d’intérêt de seulement 0,615 %)

     

     

    Plus les jours passent, plus l’Espagne emprunte à des taux d’intérêt de plus en plus exorbitants.

    Plus les jours passent, plus l’Espagne se surendette.

    Plus les jours passent, plus l’Espagne se rapproche du défaut de paiement.

     

    http://www.romandie.com/ats/news/100617111910.6dt6s9u4.asp

  5. En même temps, l’affaiblissement de la croissance semble quand même bien parti. EN plus, le risque d’une correction sur l’immobilier chinois gagne en proba ces derniers temps.
    Pas bon du tout pour les marchés actions!

  6. Bonjour BA,
    Jim Rogers qui habite Singapour estime qu’il n’y a pas de bulle de l’immobilier en Chine, que les villes où il y en aurait ne sont pas toutes les villes de Chine et que cela n’a pas de sens d’en
    parler de la sorte vu l’étendue du territoire. Voilà, mais ce ne sont pas des chiffres.
    Bonne journée,

  7. @Octave

    en dehors du fait que Jim Rogers a fait largement ses preuves en tant qu’investisseur et que son avis sur la Chine est sûrement pertinent (j’en ai aucune idée), le fait d’habiter à Singapour
    n’apporte pas vraiment de poids à son opinion.

    Singapour n’est pas la Chine, et est un état un peu particulier: beaucoup de capitaux étrangers qui transitent, un peu paradis fiscal sur les bords. Peut-être à tort, mais pour moi un riche
    étranger qui vit à Singapour et qui donne son avis sur la Chine, c’est comme un riche étranger qui vit à Monaco et qui donne son avis sur l’immobilier en France…

  8. Il a écrit par exemple : « A Bull in China: Investing Profitably in the World’s Greatest Market » et aussi « Investment Biker: Around the World With Jim Rogers ». C’est aussi un ami de Marc Faber qui
    possède une succursale à Hong-Kong. Mais s’il est monégasque à Singapour, alors tant pis.

  9. Le Baltic Dry Index vient de passer en peu de temps de plus de 4000 à 2600. Cela n’augure pas une vraie poursuite de la croissance économique. S’il passait sous 2500, cela signifierait clairement
    un ralentissement des échanges internationaux :

    L’euribor poursuit sa hausse attestant la faible confiance qu’ont les banquiers dans le réglement de la crise de la dette des pigs.

    Si les Etats Unis ralentissent du fait de la fin des effets des plans de relance et que les émergents comme la Chine freinent leur économie la hausse des taux, cela aura un double effet : une
    remontée de la paire euro dollar malgré la pression sur l’euro et une poursuite de la baisse des émergents. Cela pourrrait etre une belle opportunité d’achat sur les émergents.

    Je maintiens mon avis de gros temps à venir. Ce n’est qu’une question de temps.

  10. Bonsoir Jean-Christophe,

    2 questions s’il te plaît:

    1. Des obligations émergentes émises en USD compenseront-elles la dévalorisation de l’USD ou perdront-elles de leur valeur lors de la probable forte inflation du dollars
    ?

    D’autre part, durant le crash de 2008, je vois un fond équivalent de ce type d’obligations perdre 34% de son cours atteint juste avant. Il lui a fallu 24 mois avant de rattraper sa
    MM200. Mon opinion est que les obligations à taux fixe peuvent être vendues maintenant, comme proposé dans ta file ‘Investissement’ et d’attendre le creux de la tempête annoncée à un
    taux d’intérêt dérisoire.

    Quant au timing, c’est toujours le même discours côté banques: « Pas de crash à l’horizon, pas de contamination possible, découplage des émergents, achetez, achetez, c’est le bon
    timing. » Puis, quand je pointe la baisse de 2008 mais trop tard: « Oui mais c’est un investissement à long terme. » Ca dément que des obligations émergentes puissent baisser de valeur durant
    un crash: « Ca n’a pas de sens, ce sont des obligations »  … .

    Et pourtant: – 34% en 2008.

    2. C’est quoi leur but franchement ?

    Conclusion: je vais regarder une partie du produit déjà acquise descendre et remonter pendant 1 ou deux ans.

    En te remerciant

  11. Bonjour Octave

    Les obligations émergentes ne courent pas de risque sur les taux actuellement. Elles sont un moyen de jouer à long terme la baisse de l’euro vs monnaies émergentes. Il faut en revanche qu’elles
    soit impactées positivement par la hausse des monnaies émergentes versus euro. Il faut se renseigner sur les évoutions paritaires à chaque fois auprès de l’émetteur.

  12. Bonjour Jean Christophe,

    Que penses tu d’un investissement dans l’Uranium notamment dans des mines qui sont complétement à la rue aujourd’hui ?

    Schématiquement, l’uranium valait entre 10 et 20 dollars entre les années 1980 et 2000.

    Puis le cours s’est emballé pour culminer à 140 USD en 2007. Le cours des mines en a profiter (avec des variations de l’ordre de X10 en quelques années). Depuis 2007, l’uranium baisse bcp. Cela
    est lié au fait que le Kazatstan et la Russie ont mis sur le marché des quantités d’uranium industriel.

    L’uranium est aujourd’hui a 40 USD environ. La plupart des spécialistes disent que les cours sont bas. Je rappelerais simplement qu’il sont 2 à 4 fois plus elevés qu’il y a 15 ans !!!!!!

    Qu’en penses tu ? Depuis 2007, on lit à droite et à gauche que ca va remonter….

    En cas de crise aigue, ou les MP plongeraient ne crois tu pas que l’uranium peut tout simplement retrouver son cours d’il ya 15 ans et osciller entre 10 et 15 USD ?

    Bien à toi,

     

    Marc

  13. Rebonjour Jean Christophe,

    Petites reflexions sur les obligations : Je suis investi depuis trois ans dans des obligations à taux fixes type high yield qui me rapporte entre 7 et 12% par an en fonction de l’évolution des
    marchés……

    A part l’or, et l’immobilier à crédit bien entendu, je n’ai pas bcp de placement présentant un rapport qualité prix aussi fort. Je m’explique tres concretement :

    Je suis investi en

    Rallye 2017,

    Europcar 2014,

    Wendel 2016

    La probabilité que ces acteurs fassent faillite n’est pas nulle mais je la considére comme faible.

    Au delà de critère financier, je pense qu’il y a une dimension politique non prise en compte par les anglo saxons notamment qui ne peuvent pas comprendre ce qu’est le réseau social francais…..

    Wendel, avec les acointances de la famille, le symbole qu’elle represente ne peux à mon sens faire faillite.

    Idem Rallye…. C’est le plus vieux LBO de la place parisienne (avec un levier d’endettement qui n’existe pas dans les bouquins). Et oui, un enarque, inspecteur des finances en France, peut avoir
    des conditions de financement et des réseau inimaginables(d’ailleurs des qu’il ya une crise les américains font chuter Rallye car ils ont peur, detestent les boites familiales opaques etc). Dans
    n’importe quel autre pays, Rallye aurait fait défaut 10 fois mais pas en France. impossible.

    Europcar : Pareil. Il s’agit de la première ligne d’EURAZEO. impossible qu’elle fasse défaut sous peine de faire chuter Eurazeo et les familles liées…. Elle est tres cyclique mais Sayer
    préferera remettre 100 M€ que de déposer le bilan….

    Ce type d’investissement soigneusement choisi s’est revellé autrement plus rentable que n’importe quel investissement en equity….. Qu’en penses tu ?

    Bon week end,

    Marc

     

  14. Merci Jean-Christophe,
    Je crois savoir qu’eux-mêmes y veillent. C’est émis en USD et ça couvre +/- 180 pays.
    Bon weekend,

  15. Bonjour Marc,

    Je cherche à faire un article sur l’uranium car je crois comme toi à une explosition de ses cours à long terme. Le nombre de centrales à construire dans le monde est considérable. C’est la seule
    énergie qui ne produit pas de C02. Si le parc de voitures electriques grandit cela promet une belle croissance du nucléaire. Je suis acheteur mais pas assez documenté. J’aimerai me faire une idée
    plus précise mais je ne peux pas pas tout faire. J’ai des opérations immobilères en cours entre autres qui me prennent qui me prennent pas mal de temps. Daniela fera peut etre ce papier sur le
    sujet. Daniela si tu me lis !

    Le high yield a été un très bon investissement et le restera tant que les taux longs ne monteront pas de façon très importante. Pour moi pas de problème ni sur la conservation du capital ni sur
    la solvabilité des entreprises. Je ne suis pas du tout catastrophiste. Le monde va continuer à tourner et les boites à gagner de l’argent. Les émergents vont tirer la croissance mondiale meme si
    la notre sera faible.

  16. Sans dénigrer l’article de M Crottaz je me permets de faire quelques critiques de façon à tempérer son optimisme …et celui de Jean-Christophe.

     

    Je n’ai pas vu le Niger dans les pays producteurs,est-ce parce que c’est la chasse gardée d’Areva qui y fait travailler des ouvriers dans de bien mauvaises conditions? Ou celle de la France qui
    soutient un régime qui délaisse une des populations les plus pauvres d’Afrique?

    « Une offre de 127,9 M de lb pour une demande de 170 M de lb »

    N’oublions pas le recyclage d’uranium militaire hautement enrichi,issu des accords russo-américains de démantèlement,courant,je crois,jusqu’en 2013.Ne serait-ce pas l’origine du MOX?

    « La mise en route de nouvelles mines met dix ans »

    Oui,mais certaines sont déja avancées ou en expansion comme les deux qu’Uranium One va partager avec le Russe ARMZ au Kazakhstan.D’autre part,la mine géante de Cigar Lake (Canada),victime d’une
    inondation providentielle pour le maintien des cours de la livre d’U3O8 aura un potentiel de 19 M de lb dès sa réouverture.

     

    « Obama a signifié le retour du nucléaire aux USA »

     Et l’opinion publique,est-elle prête? Elle a fini de digérer le Tchernobyl heureusement raté que fut Three Miles Island? Ce qui mit fin à toute nouvelle construction depuis environ
    trente ans et permit au Japonais Toshiba de mettre la main sur le fleuron U S de la filière nucléaire civile,Westinghouse Electric.   

     

    « Ce qui doublerait le parc d’ici quelques lustres »

    N’oublions pas qu’un lustre,c’est cinq ans,et qu’à l’aune de la construction de l’EPR finlandais,faudra être patient.L’A I E A veille à ce que ces plantes un tantinet carnivores ne
    prolifèrent pas comme des amanites en sous-bois.Vous pensez en construire combien au liban? Au Kirghizstan? Allez,soyons fous,en Afghanistan? 

  17. Merci Bxx,

    Voila qui alimente ce débat. Pesonnellement je suis frappé de voir que nissan a commercialisé 100000 voitures electriques non encore produites et qu’en un rien de temps 130000 ont été vendues.
    J’imagine la demande d’électricité produite sans charbon ni êtrole que cela va créer si l’appétit pour l’electrique se développe.

  18. on avait commencé à aborder le sujet avec Daniela dans une file il y a quelques semaines.

    j’avais soumis à l’époque UUU, ce à quoi Daniela m’avait répliqué Denison (je crois mais j’ai un doute)… en tous cas depuis l’action UUU a commencé à redresser la tête.

    je suis également l’uranium avec intérêt. (d’autant plus que le fait que le cours soit en dollar canadien me semble intéressant).

  19. J’ai lu Jean-Christophe !

     

    Je programme un article sur l’Uranium à mon retour de vacances/convalescence.

    Certains intervenants seront utiles afin de tempérer mes ardeurs pro-nucléaires :-)

     

    Daniela

     

  20. Je te souhaite un prompt rétablissement Daniela.Par sympathie bien sûr mais aussi ,c’est hélas plus trivial par intérêt.Nul n’est parfait!

     

    Moi aussi j’ai décidé un moratoire…J’attendrai donc de te lire pour décider de vendre ou non mes lignes de Niger Uranium et de Kalahari Minerals qui ont bien souffert.

     

    Si ta démonstration que je pressens brillante est suffisamment convaincante tout en restant impartiale,il se pourrait même que je fasse un commentaire sur Extract Resources,qui possède
    le gisement de classe mondiale de Rossing South,en Namibie,situé,comme son nom l’indique au sud de la mine en production de Rossing exploitée par Rio Tinto…Je sais,je suis trop
    sentimental.

  21. en plus des valeurs pour l’uranium citées dans les derniers messages, il y a western uranium corporation  (WUC) qui est en pleine phase de congestion, et first uranium corp (FIU) qui vient
    de franchir une résistance oblique, mais bon c’est à confirmer.

  22. « Avis de gros temps à prévoir… »

    C’est aussi ce qu’anticipe Felix Zulauf,qui a pour lui de ne pas être un de ces vendeurs d’apocalypse surmédiatisés.Pas un Nobel non plus,ce qui en économie me semble plutôt un bon point et un
    gage de bon sens.Maurice Allais mis à part,et encore…

     

    Son échelle de temps n’est pas celle de J.C. Bataille et pour lui nous sommes loin de la fin du bear market qui exige une capitulation,capitulation qui fut squizzée en 2009.Je le
    rejoins sur ce point,il me semble.Soit la situation globale est dramatiquement exagérée,et on voit à qui cela peut profiter (les néolibéraux),soit les marchés n’ont pas fini de tanguer,et de
    nouveaux rebondissements sont à prévoir jusqu’à la purge finale,quand tout le monde se détournera des actions.

     

    Ce qui ne l’empêche pas d’apercevoir  des périodes de reprise essentiellement dûes à une incompréhension des réalités.Zulauf est très positif sur l’or.

     

    Mon anglais étant limité,chacun pourra se faire son opinion,mais il me semble que son point de vue,tout en étant différent de celui de ce blog le rencontre par certains côtés et n’est pas à
    rejeter à priori.Un lien renvoie à son interview.

     

    http://pragcap.com/felix-zulauf-the-march-2009-low-wont-hold

  23. Mon analyse actuelle est que la stagflation devrait etre retardée par les mesures d’austérité prises par les européens qui sont clairement désinflationnnistes. La montée du yuan risque en
    revanche d’augmenter nos prix a la consommation (IPC) . Donc le trend d’évolution des monnaie ne devrait pas beaucoup bouger du fait de ces deux forces opposées. La croissance devrait rester
    atone en europe. Je suis plus positif pour le japon mais son endettement est une vraie bombe à retardement. Il faut bien garder voire renforcer nos actions chinoises en particulier le
    compartiment A qui devraient repartir avec la conso intérieure et nous faire profiter d’un effet de change très positifs.

    A Bxx, je ne partage pas les anticipations des gens qui estime que le CAC peut aller sous 2400. Aller à 2970 sera déjà très bas. Les émergents ont découplé et representeront dnas quelques années
    60 % de la croissance mondiale. La vision des catastrophistes ne peut pas etre pertinente avec le rapport des forces économiques en présence. CAC 2400 c’est déjà très bas. Ca donne des
    paprapétrolière avec des PER à 5 ! Les investisseurs ne sont pas stupides et quand ils récupèrent leurs investissements en 5 ans, il reviennent vite à la raison. Décidemment, je ne trouve pas ces
    anticipation raisonnables. Après il peut y avoir d’énormes disparités entre les titres et certains titres domestiques cycliques peuvent beaucoup souffrir. Je ne le nie pas.

  24. Money Week taille un short aux analystes de natexis. Je ne suis pas d’accord avec tout mais effectivement quand les analystes de Natexis disent qu’il ne peut pas y avoir d’inflation avec du
    chomage et avec des surcapacités de production, a mon avis ils se trompent complètement.

    4 calamités qui n’arriveront pas selon Natixis et pourtant très probables

    Par La Rédaction de MoneyWeek, le 14 juin 2010

    Natixis a publié le 09 juin un flash économie où Patrick Artus revoit quelques pistes explorées par les marchés financiers et sur lesquelles il estime qu’il est inutile de réfléchir. En bon
    contrarien, nous pensons au contraire qu’il convient d’y réfléchir pour anticiper.

    Patrick Artus ne veut pas perdre son temps à examiner de fausses pistes et préfère se focaliser sur la durabilité de la reprise aux Etats-Unis et l’issue de la crise de la dette souveraine en
    Europe. Attention cependant M. Artus, M. Le Marché ne croit plus les analystes.

    Première piste : sortie de l’euro de certains pays.

    Les marchés ont souvent envisagé soit que les pays du Sud en difficulté avec leurs dettes souveraines, soit que les pays du Nord tels que l’Allemagne, quittent la zone euro. Les uns pour stimuler
    leur économie, les autres pour ne pas avoir la même monnaie que des pays ayant des déséquilibres financiers importants. Idée ridicule selon l’analyste de Natixis.

    Patrick Artus analyse que si les pays du Sud sortent de l’euro et conservent leurs dettes en euro, ils seront ruinés par la dépréciation du change des monnaies nationales. Si ces pays
    convertissent leur dette en monnaie nationale, ils seront ruinés par la hausse des taux d’intérêts.

    En effet, si l’on prend le cas de la Grèce, elle devra faire faillite avant de quitter la zone euro. Les pays faibles ont intérêts à rester dans la zone euro, mais les pays forts devraient en
    sortir, pour ne pas être tirés vers le bas.

    Deuxième piste : acceptation d’un défaut souverain dans la zone euro

    Patrick Artus balaie cette hypothèse de sortie et n’imagine pas un défaut sur une dette souveraine de l’euro. Selon lui, les répercussions seraient néfastes pour les actifs en euros qui seraient
    alors délaissés par les étrangers. Il argumente ensuite en soulignant qu’un défaut pourrait entrainer les banques européennes.

    En bref, M. Artus rejette cette hypothèse sous prétexte qu’elle serait néfaste pour la zone euro. Mais comment convaincre les investisseurs étrangers qu’un défaut de paiement n’arrivera pas.

    Selon Eswar Prasad, un ancien du Fonds Monétaire International, cité par le Wall Street Journal cette année est précieuse car elle “donne aux créditeurs le temps de se préparer à un défaut de la
    Grèce“. Comprenez, la Grèce va faire faillite.

    Et il n’y a pas qu’en zone euro que l’on peut se poser la question. Le Royaume-Uni pourrait très bien couler lui aussi. Et si la Grèce est dans de sales draps, dites-vous bien qu’elle n’est pas
    la seule.

    Troisième piste : inflation

    Natixis estime que l’inflation ne peut pas pointer le bout de son nez. Pourquoi? Parce que les banques centrales ne le permettraient pas. Il avance également que les pays émergents peuvent se
    satisfaire d’un supplément de demande à un prix bas.

    C’est à croire que tout ce que ne veulent pas les banques centrales, ne se produit pas. Elles auraient donc voulu la crise ?

    L’inflation fera bien son apparition dans les pays développés. Comment? Nous allons l’importer. Patrick Artus oublie de signaler que l’euro s’effondre et que donc nos importations nous coûtent
    plus cher.

    Certains pays comme le Royaume-Uni nous démontrent même que l’on peut concilier chômage galopant et inflation.

    Par ailleurs, les salaires augmentent en Chine et dans les pays émergents. Par conséquent, les produits manufacturés vont se renchérir et donc les produits importés de ces pays nous coûteront
    plus cher.

    Quatrième piste : récession en Chine

    Patrick Artus écarte l’hypothèse de voir la Chine entrer en récession ou caler dans sa croissance. Les politiques monétaires pour stopper la flambée des prix de l’immobilier et réduire
    l’inflation ne freineront pas la croissance : les autorités chinoises ne le permettraient pas.

    L’idée de dire que “les autorités ne peuvent l’accepter” = incantation. Je joue tous les vendredis à l’Euromillions en me disant qu’il serait inacceptable que quelqu’un d’autre que moi ne
    gagne.

    Selon Bloomberg Businessweek nous pourrions avoir de l’inflation et de la déflation et si déflation il y a, les problèmes pourraient arrivés pour les pays émergents. Et ce serait alors le début
    de la crise III.

    Voilà donc quatre hypothèses qu’il nous semble difficile d’ignorer et nous vous recommandons de ne pas les ignorer non plus.

    Par Etelbert Giovanni

  25. Je ne me permettrai pas de trancher,mais je n’apprécie pas la virulence populiste de Money Week en général,ni ses mails racoleurs,ce côté « Nous on connaît l’avenir et grâce à notre
    flair infaillible,et pour la modique somme de … vous ferez partie du cercle des initiés »J’aimerais savoir combien de membres des Bilderberg les lisent…Certains peut-être pour
    vérifier que leurs privilèges sont sécurisés. 

     

    Ce qui ne veut pas dire que je rejette tout en bloc.Les meilleurs mensonges…pardon manipulations sont celles qui sont mixées avec une dose de vérité.Quant à la proportion…N’oublions pas
    que nous sommes dans le domaine commercial et que derrière sont tapis des intérêts…peu pro-européens.

     

    M le Marché ! Cette expression trompeuse flatte les foules incultes en économie, utilise leur naïveté,(comme en publicité) et leur appétance pour l’anthropomorphisme.M Propre,Géant Vert
    ,l’Ami Ricoré,sont du même tabac.Mais aussi,en plus élaboré,pour la couche immédiatement au-dessus, « l’Opinion Internationale », »Les Investisseurs » et autre tromperies
    sournoises.Appelons un chat Félix et parlons du Fonds Quantum,de G.Sachs,de Pimco…Du fonds français pour les retraites…Ah! non,il vient d’être supprimé! Et puis si l’on reconnaît aux
    Etats-Unis leur force de frappe militaire,il serait honnête de leur reconnaître une énorme force de frappe financière et…médiatique.

     

    Quel serait l’intérêt pour l’Allemagne de quitter le navire et de reprendre son mark? De passer du 2e au 9e rang des exportateurs mondiaux?Il faudra avant qu’elle décide de changer de modèle
    économique.C’est possible.Quant à l’Euro,dire qu’il s’est effondré n’a aucun sens,on en reparlera s’il franchit à la baisse la parité avec le dollar,ce qui n’arrangerait pas tant que cela nos
    alliés exportateurs d’outre Atlantique ni les industriels nippons qui s’empresseraient de le soutenir.  

     

    « Les banques centrales auraient voulu la crise » Peut-être pas toutes,mais M Bernanke n’a pas été nommé par hasard,un peu avant le rebattage des cartes …Et puis n’est-ce pas Milton Friedman
    qui affirmait que les crises sont nécessaires en ce qu’elles permettent de faire adopter des politiques si impopulaires qu’elles seraient rejetées en temps normal.Money Week nous rejoue le Grand
    Méchant Loup déguisé en Mère-Grand.

     

    Quant à « l’incantation des autorités chinoises »,mes souvenirs de Tien An Men les exactions au Tibet,l’exécution à marche forcée du barrage des Trois Gorges,qui en France aurait soulevé des foules
    de mécontents,d’élus et d’avocats,et finalement serait tombé aux oubliettes,ainsi que leur amical soutien à la Corée du Nord me font douter de leur angélisme.

    Ce sont d’excellents gestionnaires à long terme,pragmatiques, servis par une dictature à la fois musclée et populaire,au sens noble du terme,pas de doux rêveurs contemplatifs armés de bons
    sentiments.Ces dirigeants-là,s’ils ne disent pas tout ce qu’ils font, font ce qu’ils disent…Ce n’est pas parce que les nôtres font des annonce fracassantes,puis tergiversent, créent
    des commissions ad hoc et un ministère des pôles dévolu à un vieil arriviste décati qu’il faut les confondre.

     

  26. Mea culpa.

    Pas un ministère des pôles,c’eût été trop,d’honneur …ou d’hypocrisie,comme on voudra,mais quand même une ambassade,autrement dit …un igloo virtuel au milieu des pinnipèdes
    mangeurs de morues et des ours de moins en moins blancs.Terrain connu donc pour l’heureux élu (a gue…a gue…) pardon,choisi!

  27. Que se passe-t-il quand un Etat de la zone euro lance un emprunt sur les marchés internationaux ?

     

    Prenons un exemple concret : un Etat de la zone euro lance un emprunt à 10 ans.

     

    Mercredi 23 juin 2010 :

     

    – Si l’Allemagne avait lancé un emprunt à 10 ans, elle aurait dû verser un taux d’intérêt de 2,65 %.

     

    http://noir.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GDBR10:IND

     

     

    2,65 % d’intérêt pour un emprunt, ce n’est vraiment pas cher.

     

    Comparons les 2,65 % de l’Allemagne avec les taux d’intérêt des Etats d’Europe du sud et avec l’Irlande :

     

     

    – Si l’Espagne avait lancé un emprunt à 10 ans, elle aurait dû verser un taux d’intérêt de 4,54 %.

     

    http://noir.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GSPG10YR:IND

     

     

    – Si l’Irlande avait lancé un emprunt à 10 ans, elle aurait dû verser un taux d’intérêt de 5,48 %.

     

    http://noir.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GIGB10YR:IND

     

     

    – Si le Portugal avait lancé un emprunt à 10 ans, il aurait dû verser un taux d’intérêt de 5,72 %.

     

    http://noir.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GSPT10YR:IND

     

     

    – Si la Grèce avait lancé un emprunt à 10 ans, elle aurait dû verser un taux d’intérêt de 10,37 %.

     

    http://noir.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GGGB10YR:IND

     

     

    Conclusion : aujourd’hui, dans les faits, il y a deux zones euros.

     

    Conclusion numéro 2 : aujourd’hui, les deux zones euros s’éloignent l’une de l’autre de plus en plus vite.

  28. Mais non,B A tout n’est pas noir.Certains jours,le monde semble meilleur.Outre que McChrystal s’est fait limogé,je n’en dirai rien,ce n’est pas l’objet du blog de Jean-Christophe,deux autres
    bonnes nouvelles,ce matin tendent à prouver que le pire n’est jamais certain:

     

    -Kevin Rudd premier ministre australien forcé de démissionné emporte sa taxe de 40 % sur les minières avec lui.Cela démontre à la fois que le secteur possède un pouvoir incontournable et que la
    stupidité idéologique a ses limites. Pour la première fois de son histoire l’Australie sera dirigée par une femme.

    http://www.boursier.com/vals/ALL/marches-les-mines-flambent-apres-la-demission-du-1er-ministre-australien-news-389043.htm

    -Chevron s’associe à B P dans un projet en grande profondeur en mer de Chine,non seulement le No 1 du pétrole (je n’ai pas vérifié) croit à l’avenir de son malheureux partenaire,mais il
    reconnaît sa technologie en offshore profond,clé de notre avenir énergétique.

     

    P.S. Anadarko tient les 40 $ malgré les attaques de BP.Un procès est semble-t-il peu envisageable et le contentieux devrait plutôt se régler par un arbitrage,plus rapide et moins
    coûteux.Anadarko a un allié,le groupe Mitsui,également propriétaire pour 10 % du champ dont fait partie le puits Macondo.

    Par ailleurs,le témoignage à charge d’un employé de Halliburton,(Tyrone Brenton pour ceux qui veulent en savoir plus,désolé,je ne communique pas son no de portable) prouverait qu’il y a bien
    eu faute (de BP ou de Transocean?) Si la faute professionnelle est retenue,la responsabilité d’Anadarko et de Mitsui ne devrait pas être engagée,ou de manière symbolique.Ce n’est que
    mon avis.

  29. Bonjour Bxx,

    Je souscris à ton analyse. Je vais plus loin concernant les parapétrolières, si la réglementation sur le offshore profond se durcit, les PP seront les premières à en profiter pour leur apport
    techno. Un moratoire définitif sur l’offshore profond n’a pas plus de sens qu’un moratoire sur les centrales nucléaires. Ma crainte ne se situe pas dans l’arret de la production des ressources
    risquées en terme de pollution mais plutot dans la capacité que vont avoir les etres humains à s’etriper pour la dernière goutte de fuel ou le dernier morceau de charbon.

  30. Bonjour J.C.

    Par nature un moratoire est appelé à être levé … un jour ou l’autre.Obama reculera sinon devant le droit,ou les milliers d’emplois menacés,devant la nécessité car sa décision arbitraire
    mettrait rapidement l’indépendance énergétique des USA en péril.Ce moratoire-là me paraît éminemment politique,les élections de mi-mandat approchent et le président Chavez engrange les dollars…

     

    Les forages en eau profonde ne sont pas réservés au golfe du Mexique.Par ailleurs,quand Royal Dutch Shell ravage les marais nigérians,année après année,intoxiquant les populations indigènes et
    privant les pêcheurs de tout moyen de survie,tout le monde s’en contrefiche.

     

    A condition d’y mettre le prix,je pense,après avoir entendu des spécialistes du sujet que le pétrole a encore de la ressource que ce soit par la prospection de nouvelles zones
    (arctique,antarctique, …) que par le forage à très grande profondeur comme ne cesse de le prouver la société Petrobras.Qui nous dit qu’à 1000m sous la couche de sel il n’y en a pas une seconde?
    4 milliards et demi d’histoire géologique sont enfouis sous nos pieds.De plus,l’origine du pétrole ne fait toujours pas l’unanimité.

     

    Les majors pomperont jusqu’à la dernière goutte,enfin presque puisqu’elles n’en  récupèrent qu’au mieux 50 à 60%.Dès qu’elles verront les réserves se tarir,ou la
    technologie atteindre ses limites,elles investiront massivement dans une nouvelle source de profits.Je ne parle pas du saupoudrage écologique actuel mais de technologies ruineuses,comme
    la fusion, que nos Etats n’auront peut-être plus les moyens de développer.

     

    P.S.

    Obama s’obstine à parler de la société British Petroleum,qui n’a plus d’existence depuis sa fusion avec l’Américaine Amoco,il y a 9 ans.Il a marqué à plusieurs reprises son acrimonie
    pour le Royame-Uni,colonisateur du Kenya et fidèle allié de Bush dans son épopée militaro-pétrolière.Or,depuis la fusion,40% du capital de BP est entre les mains de Britanniques et 39% dans
    celles d’Américains.Alors,acte manqué révélateur,habileté politique ou méconnaissance du dossier?  

  31. Nouvelle hausse des inscrits au chômage en mai
    Le nombre d’inscrits au chômage en France métropolitaine a augmenté en mai de 0,8% (+22.600), à 2,699 millions et de 0,4% (+1[…]
    Ca sent de plus en plus le double dip. A confirmer.

  32. Je suis stupéfait du ton des américains qui nous expliquent que leur croissance va etre affectée par la situation économique en Europe alors que la leur n’est pas plus brillante et que
    l’endettement des états en europe a en bonne partie pour origine le surendettement privé américain et sa tritrisation à outrance. Sans compter leurs agence de notations qui se transforment en
    outils de déstabilisation de ses alliés européens. Ou sont les médias indépendants pour dénoncer ça ?

  33. Et oui c’est tellement plus facile d’accuser les autres…

    Je crois qu’ils commencent à prendre conscience que la pseudo reprise

    va faire pschitt !!

    fred marseille

  34.  Stratégie stratégie……

     

    En suivant tes conseils LT, je pense investir dans les parapétrolières lorsque nous descendrons vers CAC3000….

    Quelle part de ton patrimoine tu reserverais à ces lignes ? et dans combien de pp investis tu ?

     

    D’autre part, j’ai bcp bcp bcp de mon patrimoine en cash pur, je me dis que je ne risque rien d’ouvrir un contrat d’AS…. au pire je peux retirer les avoirs dont j’ai besoin quand je veux ? me
    consseillerais tu cette voix ? (en m’assurant au possible que le fond €de l’av ne soit pas « pourri »)

    Autre question, comment JCB, as tu investi dans les OATi ? au travers de FCP ou en direct via les établissements bancaires que Mr Belmon avait conseillé ? as tu ouvert un compte chez Axa ??? des
    frais sont ils appliqués ?

     

    Dernière question, ton investissement dans des FCP carmignac et rotchild sont ils fait dans le cadre d’AV ? ou les as tu acheté en direct ? Je pense que nous en avons la possibilité peut etre est
    il plus intéréssant de les acheter dans le cadre d’av non ?

     

    Merci

     

  35. les taux longs français sont à nouveau à la baisse depuis quelques jours. Peut-être n’est ce pas représentatif, ou est-ce un indicateur d’une phase déflationiste provisoire… as-tu une
    interprétation de ce comportement, Jean-Christophe, ou n’est ce pas pertinent pour le moment?

  36. @bxx

    au sujet de UUU (commentaire n°89), est-ce que je dois en conclure que la hausse de UUU ces derniers temps est factice et alimentée par la société ?

  37. en passant, il est intéressant de voir que le momentum daily est passé positif aujourd’hui laissant envisager une poursuite de la hausse

  38. Bonjour kikiony,

    Beaucoup de mes investissements sont en FCP et ils sont dans des enveloppes assurance vie.

    La répartition cible après baisse des marchés est celle du dernier forecast. A cumuler au fur et mesure de CAC 3500 en direction de 2400 (je ne suis pas du tout certain que nous irons aussi bas)

  39. @ Fran (comm. 99)

    Je crois qu’il faut distinguer les actionnaires long terme qui misent sur le revalorisation de la livre d’U3O8,ceux qui privilégient les qualités intrinsèques d’UUU et
    les opportunistes qui attendaient une OPA.

     

     Les opportunistes en embuscade ont quitté le navire pour d’autres cibles,les allergiques à l’Est aussi mais de nouveaux actionnaires sont entrés,qui privilégient le
    développement de la production permis par l’adossement à une entité russe puissante (trop?) sur les craintes que celui-ci fait peser.

     

  40. Bonjour à tous, une question bête : Pour acheter de la monnaie, à part faire du change et conserver des billets bien sur, y a t’il une alternative au compte forex ?

    Je pense également que la Norvège est pas mal avec son indépendance énergétique, sa stabilité politique et… sa tirelire bien pleine.

    Je me pose également pas mal de questions sur la Suisse.

    Dès-lors qu’il s’agit d’argent, je ne les vois pas faire un mauvais parcours, mais l’exposition de leur banques aux actifs pourris… j’ai l’impression que le banquier Suisse de l’an 2000 se
    ramolis un peu.

  41. Bonsoir JCB,

    Quelles seraient les conséquences d’un guerre ou rumeur de guerre en iran cet été sur le pétrole l’or et les indices .

    Cordialement

    déjà posté sur file trading mais marche pas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *